Revue de presse marocaine du 07/04/2012

0 commentaires, 07/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce samedi:.
+AL MASSAE+:.
– La mairesse de Marrakech réagit aux propos de Mustapha Ramid: Fatima Zahra Mansouri critique les déclarations du ministre de la Justice et des Libertés concernant le tourisme à Marrakech, indiquant que la sensibilité du poste gouvernemental occupé par Ramid exige plus de responsabilité de sa part.

-Tensions au sein du Parti de l’Istiqlal autour du dossier « des diplomés expulsés par El Ouafa ». Des sources sûres au ministère de l’Education nationale indiquent que Abdeslam Bakkari, qui occupait le poste de conseiller d’Abbas El Fassi au ministère de l’Emploi, s’est plié aux pressions de dirigeants istiqlaliens pour le recrutement de fonctionnaires qui n’ont rien à voir avec le militantisme. La révocation des titulaires du Master 2011, intégrés dans la fonction publique, sur décision pourrait accentuer la discorde au sein de la majorité gouvernementale durant les prochains jours.

-Le syndicat des « islamistes » appelle à écarter des responsables du ministère de l’Intérieur du dialogue engagé entre le ministère et les syndicats. Le secrétaire général de la fédération nationale des fonctionnaires des Collectivités locales (UNTM) Abdessamad Al Marimi réitère la demande de son syndicat à ce que le dialogue soit tripartite regroupant les Conseils communaux, les syndicats et le ministère à condition d’éloigner « certains responsables qui ont porté préjudice au dialogue ».

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Des cadeaux « fiscaux » du gouvernement Benkirane aux malades et aux personnes démunies: Les exonérations fiscales décidées par le gouvernement portent essentiellement sur l’annulation de la TVA sur les transactions immobilières, les médicaments et les factures d’électricité.

-Les islamistes « veulent la tête » de Sekrouhi: La Fédération nationale des fonctionnaires des collectivités locales (UNTM) appelle à ce que le wali directeur général des collectivités locales et le wali directeur des finances locales du dossier du dialogue social, mettant en garde contre une décision relative au prélèvement sur les salaires des grévistes.

-Bassima Hakkaoui sur la voie de Abdelaziz Rebbah: La ministre dévoile la liste des associations qui bénéficient de l’aide octroyée par son département. La ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social indique devant la Chambre des représentants que son ministère a débloqué près de 23 milliards de centimes au profit de 200 associations dont certaines sont inconnues.

+ASSABAH+ :.
-Mustafa Ramid suscite l’ire des magistrats: Le président du Club des magistrats qualifie d’anticipation des résultats du dialogue sur la réforme de la justice et de violation du devoir de réserve, les déclarations du ministre de la Justice et des Libertés lors des débats du budget de son département à la Chambre des représentants dans lesquelles il a indiqué que les organisations professionnelles des magistrats ne constituent pas des syndicats leur permettant de présenter des revendications selon un agenda précis.

-Lahcen Daoudi soumet des dossiers de corruption à l’Inspection générale des finances: Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique a soumis les dossiers concernant les universités de Safi, Beni Mellal et Tanger à l’IGF après la découverte d’irrégularités dans les appels d’offres, l’adéquation des diplomes universitaires et la falsification des procès verbaux des examens.

-Arrestation de six militaires de la place d’armes de Marrakech: Le mandat d’arrêt du tribunal militaire permanent des FAR a concerné des officiers surpris en possession de 127 tonnes d’essence détournées.

+AL KHABAR+ :.
-Habib Choubani appelle ses fonctionnaires à traiter Jaafar Hassoune en tant que secrétaire général de son département: Le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile appelle les fonctionnaires à considérer l’ancien magistrat en tant que secrétaire général du ministère bien qu’il n’y ait aucune décision officielle relative à sa nomination à ce poste, ce qui a suscité l’étonnement des employés.

-Le syndicat des islamistes veut faire tomber des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur: Abdessamad Marimi, secrétaire général de la Fédération nationale des fonctionnaires des collectivités locales appelle à ce que le wali directeur général des collectivités locales et le wali directeur des finances locales au ministère de l’intérieur soient écartés du dossier du dialogue social.

-Fatima Zahra El Mansouri tire à boulets rouges sur Mustafa Ramid : La mairesse de Marrakech a adressé une lettre au ministre de la Justice et des Libertés dans laquelle elle critique ses déclarations concernant les touristes qui visitent la ville ocre, ajoutant que ces déclarations sont à même de faire répandre des préjugés négatifs à l’encontre des étrangers.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le prélèvement sur les salaires des grévistes attise la tension au sein du secteur de la Justice. Des voix et des dénonciations dans les rangs des grévistes à l’annonce de la décision du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid stipulant le prélèvement sur les salaires des grévistes.

-Le Parquet général à Casablanca ordonne l’accélération des enquêtes de la police concernant le dossier de l’Office de Commercialisation et d’Exportation. Le Parquet général entre sur la ligne dans l’affaire soumise à la police judiciaire depuis cinq mois sur la base d’un rapport de l’IGF en 2009 qui avait révélé la cession d’immobiliers, propriétés de l’Office à des prix contraires à ceux pratiqués sur le marché.

-La non fixation de la date des prochaines élections communales brouille les cartes de plusieurs partis qui s’apprêtent à tenir leurs congrès. Ces formations politiques restent perplexes entre la tenue ou non de ces congrès ou attendre que la date des élections soit fixée.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Des femmes députés accusent Bassima Hakkaoui de s’arrêter là où l’ancienne ministre Nouzha Skali a terminé : Les députées critiquent la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social pour n’avoir pas présenté de stratégie ou de politique prospective convaincante pour la promotion de la situation de la femme, de l’enfance et de la famille.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Nomination d’un nouveau ambassadeur de France à Rabat et le Maroc hésite encore à remplacer El Mostafa Sahel: Au moment où des observateurs estiment que le poste d’ambassadeur du Maroc en France restera vacant jusqu’après les élections présidentielles françaises, d’autres sources indiquent que les noms proposés pour ce poste par le gouvernement n’ont pas eu l’aval des hautes sphères de l’Etat.

+AL ALAM+ :.
-Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser souligne que la date des élections communales n’ont pas encore été fixées, ajoutant que la fixation de la date est tributaire de la finalisation des préparatifs pour ces échéances. Dans ce sens, Laenser indique que trois lois organiques, trois projets de loi et 20 décrets doivent être mis en place avant d’évoquer la date des prochaines échéances électorales.

-Fabrication de pièces d’Airbus prochainement au Maroc: Les consultations ont été entamées depuis des semaines entre les autorités marocaines et des responsables du constructeur aéronautique européen, qui a affirmé qu’un éminent accord sera signé prochainement.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Recrudescence de la tension entre le ministre de la Justice et des Libertés et le syndicat démocratique de la justice : Au moment où le gouvernement se prépare à promulguer la loi organique sur la grève, le ministre Mustafa Ramid adresse des notes d’explication aux fonctionnaires grévistes qui se sont absentés vendredi du travail. Il a par ailleurs souligné devant la commission de la justice et de la législation à la Chambre des représentants qu’il sera procédé au prélèvement sur les salaires des grévistes et qu’il ne cédera pas devant les pressions, les actes de chantage ou les menaces.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le PAM considère le gouvernement Benkirane comme une « continuité » du précédent Exécutif : Ahmed Thami du groupe du PAM à la Chambre des représentants critique, lors de la réunion de la Commission de l’Intérieur, de la décentralisation et des infrastructures, les orientations économiques de l’actuel gouvernement, mettant en garde contre la réduction du budget de la Caisse de compensation et la libéralisation des prix des produits de consommation de base.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Après avoir réussi son passage en commission des Finances, le projet de loi de finances devant le grand test à partir de la semaine prochaine lors d’une séance plénière.

+LIBERATION+:.

Un tribunal symbolique et une pétition pour demander l’abrogation de l’article 475 : Haro sur l’impunité du viol. La campagne suscitée par le viol et le suicide d’Amina Filali ne cesse de prendre de l’ampleur. Depuis que ce scandale a éclaté, les composantes de la société civile, les militants des partis politiques et les intellectuels n’ont cessé de crier au scandale. Tous les moyens ont été mis en place pour dénoncer cette tragédie. Ainsi, le site avaaz.org a mis en ligne une pétition qui a recueilli 780.000 signatures à travers le monde. La famille de la défunte s’apprête à en faire part au Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *