Revue de presse marocaine du 06/06/2012

0 commentaires, 06/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+ASSABAH+:.
-90 parlementaires « hors la loi » à la Chambre des conseillers: Des sources informées indiquent qu’il a été décidé de proroger le mandat de la 2ème chambre jusqu’à fin 2013, ajoutant que le report du déroulement des élections communales, le trébuchement dans l’examen des lois organiques sur la régionalisation avancée et les pressions exercées par certains conseillers, particulièrement ceux qui ont été élus récemment, ont été derrière cette prorogation.

-L’absence de la CDT et de la FDT trouble le bon déroulement des rounds du dialogue social: Les deux centrales syndicales ont refusé pour la 2ème fois consécutive de participer mardi à la réunion de la commission du secteur public dans le cadre du dialogue social entre le gouvernement et les syndicats les plus représentatifs.

-Fouad Douiri, ministre de l’Energie et des Mines déclare aux membres du groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme: « C’est le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane qui a décidé d’augmenter les prix des carburants ». Dans le même cadre, Abbas El Fassi a critiqué vivement la manière avec laquelle cette hausse a été décidée, alors que Hamid Chabat, SG de l’UGTM a annoncé que son syndicat a appelé les professionnels du secteur du transport à ne pas payer les redevances des locations d’agréments.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-L’augmentation des prix des hydrocarbures pourrait affecter sérieusement la paix sociale fragile: Craintes et grande préoccupation au ministère de l’Intérieur et de ses services dans les différentes préfectures et provinces d’un éventuel dérapage sécuritaire et d’agitations sociales à la suite de cette augmentation qui a entrainé une hausse des tarifs des moyens de transport.

-Séance houleuse à la Chambre des Conseillers: Des parlementaires de la 2ème Chambre se vengent du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et privent les citoyens de suivre la séance mensuelle des questions orales qui a été reportée suite à une vive polémique entre le gouvernement et les conseillers sur le temps imparti à chacune des deux parties.

-Abbas El Fassi, SG du parti de l’Istiqlal exprime son rejet de la manière avec laquelle le gouvernement a procédé à l’augmentation des prix des hydrocarbures, indiquant que du point de vue financier, il comprend cette décision mais le gouvernement devait engager un dialogue avec les autres partenaires avant de procéder progressivement à cette augmentation.

-Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, dément catégoriquement l’existence de « personnalités influentes » monopolisant les autorisations de la pêche hauturière comme cela a été relayé par certains organes de presse, ajoutant qu’il y a une grande amplification de cette affaire.

+AL MASSAE+:.
-La bataille sur la répartition du temps d’intervention entre le gouvernement et les conseillers à la 2ème Chambre qui s’est déclenchée quelques heures avant la première séance mensuelle des questions orales divise les Conseillers et l’impasse des tractations oblige le Chef du gouvernement à brandir la menace de boycott de la séance.

-La colère contre l’augmentation des prix du carburant se poursuit: Des centrales syndicales menacent de hausser le ton pour obliger le gouvernement à renoncer immédiatement à ces augmentations et qualifient d’inéquitable cette décision et le SG de l’UNTM, Mohamed Yatim appelle à la réforme de la Caisse de compensation.

-Le SG du CNDH, Mohamed Sebbar dément que le Secrétariat général du gouvernement ait reçu le dossier des diplomés chomeurs signataires du procès verbal du 20 juillet 2011 comme le prétend le Chef du gouvernement et fait part de son étonnement quant au traitement d’indifférence réservé par Abdelilah Benkirane aux correspondances du CNDH sur le dossier des diplomés chomeurs.

-Scandale: Le ministère de la Santé se procure des programmes informatiques piratés pour plus de 300 millions de centimes et le ministre de tutelle dément être au courant de l’affaire et ordonne l’ouverture d’une enquête sur ces informations qui indiquent que la société ayant remporté ce marché a installé un système informatique piraté pour la gestion des ressources humaines, des concours et des examens d’aptitude professionnelle au sein du ministère.

-Les députes PJD interpellent le gouvernement au milieu de critiques virulentes suite à l’augmentation des prix des carburants et précisent que l’effet surprise et la sensibilité de cette décision les ont poussé à avoir plus d’éclaircissements à ce sujet et reprochent au gouvernement de ne pas les avoir impliqué dans la prise de cette décision.

-Des promoteurs immobiliers prévoient une hausse sensible des prix dans les prochains mois en raison de l’augmentation des prix du ciment et des carburants et affirment que le coût de production des unités de logement connaîtront des hausses d’environ 20 pc.

+AL KHABAR+:.
-Les ministres PJDistes évitent leur interpellation par la commission politique du parlement du parti. Selon des sources, la commission s’apprête à adresser des lettres au secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane et au président du conseil national du parti Saad Dine El Otmani, pour protester contre l’absence des ministres pjdistes d’une réunion prévue en marge des travaux de la commission, ce qui constitue un mépris et un non respect des instances du parti.

-Le député pjdiste Abdellah Bouanou menace la cohésion de la coalition gouvernementale en raison de ses attaques répétitives contre le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, et des membres du groupe parlementaire du MP montent au créneau et se disent être effarés par ces interventions « musclées » à l’encontre du SG de leur parti, qu’il s’agisse de l’évaluation de l’action des walis et gouverneurs ou de la lutte contre l’habitat anarchique.

-Le nombre définitif des nouveaux consuls généraux du Royaume qui seront accrédités à l’étranger dans le cadre du nouveau mouvement s’élève à 23, dont une seule femme, indiquent des sources bien informées au ministère des affaires étrangères et de la coopération.
+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane appelle les militants du PJD à recruter de nouveaux membres particulièrement dans les régions où le parti a une faible influence, et ce dans le cadre des préparatifs aux prochaines élections communales et régionales.

-Les Marocains paient le prix du carburant du gouvernement Benkirane: Des sources concordantes indiquent que les ministres bénéficient chaque mois d’une indemnité de 5000 DH sur les frais de l’essence et de la maintenance en plus de la gratuité de l’usage des autoroutes.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Crise au début de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers à cause du temps d’intervention imparti au Chef du gouvernement (60 minutes) et aux conseillers (120 minutes), qualifié de « non équitable » par Habib Choubani, ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile.

-Scandale: Le ministère de la Santé utilise un système informatique piraté. Des sources informées soulignent que le système informatique et les licences des logiciels installés sont piratés et illégales et que la deuxième tranche du contrat n’a pas été exécutée par la société contractuelle alors que le directeur des ressources humaines a débloqué 3 millions de dirhams au profit de ladite société pour réaliser cette tranche. Face à ce nouveau scandale, le ministre de la Santé a promis d’ouvrir une enquête et de sanctionner les responsables.

-Le mécontentement contre l’augmentation des prix des hydrocarbures unifie le Patronat et les syndicats qui ont décidé d’adresser une lettre au Chef du gouvernement dans laquelle ils l’appellent à une réunion d’urgence avec les représentants des professionnels du transport et à revenir immédiatement sur cette décision.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Après l’augmentation des prix des carburants considérée dans l’intérêt des couches démunies par le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif: Hausse astronomique des tarifs de transport des personnes, des marchandises et des produits alimentaires à travers les différentes régions du Royaume.

-Des maisons menaçant ruine à Tamesna obligent ses occupants à passer la nuit à la belle étoile: Le groupe socialiste à la Chambre des représentants constate de visu l’effondrement des murs de certains appartements et le ministère de l’Habitat qui a décidé 24 heures après de dépêcher une commission pour s’enquérir de l’état des lieux, n’était pas au courant de l’affaire.

+AL ALAM+:.
-Une source gouvernementale affirme qu’il est exclu de parler de l’organisation d’élections communales avant septembre 2013 à condition d’engager effectivement les préparatifs début juillet 2012.

+ATTAJDID+:.
-Les gains des sociétés de crédit dépassent les 330 pc en 2011 et l’association marocaine de protection du consommateur critique la « culture des crédits » et appelle à la redynamisation de la loi de protection du consommateur.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Après le tollé général contre l’augmentation des prix des carburants, les associations de protection du consommateur s’élèvent contre la hausse des taxes d’immatriculation des voitures et le traitement à pied d’égalité des riches et des pauvres.

-Après l’annonce des résultats de l’étude réalisée par le Conseil de la Concurrence sur les produits subventionnés par la Caisse de compensation: Des aides mensuelles directes ne dépassant pas les 250 DH pour chaque membre d’une famille démunie pourront-elles suffire pour faire face à la libéralisation des produits subventionnés?.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Une vive altercation entre le MP et le PJD menace la coalition gouvernementale: Le groupe parlementaire haraki à la Chambre des représentants s’est élevé contre les députés pjdistes qui ont pris pour cible le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, surtout lorsque le député Abdellah Bouanou a tiré à boulet rouges sur le ministre qui a fait allusion sans citer de noms qu’il y a des parlementaires qui incitent les citoyens à protester et à manifester contre le gouvernement.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-A quand un Conseil national de la presse ? : Le mode d’élection des membres retarde le projet. Le projet a atteint un stade très avancé mais quelques divergences retardent encore son aboutissement. Le principal point de discorde concerne le mode d’élection des membres du Conseil puisque les différentes parties impliquées dans l’élaboration de la loi portant création de cette institution n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente sur ce point.

+L’ECONOMISTE+:.
-Tourisme : Le Maroc corrige sa copie. Malgré la baisse de régime enregistrée depuis le début de l’année, crise oblige, le tourisme national devrait tirer son épingle du jeu. C’est du moins ce qu’affirme le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Lahcen Haddad. Les tendances de réservations pour les prochains mois sur les principaux marchés émetteurs sont à la hausse. Pour le ministre, la mise en Âœuvre de la nouvelle gouvernance du secteur, telle qu’elle a été prévue dans la Vision 2020, nécessite un travail minutieux et une large concertation avec les partenaires aussi bien professionnels qu’au niveau des différentes régions.

-Transit : Chaud les prix ! La note risque d’être salée pour traverser le Détroit cette année. En effet, la crise de la COMARIT continue d’exercer une pression, tant sur la fluidité du transit que sur les prix qui ont grimpé de 20 pc. Ceux qui étaient habitués aux packs promotionnels autour de 2000 DH pour une voiture et 4 passagers vont déchanter. Désormais, il faut compter 2400 DH pour un couple en voiture sur la ligne TangerMed-Algésiras et bien plus pour les autres provenances ou destinations.

+LIBERATION+:.
-Classe politique et citoyens condamnent l’augmentation des prix des carburants : Benkirane fait l’unanimité contre lui et les professionnels ont du mal à digérer la pilule. Au moment où les partis de l’opposition réclamaient un dialogue sérieux et responsable pour apaiser la tension sociale, Benkirane and co ont eu l’idée de mettre de l’huile sur le feu. Il y a quelques semaines, le patron du parti de la Lampe ne voulait rien entendre à propos d’une nouvelle taxation sur les grandes fortunes et le voilà aujourd’hui qui assène, en pleine crise, un coup au panier de la ménagère. Pour les professionnels de la route, la dernière augmentation des prix du gasoil passe mal et les commentaires et communiqués de presse fusent en fustigeant ce choix qui ne prend pas assez compte des réalités du secteur.

-Inquiétudes sur le rétrécissement des libertés: Benkirane n’a jamais répondu au mémorandum d’Amnesty International. Quelques semaines après la nomination de Abdelilah Benkirane et l’investiture de son Exécutif, la section marocaine d’Amnesty International (AI) a écrit au nouveau Chef du gouvernement pour lui soumettre ses principales recommandations en matière de respect des droits humains, mais cinq mois plus tard, elle n’a toujours pas reçu de réponse. En attendant la réponse de M. Benkirane, la section marocaine d’AI n’a pas tu ses inquiétudes relatives à la situation des droits de l’Homme au Maroc. Depuis l’installation du nouveau gouvernement, l’impunité et les obstacles faits à la liberté d’expression et celle de rassemblement sont toujours une réalité au quotidien.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Le Maroc leur donne l’envie de mieux vivre : Le nombre des étrangers en constante évolution. Qu’ils soient inscrits dans leurs consulats ou non, le nombre des ressortissants étrangers établis au Maroc connaît une nette progression. Pour s’en rendre compte, les statistiques de l’ANAPEC sont éloquentes: en 2007, l’Agence a délivré 1 947 attestations d’activité à des ressortissants étrangers, un document obligatoire depuis septembre 2006 et qui fait office de permis de travail. Lors de l’année écoulée, l’Anapec a délivré 2394 attestations, confirmant ainsi la tendance haussière des ressortissants étrangers qui viennent s’installer au Royaume pour y trouver un emploi.

+L’OPINION+:.
-Agréments de transport pour taxis et augmentation des prix des carburants : L’UGTM hausse le ton. Les professionnels des taxis appelés à ne pas payer les redevances des locations des agréments.

-Annonce imminente de la date des prochaines élections : elles ne devraient pas avoir lieu avant septembre 2013. Selon des sources bien informées, l’ensemble des opérations nécessite la promulgation de quelque 30 décrets pour un processus préparatoire qui devra s’étaler sur pas moins de 14 mois, ce qui suppose, a priori, le déroulement des élections au mois de septembre 2013. Selon les mêmes sources, l’actuelle Chambre des Conseillers continuera à siéger jusqu’à la mise de la prochaine.

+AL BAYANE+:.
-Processus électoral : Mettre en place l’arsenal juridique d’abord. Les élections communales et régionales ainsi que celle des chambres professionnelles et la mise en place de la 2ème Chambre n’auront pas lieu cette année. Aucune date n’a été fixée pour ce processus électoral qui s’inscrit dans le sillage de la concrétisation des dispositions de la nouvelle Constitution.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *