Revue de presse marocaine du 08/03/2012

0 commentaires, 08/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui focalisent l’attention de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AL MASSAE+ :.
-Le ministère de l’Intérieur mobilise ses services pour faire face aux immigrés clandestins. Des instructions ont été données aux différents services de sécurité, particulièrement dans les grandes villes pour faire face au fléau de l’immigration clandestine et procéder au rapatriement de tous les immigrés africains qui ne possèdent pas de cartes de séjour.

-Altercation verbale entre les conseillers communaux du PJD et du PAM au sein du Conseil de la ville de Rabat sur la gestion des affaires du Conseil: Le conseil dirigé par Fathallah Oualalou enregistre un déficit de 7 MDH, et le président de l’arrondissement Hassane déclare que c’est grâce au Wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer que plusieurs conseillers ne sont pas poursuivis en justice.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah dévoile les tenants et aboutissants de la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport, des carrières de sable et de la pêche maritime et indique qu’il est en contact permanent, direct et ouvert avec SM le Roi et ses Conseillers. Le ministre affirme aussi que son département annoncera en juin prochain un système de réforme du secteur des agréments de transport.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Après la tempête provoquée par la publication de la liste des bénéficiaires des agréments des autocars, les yeux sont braquées sur les listes des bénéficiaires des autorisations de la pêche hauturière. Le journal divulgue, dans ce sens, une liste comprenant des noms de militaires, de politiques et de notables ayant bénéficié de ces agréments qui génèrent des milliards par an.

-Abdelilah Benkirane adresse des messages de « courtoisie » et de « mise en garde » à l’égard des richissimes du Royaume: Il leur affirme que l’ère de l’économie de la rente et des avantages est révolue tout en les mettant en garde contre l’évasion fiscale et les invitant à abandonner la culture de la rente.

-L’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaissa décline l’offre du poste d’envoyé des Nations Unis et de la Ligue arabe pour la Syrie et Kofi Annan accepte la mission, selon une source informée.

+ASSABAH+ :.
-Arrestation de seize militaires ayant facilité des opérations de trafic de drogue vers l’Europe. Les mis en cause poursuivis notamment pour appartenance à un réseau de trafic de drogue, corruption et violation du règlement militaire ont coopéré avec les enquêteurs de la Gendarmerie Royale en dévoilant des informations sur des barons de la drogue et les noms de plusieurs personnes suspectées de trafic de drogue au plan international.

-Une commission parlementaire accuse des dirigeants de partis politiques de prévarication: Un rapport élaboré par une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire de l’Office de commercialisation et d’exportation dévoile un réseau de relations établies entre des partis politiques qui exploitent les institutions de l’Etat pour l’enrichissement illégal.

-Salaheddine Mezouar candidat unique pour sa propre succession à la tête du RNI: Le président du RNI Âœuvre pour être le candidat unique pour la présidence du parti lors du prochain congrès du parti de la Colombe prévu fin avril.

-Abdelaziz Rebbah déclare la guerre aux « cellules dormantes » au sein de son ministère: Le ministre de l’Equipement et du Transport a promis de lutter contre « les cellules dormantes » au sein de son département, qui n’ont pas accepté ses positions relatives à la lutte contre la prévarication et la corruption, lors d’une réunion avec les directeurs centraux, régionaux et provinciaux.

+AL KHABAR+:.
-Irrégularités financières à l’Office national de la Pêche à cause d’une école de formation. Une école « fictive » de formation à Casablanca coûte à l’Office les salaires d’une directrice, d’une secrétaire, d’un cadre, d’un agent et le loyer d’un immeuble de trois étages outre les frais de maintenance, d’eau et d’électricité, de téléphonie et de climatisation.

-Le Conseil de la ville de Casablanca demande à Lydec de payer 54 milliards de centimes et le ministère de l’Intérieur entre en ligne: Le premier vice-président du Conseil souligne que le Conseil ne renoncera pas à ces créances, ajoutant que le ministère de l’Intérieur tiendra prochainement une réunion consacrée à l’examen de cette question avec les autorités régionales et provinciales.

-Les fonctionnaires et cadres du ministère de l’Equipement et du Transport appellent Abdelaziz Rebbah à mettre un terme à la corruption au sein de ce département: Le secrétaire général du syndicat des fonctionnaires du ministère, Abdellah Ardalane demande à M. Rebbah d’intervenir pour mettre fin à la prévarication au sein du ministère et particulièrement au sein de l’association des Âœuvres sociales.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane demande à Mohand Laenser de recenser les grévistes des collectivités locales alors que les voix des fonctionnaires et agents des collectivités, qui ont appelé à une grève générale de trois jours à partir de ce jeudi, s’élèvent pour exprimer leur consternation à cause de la menace de prélèvement sur les salaires des grévistes.

-Les avant-projets de loi publiés sur Internet pour collecter les commentaires et avis des citoyens: Le Secrétariat général du gouvernement ouvre son site devant les citoyens pour commenter les avant-projets de loi prévus et faire leurs propositions.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Un Centre d’études basé au Qatar réalise un sondage d’opinion au Maroc à travers des correspondants « fantomes »: Le ministère de la Communication nie avoir accordé une quelconque accréditation au Centre arabe des recherches et des études politiques basé au Qatar ou à aucun autre centre travaillant pour son compte. Ledit Centre a publié des rapports sur la politique et le gouvernement au Maroc et dans certains pays arabes alors que des observateurs émettent des doutes sur les objectifs de ses résultats.

-Abdelilah Benkirane reçoit 1,5 MMDH octroyé par des hommes d’affaires marocains pour le financement du Fonds de solidarité sociale en contrepartie de concessions faites à la CGEM au détriment des syndicats. Le Chef du gouvernement promet de faire face aux grèves et renvoie le dossier des diplomés au secteur privé.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Nouveau scandale: Les autorités financières refusent de débloquer l’enveloppe budgétaire réservée au Salon international de l’Edition et du Livre, tenu récemment à Casablanca pour « illégalité » du contrat conclu. Le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi a, dès sa nomination à la tête de ce département, procédé à la résiliation du contrat d’organisation de la 18ème édition du SIEL signé avec une société spécialisée dans l’organisation des Salons, et octroyé ledit contrat à l’Office des foires et expositions de Casablanca sans procéder au lancement d’un un appel d’offres.

+ATTAJDID+ :.
-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi décide de publier la liste des journaux bénéficiaires de la subvention octroyée par l’Etat de 2005 à 2011ainsi que de tous les secteurs en rapport avec la communication, le cinéma et les festivals qui bénéficient des subventions publiques.

-Le projet de loi de Finances pour l’année 2012 sera examiné en séance plénière par le parlement mardi prochain.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Le gouvernement fait les yeux doux à la CGEM à travers la signature d’un mémorandum d’entente visant à asseoir les bases de la confiance mutuelle et la consultation régulière concernant les dossiers économiques. Mohamed Horani réussira-t-il à tirer des avantages fiscaux du Chef du gouvernement?

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Dossier du CIH: la BNPJ auditionne 12 personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire, au sujet de budgets illégaux et de la cession d’un appartement de luxe et attend toujours le feu vert pour entamer les procédures avec l’ancien PDG de la banque, Khalid Alioua.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Bureau politique de l’USFP ouvre le dossier des agréments de transport: Il envisage de proposer une série de lois pour le traitement de ce dossier et la lutte contre l’économie de rente conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution. Par ailleurs, le parti de la Rose connaît plusieurs différends relatifs à la date de la tenue de la réunion de son Conseil national, alors qu’un accord de principe prévoit sa tenue au cours de la première semaine du mois d’avril.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Etat-CGEM : la confiance mutuelle en marche. Le nouveau partenariat public-privé marque une nouvelle page dans les relations administration-monde des affaires. La mise en marche effective de la nouvelle synergie public-privé est donnée pour imminente. Seul bémol : les chiffres ont été les grands absents.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Plusieurs ministres n’ont pas encore à ce jour les décrets relatifs à leurs missions : Un tiers du gouvernement sans « attributions ». Aujourd’hui, et sur un total de 30 portefeuilles ministériels dans le gouvernement, une vingtaine seulement de ministères ont reçu les décrets les concernant. Le reste figure toujours dans la liste d’attente sans aucune visibilité.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Visite d’Alain Juppé au Maroc : Le soutien réaffirmé de la France au Maroc. C’est sous le signe de la confiance et du soutien aux profondes réformes engagées par le Souverain que se place la visite qu’effectue, les 8 et 9 mars, le chef de la diplomatie française Alain Juppé qui a réitéré le soutien de Paris au plan d’autonomie, « seule proposition réaliste » sur la table des négociations. Le ministre français n’a pas manqué d’exprimer son « admiration » pour le modèle marocain de réformes , mises en Âœuvre grâce à « l’ambition réformatrice et visionnaire de SM le Roi Mohammed VI ».

-Gouvernement-Patronat : OK pour une feuille de route commune. La date du 6 mars devrait avoir une connotation bien particulière, autant pour la CGEM que pour l’Exécutif. Les deux partenaires sont dorénavant liés par un mémorandum d’entente à même d’instaurer les jalons d’un développement socio-économique durable. Un conseil de coordination sera installé. Des réunions trimestrielles et la création d’un groupe de travail sont aussi au programme.

+L’ECONOMISTE+:.
-Loi de finances : Les mesures fiscales. Après les va-et-vient pour les ajustements en particulier par rapport au Fonds de solidarité sociale, le projet de loi de Finances 2012 sera présenté aujourd’hui par le ministre de l’Economie et des Finances, au Conseil de gouvernement. Première bonne nouvelle, le maintien du rythme de l’investissement public. Celui-ci augmentera de 21 pc pour une enveloppe de 190 MMDH. Le projet introduit aussi les mécanismes de financements de la solidarité sociale via la création du Fonds national de solidarité. Il en pose les premiers jalons par le biais de mesures destinées à financer les dépenses à caractère social. Certaines augmentations comme celle du tarif de la 1ère immatriculation d’automobile ou encore la TIC sur le tabac sont justifiées dans ce sens.

+LIBERATION+:.
-Malgré l’inscription de ce principe dans la Constitution : sous le gouvernement Benkirane, la parité plus chimérique que jamais. Bien que représentant 50,8 pc de la population, les femmes n’ont eu droit qu’à un seul strapontin dans l’actuelle équipe gouvernementale. Après avoir enregistré des avancées notables en la matière, elles se trouvent ainsi cantonnées à jouer un role de figuration. Ce qu’elles ont refusé et continuent de dénoncer avec fermeté et constance. Elles saisiront donc l’occasion de ce 8 mars pour organiser, à 18H, un sit-in devant le Parlement.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *