Revue de presse marocaine du 07/12/2013

0 commentaires, 07/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce samedi 07 décembre:

L’OPINION:.
– Le PV du bureau exécutif de la FIFA: La FIFA ne reconnaît que le bureau fédéral sortant. Dans le communiqué officiel publié, à l’issue de sa quatrième et dernière séance tenue les 4 et 5 décembre à Costa do Sauipe dans l’Etat de Bahia, au Brésil, le comité exécutif de la FIFA a ratifié la décision prise par le comité d’urgence le 15 novembre au sujet de la situation de la Fédération royale marocaine de football (FRFM) qui stipule que les élections du 10 novembre 2013 ne sont pas reconnues, que la FRMF doit adopter des statuts en conformité avec les Statuts standards de la FIFA avant d’organiser de nouvelles élections au cours du premier semestre 2014 et, qu’en attendant, le comité exécutif sortant dirigera la FRMF.

– L’accessibilité aux soins de santé de base vue par le Conseil économique, social et environnemental (CESE): Exclusions, inégalités et inadaptabilité. L’accès équitable à des soins de santé de base de qualité, aussi bien en milieu urbain que rural, est un objectif difficile à atteindre en raison de la complexité du secteur et sur les nombreuses contraintes qui pèsent sur le système de santé dans son ensemble. Afin de surmonter progressivement et efficacement ces difficultés, le CESE fait des recommandations d’ordre général et propose cinq axes stratégiques d’amélioration des soins de santé de base, allant dans le sens des valeurs d’équité, de solidarité et de justice sociale, sur lesquels il conviendra que le gouvernement agisse simultanément et rapidement, de manière coordonnée et convergente pour tendre vers la santé pour tous.

LIBERATION:.
– La réforme fiscale jetée aux oubliettes. Les recommandations des Assises nationales sur la fiscalité, tenues en avril 2013, à l’instar de celles de tant d’autres colloques et symposiums, ont fini par être jetées aux oubliettes, a affirmé Larbi Habchi, membre du bureau central de la Fédération démocratique du travail et du Groupe fédéral de la Chambre des conseillers, qui intervenait lors d’un atelier sur les dispositions fiscales prévues par le projet de loi Finances 2014, organisé au siège du secrétariat régional de l’USFP à Casablanca. Ces mesures recommandées n’ont pas été traduites en actes tangibles et le système fiscal marocain demeure inéquitable et entaché d’insuffisance, a-t-il regretté.

AL BAYANE:.
– JICA/MAROC: Un prêt de 100 millions de dollars US pour le financement du projet d’appui au secteur de l’Education de base. L’agence japonaise de coopération internationale (JICA) a accordé, vendredi, au Maroc un prêt d’un montant de 100 millions de dollars US (700 millions de dirhams), destiné au financement du projet d’appui au secteur de l’Education de base. Ce contrat de prêt porte sur le financement et le pilotage de la construction de 21 collèges et l’apport d’un appui qualitatif aux apprentissages au niveau scolaire.

– Le Professeur Louardi à la CFCI de Casablanca: Des réformes pour répondre aux attentes légitimes des citoyens. Lors d’une conférence de presse organisée, jeudi soir, par la Chambre française de commerce et d’industrie de Casablanca, le ministre de la Santé a affirmé sa résolution à mener des réformes structurelles dont le Maroc a énormément besoin et qui s’assignent pour objectif de répondre aux attentes légitimes des citoyens. Dans son intervention intitulée « la politique de la santé et la stratégie du médicament au Maroc », M. Louardi a indiqué que la politique de son département qui se décline en 5 axes, à savoir concrétiser les dispositions de la Constitution, mettre en œuvre le programme du gouvernement, consolider les acquis, répondre aux attentes des citoyens en matière d’offre de soins et l’accès à l’information, et établir un climat de confiance.
LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Un nouveau souffle pour les relations parlementaires Maroc-France. Une nouvelle étape de coopération s’ouvre entre le Maroc et la France, dont les parlements entendent intensifier leur coopération en lançant le Forum parlementaire Maroc-France dont la première session s’est tenue, vendredi à Rabat. L’objectif de la création de ce nouvel instrument est de hisser les relations parlementaires entre les deux pays au niveau de la coopération politique et économique. Une grande ambition est nourrie dans ce forum qui vise à apporter un complément au dispositif déjà mis en place, tout en permettant aux parlements de jouer un rôle important dans la coopération bilatérale et internationale.

– Conseil de gouvernement: les établissements publics acculés à plus de transparence. Réuni jeudi dernier, le Conseil de gouvernement a adopté un projet de décret fixant les formes de publication des comptes annuels des établissements publics. Ce projet stipule que les établissements publics, qui tiennent une comptabilité conforme au Code général de la normalisation comptable seront tenus de publier annuellement leurs comptes sociaux et les consolider au Bulletin officiel. Le texte s’inscrit en droite ligne de la nouvelle Constitution, consacrant le droit d’accès à l’information, la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des affaires publiques, ainsi que la reddition des comptes.

– Céréales: une production mondiale record cette année. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) revoit à la hausse la production céréalière mondiale pour cette année, en tablant sur une production de 2,5 milliards de tonnes, qui représente un nouveau record. Selon les responsables de cette organisation, la récolte marocaine devrait atteindre 10 millions de tonnes, soit la meilleure récolte de l’année attendue en Afrique du Nord après l’Egypte (22,8 millions).

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– SM le Roi a adressé un message de condoléances et de compassion à la veuve de Nelson Mandela, décédé jeudi soir. Dans ce message, SM le Roi note que feu le président Mandela a su faire valoir ses idéaux et sa position intangible en faveur de la préservation de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale de l’ensemble des Etats africains.

– Casablanca a besoin de 100 milliards de centimes par an pour répondre à ses besoins, selon une récente étude. Mohamed Sajid, le maire de la métropole, table sur les investissements dans l’immobilier pour mobiliser les fonds nécessaires.

– Camps de Tindouf: des dizaines de séquestrés s’évadent. Les rescapés ont expliqué que leur évasion serait une réaction à la décision de maintenir un manifestant en détention.

AL HARAKA:.
– Nelson Mandela, grand leader emblématique de la contestation anti-apartheid et premier président de l’Afrique du Sud post-ségrégationniste, est décédé jeudi soir. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à sa veuve.

– Des ONG sahraouies appellent les parlementaires européens à voter en faveur du nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l’Union européenne. Dans leur lettre, ces associations soulignent que le nouveau protocole de pêche répond, dans une large mesure, au mandat du Conseil européen ainsi qu’aux exigences formulées par le Parlement dans sa résolution de décembre 2011, tant du point de vue économique et financier que du point de vue de la durabilité sociale et environnementale.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Lutte contre la corruption: Benkirane reconnaît l’échec de son cabinet. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a exprimé ses vifs regrets de voir le pays classé 91ème dans le rapport annuel 2013 de Transparency International sur la corruption dans le monde. Benkirane a estimé judicieux que le gouvernement reconnaisse son échec à réaliser les résultats escomptés.

– Le Maroc décide de déployer ses soldats en Centrafrique. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération indique que le Maroc est prêt à soutenir la République centrafricaine dans son chemin vers la paix et la stabilité.

– La FDT et la CDT protestent contre le ministre de la culture. Les fonctionnaires du ministère de la Culture, affiliés à ces deux centrales syndicales, ont observé vendredi un sit-in de protestation devant le siège de ce ministère pour dénoncer « la bureaucratie de l’administration ». Ils ont réitéré leur appel pour instaurer un dialogue sérieux, responsable et fructueux entre le syndicat et le ministère.

AL MASSAE:.
– Saâd Dine El Otmani, ancien ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a affirmé que l’allégation relayée sur une présumée valise d’argent qu’il aurait ramenée d’un pays du Golfe « n’est qu’une rumeur », précisant que « si ce fait était avéré, on m’aurait mis sous les verrous ».

– Les bénéficiaires de la rente au Sahara s’opposent à l’abolition de l’exonération fiscale. Selon des sources du journal, certains notables et élus qui possèdent des entreprises dans les provinces du Sud rejettent les recommandations du Conseil économique, social et environnemental (CESE) portant sur l’institution d’un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu.

AL ALAM:.
– Le Maroc envoie ses forces en Centrafrique. Le Royaume a franchi un nouveau pas dans le processus de renforcement de sa présence en Afrique, en décidant de déployer des éléments des Forces armées royales (FRA) en République centrafricaine pour rétablir la sécurité dans ce pays en proie au chaos.

– La justice administrative entérine les prélèvements sur les salaires des grévistes. Dans sa décision rendue suite à l’action intentée par un greffier gréviste contre le chef du gouvernement et le ministre de la Justice et des libertés pour annuler les prélèvements opérés sur son salaire, le Tribunal administratif de Rabat a affirmé que le droit de grève est garanti par la loi, mais le chef de l’administration a droit à prendre toutes les mesures susceptibles d’assurer la continuité du service public et à imposer des mesures juridiques afin de prévenir l’abus du droit de grève.

ASSABAH:.
– Benkirane ploie devant la corruption. S’exprimant devant le conseil de gouvernement, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a avoué jeudi qu’il n’a pas réussi à accomplir les progrès souhaités en matière de lutte contre la corruption.

– Avocats/Ramid: un dialogue de sourds. Abdelkébir Tabih, avocat à Casablanca, a estimé que les suggestions de Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés, « ne représentent pas une réforme, mais seulement un discours sur la réforme, surtout pour la profession d’avocat ». Réagissant, Ramid a déclaré: « Je suis à la tête d’un ministère, mandaté par le peuple ». Ces déclarations ont été faites lors d’une émission télévisée diffusée jeudi sur la chaine Medi 1 TV.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Comment les banques ont-elles colmaté une brèche d’une valeur de 150 milliards de DH de liquidité entre 2007 et 2012 pour financer les besoins de l’économie nationale? Mohamed Benchaaboun, PDG de Banque populaire, a dit que « les avances de Bank Al Maghrib et le marché de capitaux ont constitué une solution à la problématique passagère du manque de liquidité ».

– 2.000 Européens, la plupart d’origine marocaine, combattent contre les forces de Bachar Assad en Syrie. Réunis jeudi à Bruxelles, les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne ont mis en garde contre le risque du retour des moudjahidines en Syrie.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Réforme de la retraite: le gouvernement frappe de nouveau à la porte des syndicats. Le ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, a affirmé jeudi que la réforme des régimes de retraite nécessite l’implication de tous, précisant que le gouvernement « tend sa main à tous les partenaires sociaux ».

– Le ministre de la Santé Lhoussaine Louardi soumet un projet de loi relatif au médicament au conseil de gouvernement. Louardi précise, en outre, que « le projet de décret qui détermine la nouvelle méthode adoptée pour fixer les prix des médicaments garantit la stabilité financière et économique des pharmaciens, comme il reconsidère les prix assez élevés de certains médicaments ».

SAHIFAT ANNAS:.
– Coulisses de la réunion du gouvernement: Benkirane reconnait son échec en matière de lutte contre la corruption. Lors du conseil du gouvernement, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré: « Nous n’avons franchi aucun pas en avant », faisant allusion à la lutte contre la corruption, suite au rapport annuel 2013 publié par Transparency international sur la corruption dans le monde, dans lequel le Maroc a été classé 91 parmi 177 Etats.

– En marge du forum économique, organisé mercredi par le ministère français de l’Economie et des finances en partenariat avec le Mouvement des entreprises de France (Medef), Meriem Bensaleh, présidente de la CGEM, a appelé à la création d’un observatoire pour le suivi des politiques en matière de coopération franco-africaine.

RISSALAT AL OUMMA:.
– La Tunisie dément une quelconque intention de reconnaître la pseudo « rasd ». En réponse à un rapport médiatique local évoquant le dessein de la Tunisie de reconnaître la pseudo « rasd », le ministère tunisien des Affaires étrangères a souligné, dans un communiqué, que ces allégations sont dénuées de tout fondement.

– Prémisses de l’entrée du Maroc au sein du club des pays producteurs de gaz naturel. Selon des sources proches des travaux de forage d’un puits à la commune de Sidi El Mokhtar dans la province d’Essaouira, la compagnie qui a entamé ses travaux de prospection depuis près de 3 semaines, a réalisé un forage de 2.000 mètres, ajoutant que l’opération d’extraction du gaz naturel de ce puits est imminente.

AL KHABAR:.
– Benkirane avoue: « Nous n’avons pas réalisé les résultats escomptés ». Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a reconnu l’expansion de la corruption en tant que comportement social, dont l’éradication exige des mesures fermes. Il a affirmé qu’il faut reconnaître, en tant que gouvernement responsable, que le Maroc n’a pas enregistrée le progrès escompté en matière de lutte contre la corruption.

– El Khalfi: Il n’est pas question de revenir sur la réforme des retraites en dépit du boycott des centrales syndicales. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a affirmé la détermination du gouvernement à entamer la réforme des retraites car il s’agit d’une nécessité pressante. Lors d’un point de presse, jeudi, à l’issue de la réunion du Conseil du gouvernement, M. El Khalfi a affirmé que le report de cette réforme ne fera qu’augmenter son coût.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA :.
– Le wali de Casablanca impute aux parlementaires de cette ville la responsabilité en matière d’attraction des investissements. Lors d’une réunion élargie à laquelle ont pris part les présidents de la région de Casablanca, les parlementaires de cette ville et des membres de la Chambre des conseillers, le wali de Casablanca a adressé un discours virulent aux élus de la ville, insistant sur leur rôle qui consiste à drainer les investissements vers Casablanca afin d’en faire un pôle financier et économique à l’image des capitales mondiales.

AL ASSIMA POST:.
– La crise des caisses de retraites s’accentue, le gouvernement envisage le pire. Le gouvernement admet l’existence de difficultés chroniques auxquels font face les caisses de retraite. Un communiqué publié vendredi sur le site web du gouvernement met l’accent sur l’exacerbation du problème de ces caisses qui aurait des répercussions sociales et économiques. Le chantier de réforme des retraites constitue une priorité nationale et une responsabilité collective devant être assumée par toutes les parties concernées, ajoute le communiqué qui critique le boycott par les centrales syndicales du dialogue sur ce dossier.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *