Revue de presse marocaine du 07/05/2012

0 commentaires, 07/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce lundi:.
+AL MASSAE+:.
-Abdelilah Benkirane trace une feuille de route pour les rapports entre son gouvernement et le Palais: Il appelle à une réflexion sur de nouvelles modes de réformes dans le cadre de la Monarchie, mettant en garde ses députés contre le soutien « sans limite » à son gouvernement.

-Un sniper fait tomber deux officiers de la préfecture de police de Fès. Une enquête diligentée en secret sur une vidéo parvenue aux responsables de la préfecture de police a conduit à l’arrestation et la mise en détention préventive de deux officiers de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants, qui sont soupçonnés d’avoir des liens avec un baron de drogue avec lequel ils avaient été filmés dans un hotel de la ville.

-Abdelouahed Radi qualifie la situation de l’USFP de « suicide collectif méthodique ». Le Premier secrétaire du parti de la Rose a, lors d’une réunion du Conseil national, tiré la sonnette d’alarme sur le danger qui menace l’avenir du parti, victime « d’une autodestruction ».

-Le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi s’engage à suivre la situation des CHU: Une réunion entre le ministre et la Fédération nationale de la Santé a été couronnée par la formation d’une Commission conjointe de dialogue pour la satisfaction des revendications urgentes du personnel du secteur.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Mustafa Bakkouri entame l’affrontement avec le PJD: Le secrétaire général du PAM a vivement critiqué le gouvernement Benkirane, soulignant que l’Exécutif s’éloigne progressivement de l’esprit de la Constitution et des règles de la méthodologie participative.

-Abdelouahed Radi met en garde les Ittihadis contre « un suicide collectif » et annonce que le congrès de l’USFP se tiendra en septembre prochain. Le Premier secrétaire de l’USFP a, lors de la réunion du Conseil national du parti, indiqué que le parti de la Rose vit une véritable dissension et non pas une crise passagère et que certains membres ont transformé la concurrence au sein du parti en des affrontements, ce qui est contraire à la démocratie et à la liberté de différence.

-Abdelilah Benkirane charge Nabil Benabdellah de présider la Commission chargée de la révision des cahiers des charges du pole audiovisuel public: La commission formée de plusieurs ministres entame son travail relatif à la révision des points de discorde autour desdits cahiers.

+ASSABAH+:.
-1800 magistrats signent une pétition appelant à l’indépendance du pouvoir judiciaire: Ils réclament la séparation des magistrats du parquet général qui restent sous la tutelle du ministère de la Justice et menacent de mener des mouvements de protestation allant jusqu’à la présentation de démissions collectives.

-Le gouvernement gèle la mise en application des nouveaux cahiers des charges du pole audiovisuel public élaboré par Mostafa El Khalfi et Nabil Benabdellah, président de la commission ministérielle chargée de la révision des cahiers des charges déclare que les cahiers actuels resteront provisoirement en vigueur, en attendant de trancher sur les amendements nécessaires à apporter.

-Abdelouahed Radi, Premier secrétaire de l’USFP, critique ouvertement la situation du parti de la Rose et déclare que « l’USFP vit un suicide collectif méthodique », tout en précisant que les différends personnels ont mis en péril la place et la crédibilité dont jouit le parti.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane affirme: « Les Marocains ont voté en notre faveur pour un mandat de cinq ans et non pas pour 100 jours ». Il souligne que l’évaluation de l’action gouvernementale en moins de quatre mois soulève beaucoup de polémiques dans lesquelles il n’a pas l’intention d’entrer, indiquant que « chacun est libre d’adopter le calcul qu’il veut ».

+AL KHABAR+:.
-Abdelilah Benkirane met l’Agence du sud dans la case des « exceptions »: Un courant au sein de l’agence critique la position du Chef du gouvernement et appelle à la restructuration de l’agence et sa soumission au controle de la loi en procédant à un audit des finances de l’agence et à un examen minutieux des projets réalisés depuis dix ans.

-Plus de 2000 magistrats signent la pétition de l’indépendance des magistrats du ministère de la Justice et Yassine Moukhli, président du club des magistrats du Maroc déclare qu’il est inadmissible de parler d’indépendance du pouvoir judiciaire alors que le Parquet général demeure sous la tutelle du ministère de la justice.

-Abdelouahed Radi brosse une image sombre de l’USFP sur l’échiquier politique national et déclare que le parti de la Rose vit une sorte de « suicide collectif ».

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les autorités dénouent enfin l’énigme du groupe terroriste « Mouvement des Mojahidines au Maroc » après l’annonce par le ministère de l’Intérieur de démantèlement de ce réseau terroriste qui s’activait dans différentes villes du Royaume.

-Abdelouhed Radi tire à boulets sur l’USFP et la société. Le Premier secrétaire du parti de la Rose a qualifié la société de « conservatrice » et d' »indifférente » et donné le choix au parti d’opter soit pour la reconquête de sa crédibilité soit pour le suicide collectif.

-Loi de Finances 2012: Le gouvernement Benkirane refuse l’introduction de l’impot sur la fortune. Selon des bruits de couloir au sein de l’Hémicycle, l’actuel Exécutif se trouve dans devant un dilemme après que l’opposition ait réussi à introduire un amendement au projet de Loi de finances en instituant un impot sur la fortune.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les Etats-Unis mettent en garde leurs ressortissants de se rendre en Algérie à cause de la menace permanente du terrorisme, des faux barrages de controle et des enlèvements alors que Saad Dine El Otmani reste enthousiaste pour l’ouverture des frontières entre les deux pays.

-Des femmes marocaines accouchent sur la voie publique: Quatre femmes ont été contraintes d’accoucher sur la voie publique en un mois et des protestataires brandissent des slogans contre Abdelilah Benkirane devant l’hopital de Saniat Rmel à Tétouan appelant les responsables à rendre des comptes.

+ATTAJDID+:.
-Le Secrétariat général du gouvernement dévoile le bilan de son activité. Il a affirmé avoir reçu les déclarations de 352 associations ayant bénéficié d’aides étrangères, ajoutant que le montant perçu de l’étranger a dépassé, en 2011, les 14,5 milliards de centimes.

+AL ALAM+:.
-Le gouvernement reporte la publication des cahiers des charges du pole audiovisuel public dans le Bulletin officiel en attendant de se mettre d’accord sur leur contenu. Par ailleurs, une source gouvernementale affirme que l’interdiction de la diffusion des spots publicitaires des jeux de hasard est irrévocable.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Abdelilah Benkirane suspend la publication des cahiers des charges du pole audiovisuel public dans le Bulletin officiel: Le Chef du gouvernement a annoncé le gel de la publication de ces cahiers dans le Bulletin officiel lors d’une réunion, vendredi dernier, avec une délégation du SNPM et de la FMEJ. Des sources indiquent que Benkirane a précisé lors de cette réunion qu’il ne s’attendait pas à toute cette escalade ayant accompagné ce dossier.

-Une première au Maroc: Le plus grand rassemblement des magistrats dans l’histoire du Maroc a appelé samedi à Rabat à la garantie de l’indépendance des magistrats du parquet général du ministère de la justice et à la participation au dialogue social pour la réforme du secteur de la Justice.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Les anciens cahiers des charges du pole audiovisuel public restent en vigueur jusqu’à la publication des nouveaux cahiers après leur amendement: La commission ministérielle chargée de la révision desdits cahiers a demandé lors de sa première réunion de lui accorder le temps nécessaire pour se pencher sur les volets qui doivent être revus.

-La Chambre des représentants tient lundi prochain sa première séance mensuelle avec le Chef du gouvernement: Abdelilah Benkirane se présentera le 14 mai devant la Chambre des représentants pour répondre à plusieurs questions ayant trait à la politique générale et aux grands dossiers d’actualité.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le club des magistrats du Maroc appelle à l’indépendance du parquet général, et plaide pour le lancement d’une réflexion sur de nouveaux mécanismes pour élaborer une politique pénale moderne qui soit en phase avec les mutations que connait le secteur de la justice et le phénomène du crime.

+AL MOUNATAF+:.
-Grogne des professionnels du transport: Ils menacent d’observer une grève nationale dans les prochains jours et le président du Conseil syndical Mohamed Khafi affirme que le ministère de l’Equipement et du transport n’a pas honoré ses engagements jusqu’à présent pour l’ouverture d’un nouveau dialogue sur les problèmes du secteur.

+AL HARAKA+:.
-Le ministère de l’Intérieur annonce le démantèlement d’un réseau terroriste s’activant dans différentes villes marocaines. Un communiqué du ministère précise que le réseau démantelé est dirigé un élément connu d’un groupe terroriste baptisé « mouvement des moujahidines au Maroc » qui avait des liens des organisations terroristes mondiales.

+ASSAHRAA AL MAGHRIBIA+:.
-Des voix ittihadies s’élèvent pour demander à écarter les « faucons » du parti et le Cabinet Benkirane au centre des débats du Conseil national du parti de la Rose tenu samedi. Des membres ittihadis ont indiqué que le gouvernement dirigé par le PJD a entraîné le Maroc dans une expérience manquant de visibilité et basée sur les promesses « creuses » et des slogans « populistes ».

-Les magistrats du Royaume brandissent la menace d’une démission collective lors d’une rencontre nationale ayant regroupé plus de 2000 juges. Ils ont également menacé de porter le brassard et d’observer une grève et un sit-in de protestation devant la Cour de Cassation en plus d’autr+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.

-CGEM : Du pain sur la planche pour Bensaleh et Kadmiri, plus des 2/3 des entreprises ne paient pas leurs cotisations. 30 MDH de cotisations dues pour 2012, à peine 11 MDH encaissées. Pour pouvoir remplir au mieux ses missions, la CGEM a besoin de fonds. Or c’est précisément à ce niveau que le problème se pose. La preuve, sur les 2132 adhérents que compte la Confédération, à peine 1252, soit environ la moitié paient leurs cotisations. L’effort de recouvrement est rendu difficile par la dimension régionale. Car si à Casablanca, où est basée la CGEM, le taux de recouvrement est relativement correct pour les quatre premiers mois de l’année, il n’en est pas de même en régions où seules 188 entreprises sur un total de 1030 ont payé leurs cotisations.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Budget 2012 : Le texte passe le cap de la commission des Finances des Conseillers. Le projet de loi de Finances a pu passer le cap de la commission des finances de la Chambre des conseillers non sans difficulté. En effet, le gouvernement ne dispose pas de la majorité numérique. Durant la deuxième réunion du vote des propositions d’amendement des groupes parlementaires, les deux responsables gouvernementaux n’ont pas hésité à user de l’article 77 de la Constitution. Ils ne voulaient pas reproduire le même scénario de mercredi dernier lorsque la FDT a réussi à faire passer son amendement relatif à l’impot sur la fortune. Si l’opposition critique l’usage de cet article du texte fondamental, les conseillers de la majorité gouvernementale estiment qu’il a été utilisé à bon escient.

+L’ECONOMISTE+:.
-Cahiers des charges de l’Audiovisuel public : nouveau virage. Rebondissement dans l’affaire des cahiers des charges de l’audiovisuel public. Le Chef du gouvernement a chargé Nabil Benabdellah de présider une commission ministérielle pour reprendre le dossier en main. Cette commission travaillera, dans la sérénité, sur l’ossature des cahiers des charges. Nabil Benabdellah, de par son expérience, sera d’une grande utilité au gouvernement pour réaménager les points d’achoppement. Il avait certes loué le travail effectué par son collègue au gouvernement mais il a aussi critiqué le manque de concertation et la précipitation dans le bouclage de ce dossier stratégique.

+AL BAYANE+:.
-Benkirane le 14 mai à la Chambre des Représentants : les préparatifs en cours pour rendre ce passage captivant. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane est attendu lundi 14 mai à la Chambre des Représentants, lors de son premier passage mensuel pour répondre aux questions de politique générale tel que prévu par la Constitution du 1er juillet. C’est une première au Maroc, car jamais auparavant, un Premier ministre ne s’est déplacé à l’Hémicycle dans le cadre de la mise en Âœuvre d’une telle disposition constitutionnelle.

-Audiovisuel public : la Commission ministérielle se penche sur les amendements nécessaires et les cahiers des charges actuels restent provisoirement en vigueur.

+LIBERATION+:.
-Réunion de la commission ministérielle pour rectifier les cahiers des charges de Mostafa El Khalfi : Benabdellah reprend en main le dossier de l’audiovisuel. Jeudi prochain, Nabil Benabdellah présentera son tout premier rapport devant le Conseil de gouvernement. A ses pairs de l’Exécutif, il présentera un compte-rendu de la première séance de travail de la commission qu’il préside et les points de discorde des cahiers des charges de la SNRT et SOREAD-2M qui demandent rectification. Une manière pour la commission d’obtenir la validation et le feu vert de l’ensemble du gouvernement avant de se mettre à l’ouvrage et procéder aux changements à apporter. es formes de protestation.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *