Revue de presse marocaine du 07/09/2012

0 commentaires, 07/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+LIBERATION+:.
-El Ouafa interdit aux enseignants d’exercer dans le privé : Un pavé dans la mare ou un coup d’épée dans l’eau? La rentrée scolaire s’annonce houleuse et porteuse de plusieurs changements. A quelques jours de la rentrée des classes, El Ouafa lance le pavé dans la mare: les enseignants n’auront plus le droit de donner des heures supplémentaires dans le privé. Décision qui ne fera pas que des heureux, car il s’agit en général d’un revenu supplémentaire pour beaucoup d’enseignants. Cependant, on est à s’interroger sur l’efficacité de cette décision et son impact.

-Sans exclure son éventuelle candidature à la tête de l’Istiqlal : El Khalifa en appelle au retrait de Chabat et El Fassi et demande le report du conseil national. C’est devant une salle comble de journalistes que l’Istiqlalien M’hamed El Khalifa a appelé, jeudi matin à Rabat, les deux candidats en guerre pour le poste de secrétaire général de l’Istiqlal, Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat, à se retirer de la course au leadership. « Ces deux candidats ont tous les deux fait du tort à notre parti. Ils doivent avoir l’honnêteté de procéder à leur autocritique et réaliser tout le mal qu’ils ont fait à l’Istiqlal », a martelé El Khalifa qui ne s’est pas arrêté à la seule proposition de retrait des deux candidatures qui ont transformé la citadelle de l’Istiqlal en maison de verre. Il a demandé aussi le report de la tenue du Conseil national qui aura à élire le 22 septembre prochain le secrétaire général du parti.

+AL BAYANE+:.
-Le Maroc et l’Espagne veulent consolider leur partenariat stratégique: Les parlementaires des deux pays prospectent de nouvelles approches de coopération. Entre le Maroc et l’Espagne, tout converge. En plus de l’héritage historique, la géographie et la culture, c’est la diplomatie parlementaire qui s’invite aujourd’hui pour non seulement conforter l’identité de vues, mais aussi impulser la coopération économique vers plus de complémentarité. Le forum parlementaire maroco-espagnol à Rabat, consacré aux questions économiques est, sans nul doute, un succès. Les élus des deux nations ont eu l’occasion d’examiner plusieurs volets de la coopération économique entre les deux pays. Car, en ses temps de la crise, il existe de bien réelles opportunités d’affaires à dénicher et qu’il faudrait biens saisir pour relancer les investissements et les échanges commerciaux.

+L’ECONOMISTE+:.
-Enseignement: La guerre aux heures sup déclarée. C’est un coup de pied dans la fourmilière que donne Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale en interdisant, de manière provisoire, aux enseignants du public d’assurer des heures supplémentaires dans les établissements privés. Cette mesure, salutaire pour l’enseignement public, est motivée par les abus constatés, les remarques des parlementaires et les préoccupations des parents. Ces derniers exigent un enseignement de qualité dans le public et craignent que l’effort des professeurs ne soit concentrée uniquement dans le privé. Mais bizarrement, la note ne s’attaque pas au gros dossier des cours particuliers donnés par des enseignants et que les associations des parents d’élèves n’ont pas cessé de dénoncer ces dernières années.

-Istiqlal: El Khalifa entre dans la course. La crise à l’Istiqlal est plus profonde qu’il n’y paraît. Le constat de M’hamed El Khalifa, anicien ministre de la Fonction et membre du comité exécutif est criant. Pour lui, il y a le feu dans la maison. Et ce n’est pas la compétition que se livrent Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi qui éteindra le feu. Au contraire, il prévoit le pire: l’implosion du parti au soir du 22 septembre, date de l’élection du secrétaire général par le conseil national, est garantie. Il propose ainsi le 11 janvier 2013 pour élire le secrétaire général et les membres du comité exécutif. Une date symbolique pour le parti (anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Independence du Maroc en 1944).

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-6 millions de femmes maltraitées, la honte! La fin de la violence à l’égard des femmes n’est pas pour demain. Le projet de loi relatif à la violence conjugale qui avait été déposé en février 2010 au Secrétariat général du gouvernement (SGG) n’a pas toujours été adopté par les députés. Mais pour la Ligue démocratique des droits des femmes (LDDF), une loi spécifique sur la violence conjugale ne constitue pas un moyen efficace pour lutter contre ce phénomène. La Ligue revendique un texte de loi en mesure de protéger les femmes contre tous les types de violence.

-El Khalifa se positionne comme une alternative: L’élection du SG de l’Istiqlal reportée à 2013? La course au fauteuil du leader du parti de l’Istiqlal semble connaitre un nouveau rebondissement avec la dernière sortie de M’hamed El Khalifa. L’ancien ministre et ancien candidat au secrétariat général du parti de la Balance vient d’organiser une conférence de presse. Même s’il ne l’a pas ouvertement déclaré, El Khalifa pourrait être le troisième candidat après Chabat et El Fassi. Lors de sa conférence de presse, El Khalifa est revenu sur le bilan de l’actuel secrétaire général, Abbas El Fassi, notamment en ce qui concerne la gestion des négociations avec le PJD à la veille de la formation du gouvernement.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Dialogue social: Le gouvernement reprend langue avec les syndicalistes. Au moment où le gouvernement annonce les contours de l’élaboration de la loi des Finances 2013, avec une démarche d’austérité, les centrales syndicales montent au créneau et parlent d’une rentrée sociale chaude. Celles-ci et leurs fédérations et sections mettent en avant des mouvements de débrayages dans différents secteurs, notamment dans la santé, l’enseignement, les collectivités locales, et la justice. Pour absorber un peu cette tension, le gouvernement prévoit, à partir de la semaine prochaine, des rencontres avec les organisations syndicales, du moins avec quelques unes parmi les centrales syndicales les plus représentatives.

-Malaise du parti de l’Istiqlal : El Khalifa propose une sortie de crise. Le parti de la Balance vit encore au rythme des dissensions entre le camp de Hamid Chabat et celui d’Abdelouahed El Fassi qui se concurrencent à couteaux tirés. M’hamed El Khalifa a élaboré sa propre vision pour redresser le parti. Pour lui, le PI ne s’est jamais aussi mal porté qu’aujourd’hui, appelant Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat à dépasser leur « égoïsme » pour l’intérêt du parti en retirant leur candidature. Il estime en outre que les élections pour le poste du secrétaire général, prévues le 22 septembre, devront être reportées pour janvier 2013 afin de garantir toutes les conditions nécessaires à leur bon déroulement.

+AL MASSAE+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane en colère contre Mohand Laenser: Il a refusé de lui parler suite à l’interdiction de la soirée que comptait organiser la jeunesse pjdiste à Tanger. Par ailleurs, Abdelali Hamieddine a réagi aux propos du responsable PAMiste, Ilias El Omari en déclarant que M. Abdelilah Benkirane « jouit de la légitimité populaire et de la confiance royale » que personne, telle que Ilias El Omari, ne pourra remettre en cause.

-Le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka affirme que « les chiffres du Budget élaborés par l’ancien ministre Salaheddine Mezouar ont été exacts et non falsifiés », après que le Chef de l’Exécutif ait accusé Mezouar d’avoir falsifié ces chiffres. Baraka a en outre indiqué que la problématique soulevée par M. Benkirane concernait les premières estimations de la Loi de Finances et non pas la falsification des chiffres relatifs au déficit.

-M’Hamed El Khalifa renverse la table et appelle Hamid et Abdelouahed El Fassi à retirer leurs candidatures pour faire sortir le parti de l’Istiqlal de la grave « tragédie sans précédent » que vit la cette formation, sans pour autant confirmer ou nier son intention de se porter candidat pour le poste de nouveau secrétaire général du parti.

+ASSABAH+:.
-Des affectations et des mesures disciplinaires à l’encontre de plusieurs agents d’autorité. Ce mouvement a touché 25 pc du personnel de l’administration territoriale. Ainsi, le ministère de l’Intérieur a procédé à un large mouvement d’affectation qui a concerné des Caids, des présidents d’arrondissements et des Pachas en prévision d’un autre mouvement partiel qui concernera cette fois-ci les walis et gouverneurs.

-L’Istiqlalien M’hamed El Khalifa déclare que Karim Ghellab est « le candidat attendu » pour présider aux destinées du Parti de l’Istiqlal, ajoutant que la crise actuelle que vit le parti de la Balance est conduite de l’extérieur. Lors d’une conférence de presse, jeudi à Rabat, il a souligné que la bataille que se livre Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi est « immorale » et a proposé également le 11 janvier 2013 comme nouvelle date pour l’élection du nouveau secrétaire général et des membres du comité exécutif.

-Le rapprochement entre le PAM et l’USFP brouille les cartes du PJD à Tanger: Le parti du Tracteur examine la possibilité de soutenir le candidat du parti de la Rose lors des élections législatives partielles prévues le 4 octobre prochain dans la circonscription Tanger-Asilah. Quant à l’UC et au RNI, ils ont refusé de présenter un candidat commun.

-Abdelhadi Khairat, membre du bureau politique de l’USFP, affirme que « la politique du gouvernement Benkirane n’est pas claire et est basée sur l’improvisation », endossant à l’actuel Exécutif la responsabilité de la mauvaise gestion de la crise socioéconomique que vit actuellement le Maroc.

+AL KHABAR+:.
-Karim Ghellab accusé de meurtre avec préméditation par Tarik Sbai, président de l’Instance nationale de protection des deniers publics. Sbai a déclaré que l’Instance a décidé de déposer une plainte auprès du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat contre l’actuel président de la Chambre des Représentants et ancien ministre de l’Equipement et du Transport dans laquelle elle l’accuse d’être le responsable direct de la mort de 43 personnes dans le tragique accident d’El Haouz et de 35 autres personnes en décembre 2010 dans un accident de bus qui transportait des ouvriers, et qui a été piégé par les crues d’un oued près de Bouznika.

-Fraude électorale: Un député du Parti de l’Action dans la circonscription Azilal-Demnat condamné à une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 DH. Le Tribunal de première instance d’Azilal a également interdit au parlementaire Brahim Takount de se porter candidat aux élections pour deux mandats successifs.

-Succession au sein de l’Istiqlal: M’Hamed El Khalifa demande à Hamid Chabat et à Abdelouahed El Fassi de retirer leur candidature et de reporter l’élection du nouveau secrétaire général. Lors d’une conférence de presse tenue, hier à Rabat, El Khalifa a tiré à boulets rouges sur les ministres istiqlaliens au sein du gouvernement Benkirane qui a été, lui aussi, fortement critiqué, précisant que le parti de la balance vit une « véritable tragédie ».

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Tensions entre le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa et les établissements d’enseignement privé après sa décision d’interdire aux enseignants d’exercer dans le privé. Selon le représentant de l’Union régionale de l’enseignement privé, cette décision « unilatérale » et « hâtive » a été prise sans consultation ou concertation avec les parties concernées.

-Une bataille acharnée entre les formations politiques pour remporter les quatre sièges parlementaires en lice dans le cadre des élections législatives partielles à Tanger et à Marrakech, notamment entre le PJD et le PAM.

-Succession au sein de l’Istiqlal: M’Hamed-Khalifa, membre du comité exécutif du Parti de l’Istiqlal, appelle El Fassi et Chabat à retirer leur candidature.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-M’Hamed El Khalifa ouvre le feu sur Chabat et El Fassi dans la course vers le secrétariat général de l’Istiqlal. Ce ténor istiqlalien, membre du comité exécutif a appelé Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi à reconnaître avoir porté atteinte à l’image et aux intérêts du parti et à retirer leur candidature. Il a par ailleurs nié son intention de se porter candidat pour briguer le poste de nouveau secrétaire général.

+ATTAJDID+:.
-Les propriétaires des écoles privées menacent de manifester en guise de protestation contre la décision du ministère de l’Education nationale d’interdire, de manière provisoire, au corps des enseignants de dispenser des cours supplémentaires dans les établissements privés. Pour Abdelhadi Zouiten, vice-président de la Ligue de l’enseignement privé, cette décision « irréfléchie » et « illégale » menace la scolarisation des étudiants notamment ceux des cycles secondaire collégial et secondaire qualifiant, étant donné que ces deux cycles dépendent de 90 à 100 pc des cours dispensés par les enseignants dans le public.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Enseignement: Le ministre de l’Education Nationale, Mohamed El Ouafa, essaie la « recette » française comme ultime recours pour sauver l’école marocaine. Le ministère a ainsi décidé l’adoption des horaires du système français dans le cycle primaire et a interdit aux enseignants d’exercer de dispenser des cours dans le privé.

-M’Hamed El Khalifa fustige Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi et indique que le gouvernement d’Abdelilah Benkirane comprend des noms qui n’ont aucun rapport avec le Parti de l’Istiqlal. El Khalifa a affirmé aussi qu’il n’était pas la troisième voie de solution pour sortir le parti de la crise et a appelé au report de l’élection du secrétaire général jusqu’au 11 janvier 2013.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-M’Hamed El Khalifa appelle au report du congrès du parti de l’Istiqlal et demande à Hamid Chabat et à Abdelouahed El Fassi de retirer leur candidature. Lors d’une conférence de presse tenue hier à Rabat, El Khalifa a ouvertement critiqué l’expérience partisane et gouvernementale du secrétaire général sortant, Abbas El Fassi.

-Tarik Sbai, président de l’Instance nationale de protection des deniers publics endosse au président de la Chambre des Représentants et ancien ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab la responsabilité de l’accident tragique d’El Haouz et décide de le poursuivre en justice pour « meurtre avec préméditation ». Sbai a décidé de déposer lundi prochain une plainte auprès du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat dans laquelle il accuse Ghellab d’avoir détourné une partie du budget destiné à la réhabilitation des infrastructures routières pour la réalisation d’autres projets et l’acquisition de nouveaux trains.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane reçoit les centrales syndicales dans un nouveau round du dialogue social. Pour Abderrahmane Azzouzi, SG de la FDT, il faut instituionnaliser le dialogue social à travers l’instauration d’un dialogue sérieux, alors que le SG de l’UMT, Miloudi Moukhariq indique que « nous ne voulons pas de dialogue seulement pour dialoguer ou papoter ».

-Le dirigeant istiqlalien, M’Hamed El Khalifa déplore la situation du parti de la Balance et entre dans la course vers le secrétariat général, même s’il a affirmé qu’il n’était pas « la solution alternative ni la solution magique ou miracle ».

+AL HARAKA+:
-M’Hamed El Khalifa appelle Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat à retirer leur candidature et à reporter l’élection du secrétaire général du parti de la balance au 11 Janvier 2013.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *