Revue de presse marocaine du 08/06/2012

0 commentaires, 08/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AL MASSAE+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane refuse de céder aux critiques suite aux augmentations des prix des carburants et défend cette décision qui a été dictée par la hausse des prix du pétrole sur les marchés internationaux tout en soulignant que le budget de la Caisse de compensation bénéficiera directement aux couches défavorisées.

-Le SG de l’Istiqlal, Abbas El Fassi entre sur la ligne de la bataille entre les courants pro-Hamid Chabat et pro-Abdelouahed El Fassi: Il a poussé son fils Abdelmajid à se porter candidat au poste de SG de la jeunesse istiqlalienne. Des sources au sein du parti de la balance indiquent que Abdelmajid El Fassi demeure le candidat du courant des « Fassi » contre celui du courant Chabat.

-Un trafiquant de drogue incarcéré à la prison Oukacha fait éclater un grand scandale: Dans une lettre adressée au Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, il a accusé, en les citant par leurs noms, des agents de police de complicité avec les trafiquants de drogue et appelé à l’ouverture d’une enquête à ce sujet.

-Driss Lachgar, membre du bureau politique de l’USFP, mène une vaste campagne au sein des structures du parti en vue de tâter le pouls des militants usfpéistes sur ses chances de remplacer Abdelouahed Radi au poste de premier secrétaire. Des sources indiquent aussi que Lachgar prend part régulièrement aux réunions de certaines sections du parti et coordonne avec certains membres du Conseil national pour présenter sa candidature pour le poste de premier secrétaire.

-La décision du gouvernement d’augmenter les prix à la pompe provoque des dissensions parmi les professionnels du transport au sujet de la hausse des prix de leurs services. Ainsi, la Fédération nationale du transport routier a procédé à une augmentation de ses prix alors que l’union des syndicats professionnels du secteur du transport a préféré attendre et appelé le gouvernement à revenir sur cette décision.

+ASSABAH+:.
-Des cadres des services des douanes adressent une lettre au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans laquelle ils évoquent les noms et les grades de douaniers présumés accusés de corruption, ainsi que des irrégularités portant sur les mouvements de redéploiement, des recrutements sans concours, des pots de vin et des cas d’enrichissement illégal.

-La CDT et la FDT menacent de descendre de nouveau dans la rue pour protester contre les décisions unilatérales prises par le gouvernement Benkirane: Les deux centrales syndicales appellent l’Exécutif à revenir immédiatement sur la décision relative à l’augmentation des prix des carburants et expriment leur rejet de toute décision concernant le peuple marocain, prise en dehors du mécanisme de consultation et de dialogue avec les parties concernées par le dossier social.

-Abdelilah Benkirane retire le dossier des élections au ministère de l’Intérieur: Des sources indiquent que c’est désormais le Chef du gouvernement qui va gérer le dossier des élections sur le plan politique alors que le ministère de l’Intérieur se chargera uniquement du volet technique. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser a déclaré que la date des prochaines élections n’a pas encore été fixée et que son annonce dépend du Chef du gouvernement.

-Projet de loi sur les garanties accordées aux militaires: Le parlement cherche le consensus. Selon des sources, la Commission des Affaires étrangères et de la défense nationale à la Chambre des représentants se dirige vers l’adoption d’amendements de commun accord avec tous les groupes parlementaires représentés au sein de ladite commission avant l’approbation de ce texte de loi, ajoutant que l’adoption de ces amendements communs est de nature à aplanir tous les obstacles qui entravent l’adoption de ce projet de loi.

+AL KHABAR+:.
-Le passage à la télévision du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane enregistre un taux d’audience dépassant les trois millions de personnes. Lors de ce passage diffusé par trois chaînes de télévision nationales, Benkirane a déclaré qu’il présentera sa démission s’il s’avère qu’une personne a été recrutée sans passer de concours et défendu la décision de son équipe d’augmenter les prix à la pompe tout en excluant son impact sur le pouvoir d’achat des ménages.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane rend publique une circulaire destinée aux ministères et autres départements gouvernementaux pour le recensement des fonctionnaires fantomes dans un délai ne dépassant pas la fin du mois en cours. Des sources indiquent que Benkirane a chargé son ministre Abdeladim El Guerrouj de superviser directement l’application de la circulaire qui oblige quotidiennement les directeurs et les responsables à établir la liste de ces fonctionnaires fantomes à travers le renforcement du pointage électronique, la prise des mesures disciplinaires et le prélèvement sur salaire à l’encontre des contrevenants.

-Les diplomés chomeurs accusent le Chef du gouvernement de « chantage » et de « déni de leurs revendications » par des déclarations qualifiées de « fantaisistes »: Ils précisent que Abdelilah Benkirane n’est pas à la hauteur de la responsabilité qui incombe à son gouvernement, ajoutant que ses propos visent à convaincre l’opinion publique de la non légitimité de leurs revendications.

-Augmentation des frais d’inscription dans les universités et instituts espagnols: Les étudiants marocains en Espagne en colère contre les déclarations du ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi qui a indiqué que le Maroc n’est pas concerné par les décisions prises par l’Espagne à ce sujet car le ministère n’a aucune relation avec ces universités, ni aucun pouvoir pour intervenir ou prendre de décisions à l’encontre du gouvernement espagnol. Suite à ces déclarations, les étudiants marocains en Espagne promettent d’organiser des sit-in de protestation dans plusieurs villes espagnoles.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Haut Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi tire la sonnette d’alarme en ce qui concerne les réserves en devises et le déficit de la balance commerciale et prévoit une baisse des financements extérieurs face à une augmentation des dépenses.

-Le Président du RNI, Salahededdine Mezouar impute la responsabilité du recul des dépots bancaires de 20 milliards de DH au gouvernement et attribue cette baisse au recul de l’investissement suite au manque de confiance des investisseurs dans le Cabinet Benkirane.

-30 pc des fonds des riches marocains se trouvent à l’étranger: La Suisse et la Grande Bretagne sont parmi les pays qui attirent plus ces fonds.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Dans la perspective de l’élaboration de la loi organique sur la régionalisation: Le gouvernement pourra-il occulter le rapport de la Commission consultative de la régionalisation avancée surtout qu’après deux années de la fin des travaux de ladite Commission, le rapport demeure dans les tiroirs et pourrait le rester sous l’ère de l’actuel gouvernement.

-Augmentation des prix des carburants: Les professionnels du transport organisent une marche de protestation lundi prochain à Casablanca et des augmentations dans les tarifs de transport de voyageurs et des marchandises au moment où les spéculateurs se trouvent dans la ligne de mire du ministère de l’Intérieur.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Abdelilah Benkirane échoue à défendre la décision d’augmenter les prix des carburants lors d’une lors de son passage télévisé et le président de la Fédération du transport au Maroc souligne l’éventualité d’une grève générale pour défendre les revendications du syndicat.

-Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, déclare devant les étudiants marocains au Canada qu’il était contre la décision d’augmenter les prix à la pompe.

+AL ALAM+:.
-Des statistiques inquiétantes concernant la situation des MRE en Espagne: Le taux de chomage dans les rangs de la communauté marocaine en Espagne s’est élevé à 58 pc et le transfert de devises a reculé de près de 144 millions d’euros, soit une baisse de 33 pc.

-Le ministère de l’Intérieur demande des explications au Maire de Casablanca, Mohamed Sajid, sur la dernière session du Conseil de la ville. Selon des sources bien informées, le ministère a demandé au Maire de lui faire parvenir tous les détails concernant le vote des comptes administratifs de 2010 et 2011, sachant que certains conseillers communaux avaient rejeté auparavant ces mêmes comptes.

+ATTAJDID+:.
-Plus de la moitié du budget des collectivités locales destinée aux salaires des fonctionnaires au moment où le budget de l’équipement ne dépasse pas les 28 pc, selon Abdellatif Berrahou, spécialiste des finances des collectivités locales qui a révélé que la masse salariale a atteint 2 MMDH en trois mois.

-Plus de 60 associations de Marocains établis en Italie dénoncent dans une lettre adressée à l’ambassade du Maroc à Rome les « soirées populaires » que compte organiser le Consulat du Maroc dans la région de l’Emilie-Romagne au moment où la situation des MRE dans cette région s’est détériorée à la suite du séisme qui a frappé le nord-est du pays au cours de la semaine dernière, sachant que le gouvernement italien a décidé l’annulation de toutes les festivités à l’occasion de la fête nationale de ce pays.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane défend lors d’une émission spéciale télévisée la décision d’augmenter les prix à la pompe: Il a par ailleurs évoqué les questions relatives aux élections, aux salaires des ministres tout en précisant que la nomination des femmes aux hautes fonctions reste liée au critère de la compétence.

-Les chauffeurs de taxis à Casablanca, affiliés à l’Union générale des entreprises et professions du Maroc, refusent d’augmenter les tarifs du transport et considèrent que la hausse des prix enregistrées sur certaines lignes est « illégale » car cette décision a été prise en l’absence de toute coordination entre les centrales syndicales et les autorités locales. Dans ce sens, ils appellent à une réunion avec le Chef du gouvernement pour trouver des solutions adéquates.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le groupe des amis du Sahara en train d’élaborer une recommandation pour mettre fin à la mission de l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross et l’Internationale socialiste exprime sa disposition à servir de médiateur entre le Maroc et l’Algérie dans l’affaire du Sahara.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le secteur des taxis entame une série de protestations à Casablanca contre la hausse des prix des carburants, soulignant que l’augmentation des tarifs du transport n’est pas prévue.

-Augmentation des prix à la pompe: Le Chef du gouvernement tente de justifier, lors d’une émission spéciale télévisée, les politiques gouvernementales impopulaires. Pour Ahmed El Baz, enseignant à l’Université Hassan II de Mohammedia, Abdelilah Benkirane n’a pas donné de réponses convaincantes et tenté de duper l’opinion publique en évoquant la situation des couches démunies, alors que le politologue Abdelghani El Kassimi a considéré que les chiffres avancés par Benkirane n’étaient pas très précis.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Un taux de croissance de 2,4 pc, un secteur primaire en repli de 9,3 pc et une consommation des ménages en régression : 2012 sera catastrophique selon le HCP. L’économie marocaine passerait une dure épreuve en 2012. Les indicateurs économiques seraient dans l’ensemble en régression. Ainsi, malgré une résilience à la crise financière, l’économie nationale cèderait un peu de sa croissance et tablerait sur des prévisions plus ou moins moyennes.

-Le spectre du report plane sur le 9ème congrès national de l’USFP, prévu en septembre. Les doutes commencent à planer quant à la capacité de l’USFP d’organiser son 9è congrès national en septembre prochain. En effet, les préparatifs sont aujourd’hui au point mort puisque le comité préparatoire ne s’est jamais réuni depuis l’annonce de sa création. Mais en attendant le démarrage des préparatifs, il semble que des responsables usfpéistes poussent vers l’organisation d’élections primaires à l’instar du Parti Socialiste français pour connaître le futur Premier Secrétaire du parti de la rose.

+L’ECONOMISTE+:.
-Carburant : après l’Istiqlal, les réserves du PPS. L’one de choc de la hausse des carburants n’est pas terminée. Il suffit de gratter un peu, le vernis de la majorité commence à s’écailler. Les autres alliés du PJD au gouvernement ne sont pas contents de la manière par laquelle ce dossier a été géré. Le manque de concertations entre les composantes de la majorité est montré du doigt. Et les voix dissonantes commencent à se faire entendre. En tête l’Istiqlal qui n’est pas d’accord sur la méthodologie suivie et considère que la décision a été brutale sans préparation préalable de l’opinion publique à la nécessité de procéder à l’augmentation. Le PPS, lui, n’y va pas aussi de main morte. Le parti de Nabil Benabdellah critique la décision de hausse et considère que c’est une mesure impopulaire mais obligatoire. Pour le PPS, l’approche pose problème. Il ne fallait pas qu’elle soit une mesure isolée mais inscrite dans une vision globale pour donner des signaux forts et relancer des secteurs économiques.

-Alerte sur les finances publiques. La résilience de l’économie face à la crise internationale montre des signes de faiblesse. L’économie s’apprête donc à vivre une année 2012 (enfin ce qui en reste) difficile. Ainsi, la croissance attendue ne serait plus que de 2,4 pc, un chiffre bien inférieur à celui inscrit dans la Loi de finances. Par ailleurs, le déficit courant de la balance des paiements est devenu négatif, aux environs de 4 pc entraînant la baisse du niveau des réserves de change à, à peine plus de 4 mois d’importations.

+LIBERATION+:.
-L’ultimatum des taximen au gouvernement : ils ont manifesté contre la hausse des prix des carburants. Les dernières augmentations des prix des carburants continuent de faire des vagues. Un sit-in de deux heures à été tenu hier par les taximen casablancais pour pousser le gouvernement à revenir sur sa décision. Selon les taximen, ce sit-in n’est qu’un avant-goût d’une série d’actions qui vont suivre prochainement puisqu’ils sont en train de coordonner avec d’autres centrales syndicales afin de mener une action commune au niveau national.

-Préférant le monologue télé au dialogue avec les parlementaires: Benkirane fait son « one man show ». Le fait est à inscrire dans les annales. C’est la première fois de l’histoire qu’un Chef du gouvernement marocain impose à ses citoyens de le voir seriner ses vérités sur toutes les chaînes de télévision et, surtout, de développer des sujets sur lesquels il a pourtant refusé de dialoguer avec les membres de la Chambre des Conseillers.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Consommation : Hausse annoncée des prix des fruits et légumes. La nouvelle est tombée comme un couperet. La hausse des prix des carburants a surpris tout le monde, et plus particulièrement les agriculteurs, qui sont encore sous le choc. En effet, après le froid glacial, la pluie insuffisante et la récente vague de chaleur, voici la hausse des prix des carburants qui laisse présager de fortes tensions sur les prix des fruits et légumes. Le panier de la ménagère va s’en ressentir

+L’OPINION+:.
-Hausses à la pompe : inévitable flambée des prix. La prestation télévisée du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, sur la hausse des prix des carburants a-t-elle pu convaincre ? Pas si sûr tant que certains arguments avancés et la réalité sur le terrain ne font pas bon ménage.

+AL BAYANE+:.
-Appel de détresse au profit des Marocains ruinés par la crise en Espagne et en Italie. Un véritable appel de détresse a été lancé, jeudi à Rabat, pour venir en aide aux milliers de Marocains, ruinés par la crise économique et financière en Espagne et en Italie à l’occasion d’un séminaire organisé par le CCME. Selon des études sur la situation de ces Marocains légalement établis en Espagne et en Italie, des milliers d’entre eux durement affectés avec leurs familles par la crise sont dans un état de détresse sans ressources aucune, sans emploi et sans prestations sociales.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *