Revue de presse marocaine du 07/05/2015

0 commentaires, 07/05/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développées par les quotidiens paraissant jeudi 07 mai 2015:

Le Matin.:

– Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, mercredi à Taroudant, la cérémonie d’inauguration du Centre de référence de la santé reproductive et de détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérus. Ce projet, d’un coût de plus de 4 millions de dirhams financé par la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers et le ministère de la Santé, bénéficiera, sur une durée de 2 ans, à quelque 82.000 personnes âgées entre 45 et 69 ans pour ce qui est de la détection précoce du cancer du sein, et à plus de 109.000 femmes, sur 3 ans, pour ce qui est de la détection précoce du cancer du col de l’utérus.

– Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a représenté, mercredi à Sharjah, Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’attribution du Prix de la personnalité de l’année 2015 de la cohésion familiale et du soutien social décerné par l’Organisation Arabe de la Famille (OAF) au Souverain au titre de la troisième édition du Prix de la Famille Arabe. Le Prix a été remis à Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid par SA Cheikh Sultan Ben Mohammed Al-Qasimi, membre du Conseil fédéral suprême des Emirats Arabes Unis, gouverneur de Sharjah.

Aujourd’hui le Maroc.:

– ADM déficitaire en 2014. Le directeur général de la Société nationale des autoroutes (ADM) Anouar Benazzouz, a annoncé que la réalisation de 1.800 km d’autoroute est le fruit d’investissements colossaux. Endettée pour le financement des travaux d’extension, ADM ressort déficitaire en 2014, sachant que l’amortissement d’un investissement d’extension de réseau va de 25 à 50 ans. Le résultat de l’exercice 2014 s’est soldé par un déficit de 1,11 milliard de dirhams en raison du résultat financier qui s’explique par l’importance des charges d’intérêts des prêts contractés par ADM.

– L’Intérieur revoit la loi organique sur les partis et celle de la Chambre des conseillers en prélude des élections. Le Conseil du gouvernement s’apprête à examiner trois projets organiques relatifs respectivement aux partis politiques, à la Chambre des conseillers ainsi qu’à l’élection des membres des conseils élus. Il s’agit d’une révision et non d’une refonte totale. C’est le projet de loi organique des conseillers qui attire le plus d’attention. Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad retient dans le nouveau texte une composition à 120 sièges répartis sur les quatre grandes catégories chez les conseillers. La part du lion revient sans grande surprise aux élus locaux.

L’Economiste.:

– Offre Maroc: La Cour des comptes dénonce un recul de la compétitivité des secteurs traditionnels. Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, qui a présenté mercredi son rapport de 2013 devant les deux Chambres du parlement, a déploré le recul de la compétitivité des segments traditionnels de l’offre marocaine, particulièrement au niveau du coût, de la rentabilité et du savoir-faire professionnel et linguistique des ressources humaines.

– Interprofessions agricoles: Le financement sécurisé. Le financement des interprofessions agricoles vient de marquer un pas. Adoptée il y a trois années, la loi 3-12 sur les interprofessions agricoles et halieutiques attend toujours les textes d’application. Mais la publication au dernier BO (16 avril 2015) de 8 arrêtés ministériels accélère la mise en œuvre du texte. Du moins pour les filières ciblées par les arrêtés conjoints des ministères de l’Agriculture et de l’Industrie.

L’Opinion.:

– Les groupes parlementaires de l’opposition à la 1ère Chambre, qui ont tenu mardi une rencontre de concertation sous la présidence des secrétaires généraux de leurs partis, réclament le maintien de la programmation de la 2ème partie de la séance mensuelle d’évaluation des politiques publiques, laquelle concerne les interpellations de l’opposition au sujet du dialogue social.

– Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal, qui a tenu mardi soir sa réunion hebdomadaire ordinaire sous la présidence de Hamid Chabat, secrétaire général du parti, estime que le message des centrales syndicales, à travers le boycott des cérémonies du 1er mai, était clair et traduisait l’échec du gouvernement à gérer des relations nettes, responsables et productives avec les partenaires du dialogue social.

Libération.:

– Les fonctionnaires de la Justice crient à l’injustice: Dans la plupart des tribunaux, les audiences ont été suspendues. Les fonctionnaires du secteur de la Justice ont observé mercredi des sit-in dans tous les tribunaux du Royaume en guise de protestation contre la politique menée par le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, depuis qu’il dirige ce département. Les audiences ont été paralysées dans les tribunaux de 9 à 11 heures comme c’était le cas par exemple au tribunal de première instance d’Aïn Sebaâ à Casablanca où les fonctionnaires ont scandé des slogans dénonçant la politique de Ramid et affirmant qu’ils ne cèderont pas devant les mesures répressives du ministre de la Justice et des Libertés.

– La région du Grand Casablanca compte désormais 4.270.750 habitants. Conformément aux résultats du recensement général de la population et de l’habitat 2014, la population de la région du Grand Casablanca a atteint, au 1er septembre 2014, le nombre de 4.270.750 personnes, dont 4.242.589 Marocains et 28.161 étrangers, a indiqué mardi soir le directeur régional du Haut-Commissariat au Plan, Mohamed Karfaoui. Intervenant lors d’une rencontre à la Wilaya du Grand Casablanca dédiée à la présentation des premiers résultats du recensement général de la population et de l’habitat 2014 au niveau de la région, M. Karfaoui a précisé que cet effectif représente 12,6 pc de la population totale du Royaume, alors que l’effectif des ménages de la région a atteint 1.032.576, soit 14,1 pc du total des ménages du Maroc.

Al Bayane.:

– Le Bureau politique du PPS a exprimé mardi son regret au sujet de la décision des syndicats d’annuler les festivités du Premier mai. Les responsables du PPS ont invité tous les partenaires sociaux à reprendre immédiatement ce dialogue pour la reconnaissance des droits sociaux légitimes de la classe ouvrière tout en tenant compte de la nécessité de préserver les équilibres macroéconomiques du pays. Ils ont en outre réaffirmé la détermination continue du parti du livre à présenter l’image convenable de la noble pratique politique et du discours politique sain. Ils ont aussi appelé le gouvernement, la majorité et l’opposition à faire preuve d’un esprit de respect mutuel.

– Le nombre d’abonnés Internet a dépassé, au premier trimestre 2015, la barre des 10 millions d’abonnés, s’établissant à 10,32 millions d’abonnés et affichant un taux de croissance annuelle de 61,4 pc. Le taux de pénétration a ainsi atteint 30,5 pc. Le parc 3G qui compte 9,29 millions d’abonnés, marque une progression annuelle de 68,8 pc. Le parc ADSL enregistre également une croissance annuelle de près de 16 pc. Ces chiffres ont été dévoilés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications.

Assahra Al Maghribia.:

– Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, mercredi à Taroudant, la cérémonie d’inauguration du Centre de référence de la santé reproductive et de détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérus. Ce projet, d’un coût de plus de 4 millions de dirhams financé par la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers et le ministère de la Santé, bénéficiera, sur une durée de 2 ans, à quelque 82.000 personnes âgées entre 45 et 69 ans pour ce qui est de la détection précoce du cancer du sein, et à plus de 109.000 femmes, sur 3 ans, pour ce qui est de la détection précoce du cancer du col de l’utérus.

– Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a représenté, mercredi à Sharjah, Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’attribution du Prix de la personnalité de l’année 2015 de la cohésion familiale et du soutien social décerné par l’Organisation Arabe de la Famille (OAF) au Souverain au titre de la troisième édition du Prix de la Famille Arabe. Le Prix a été remis à Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid par SA Cheikh Sultan Ben Mohammed Al-Qasimi, membre du Conseil fédéral suprême des Emirats Arabes Unis, gouverneur de Sharjah.

Al Mounaataf.:

– Le Premier président de la Cour des comptes a dénoncé devant les parlementaires la négligence du gouvernement en ce qui concerne l’exécution des recommandations de la Cour et appelé à une réforme globale du système des retraites qui prenne en compte le pouvoir d’achat des affiliés.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Bureau politique du PPS a enregistré avec satisfaction les contenus de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Sahara marocain, la considérant comme « une autre victoire de notre pays dans la bataille de la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, fruit naturel de la ferme positon nationale et de l’orientation diplomatique tranchante qu’a manifestée notre pays sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI dans différentes occasions et rencontres au cours de la dernière période ». Il a par ailleurs appelé les partenaires sociaux à reprendre immédiatement le dialogue social.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a indiqué que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a donné des instructions aux ministres pour exécuter les recommandations de la Cour des comptes. S’exprimant mardi lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, Louafa a jugé « pas facile » l’application de toutes les recommandations émises par la Cour des comptes, précisant que certaines recommandations relatives à des erreurs administratives ou au non-respect des procédures peuvent être traitées sans délais alors que d’autres se rapportant à la structure de l’administration nécessitent plus de temps.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que l’augmentation du prix des quotidiens est une décision autonome des éditeurs. « Nous, notre responsabilité c’est de soutenir la presse nationale » en tant que composante fondamentale du processus démocratique, a-t-il affirmé lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants.

Rissalat Al Oumma.:

– Le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury, a jugé que « la philosophie de l’action du gouvernement n’est pas au niveau de l’après-Constitution 2011 » et que « la réforme ne s’accomplit pas par les décrets et la parole ». Bakkoury, qui s’exprimait mardi lors d’une émission sur Al Oula, a indiqué que l’opposition « n’a aucun problème à proposer des idées si les conditions de confiance et du discours gouvernemental responsable se réunissaient ».

Assabah.:

– Le premier président de la Cour de comptes, Driss Jettou, a critiqué mercredi la politique publique du gouvernement en indiquant que le ministère de l’Economie et des finances n’a pas appliqué les recommandations que la Cour avait émises, notamment la reconstitution des réserves énergétiques et le développement des infrastructures du stockage afin d’assurer un financement normal du marché national. Jettou a également annoncé devant les parlementaires des mesures juridiques qui seront appliquées à l’encontre de ceux qui n’ont remis les déclarations de patrimoine, sans fournir des détails sur leur nombre.

Al Massae.:

– Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a minimisé l’ampleur des voix critiquant l’avant-projet du Code pénal, estimant que ces voix ne représentent pas l’opinion publique nationale et qualifiant le débat s’y rapportant d' »idéologique ». Répondant mardi à une question du groupe socialiste lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre a affirmé que son département demeure ouvert à toutes les propositions constructives dans le cadre du dialogue lancé autour de ce projet.

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a révélé que plus de 6.000 personnes ont été arrêtées depuis début 2015 pour avoir perpétré des actes de vandalisme lors de 17 matchs, précisant que la plupart d’entre elles ont été relâchées puisque âgées de moins de 18 ans. Répondant mardi à une question orale à la Chambre des représentants, Hassad a précisé que la moitié de ces actes de vandalisme ont eu lieu à Casablanca.

Akhbar Al Yaoum.:

– Le ministère de la Justice et des Libertés se prépare à lancer les premières expérimentations en matière de communication électronique entre la police judiciaire et le Parquet général. Cela implique que la décision de détention ou de remise en liberté se fasse sur la base d’une communication électronique entre l’officier de police et le procureur du Roi. Le ministre Mustapha Ramid a précisé, mercredi à Rabat lors d’une conférence autour de la politique pénale, que tous les moyens techniques modernes seront mis en œuvre pour simplifier et faciliter les procédures judiciaires.

– Le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, a fait savoir que les recettes des autoroutes ont enregistré une augmentation de 2,2 pc, passant de 2,27 milliards de dirhams en 2013 à 2,32 milliards en 2014. Benazzouz a ajouté, lors d’une conférence de presse organisée mardi à Casablanca, que les pouvoirs publics, persuadés que l’infrastructure est un prélude au développement économique, ont tenu à construire de nombreuses autoroutes coûteuses.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Dans un communiqué conjoint signé par les présidents des groupes de l’USFP, du PI, du PAM et de l’UC, rendu public à l’issu d’une réunion de concertation tenue mardi au parlement, les quatre partis réclament « le maintien de la programmation de la 2ème de la séance mensuelle d’évaluation des politiques publiques, laquelle concerne les interpellations de l’opposition au sujet du dialogue social, et ce, après présentation d’excuses publiques officielles du chef du gouvernement ». Les quatre partis ont convenu de « continuer à dénoncer les ratés de la gestion gouvernementale via les travaux des commissions parlementaires et par tous les moyens constitutionnels ».

Al Alam.:

– Un rapport de la Cour des comptes élève le niveau d’alerte financière et économique et souligne que le recul du déficit budgétaire est le résultat de mesures gouvernementales et d’éléments conjoncturels instables. Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a énuméré une série de mesures gouvernementales ayant contribué à « freiner » et à stabiliser les dépenses telles que l’indexation partielle, le contrat-programme conclu avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable et les recettes générées par la contribution libératoire, indiquant que des éléments conjoncturels instables ou non structurels ont aidé à maîtriser les dépenses.

Al Haraka.:

– Mouhamed Moubdii, leader du parti du Mouvement populaire, a indiqué, dans un entretien au journal qui sera publié prochainement, que « le parti s’est fixé comme objectif la réussite du chantier des élections, avec tous les changements l’accompagnant tels que la régionalisation et le nouveau découpage territorial ».

Attajdid.:

– Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a insisté que la réforme des régimes de retraite, qui revêt un caractère urgent et nécessite des solutions globales, ne doit pas se limiter au seul régime des pensions civiles de la Caisse marocaine des retraites (CMR), mais doit couvrir l’ensemble des régimes existants. Le but étant, selon lui, de favoriser la pérennité de ces régimes et de réduire leurs dettes, tout en veillant à l’harmonisation de leurs principaux paramètres techniques afin d’assurer les conditions propices à leur intégration. Jettou présentait, mercredi devant le Parlement, un exposé sur les travaux des juridictions financières.

Al Assima Post.:

– Royal Air Maroc (RAM) et Qatar Airways ont signé, mercredi à Dubaï, en marge du Salon international du voyage « ArabianTravel Market », un accord de partenariat commercial stratégique entre les deux compagnies. Signé par Akbar Al Baker, président de Qatar Airways et Driss Benhima, président de Royal Air Maroc, cet accord offre plus de choix de destinations en faveur des clients des deux compagnies, soulignent les deux transporteurs dans un communiqué conjoint. Ces derniers bénéficieront d’un seul billet d’avion sur tout le parcours du voyage et auront la possibilité de procéder à l’enregistrement de leurs bagages depuis la ville de départ jusqu’à l’arrivée à la destination finale.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *