Revue de presse marocaine du 07/03/2012

0 commentaires, 07/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AL MASSAE+:
-Un « séisme » secoue le syndicat de El Mahjoub Ben Seddik à cause des déclarations de certains de ses membres dans lesquelles ils ont indiqué que le militantisme et le dysfonctionnement cohabitent au sein du syndicat. Dans ce cadre, le secrétariat général de l’UMT, présidé par El Miloudi Mokhariq, a décidé de dissoudre la section régionale du syndicat à Rabat et toutes ses instances et d’expulser deux de ses dirigeants pour atteinte à la centrale syndicale.

-ONDA: Nouveau scandale suite de la découverte de l’implication de Abdelhanine Benallou dans la dilapidation de 5 milliards de centimes. Un document révèle que l’ancien DG de l’Office a signé un contrat avec une société française pour l’acquisition de systèmes de protection de l’aéroport international Mohammed V pour une enveloppe de cinq milliards de centimes. La plupart de ces systèmes, qui n’ont pas fait l’objet d’audit de la part de la Cour des comptes, sont en panne à cause de la suspension de la maintenance depuis 2006.

-Abdelilah Benkirane réunit le parlement dans le cadre d’une session extraordinaire qui sera consacrée à l’examen et l’adoption du projet de loi de Finances. La présidence de la Chambre des représentants recevra la semaine prochaine, au plus tard, une correspondance de la Primature qui demande l’inscription de l’examen du projet de loi de Finances à l’ordre du jour de la session extraordinaire du parlement prévue le 15 mars.

-Khadija Riyadi adresse une lettre à Abdelilah Benkirane pour rendre visite aux prisonniers politiques: La présidente de l’AMDH a, lors d’une rencontre organisée mardi par la coordination des familles des personnes poursuivies dans l’affaire Argana, indiqué qu’elle a adressé une lettre au Chef du gouvernement pour lui permettre de rendre visite aux prisonniers poursuivis dans des affaires de terrorisme pour s’enquérir de leur état de santé, particulièrement ceux qui observent une grève de la faim.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser élabore le premier texte de loi pour les élections de la Chambre des conseillers: Le Conseil de gouvernement examinerait lors de sa prochaine réunion le premier texte de loi régissant les élections à la Chambre des conseillers.

-Les différends autour des décrets définissant les prérogatives des ministres derrière le report de l’adoption du projet de loi de Finances : La non adoption par le gouvernement dudit projet est dû aux différends au sein du gouvernement à cause de la définition des prérogatives des ministres, selon des sources qui ajoutent que le projet de Budget sera adopté lors de la réunion du Conseil de gouvernement prévu jeudi, alors que les décrets des prérogatives seront promulgué aujourd’hui.

-Guerre non déclarée entre le PJD et le MP: Il s’agit de l’octroi d’aides à plus de 200 familles dans la province de Boulemane, fief du ministre de l’Intérieur Mohand Laenser, secrétaire général du MP, au moment où des acteurs associatifs proches du PJD comptent organiser une caravane d’action sociale vers les douars de Boulemane qui attendent eux aussi de l’aide. Selon des sources, cette guerre entre le cadre des calculs électoralistes, vu l’approche des élections communales.

+ASSABAH+:
-Arrestation de deux fonctionnaires pour détournement de deniers publics à l’hopital Ibn Rochd à Berrechid. Le Procureur général ordonne la mise en garde à vue des deux mises en cause pour falsification de factures et détournement de grandes sommes d’argent remis par certains patients aux deux fonctionnaires pour éviter de payer le vrai montant de la facture des soins de santé.

-Guerre non déclarée entre Nabil Benabdellah et Habib Choubani : Le président de la fondation du festival du cinéma méditerranéen de Tétouan souligne que le festival poursuivra son bon homme de chemin sans prêter attention à certaines déclarations, faisant allusion aux propos du ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Habib Choubani dans lesquelles il avait critiqué la politique des festivals.

-Un Conseiller parlementaire à la tête du groupe d’individus ayant investi le siège de l’OFPPT à Casablanca: Une vidéo montre que l’occupation dernièrement du siège de l’Office par des syndicalistes de l’UGTM s’est déroulée sous l’égide d’un conseiller de la 2ème Chambre.

-Crise entre le PI et le PJD à Oujda. Des sources partisanes indiquent que le Comité exécutif du PI a inscrit à l’ordre du jour de sa prochaine réunion l’examen des motifs des attaques répétitives proférées par des leaders, parlementaires et responsables communaux pjdistes à l’encontre de leurs alliés istiqlaliens dans certaines villes, notamment à Oujda.

-Des efforts en cours pour apaiser la tension au sein de l’Istiqlal avant la tenue de son congrès national. Des sources affirment que des efforts sont menés par Hamid Chabat pour circonscrire les différends entre les divers courants au sein du parti de la Balance, notamment celui de Chabat et du mouvement du 11 janvier.

+AL KHABAR+:.
-Driss Lachgar, l’un des dirigeants de l’USFP, se prépare à « renverser » Abdelouahed Radi pour retourner au gouvernement: Un courant au sein de l’USFP envisage d’examiner la question de la participation au gouvernement lors du prochain remaniement ministériel et prépare la voie à Driss Lachgar pour occuper le poste de premier secrétaire du parti.

-Salaheddine Mezouar cherche un poste au sein de l’une des grandes institutions monétaires internationales et des informations font état de la candidature de Anis Birrou pour la présidence du RNI. Le président du RNI se trouve depuis plusieurs jours aux Etats Unis pour négocier un poste au sein d’une instance financière internationale alors que d’autres indiquent que Mezouar reçoit des soins médicaux à l’étranger.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Tension sans précédent à la circonscription judiciaire de Fès: Des magistrats menacent de présenter leurs démissions et des avocats observant un sit-in. Le bâtonnier du barreau de Fès indique que l’objectif de ce sit-in est la réhabilitation des avocats suite à des déclarations de personnes relevant du Club des magistrats qui ont porté atteinte aux Robes noires. Le président du Club des Magistrats souligne que la rencontre avec le ministre de la Justice et des Libertés a porté sur la mise en place de nouvelles règles de rapport avec toutes les composantes du secteur de la justice.

-L’UMT expulse des membres d’Annahj Addimocrati. A la suite de l’échec successif du bureau régional de l’UMT de Rabat à tenir son congrès, il a été décidé de dissoudre toutes les instances décisionnelles dudit bureau et d’expulser plusieurs de ses membres qui appartiennent à « Annahj Addimocrati ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Fin de la lune de miel du gouvernement Benkirane: L’Istiqlal et le PPS « battent les tambours de guerre » et menacent de torpiller le projet de loi de Finances. Le parti de la Balance accuse le PJD d' »exercer un terrorisme politique » en mobilisant les opposants du parti de la Balance dans plusieurs conseils communaux, particulièrement à Fès et Oujda.

-Abdelilah Benkirane promulgue la loi sur la grève pour contrecarrer les syndicats : Le gouvernement adopte, à travers cette loi qu’il compte offrir comme cadeau à la classe ouvrière à l’occasion du la fête du 1er mai, le système des prélèvements sur salaire et les syndicalistes qualifient ce texte de « violation des libertés ».

-Nabil Benadellah attaque ouvertement Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile et El Amine Boukhabza, membre du bureau du Conseil de la ville de Tanger qui ont critiqué les festivals artistiques. Benabdellah qualifie de « déplacées » leurs sorties médiatiques et indique que le festival du cinéma de Tétouan se poursuivra eu égard à sa contribution à la promotion de l’art et l’échange entre les différentes cultures des pays de la Méditerranée tout en préservant les traditions marocaines.

+AL ALAM+:.
-Le gouvernement nie être au courant de la tenue des élections communales en juin prochain et des indices affirment que la fin de septembre ou le début d’octobre prochain seront des dates adéquates pour la tenue de ces échéances.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-L’UMT menacée d’implosion après que son comité administratif ait décidé d’expulser deux de ses membres. Des sources informées expliquent que cette décision qui a visé deux membres d’Annahj Adimocrati intervient à la suite de la publication par un journal des déclarations des deux personnes concernées dans lesquelles elles accusent la direction du syndicat d’être impliquée dans des dysfonctionnements d’ordre financier.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les camps de la honte à Tindouf sous la menace d’une famine au moment où les chefs séparatistes procèdent au détournement et au trafic des aides internationales destinées aux séquestrés. Une grande partie de ces aides transite par le Mali pour être vendue au marché noir.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le financement du Fonds de solidarité sociale pousse le gouvernement à majorer la vignette automobile. La majoration concerne les voitures de puissance fiscale de 11 et 14 chevaux et elle entre en vigueur l’année prochaine en application de la loi de Finances 2013.

-Les minoteries marocaines entament l’importation du blé sans attendre un décret du Chef du gouvernement. Des prévisions annoncent le recours à l’importation après le mois de juin en raison d’une situation agricole inquiétante.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Expulsion, suspension et dissolution de représentations régionales de l’UMT. Un dirigeant du syndicat affirme que la Commission administrative a décidé lors d’une réunion lundi à Casablanca l’expulsion de Abdeslam Adib, secrétaire général du syndicat des Finances, la suspension d’autres membres et la dissolution de toutes les instances du syndicat à Rabat pour avoir porté atteinte à l’image de l’UMT.

-De grands promoteurs immobiliers convoqués pour audition concernant l’affaire du CIH et la fermeture des frontières devant l’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua n’a pas été confirmée par la justice, selon son avocat.

-Le gouvernement s’apprête à instaurer l’horaire « GMT + 1 » à partir de fin mars, selon Mustapha Khalfi, ministre de la Communication et porte parole du gouvernement.

+AL MOUNAATAF+:.
-Des acteurs de la société civile féminine, de la jeunesse et des droits de l’Homme annonce la création d’un mouvement baptisé « la parité aujourd’hui avant demain » visant à faire face à la marginalisation des femmes au sein du gouvernement et l’accompagnement de la mise en Âœuvre saine et démocratique de la Constitution.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Grimate : les taxis dans la file d’attente. Après la publication de la première liste des bénéficiaires d’agréments d’autocars, les professionnels du secteur des taxis guettent leur tour. Les bénéficiaires des agréments risquent de voir à leur tour leurs noms divulgués. Une autre paire de manche attend le gouvernement, tant le secteur est divisé entre riches rentiers et chauffeurs à la limite de la subsistance. Seule condition, Mohand Laenser, le ministre de l’Intérieur, doit jouer le jeu comme son confrère Abdelaziz Rebbah.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Financement de la campagne des élections du 25 novembre : le PJD rend la monnaie. Les partis politiques sont tenus de rendre des comptes à l’Etat, particulièrement en ce qui concerne la contribution que celui-ci a alloué pour le financement de leur campagne électorale pour le scrutin du 25 novembre dernier. Encore une fois, le PJD a emboîte le pas aux autres partis, se distinguant comme l’un des seuls à avoir fait ses comptes à temps, à les avoir communiqué d’une manière transparente et surtout à avoir remboursé les montants qui n’ont pas été utilisés. Ainsi, sur les 54 MDH, il a récemment 20 MDH à l’Etat. Certains ont vu en cette initiative un autre coup médiatique du PJD, d’autres y ont vu une manière du parti menant le gouvernement de donner l’exemple aux autres formations politiques.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Du 25 au 29 avril à Meknès : Le 7ème SIAM a rendez-vous avec le succès. Dans sa 7e édition prévue à Meknès du 25 au 29 avril prochain, cet événement devra recevoir, selon les estimations des organisateurs, près de 850 exposants contre 837 en 2011 et 844 en 2010. L’engouement des exposants pour le SIAM (Salon international de l’agriculture au Maroc) ne se dément pas. Pour dire que le contexte national et international difficile n’a pas eu d’impact sur les intentions de participation à l’édition 2012 du SIAM.

+L’ECONOMISTE+:.
-CGEM /gouvernement : l’entente cordiale. Le Patronat s’est déplacé en force hier à Skhirate. Plus de 300 personnes sont venues assister à la signature du pacte de bonne entente que le gouvernement et la CGEM viennent de conclure. Le mémorandum paraphé par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et le président de la CGEM, Mohamed Horani, introduit un changement de taille dans les relations entre le public et le privé. Car son objectif est d’instaurer un dialogue permanent et d’institutionnaliser la concertation sur les thématiques de développement économique et social.

+LIBERATION+:.
-Le SIAM entame ses préparatifs dans un contexte morose et la saison agricole joue son va-tout cette semaine, malgré les minces lueurs d’espoir de voir la pluie tomber abondamment dans les jours qui viennent.

+AL BAYANE+:.
-Selon le projet de loi de finance 2012 : Hausse en vue de la vignette automobile. Mauvaise nouvelle pour les automobilistes, notamment ceux qui appartiennent à la classe moyenne et déjà engagés dans des crédits auto. Le projet de loi de finances de cette année, qui tarde à se concrétiser, prévoit des hausses pour les vignettes des véhicules automobiles à partir de la prochaine année. L’augmentation va jusqu’au double pour la catégorie de puissance fiscale supérieure à 15CV.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *