Revue de presse marocaine du 07/11/2013

0 commentaires, 07/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce jeudi 7 novembre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Préservation des cétacés: Le Maroc accède à la présidence de l’ACCOBAMS. La présidence de l’organisation de l’Accord de Conservation des Cétacés de la Mer noire, de la Méditerranée et de la zone atlantique adjacente (ACCOBAMS) a été confiée au Maroc, lors de la 5ème réunion des Parties à l’accord qui s’est déroulé à Tanger, hier. Le Maroc assurera, jusqu’à novembre 2017, la présidence de cette instance chargée de réduire les menaces qui pèsent sur les cétacés, notamment en améliorant l’état des connaissances sur ces animaux. Et c’est Zakia Driouch, la secrétaire générale du département de la Pêche maritime, qui sera responsable de cette tâche.

L’ECONOMISTE:.
– Procédure rare: Maghreb Steel obtient son bouclier antidumping. Cas rarissime. Après le contreplaqué et le PVC, la tôle est le 3ème produit marocain à avoir droit à une mesure antidumping. L’on devine qu’après de long moins d’attente, Maghreb Steel est soulagé. Ayant déposé plainte contre les importations de tôles d’acier laminées à chaud, originaires de la Turquie et de l’union européenne, le ministère chargé du Commerce extérieur vient d’établir provisoirement l’existence d’un dumping.

– BTP, industrie: Recul massif d’emploi. Voilà des difficultés qui confirment les difficultés du PTB et dans une moindre mesure celles de l’industrie. Au troisième trimestre, ces deux secteurs ont perdu 81.000 postes d’emploi. Pour autant, le chômage est en baisse de 0,3 point au niveau national, s’établissant à 9,1pc sous l’effet de la bonne tenue du secteur agricole.

AUJOURD’HUI LE MAROC:. 
– En dépit des 140.000 postes d’emploi créés au Maroc à fin septembre: encore plus d’un million de chômeurs. Le taux de chômage au Maroc a connu une baisse de 0,3 point, passant de 9,4 à 9,1pc. Il s’est maintenu à 14pc en milieu urbain et a baissé à 3,7pc en milieu rural. Les emplois créés ont été en totalité pourvus par le secteur des « services » en milieu urbain et en quasi-totalité par le secteur de l' »agriculture, forêt et pêche » en milieu rural. Au troisième trimestre 2013, l’économie nationale a créé 139.000 postes d’emploi, dont 136.000 en milieu rural et 3.000 en milieu urbain.

– Affaires portées devant les tribunaux entre janvier et octobre 2013: 61 liées à la presse, 58 au terrorisme et 8.600 à la corruption. Alors que les lois organiques relatives au Conseil supérieur de la magistrature et au statut des magistrats sont au stade des consultations, le département de la justice vient de révéler un rapport sur les affaires « sensibles » présentées devant les tribunaux du Royaume durant les dix premiers mois de cette année. Parmi ces dernières, pas moins de 8.597 sont liées à la corruption. Le ministère a toutefois « omis » de donner plus de détails sur les affaires où les corrompus appartiennent eux-mêmes à l’appareil judiciaire, censé être prémuni contre ce fléau pour que les droits des citoyens soient garantis.

L’OPINION:.
– Le Maroc abrite la Conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb. Une conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb est prévue le 14 courant au Maroc, sans que l’on ne sache encore ou devait-elle se dérouler. Cette absence d’indicateur sur le lieu de la tenue de cette conférence, qui semble relever de la mesure sécuritaire, est à elle seule un indicateur palpable de la menace grandissante que représente le « nacro-terrorisme » pour tous les pays de la région.

– L’Istiqlal: le projet de loi de Finances 2014, un projet catastrophique à l’image du gouvernement Benkirane II. Lors d’une rencontre du groupe parlementaire istiqlalien, Noureddine Moudiane, chef du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants, a relevé que les discussions au sein de la Commission des finances ont montré que le projet semble être fin en soin puisque, visiblement, il ne répond qu’à l’impératif de respect du calendrier et du délai constitutionnel pour sa présentation au parlement, loin de tout souci de réforme. Pour sa part, Mohamed Ansari, chef du groupe istiqlalien à la Chambre des conseillers, a affirmé que la coordination et la concertation avec l’opposition se poursuivront afin de proposer les amendements nécessaires dans l’intérêt du pays et des citoyens.

– Casablanca: Dés gérants des stations-services observent une grève de 24h. Les gérants des stations-service de la région du Grand Casablanca sont montés au créneau, lundi 4 novembre, selon un communiqué du Bureau régional unifié des commerçants des stations-service du Grand Casablanca. Le mot d’ordre de grève a été lancé pour protester contre leur situation, à savoir les retombées néfastes de l’entrée en vigueur du système d’indexation du prix des hydrocarbures, le silence des pouvoirs publics face au cahier revendicatif des commerçants et l’injustice dont font l’objet les gérants des stations-service, les jugements d’évacuation qui se sont multipliés « du fait que la cour suprême tarde à statuer sur des verdicts contradictoires » indique le communiqué.

LIBERATION:.
– Le nouveau ministre de l’Intérieur promet une police plus policée. Les interventions musclées des forces de l’ordre contre les manifestants feront désormais partie du passé. C’est ce qu’a laissé entendre Mohamed Hassad, le ministre de l’Intérieur, qui estime que le temps de la répression abusive est révolu.

– Le SNE déterminé à défendre l’école publique. Réunir les conditions nécessaires et indispensables pour une adhésion effective du personnel de l’Enseignement afin que l’école publique retrouve son rôle dans le développement national, est le credo choisi par le Syndicat national de l’enseignement (SNE) pour cette année. La décision a été prise à l’issue des travaux du conseil national du SNE, affilié à la FDT, tenu dimanche et lundi à Casablanca.

AL ALAM:.
– Les anciens prisonniers de guerre, qui étaient retenus à Tindouf, ont organisé mercredi à Rabat un sit-in réclamant la réhabilitation des prisonniers qui avaient subi des exactions par les services de renseignement algériens. Pour Ali Nejab, ex-président du comité de coordination des prisonniers de guerre, cette manifestation vise à attirer l’attention sur « les 2.300 prisonniers marocains qui avaient été torturés par le Polisario à Tindouf en Algérie », ainsi que sur « les 46 prisonniers marocains enterrés sur le territoire algérien ».

ASSABAH:.
– Le parlement européen s’apprête à adopter l’accord de pêche Maroc-UE. Les parlementaires marocains, membres de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, ont réussi à dissiper les allégations que propagent les lobbies hostiles au Maroc.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– L’Intérieur: Les députés contre l’austérité. Lors de la discussion sur le budget sectoriel du ministère de l’Intérieur à la Chambre des représentants, les représentants ont appelé à ne pas diminuer les crédits ouverts aux services de sécurité dans le cadre de la politique d’austérité menée par le gouvernement. Ces députés ont dénoncé la réduction des postes budgétaires affectés au ministère de l’Intérieur, estimant que les institutions sécuritaires ont besoin de conforter ses rangs avec davantage de renfort.

– Des pharmaciens intentent une action en justice contre Louardi. Le conflit entre le ministre de la Santé, Lahoucine Louardi, et les pharmaciens tend de plus en plus à s’exaspérer, d’autant que Louardi a procédé à la dissolution des deux conseils régionaux des pharmaciens du nord et du sud, alors que des professionnels du secteur ont saisi les juridictions administratives pour trancher ce différend.

ATTAJDID:.
– La commission du Développement au parlement européen, réunie mardi à Bruxelles, a adopté un rapport de l’eurodéputé Cristian Dan Preda ayant trait au protocole de pêche paraphé en juillet avec le Maroc. Cette commission a recommandé l’approbation du nouvel accord pour renforcer le partenariat entre les deux parties et contribuer au développement de la filière pêche du Royaume.

SAHIFAT ANNAS :.
– Projets de loi organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire: Les juges resserrent leurs rangs. Les associations professionnelles des magistrats ont appelé à tenir une réunion de coordination vendredi, que certains magistrats ont dénommé « le vendredi décisif », pour finaliser la version finale des projets de loi organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

– Le PPS en conclave pour saisir le sens de la coalition avec un parti islamiste. Selon des sources informées, les membres du comité exécutif du PPS étaient en conclave, mercredi à Rabat, suite aux critiques adressées à ce parti au référentiel communiste subséquemment à son rapprochement avec le PJD d’obédience islamiste, précisant que cette réunion avait pour but d’apporter les réponses appropriées à ce rapprochement entre deux partis ayant des référentiels dissemblables.

AL KHABAR:.
– Statut des magistrats: Ramid tient des réunions discrètes avec certains juges. Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a tenu des réunions en catimini avec certains membres du Club des magistrats du Maroc pour recueillir leurs réactions sur le projet de loi organique relatif au statut des magistrats, contesté par le conseil national de ce Club.

– Les députés appellent au lancement d’un débat autour des fonds relatifs aux Comptes d’affectation spéciale. Des représentants de la majorité et de l’opposition ont réclamé l’ouverture d’un débat public autour des fonds des Comptes d’affectation spéciale, qui n’ont jamais fait l’objet de débat dans les législatures précédentes malgré les milliards de dirhams qui y sont injectés.

– Une étude du bureau britannique PWC prédit l’entrée du Maroc dans le club des 20 grands producteurs automobiles dans le monde à l’horizon 2017. L’étude a classé le Royaume au 31ème rang mondial dans la filière de l’assemblage d’automobiles à travers les 190.000 véhicules qu’il a produits en 2012.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.
– Lancement de la caravane de la marche verte de Marrakech à Laâyoune. La 1ère édition de la caravane de la Marche verte a été lancée mercredi à partir de Marrakech avec la participation de 150 personnes venues emprunter l’itinéraire de la glorieuse et historique marche de l’unification du peuple marocain. Initié par l’Association maghrébine des sports automobiles, sous l’égide de la Fédération royale marocaine des sports automobiles, cet événement s’inscrit dans le cadre des festivités commémorant le 38è anniversaire de l’épopée de la Marche verte.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Khairat stigmatise le ministère de l’Intérieur au temps de Mohand Laensar, appelle son successeur Hassad à combattre le banditisme électoral. Le parlementaire USFP, Abdelhadi Khayrat, a tiré à boulets rouges, lundi dernier, sur le ministère de l’Intérieur au temps où il était dirigé par Mohand Laensar, en critiquant la gestion des dernières élections partielles. S’adressant à l’actuel ministre de l’Intérieur, Khairat a affirmé qu’il n’est plus permis d’utiliser l’argent lors des échéances électorales et de continuer à recourir à des procédés indélicats qui affectent le déroulement normal des élections.

AL MASSAE:.
– La FNFE fustige le ministre de l’Education. Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, est confronté à la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement- UNMT. Dans un communiqué, ce syndicat estime que la décision de Belmokhtar d’interdire à certains professeurs de passer l’épreuve orale pour accéder aux centres régionaux de formation est une infraction flagrante de la législation en vigueur, dénonçant la politique de deux poids deux mesures exercée dans certains services de ce ministère.

– Daidiaa accuse Benkirane d’assujettir et d’affaiblir le Parlement. Dans un entretien au journal, le président du groupe fédéral de l’unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers, Mohamed Daidiaa, s’est lancé dans une diatribe contre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, l’accusant de vouloir assujettir et affaiblir l’institution législative. Il a dénoncé le blocage d’une série de propositions de lois et l’emprise sur le projet de loi relatif aux commissions d’enquête.

– Fitch Ratings confirme la notation souveraine du Maroc. L’agence de notation internationale Fitch Ratings a confirmé les notes « BBB- » et « BBB » du Maroc, respectivement pour ses dettes à long terme en devises et en monnaie locale, avec des « perspectives stables ». Un communiqué de l’agence a précisé que les notes du Maroc pour ses emprunts en devises et en monnaie locale ont été également confirmées à « BBB- » et « BBB » respectivement.

– Armil déclare la guerre contre les foyers de la criminalité. Des sources fiables indiquent que la Direction générale de la sûreté nationale a entamé la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie sécuritaire pour lutter contre les points noirs de la criminalité dans plusieurs villes enregistrant des taux élevés de la criminalité. Cette stratégie est exécutée par une équipe composée de la Brigade nationale de la police judiciaire et de la brigade centrale de la sécurité publique en coordination avec des éléments de la police judiciaire des villes concernées.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Hausse surprise des prix de la farine de luxe. Les prix de la farine de luxe utilisée par les boulangers ont enregistré une hausse surprenante, la première du genre depuis plusieurs années. Cette hausse a suscité plusieurs craintes par le fait qu’elle entraînera une augmentation du prix du pain, ce qui menace le pouvoir d’achat des citoyens, particulièrement ceux à revenu limité et qui sont les plus gros consommateurs de cet aliment.

EL ASSIMA POST:.
– Discorde entre Louardi et les étudiants en médecine au sujet des postes budgétaires. Les lauréats et les médecins critiquent l’inclusion des postes budgétaires destinés aux médecins résidents parmi les postes financiers affectés au personnel du ministère de la Santé. Le ministre de la Santé, Lahoucine Louardi, répond qu’il n’a fait qu’appliquer l’accord conclu entre le ministère et les syndicats, prévoyant l’intégration des médecins résidents dans le cadre du cycle de la fonction publique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *