Revue de presse marocaine du 07/02/2012

0 commentaires, 07/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt des revue de presse marocaines quotidiennes de ce mardi:

+AL MASSAE+:.
-Taza fait sortir Abdelilah Benkirane de son mutisme: Le Chef du gouvernement met en garde contre tout acte de nature à porter atteinte aux symboles de l’Etat et accuse des sites électroniques d’information de publier de fausses informations et menace de les poursuivre en justice.

-Constitution d’une commission nationale appelant à la tenue du congrès de l’USFP: Des militants du parti ont créé une commission de coordination nationale chargée du suivi et de la collecte des initiatives visant la restructuration du parti et la tenue du 7ème congrès de l’USFP.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, indique que la grâce royale au profit des autres prisonniers salafistes est possible et considère que le lancement des débats au sujet de leur grâce est tributaire du changement de leurs discours, leurs positions, de leurs comportements, et de leur retour à la raison.

-Le communiqué de Benkirane sur les incidents de Taza suscite la colère des habitants de la ville et un étonnement chez les parlementaires du PJD au regard de son « langage menaçant et pour avoir insisté sur la nécessité de poursuivre en justice les responsables de ces événements ».

-Le Parlement européen compte inviter l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, pour présenter les explications nécessaires sur le développement du processus des négociations en cours entre le Maroc et le polisario sous l’égide des Nations Unies concernant le dossier du Sahara.

+ASSABAH+:.
-Abdelilah Benkirane décide de poursuivre en justice les individus impliqués dans les actes de vandalisme à Taza: Le gouvernement publie un communiqué dans lequel il condamne, dans les termes les plus fermes, l’implication des symboles de l’Etat et de ses constantes dans les incidents survenus dans la ville.

-Des organisations internationales révèlent que six Marocains sont menacés d’être exécutés en Irak après avoir été reconnus coupables d’actes de terrorisme et de liens avec Al Qaïda: Une organisation hollandaise des droits de l’Homme appelle au lancement d’une campagne pour éviter la peine de mort à ces Marocains.

-Prémices de scission au sein du PAM à cause de la question du remplacement de Mohamed Cheikh Biadillah à la tête du parti: L’évocation du nom de Mustafa Bakouri, ancien membre du Mouvement pour la Démocratie, provoque une grande polémique parmi les membres du parti qui refuse que cette personnalité dirige le parti et le considère comme un nouveau venu tout en appelant à la reconduction de l’actuel secrétaire général.

+AL KHABAR+:.
– Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane affirme le retour au calme dans la ville de Taza, soulignant que la solution aux problèmes sociaux passe toujours par le dialogue qui constitue la manière idoine pour mettre fin à toute tension.

-Tension au sein du groupe socialiste à la Chambre des conseillers à cause de la Déclaration gouvernementale: Des conseillers accusent le bureau politique du parti de la rose de les avoir exclu lors de l’élaboration de la réponse du groupe sur le programme de l’Exécutif présenté par Abdelilah Benkirane.

-Le PAM recourt à un groupe d’enseignants et de chercheurs spécialisés en matière de droit financier en préparation au débat sur la loi de Finances de l’année 2012 qui sera présentée par le nouveau gouvernement.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
– Des parties politiques font usage de photos truquées pour attiser la tension dans la ville de Taza: des sites électroniques publient des photos d’enfants en tant que celles de victimes des violences perpétrées par les forces de l’ordre contre la population de la ville, alors que ces photos n’ont aucun lien avec les incidents qu’a connus récemment la ville de Taza.

-Le gouvernement présente ses amendements concernant la Loi de finances 2012 et le parlement s’apprête à tenir une session extraordinaire dans l’attente de la réponse du Conseil constitutionnel sur son règlement intérieur et de la fixation par la Primature de la date d’examen de la Loi de finances.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-L’accord de pêche Maroc-UE, première épreuve du gouvernement Benkirane. L’UE cherche à négocier un nouvel accord avec le Royaume avec des clauses qui portent atteinte à la marocanité de son Sahara.

-Le tribunal de première instance de Taza refuse d’accorder la liberté provisoire aux personnes impliquées dans les actes de vandalisme perpétrés dans la ville: Le tribunal se prononce aujourd’hui sur 12 dossiers d’individus accusés d’actes de vandalisme.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Arrestation de trois membres du « Parti de la libération islamique » interdit, dont un Marocain de nationalité danoise: Ils préparaient un plan visant à porter atteinte à la sécurité et la stabilité du Maroc et une grâce royale à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabaoui dont ont bénéficié des syndicalistes et des politiques et à leur tête des chioukh de la Salafia Jihadia, Hassan El Kettani, Omar El Haddouchi et Abdelouahab Rafiki.

+AL ALAM+:.
-Un rapport de l’ONU laisse entendre que le polisario est impliqué aux cotés d’Al Qaïda dans le trafic d’armes libyennes: D’autres rapports et des experts affirment les liens étroits entre les deux parties.

+ATTAJDID+:.
-Les chioukh de la Salafia Jihadia ayant bénéficié de la grâce royale tiennent jeudi une conférence de presse. Par ailleurs, Abdelouahab Rafiki (Abou Hafs) affirme avoir reçu les félicitations du Chef du gouvernement et du ministre de la justice.

-Incidents de Taza: Les acteurs de la société civile dans la ville réclame la formation d’une commission d’enquête et le gouvernement affirme que le dialogue responsable est la seule voie pour satisfaire les revendications légitimes de la population.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Incidents de Taza: Le gouvernement condamne l’implication des symboles de l’Etat et de ses constantes dans les incidents: Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi souligne la volonté du gouvernement à répondre favorablement aux attentes des citoyens et à garantir leur sécurité.

-Le Parlement européen compte inviter l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross à venir lui présenter des explications sur le processus de négociations entre le Maroc et le polisario sous l’égide des Nations Unies: La comparution de M. Ross devant le PE constitue un nouveau camouflet pour les séparatistes à même de disloquer les restes de ses structures fragiles.

+AL MOUNAATAF+:.
-Incidents de Taza: Le Chef du gouvernement promet de traiter les causes sociales à l’origine de ces incidents et les acteurs des droits de l’Homme font état de dépassements dangereux de la part des forces de l’ordre. Par ailleurs, des parlementaires de la province veulent rencontrer le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pour l’examen de plusieurs questions importantes, et à leur tête la suspension du concours de recrutement dans les collectivités locales organisé par le ministère de l’Intérieur à cause de l’absence des conditions objectives pour son organisation.

+LE SOIR ECHOS+:. -Les Salafistes en état de grâce. La grâce royale d’Aid Al Mawlid vient de mettre un terme à l’incarcération des plus ténors du salafisme au Maroc. Un geste qui pourrait être le prélude à l’intégration des adeptes de ce mouvement dans la vie politique. +AUJOURD’HUI LE MAROC+:. -Le projet de régionalisation est toujours au point mort: la Commission Azziman avait rendu son rapport définitif le 10 mars 2011. La balle est désormais dans le camp du gouvernement qui, en s’attelant à cet important chantier, devra répondre à un certain nombre de questions que se sont posées par plusieurs observateurs. Il s’agira pour le gouvernement de mettre en place des lois organiques, un nouveau découpage basé sur des critères bien clairs, ainsi qu’un nouveau cadre définissant les rapports entre le centre et les régions. +LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:. -Parti de l’Istiqlal : Les Assises nationales de la « Balance » pour avril. Le parti de l’Istiqlal est à la croisée des chemins. Décidément, certains istiqlaliens n’en démordent pas. Non contents de la manière dont ont été menées les tractations par leur chef de file pour la composition du gouvernement, ils sont encore montés au créneau samedi dernier. C’était à l’occasion de la tenue d’une session extraordinaire de leur conseil national. Le ton est monté de plusieurs crans, et il a fallu toute la patience d’un Abbas El Fassi pour encaisser sans se laisser emporter outre mesure. Les héritiers de Allal El Fassi ont décidé de tenir un congrès extraordinaire le printemps prochain. Un rendez-vous qui s’annonce sous haute tension. +LIBERATION+:. -Des Istiqlaliens en viennent aux mains et réclament le maintien de Abbas El Fassi: les enjeux d’un congrès qui dérange. Du pain sur la planche pour le président et les membres de la commission préparatoire du congrès. Autant dire que cette commission est au cÂœur des enjeux d’un parti qui aura fait le choix ou pas, de la démocratie interne et de la transparence.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *