Revue de presse marocaine du 06/11/2012

0 commentaires, 06/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+LIBERATION+:.
-Un nouveau cadeau empoisonné du gouvernement Benkirane: Les tarifs de l’électricité appelés à augmenter. L’énorme déficit de l’Office national de l’Electricité que les pouvoirs publics ont marié de force à celui de l’eau fera au moins une victime: le consommateur. Pour venir à sa rescousse, l’Etat prévoit de lui administrer un traitement identique à celui de la RAM. Un contrat-programme sera ainsi signé préalablement à sa recapitalisation et à une refonte des tarifs qu’il pratique et qui sont, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, inférieurs du tiers au coût de production.

-La FDT et la CDT reçues par la CGEM: Concertations entre le Patronat et les syndicats. Les partenaires sociaux commencent à coordonner leurs actions pour faire face au rouleau compresseur du gouvernement. Un gouvernement qui veut imposer sa stratégie de sortie de crise qui ne fera, selon les experts, que l’approfondir via des mesures qui sont à la fois antisociales et attentatoires à la viabilité des entreprises. Dans ce cadre, la CGEM a appelé hier deux des cinq syndicats les plus représentatifs qui participent aux négociations du dialogue social, à savoir la FDT et la CDT, à une réunion à laquelle ont pris la patronne des patrons, Meriem Bensaleh et les SG des deux centrales, Abderrahmane Azzouzi et Noubir Amaoui pour débattre des principaux problèmes de l’heure.

+L’OPINION+:.
-Grâce à la vigilance des services de sécurité marocains: Une cellule terroriste baptisée « Ansar Achariaa au Maghreb islamique » neutralisée. Cette cellule projetait de perpétrer des actes de sabotage contre des objectifs et des sites stratégiques, des bâtiments sensibles, des sièges des services de sécurité et des sites touristiques dans plusieurs villes marocaines.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Conseil national de l’USFP: L’élection du Premier secrétaire à deux tours. Cette fois-ci, l’USFP se concentre sur ses affaires internes. A l’ouverture des travaux de son conseil national, réuni dimanche, Abdelouahed Radi n’a pas jugé opportun de s’attaquer au gouvernement comme il l’a fait en fin de septembre dernier. Peut-être qu’avec l’approche inexorable du prochain congrès du parti, les priorités ne sont plus les mêmes. Le parti de la rose veut remettre de l’ordre dans ses rangs et valoriser son travail dans les bancs de l’opposition après 13 ans au pouvoir. D’abord, le conseil national a ratifié la proposition portant sur l’élection du Premier secrétaire à deux tours et directement par les congressistes. C’est un pas décisif qui contribuera à aplatir les rugosités qui peuvent exister entre différents courants.

+ASSABAH+:.
-Les services de sécurité démantèlent en moins d’une semaine une deuxième cellule terroriste, baptisée « Ansar Achariaa au Maghreb islamique », dont certains membres sont des anciens militaires en relation avec des extrémistes du Mali et du sahara du Sinaï en Egypte. Ce groupe terroriste projetait de perpétrer des attaques à la voiture piégée contre des édifices étatiques, dont le siège du Parlement, ceux des services de sécurité et des sites touristiques, outre des prises d’otages parmi les touristes étrangers avec demande de rançon.

-La bataille « des coups bas » se déclenche au sein de l’USFP: Les candidats en lice pour briguer le poste de Premier secrétaire du parti de la Rose ont commencé à affûter leurs armes en perspective d’une guerre sans merci pour présider aux destinées du parti, au moment où des manÂœuvres sont menées en vue d’écarter Ahmed Zaïdi de la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants et où Driss Lachgar a perdu la bataille de l’élection du premier secrétaire de l’USFP en un seul tour après l’adoption de la proposition de l’élection du successeur d’Abdelouahed Radi en deux tours.

-Abdelilah Benkirane devant la Chambre des conseillers mercredi dans le cadre de la séance mensuelle des questions orales: Des sources à la deuxième Chambre indiquent que le temps d’intervention imparti au Chef du gouvernement a été fixé à 40 minutes et celui des conseillers à 80 minutes. Les débats seront axés sur les problèmes du secteur du transport et le traitement réservé par le gouvernement à ce dossier.

-Les ministres du Mouvement Populaire s’allient pour faire écarter les caciques du parti: Une réunion tenue le week-end dernier entre le groupe parlementaire et le bureau politique du parti de l’Epi a été émaillée par des critiques acerbes formulées à l’encontre du SG par intérim Saïd Ameskane. Par ailleurs, des sources au sein du parti ont révélé que Lahcen Haddad, Mohamed Ouzzine et Hassan Abouyoub figurent en tête de liste des potentiels candidats pour le remplacement de Mohand Laenser à la tête de cette formation.

+AL MASSAE+:.
-1.181 fonctions supérieures créent un climat d’attentisme et d’expectative au sein des établissements publics, quelques semaines seulement après l’entrée en vigueur du décret de nomination à ces postes suite à sa publication au Bulletin officiel. Il s’agit, par exemple, des postes des secrétaires généraux de plusieurs départements ministères, des directeurs d’administrations centrales et d’inspecteurs généraux des ministères.

-La présidente de la CGEM, Miriem Bensaleh, tend la main à Noubir Amaoui et Miloudi Moukharek à la recherche d’une « trêve »: Elle a ainsi tenu lundi à Casablanca une réunion avec le SG de la CDT, Noubir Amaoui, consacrée à l’évaluation de l’actuelle situation sociale. De son coté, le SG de l’UMT, Miloudi Moukharek a indiqué que ces rencontres initiées par la présidente de la CGEM s’inscrivent dans le cadre des réunions ordinaires qui doivent avoir lieu entre les partenaires sociaux.

-Ali Bouabid, membre du bureau politique de l’USFP, fustige la direction du parti: il l’a accusé d’arranger les choses à son profit afin que rien ne puisse changer au sein du parti après la tenue de son 9ème congrès prévu en décembre prochain. Bouabid a par ailleurs exprimé son étonnement quant à la manière à laquelle a eu recours le Premier secrétaire du parti, Abdelouahed Radi pour le vote des décisions prises lors de la réunion du Conseil national, tenue le week-end dernier, sans permettre aux membres du conseil d’exprimer leurs avis au sujet de ces décisions votées.

+AL KHABAR+:.
-Démantèlement d’une cellule terroriste baptisée « Ansar Achariaa au Maghreb islamique », qui projetait de « faire exploser » le siège du Parlement, des sites touristiques à Ouarzazate et Errachidia et perpétrer des actes de sabotage contre des sièges des services de sécurité. Des sources informées ont indiqué que cette cellule, composée notamment d’anciens militaires et d’experts en explosifs, était en rapport avec un extrémiste égyptien du Sinaï ayant déjà combattu en Tchétchénie.

-La majorité gouvernementale préoccupée par les propos de Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, portant sur un éventuel remaniement ministériel dans les prochains mois. Des sources ont indiqué que le fait d’insister sur la demande d’opérer ce remaniement neuf mois après l’installation de l’actuel gouvernement va démontrer à la communauté internationale que le Maroc vit une crise politique au niveau de la gestion des institutions constitutionnelles.

-Le groupe du MP à la Chambre des représentants adresse une lettre au bureau politique du parti concernant la nécessité de conjuguer les efforts et coordonner les actions entre les parlementaires du parti, les ministres harakis et les autres organisations parallèles afin d’éviter tout malentendu. Le groupe parlementaire a également réclamé qu’il soit toujours informé de tous les développements de la scène politique et des détails de la réunion du Conseil de gouvernement. Par ailleurs, selon des sources harakies, Abdelkader Tatou, Lahcen Haddad et Mohamed Ouzzine ont manifesté leur ambition de succéder à Mohand Laenser à la tête du parti lors du congrès du parti prévu en 2014.

-Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, attendu, mercredi à Manama au Bahreïn où il prendra part à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du CCG pour la mise en Âœuvre du partenariat stratégique avec ces pays.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Conseil national du syndicat démocratique de la justice (SDJ) réuni en session extraordinaire, samedi dernier à Casablanca, décide d’organiser une marche nationale à Rabat dont la date n’a pas été encore fixée, en guise de protestation contre les décisions du ministre de la Justice, Mustapha Ramid. Les membres du Conseil ont dans ce sens qualifié d' »illégale » la décision d’opérer des prélèvements sur les salaires des grévistes et endossé la responsabilité de cette situation au ministre de tutelle.

-Les universités en état de paralysie jeudi prochain: Les enseignants vont observer une grève nationale dans toutes les universités et facultés pour protester contre la politique du ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi et dénoncer la situation de crise que vit le secteur. Dans ce cadre, le syndicat national de l’Enseignement supérieur, qui a appelé à ce débrayage, met en garde contre les tentatives du gouvernement de se dérober de sa responsabilité relative au financement des études supérieures, de porter atteinte à la gratuité de l’enseignement supérieur et de céder le secteur aux privés.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Démantèlement d’une deuxième cellule terroriste en moins d’une semaine et arrestation de huit individus qui ont des rapports avec des groupes terroristes établis au nord du Mali: Un communiqué du ministère de l’Intérieur n’a pas dévoilé l’identité des membres de cette cellule mais a affirmé qu’elle se compose de huit individus, dont un ancien détenu condamné dans le cadre de la loi antiterroriste.

-Mohand Laenser met en garde les personnes souhaitant le remplacer à la tête du MP contre toute tentative de perturber la cohésion du parti, qualifiant de « prématurée » la bataille pour occuper le poste de secrétaire général du parti, étant donné que l’actuelle étape nécessite la conjugaison des efforts pour faire réussir l’action de l’actuel gouvernement.

-Grève dans le secteur de l’Enseignement supérieur jeudi à l’appel du syndicat national de l’Enseignement supérieur. Ce débrayage intervient pour « défendre l’université et la recherche scientifique » et « attirer l’attention des responsables sur la faiblesse des infrastructures d’accueil au sein des établissements universitaires ».

-Les dirigeants du parti « Al Badil Al Hadari » décident d’observer une grève de la faim ouverte. Lors d’une réunion du secrétariat général du parti dirigé par Mustapha Mouatassim, tenue le week-end dernier, les dirigeants du parti ont décidé d’entamer cette grève ouverte à partir du 22 novembre en guise de protestation contre le blocus des négociations avec le gouvernement Benkirane concernant la décision de dissolution de leur formation.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Démantèlement par les services de sécurité marocains d’une cellule terroriste baptisée « Ansar Achariaa au Maghreb islamique » qui projetait de perpétrer des actes de sabotage contre des objectifs et des sites stratégiques, des bâtiments sensibles, des sièges des services de sécurité, et des sites touristiques dans plusieurs villes du Royaume. Les arrestations ont été effectuées à Errachidia, Rabat, Aït Melloul et Khénifra alors que le chef de cette cellule a été interpelé alors qu’il s’apprêtait à se rendre dans la région au Sahel, dans le nord du Mali, pour y suivre des entraînements militaires.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Noubir Amaoui, Abderrahmane Azzouzi et Meriem Bensaleh: Un front tripartite pour faire au gouvernement Benkirane. Des sources syndicales ont indiqué que la CDT, la FDT et la CGEM ont décidé de constituer un front commun pour faire face au gouvernement en vue du développement de l’entreprise sur des bases sociales qui prennent en considération la situation de la classe laborieuse et garantissent le progrès de l’économie nationale. Dans ce sens, les deux centrales syndicales et le Patronat ont pointé du doigt, lors d’une réunion tenue hier à Casablanca, le non respect par l’Exécutif de ses engagements concernant le soutien des entreprises structurées et la consolidation de la transparence du climat des affaires.

-Mahjoub salek, coordinateur général de Khat Achahid: « Ross a refusé de recevoir les opposants du polisario ». Selon M. Salek, l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara ne s’est pas réuni avec les vrais représentants sahraouis durant la visite qu’il a effectuée dans les camps de Tindouf. Selon lui, Ross a fait la sourde oreille et n’a pas accepté de recevoir les Sahraouis de Tindouf qui ne partagent pas la vision politique des caciques du polisario: Il a ainsi refusé de recevoir les jeunes du Mouvement de la révolution sahraouie, l’artiste Najem Allal et les autres opposants à la direction du polisario qui ne représente plus la majorité des sahraouis.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-L’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, reconnait la paralysie ayant frappé le processus des négociations et indique à l’occasion de sa visite dans les camps de Tindouf que ce processus se trouve dans l’impasse et n’a enregistré aucun progrès depuis 2009 alors que le Conseil de sécurité de l’ONU sera informé, vers la fin de ce mois, des conclusions de M. Ross au terme de sa tournée dans la région.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Ali Bouabid, membre du bureau politique de l’USFP, critique ouvertement les décisions du Conseil national du parti particulièrement celles relatives au mode de choix des membres du Comité administratif et l’élection des membres du bureau politique. Il a souligné que ces décisions ont démontré que la situation du parti ne connaîtra aucun changement et l’USFP continuera de servir les intérêts de certaines personnes au lieu de servir ceux de la nation.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Des professionnels du transport dénoncent leur exclusion du débat sur le Code de la route. Ils ont déploré le manque de communication entre eux et le ministère de l’Equipement et du Transport qui ne les a pas invité à débattre des questions qui constituent les points de discorde entre les deux parties.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *