Revue de presse marocaine du 07/11/2012

0 commentaires, 07/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La FNPI dénonce une mauvaise interprétation des dérogations fiscales: Les promoteurs immobiliers se disent victimes de préjugés. Les promoteurs immobiliers crient leur ras-le-bol. Souvent taxés de principaux dépensiers des recettes fiscales, ils veulent clarifier les choses. A cet effet, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) a commandé une étude portant sur la dépense fiscale et le logement social dont les résultats ont été communiqués lundi à Casablanca. Pour Youssef Ben Mansour, président de la FNPI, qui a tranché définitivement la question, « ce sont les acquéreurs de logements sociaux qui sont les principaux bénéficiaires des dépenses fiscales liées à l’activité immobilière ». Il s’agit là d’une réponse directe au rapport sur les dépenses fiscales publié conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances et la Direction générale des impots qui avait pointé du doigt le secteur et souligné « une prédominance des dérogations fiscales au profit des activités immobilières ».

-Nouvelle polémique au Parlement: Les députés dénoncent le manque de précision dans la détection des absents. Une première dans l’histoire du parlement. Les noms des députés absents ont été cités lundi au début de la séance plénière de la Chambre des Représentants. Mais non sans susciter la polémique. L’opération a été fustigée par la majorité des groupes parlementaires dans une mise au point qui a duré plus de 20 minutes. Les députés ont pointé du doigt le manque de précision de cette opération et son dysfonctionnement au niveau de la détection des absents. La liste des absents comprenait majoritairement des parlementaires de l’Istiqlal, de l’USFP, du RNI et de l’UC. Les chefs des groupes parlementaires les plus concernés ont mis en cause la véracité de cette liste.

-Conseil d’administration de la CGEM: Le Patronat critique les dispositifs du projet de loi de finances 2013. Selon la Confédération, le dispositif budgétaire ne répond pas aux préoccupations majeures des entreprises. Le Patronat évoque dans ce sens l’instauration de la confiance et l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale. La CGEM a indiqué en outre avoir eu le regret de découvrir des dispositions incluses dans le projet de loi de finances n’ayant jamais fait l’objet de concertation.

+LIBERATION+:.
-L’absentéisme des parlementaires et le procédé qui divise. La lecture publique des noms des parlementaires absents a soulevé un tollé, avant-hier, à la Chambre des Représentants. L’application de l’alinéa 2 de l’article 68 du règlement intérieur de la première Chambre ne semble pas faire l’unanimité parmi les députés. Dans ce cadre, le président du groupe USFP à la Chambre des représentants, Ahmed Zaidi a déclaré que la mise en oeuvre de cette mesure était pour le moins « inappropriée », ajoutant que le bureau de la 1ère Chambre a concocté une liste à la hâte en y incluant des parlementaires qui étaient pourtant présents, ce qui constitue un préjudice et une atteinte au droit des députés. Il a également déclaré: « Je mets au défi quiconque prétendrait que les parlementaires du PJD ne sont jamais absentés ».

-Christopher Ross reçoit Mahjoub Salek: Khat Achahid dévoile les vérités cachées du polisario. L’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara a fini par accepter de rencontrer les opposants au polisario en la personne de Mahjoub Salek, coordinateur général de Khat Achahid, mouvement qui ne partage pas les mêmes visions que les caciques qui règnent à Tindouf. L’émissaire onusien a été surpris lors de cette rencontre qui a duré plus de heures par les vérités dévoilées par l’opposition, notamment celles concernant les violations graves des droits de l’Homme dans les prisons secrètes où croupissent tous les opposants à la politique menée par Mohamed Abdelaziz et ses sbires.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Diplomatie: Ashton réaffirme la volonté de l’Union européenne de renforcer ses liens avec le Maroc. L’Union européenne continuera d’apporter son soutien au Maroc. Cette volonté a été réaffirmée par la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Mme Catherine Ashton, lors de sa première visite officielle au Maroc. Elle s’est également félicitée des réformes politiques et économiques engagées par le Royaume.

+L’ECONOMISTE+:.
-Dettes des établissements publics: Trois fois le budget de compensation! Plus de 158 MMDH de dettes en 2011, soit 19 pc du PIB! L’endettement des entreprises publiques atteint un seuil vertigineux en aggravation de plus de 6 pc sur un an. Même si ce montant vaut le budget de 3 ou 4 ministères, ou encore plus de 3 fois l’enveloppe engloutie par la Caisse de compensation, il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter. Selon un rapport publié en marge de la Loi de finances 2013, « ces dettes n’ont pas dépassé l’équivalent de 17,2 pc du total des actifs et 43 pc des fonds propres ». La situation financière globale du portefeuille public resterait donc saine malgré l’explosion de la dette.

+L’OPINION+:.
-Une première à la Chambre des Représentants: Les noms des députés absents désormais cités en début de séance. Cette décision du président de la Chambre des Représentants heureuse et salutaire dans sa portée, prise dans le cadre des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur de la 1ère Chambre a été mise en oeuvre lundi pour la première fois au début de la séance hebdomadaire des questions orales. Voilà qui est de nature à renforcer l’image de la Chambre des représentants et à réinstaurer le respect qui lui est dû en tant qu’institution constitutionnelle. Bien entendu, comme toute mesure inédite, sa première mise en oeuvre peut connaître certaines imperfections le temps que la machine soit bien huilée. D’où la polémique qu’elle a suscitée lundi entre les différents groupes parlementaires dont une majorité de représentants reprochent à cette opération son manque de précision et son dysfonctionnement au niveau de détection des absentéistes.

+ASSABAH+:.
-Arrestation de deux médecins officiers, un anesthésiste et un chirurgien, exerçant à l’hopital militaire Mohammed V de Rabat: Ils ont été auditionnés avant qu’il ne soit décidé de les placer en garde à vue et de les déférer devant la direction de la justice militaire près le Tribunal militaire permanent des FAR à Rabat en état d’arrestation pour manquement au devoir professionnel et non-assistance à une personne en danger, et ce après avoir refusé d’opérer des patients en état grave.

-Les PJDistes ne figurent pas sur la liste des nouveaux ambassadeurs: Des sources proches du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ont écarté la probable présence de noms de responsables PJDistes sur la liste des 16 nouveaux ambassadeurs que le Conseil des ministres s’apprête à valider après l’aval par les pays d’accueil des noms proposés.

-La lecture des noms des députés absentéistes lors de la séance plénière de la Chambre des représentants, tenue lundi, suscite une vive polémique au sein de l’Hémicycle, et plusieurs députés et groupes parlementaires évoquent le manque de précision de cette opération et son dysfonctionnement au niveau de la détection des absents, ce qui pourra dévier l’opération de son principal objectif. Dans ce cadre, Adil Benhamza, député istiqlalien, a exprimé son inquiétude vis-à-vis de cette opération qui pourrait se transformer en « un acte de dénigrement ».

+AL MASSAE+:.
-Coulisses de la rencontre entre des USFPéistes et le ministre de la Justice et des Libertés au sujet de l’affaire Khalid Alioua : Driss Lachgar, l’un des dirigeants du parti dément les informations selon lesquelles des responsables du parti auraient demandé de rencontrer Ramid au sujet de l’affaire Alioua, soulignant que la seule rencontre qui a eu lieu entre un responsable ittihadi et le ministre de la Justice et où le dossier de l’ancien PDG du CIH a été évoqué est celle qui s’est déroulée en présence des avocats Abderrahim Jamaï et Abderrahim Bouhou. De son coté, Ramid s’est refusé à tout commentaire au sujet des déclarations de Lachgar.

-L’éventuelle visite dans le Royaume du rapporteur spécial de l’ONU sur la promotion et la protection des droits à la liberté d’opinion et d’expression met dans l’embarras les responsables marocains. Des informations indiquent que Frank Williams La Rue a formulé une demande au gouvernement marocain pour lui permettre d’effectuer une visite dans le Royaume, le plus tot possible, ajoutant que le responsable onusien n’a pas encore reçu de réponse de Rabat.

-La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah, renverse la table sur le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et critique le projet de loi de Finances 2013. Elle a, lors de la réunion du Conseil d’administration de la Confédération, tenue lundi dernier, indiqué qu’au moment où la CGEM s’attendait à un projet de loi de Finances basé sur l’accélération du rythme de croissance économique au Maroc, les chefs d’entreprises ont été surpris par un texte dominé par les préoccupations relatives à la préservation des équilibres macroéconomiques.

+AL KHABAR+:.
-Rapport du CNDH sur la situation des prisons au Maroc: Hafid Benhachem, Délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, dépêche une commission de haut niveau à la prison agricole Outita 1, près de Sidi Kacem, qui a démenti l’existence de pratique de torture au sein de cet établissement pénitentiaire à l’encontre des prisonniers. Cette même commission devrait effectuer des visites dans d’autres prisons citées dans le dernier rapport du CNDH.

-Réunion « chaude » entre les groupes parlementaires de la majorité gouvernementale: Abdelilah Benkirane envoie des messages forts à ses alliés et appelle les députés et les conseillers des groupes parlementaires dans les deux chambres à soutenir le gouvernement et ce après que ces groupes aient critiqué sa vision et ses orientations à l’issue de l’examen en commission des budgets sectoriels dans le cadre du projet de loi de Finances 2013.

-Le bureau national des techniciens de la sécurité de la navigation aérienne opte pour l’escalade contre la direction de l’ONDA en guise de représailles contre l’atermoiement de l’Office à satisfaire les revendications des techniciens. Ainsi, le syndicat a décidé d’entamer sa bataille par l’observation d’un sit-in à l’aéroport international Mohammed V à Casablanca qui sera suivi par une grève de cinq jours à partir du 26 novembre prochain.

-Polémique au sein du parlement après la citation en séance plénière des noms des députés absentéistes: Les groupes de la majorité et de l’opposition sont montés au créneau dès que la secrétaire de la Chambre, Jamila El Mossali ait terminé la lecture de la liste des noms des députés qui se sont absentés pour deux fois de suite. Des sources ont indiqué que la liste n’a pas cité des parlementaires tels que Abdelouahed Radi, Mustapha Mansouri et Miloud Chaabi.

-Le bureau local du syndicat national de l’Enseignement supérieur à la faculté des sciences de Meknès proteste, lors d’une réunion d’urgence tenue vendredi dernier, contre la manière dont le doyen de la faculté et son adjoint ont été relevés de leurs fonctions et adresse une lettre dans ce sens à Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, l’appelant à informer le bureau du contenu du rapport de la commission d’inspection générale du ministère de tutelle.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Syndicat indépendant des médecins du secteur public observent les 14 et 15 novembre une grève nationale dans l’ensemble des établissements hospitaliers à l’exception des services des urgences et de réanimation, qui sera ponctuée par des sit-in devant les CHU. Ce débrayage intervient pour réclamer le versement des salaires des médecins gelés depuis 11 mois.

-L’ODT organise dimanche prochain une marche sous le signe: « Y en a marre! ». Lors d’une conférence de presse tenue mardi, Ali Lotfi, SG de l’Organisation démocratique du Travail a accusé le Chef du gouvernement de vouloir mettre à exécution le plus grand plan qui vise à saboter l’action syndicale et à porter atteinte au pouvoir d’achat des Marocains.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les dirigeants de la majorité gouvernementale ont tenu lundi une réunion consacrée à l’examen des déconvenues entre les composantes du gouvernement. Lors de cette réunion, le Chef de l’Exécutif a indiqué qu’il ne croit qu’à une véritable coalition productive, ajoutant que les prochaines élections communales seront le vrai test de cette majorité.

-Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab dévoile les noms des députés absentéistes des séances plénières du parlement et des groupes parlementaires protestent contre la « sélectivité » et les « erreurs » ayant émaillé cette opération, précisant que Hassan Tarik, du groupe USFP, et Adil Benhamza, du groupe istiqlalien, pourtant présents lors de la précédente séance plénière, se sont vu rappeler à l’ordre.

-Le ministère de l’Intérieur met en garde les collectivités locales contre la situation « dangereuse » dans 13 anciennes médinas et la dernière enquête nationale sur l’habitat indique que près de 50 pc du tissu urbain des anciennes médinas se trouve dans une situation détériorée, ajoutant que 10 pc des habitations sont des maisons menacent ruine.

+AL ALAM+:.
-Scandale: Une tentative de vente illégale de pièces archéologiques dans une maison d’antiquités déjouée à Londres! Le ministère de la Culture entreprend ses investigations et ouvre une enquête pour dévoiler les circonstances du vol, en 2008, de ces deux pièces (deux poutres en bois) appartenant à la medersa Sebaâiyine de la ville de Fès.

-Justice: Que s’est-il passé lors de la rencontre ayant réuni, lundi, les deux « frères-ennemis », le ministre de la Justice et le Club des magistrats? Des sources ont indiqué que les deux parties se sont mis d’accord sur les questions ayant trait à l’indépendance de l’autorité judiciaire et l’amélioration des conditions matérielles et sociales des juges, ajoutant qu’une deuxième rencontre aura lieu le 19 novembre pour évoquer les détails techniques inhérents aux principaux axes du dossier revendicatif du personnel de la justice.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le coordinateur général de Khat Achahid, Mahjoub Salek dévoile à l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross les atrocités du polisario. Lors de cette rencontre, Salek a mis à nu la vérité cachée des séparatistes, notamment les graves violations des droits de l’Homme dans les prisons secrètes où sont incarcérées les voix hostiles à la direction séparatiste. Salek a, par ailleurs, plaidé devant Ross pour une solution rapide du dossier du Sahara afin que les Sahraouis puissent réintégrer librement la mère patrie, considérant que tout retard pris dans ce processus constitue un crime contre l’humanité.

-Les cadres diplomatiques en colère contre le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani. Selon des sources, ces cadres ont exprimé leur vive colère contre le ministre lorsqu’ils ont pris connaissance des informations publiées par des médias nationaux concernant les prochaines nominations d’ambassadeurs du Royaume à l’étranger et les noms proposés dont font partie des diplomates proches de la retraite ou ayant dépassé 60 ans.

+ATTAJDID+:.
-La Chambre des représentants dévoile, lors de la séance hebdomadaire des questions orales tenue lundi, les noms des députés absentéistes des deux dernières séances, promettant de publier ces noms au Bulletin officiel et ce malgré la polémique suscitée par cette mesure parmi les députés qui ont estimé qu’elle manque de précision et entachée d’irrégularités.

-Tension entre l’ONDA et les techniciens de la sécurité de la navigation aérienne après que l’Office ait décidé de déférer des techniciens devant le Conseil de discipline pour avoir refusé d’assurer la maintenance des systèmes de sécurité aérienne dans les aéroports de Fès, Marrakech et Rabat et le syndicat des techniciens a lancé un mot d’ordre pour l’observation d’un débrayage partiel ce mercredi en s’abstenant d’assurer la maintenance du matériel de 8H à 20H.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Vive polémique parmi les députés de la majorité et de l’opposition après la lecture de la liste des noms des parlementaires absentéistes, lundi en séance plénière à la Chambre des représentants. Les groupes de la majorité et de l’opposition ont indiqué que cette mesure a été entachée d’irrégularités dans la détection des parlementaires absents alors que des députés s’interrogent sur la possibilité de rendre publique aussi la liste des ministres absents lors des réunions du Conseil de gouvernement et des travaux des séances plénières du Parlement.

-La commission nationale des médecins résidents et externes observe une grève demain jeudi et le mercredi 14 novembre dans tous les CHU à l’exception des services des urgences et de réanimation en guise de protestation contre le retard du paiement de onze mois de salaires. Elle a dans ce sens appelé le gouvernement Benkirane à mettre une place une cellule chargée de trouver une solution à ce problème au lieu de chercher des justifications infondées pour dissimuler l’échec du gouvernement.

+AL MOUNAATAF+:.
-En l’absence d’une politique efficiente d’emploi: le nombre des personnes en chomage atteint les 50.000. Ainsi, le taux de chomage est passé à 9,4 pc au troisième trimestre 2012 contre 9,1 pc à la même période de 2011, selon une note du Haut commissariat au plan (HCP). Cela intervient alors que le Conseil supérieur de la promotion de l’emploi avait pointé du doigt lors d’un précédent rapport l’absence d’une politique publique efficace et efficiente en matière d’emploi.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *