Revue de presse marocaine du 08/02/2012

0 commentaires, 08/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt des revue de presse marocaine quotidienne de ce mercredi:.+AL MASSAE+:.
-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, indique qu’il dispose d’une liste de noms qui pourraient être arrêtés et affirme que SM le Roi lui a demandé d’appliquer la loi à la lettre même si l’intervenant est le Cabinet royal.

-Le Secrétariat général du PJD rejette la démission de ses conseillers communaux du Conseil de la ville de Tanger: Les conseillers protestent contre ce qu’ils qualifient de violations commises par le PAMiste Fouad Omari. Le refus de ces démissions intervient pour éviter tout ce qui est de nature à créer une crise politique interne ou à affecter l’intérêt général.

-Le PAM accueille le polisario : Le parti aurait adressé des invitations à des délégations représentant le polisario en Amérique Latine, en Espagne et dans certains pays de l’Europe du nord pour assister à la séance d’ouverture de son congrès extraordinaire prévu du 17 au 19 février.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, pourrait rencontrer prochainement le directeur général de la DST, Abdellatif Hammouchi, pour s’informer des lieux où seront interrogées les personnes arrêtées par cette Direction.

-Abdelilah Benkirane réunit le Parlement dans le cadre d’une session extraordinaire qui sera consacrée au débat sur le projet de loi de Finances 2012 et se dirige vers la promulgation d’un décret fixant la date de cette session.

-Hamid Chabat, l’un des dirigeants du PI, appelle à mettre un terme à la main mise de la famille de Bencheikh sur le secteur de la Formation professionnelle: Le secrétaire général de l’UGTM accuse le directeur général de l’OFPPT et sa famille de s’emparer de cet établissement.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Nouvelle carte des nominations aux hautes fonctions dans les établissements publics stratégiques: Le Conseil des ministres approuve le premier projet de loi organique relatif à la fixation de la liste des établissements et entreprises publics stratégiques, dont la nomination des responsables relève de SM le Roi, sur proposition du Chef du gouvernement et à l’initiative des ministres concernés, ou qui s’effectue par décret du Chef du gouvernement après délibération en Conseil de gouvernement.

-Nouvelle loi interdisant aux soldats d’adhérer à n’importe quelle organisation religieuse, parti politique ou instance d’obédience politique ou syndicale et appelle à la transparence dans la gestion de l’institution militaire.

-Le Conseiller de SM le Roi, Fouad Ali El Himma, était derrière la grâce royale au profit de l’ancien PDG d’Attijari Wafabank, Khalid Ouedghiri et de l’ancien champion de Light Contact, Zakaria El Moumni, selon des sources bien informées.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, indique qu’il présentera sa démission s’il ne réussit pas à protéger l’indépendance de la justice et à mettre fin aux violations des droits de l’Homme.

+ASSABAH+:.
-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid souligne qu’il présentera sa démission au cas où la dignité des Marocains serait atteinte ou en cas de dépassements attentatoires à leurs libertés et affirme que SM le Roi l’a sommé d’appliquer la loi à la lettre et de la même façon à tous.

-Le gouvernement approfondit l’examen du projet de la Loi de Finances 2012 qui n’a pas apporté de grands changements et approuve la création du Fonds de solidarité sociale.

-Abdelilah Benkirane fait appel à sept députés de la ville de Taza et exclut les conseillers suite aux événements qu’a connus la ville récemment pour circonscrire la crise et impliquer les parlementaires dans l’apaisement de la colère des citoyens.

+AL KHABAR+ :.
-Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser dément que les forces de l’ordre aient procédé à des tirs de balles lors des incidents du « mercredi noir » à Taza et affirme le retour au calme dans la ville après des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre ayant fait des blessés qui ont quitté l’hopital après avoir reçu les soins nécessaires.

-Alger refuse une médiation américaine visant l’ouverture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie : La presse algérienne affirme que l’Algérie a, dans sa réaction aux informations sur une éventuelle médiation américaine pour l’accélération de l’ouverture des frontières entre les deux pays voisins, souligné qu’elle n’a pas besoin de médiation à ce sujet.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Nouvelle vague de froid sévira au Maroc lors des deux prochains jours et se poursuivra jusqu’au week-end: Le ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie Royale et la Fondation Mohammed V pour la Solidarité lancent un dispositif d’assistance au profit des populations sérieusement affectées par le froid et tout particulièrement les zones montagneuses et enclavées. Cette opération concernera 11.000 ménages répartis sur 154 douars qui bénéficieront de couvertures et de denrées alimentaires.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement de Abdelilah Benkirane accuse des médias, dont des sites électroniques, de monter de toutes pièces des informations sur fond des manifestations qu’a connues récemment la ville de Taza faisant allusion au site « Lakome » et « Demainonline » qui ont avancé des allégations dénuées de tout fondement au service d’agendas étrangers.

-Tempête au sein de l’USFP: Retrait de Abdelouahed Radi et division au sein du bureau politique du parti au sujet de la plate-forme intitulée « Modernisme populaire » élaborée par des dirigeants de la chabiba ittihadia et des membres du Conseil national du parti.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Mobilisation générale au Maroc pour faire face à la vague de froid qui devra sévir dans le pays mercredi et jeudi : Le ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie royale et la Fondation Mohammed V pour la Solidarité lancent un programme spécial pour la solidarité avec les habitants des communes qui souffrent durement de ce froid glacial particulièrement les douars dans les zones montagneuses et enclavées.

+ATTAJDID+ :.
-Le Maroc lance un programme pour faire face à la vague de froid : Le programme sera exécuté à partir de ce mercredi et bénéficiera à 11.000 familles réparties sur 154 douars à Beni Mellal et Azilal.

+AL ALAM+:.
-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid affirme que SM le Roi lui a ordonné d’appliquer la loi à la lettre sans prendre en considération la partie qui lui soumettra les dossiers des personnes poursuivies en justice, et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi indique que la ville de Taza est « victime du cumul des problèmes et de l’absence des conditions du développement et le gouvernement va oeuvrer à récupérer le temps perdu ».

-Le personnel des ferries marocains sous saisie au port français de Sète vivent dans des conditions déplorables dans l’attente du règlement de leurs problèmes.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les professionnels du transport appelle à la mise en Âœuvre des accords signés avec le gouvernement de Abbas El Fassi : Ils considèrent que le principe de la continuité dans le service public exige du nouveau gouvernement de mettre en Âœuvre tous les accords signés entre l’ancien gouvernement et les centrales syndicales.

+AL MOUNAATAF+:.
-L’évasion fiscale fait perdre au Maroc 29 milliards de dirhams par an : Les analystes économiques soulignent la nécessité de lancer un débat national consacré à l’évaluation de la fiscalité au Maroc et à la révision de la politique générale du secteur en tant que domaine vital pour le développement de l’économie interne, la lutte contre l’économie de rente et la réalisation de la justice fiscale.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Le ministre de la Justice et des Libertés et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, soulignent, lors d’une conférence de presse, que des parties ont tenté vainement de transformer Taza en « un foyer de tension » à l’instar de la ville tunisienne de Sidi Bouzid pour le lancement de manifestations dans d’autres régions du Maroc, mettant l’accent sur le fait que les manifestations pacifiques sont tolérables mais porter atteinte aux intérêts des habitants constitue une ligne rouge.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Violences à Taza: Nabila Mounib contredit le gouvernement. Cinq jours après les événements tragiques de Taza, la secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib, qui s’est rendue dans la ville exige que les responsables des « exactions » commises soient jugés. Le Cabinet Benkirane évite, lui, d’évoquer les dépassements enregistrés.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Populations enclavées et cultures endommagées: les retombées de la vague de froid risquent d’être lourdes. Cette vague de froid qui a fait en une semaine plus de 400 victimes en Europe, fait escale dans le nord de l’Afrique. Qu’il s’agisse des effets sur le secteur agricole ou sur la population en soi, les risques de cette vague sur le Maroc ne sont pas à négliger.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Incidents de Taza : Les éclairages du ministre de la Justice. Les événements qu’a connus la ville de Taza n’en finissent pas de susciter les réactions. Pour clarifier davantage les tenants et les aboutissants de l’approche gouvernementale, Mustafa Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, qui était accompagné du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a pris sur lui de recevoir les responsables des médias nationaux pour éclairer l’opinion publique. Un exercice d’autant plus salutaire qu’il intervient au moment où certains porte-voix continuent d’exacerber les choses sans se soucier des conséquences néfastes que cela puisse avoir sur la situation dans son ensemble.

+L’ECONOMISTE+:.
-Maroc-Tunisie: Front commun. La visite officielle du président tunisien Moncef Marzouki est chargée de symboles confirmant l’entente parfaite qui prévaut actuellement entre Rabat et Tunis. Mais la visite de Marzouki va au-delà des relations bilatérales. Ce natif de Tanger a inscrit dans son ordre du jour l’Union du Maghreb Arabe (UMA). En effet, la redynamisation de l’UMA est une priorité pour le nouveau président tunisien.

+L’OPINION+:.
-Le Maroc, première étape du périple maghrébin du président tunisien. Maghreb: bonne volonté contre petits calculs mesquins. Le président tunisien, Moncef Marzouki est en visite au Maroc, début de son périple maghrébin qui va ensuite le conduire en Mauritanie et en Algérie. Le but affiché de ces visites aux voisins maghrébins est de réanimer l’espoir et la structure unioniste du Maghreb. Mais ces propos trouveront-ils échos à l’est de l’Oued Isly?.

+LIBERATION+:.
-Une loi organique pour les nominations aux hautes fonctions: un test pour Benkirane et l’exercice de ses propos. C’est un projet de loi organique qui devait être présenté hier au cours du tout premier Conseil des ministres de Abdelilah Benkirane, celui relatif aux critères de nomination aux hautes fonctions. Avant même son élaboration, le projet de loi a fait couler beaucoup d’encre, suscite bien des inquiétudes et a fait naître nombre d’ambitions. Le Chef du gouvernement ira-t-il jusqu’au bout de ses prérogatives? La question se pose avec acuité.

-Avec la vague de froid, les solutions de fortune montrent le bout du nez: A quand une agence de développement des zones montagneuses. Heureusement qu’il y a cette vague de froid qui vient de rappeler au gouvernement et autres politiques qu’il y a des habitants qui sont dans une situation difficile et vivent dans la précarité, perchés sur les sommets des montagnes. Mais certaines questions doivent nous interpeller. Faut-il attendre que Dame nature se déchaîne pour secourir nos concitoyens dans ces régions? Faut-il encore qu’un drame ou qu’une catastrophe se produise pour que l’attention des responsables aux niveaux local, régional et national soit attirée? La création d’une agence pour le développement des zones montagneuses à l’instar de celles des provinces du nord et du sud du Royaume est devenue une nécessité.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *