Revue de presse marocaine du 05/12/2014

0 commentaires, 05/12/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus vendredi 05 décembre.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Les dernières pluies qui se sont abattues sur plusieurs régions du Maroc ont permis d’atténuer le déficit enregistré en ressources hydriques depuis plusieurs années. Les stocks en eau aussi bien en surface qu’au niveau des nappes phréatiques ont connu une nette amélioration. Certains barrages, notamment dans la région du Souss-Massa-Draa, enregistrent désormais un taux de remplissage dépassant les 100%. « Grâce aux réserves d’eau stockées dans les grands barrages, plusieurs villes, notamment Marrakech, Agadir, Ouarzazate et Errachidia seront à l’abri des pénuries d’eau qui étaient prévisibles dans les mois à venir », a affirmé la ministre déléguée chargée de l’eau, Charafat Afailal.

– Gouvernance: le Maroc gagne 11 places dans le classement de l’Indice de perception de la corruption 2014. Le Maroc a réalisé un progrès important dans le classement de l’indice de perception de corruption de Transparency international, passant ainsi de la 91ème place sur les 177 pays classés en 2013, à la 80ème place sur les 175 pays classé en 2014.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Les partis politiques viennent de recevoir une nouvelle mouture des projets de lois organiques des collectivités locales, des régions et des provinces. Les textes initiaux ont été modifiés sur la base des mémorandums transmis par les formations politiques au ministère de l’Intérieur. Les premières moutures avaient provoqué une véritable mobilisation au sein des différents partis. Le ministère de tutelle aurait réduit les prérogatives des walis et des gouverneurs par rapport aux élus locaux. Certaines voix au sein des partis politiques parlent d’améliorations considérables en comparaison avec la situation actuelle où la marge de manœuvre des élus locaux serait, selon les partis, réduite face au contrôle administratif exercé par les walis et les gouverneurs.

– Le ministère de l’Intérieur a annoncé mercredi le lancement du programme de subvention du renouvellement du parc des grands taxis. Contrairement à ce qui était le cas pour les petits taxis, tout véhicule remplacé sera envoyé à la casse de façon à le retirer définitivement de la circulation. Pour chaque véhicule qui remplit les conditions, une prime d’une valeur de 80.000 DH sera accordée à l’exploitant qui confiera en retour son vieux taxi à la casse.

Al Bayane.:

– Démarrage ce vendredi de la 14ème édition du Festival de Marrakech 2014. Le Festival de Marrakech a réussi à honorer son contrat et établir une programmation prometteuse à travers ses principales rubriques. Avec 87 films, Marrakech place la barre à un très bon niveau permettant à un critique sérieux ou à un véritable cinéphile assidu de visionner une bonne trentaine de films, avec une moyenne de trois à quatre films par jour.

– Coupe du monde des clubs Maroc 2014. Du 10 au 20 décembre 2014, six champions continentaux, en plus du Moghreb Atletic Tétouan (MAT), ont rendez-vous au Maroc avec en ligne de mire l’un des titres les plus convoités de la planète football, à l’occasion de la 11ème édition de la Coupe du monde des clubs qu’abritera le Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat et le Grand stade de Marrakech.

L’Economiste.:

– Emploi : Prémices et reprises ? 2015 s’annonce prometteuse pour les chercheurs d’emploi. Après l’accalmie de cette année, les recrutements devront théoriquement reprendre. A en croire les conclusions d’une étude de l’ANAPEC, les entreprises privées programment plus 103.000 postes à pourvoir, principalement dans l’offshoring, l’automobile et l’aéronautique. A lui seul, l’axe Casablanca-Tanger devra absorber 40 pc des emplois. De plus, les métiers mondiaux capteront 60 pc de la demande.

– Marché financier : La BERD veut entrer dans le capital de la Bourse. Et si la bourse de Casablanca trouvait un partenaire capitalistique pour son développement. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) se propose d’entrer dans le capital de la société gestionnaire. Le projet est conditionné par l’adoption de la loi relative à la démutualisation du capital de la Bourse.

L’Opinion.:

– Initiative exclusive des partis de l’opposition: 2015, année du Sahara marocain. L’USFP, le PI, le PAM et l’UC, qui se sont réunis mercredi à Rabat, ont lancé une initiative nationale pour la mise en œuvre de l’autonomie dans les provinces du sud du Royaume. Une réunion qui annonce le démarrage d’une nouvelle étape de la pratique de l’opposition avec une méthodologie scientifique et créative pour moult questions qui préoccupent l’opinion publique marocaine, et en particulier la question N 1 des Marocains : la parachèvement de l’intégrité territoriale.

– Education/Affaire de la jeune fille ridiculisée par son professeur: L’humiliation et le rabaissement en milieu scolaire refont surface. Avec ce cas de violence rarissime, incompréhensible et surtout gratuite qui a ému l’opinion publique, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, d’un enseignant qui ironise sur l’incapacité d’une petite élève à inscrire le nombre « 5 » au tableau, c’est toute la problématique de l’humiliation, du rabaissement collectif, de la dépréciation dans le milieu scolaire qui refait surface.

Libération.:

– L’opposition parlementaire se mobilise pour la mise en œuvre de l’autonomie des provinces du Sud. Réunion au sommet, mercredi à Rabat, des quatre partis formant l’opposition parlementaire pour annoncer leur « initiative nationale pour la mise en œuvre de l’autonomie des provinces sahariennes ». Les leaders de l’Union socialiste des forces populaires, l’Istiqlal, le Parti Authenticité et Modernité et l’Union Constitutionnelle ont décliné les grands axes d’un programme de mobilisation nationale qui va s’étaler tout au long de l’année 2015.

Assabah.:

– Selon un sondage réalisé par l’association marocaine de commercialisation et de communication, 73% des Africains considèrent que la qualité des services, des produits et des prestations sont parmi les points forts du Maroc, tandis que 7% ont des opinions négatives. En outre, 50% estiment que la stabilité politique dont jouit le Maroc est l’un des principaux points forts du Royaume.

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que le gouvernement a stoppé la dégringolade des finances publiques et des équilibres extérieurs, soulignant que le déficit budgétaire a été, en l’espace d’une année, réduit d’environ 2 points, passant ainsi de 7,3% en 2012 à 5,2% en 2013.

Bayane Al Yaoum.:

– Invoquant une étude réalisée par la Banque mondiale sur le comportement des ménages marocains concernant l’usage des services financiers, Teymour Abdel Aziz, économiste à la Banque mondiale, spécialiste des aspects de l’inclusion financière dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), a indiqué que 90 pc des Marocains utilisent des services bancaires, alors que 28 pc ont un compte bancaire au niveau national. Pour lui, cela constitue un potentiel important en matière d’inclusion financière.

Assahra Al Maghribia.:

– Le Maroc occupe la première place dans l’Indice de démocratie arabe 2014. Le sondage, publié par l’Initiative arabe de réforme, prend en considération des indices portant sur le niveau d’application de la loi de liberté d’expression et le degré de la transparence de l’action des institutions gouvernementales. Selon ce sondage, 55,9% des sondés estiment que le Maroc a entrepris des réformes politiques importantes, alors que 62.3% pensent qu’il est possible de critiquer la gestion de la chose publique au Maroc en toute liberté.

– Casablanca, Tanger et Rabat figurent en tête des régions qui créent les entreprises. C’est ce qui ressort de la campagne régionale menée au profit des Très petites, petites et moyennes entreprises.

Al Mounaataf.:

– Bank Al Maghrib déplore l’absence de données suffisantes sur la démographie des entreprises. Nabil Badr, de la banque centrale, souligne que Bank Al Maghrib, bien qu’il ne dispose pas d’informations suffisantes sur la démographie des entreprises, s’emploie à fournir aux banques les liquidités dont elles ont besoin afin d’améliorer et faciliter l’accès des PME au financement.

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane prépare un nouveau plan pour réduire la charge de la subvention du gaz butane. Intervenant mercredi dans le cadre de la séance mensuelle sur la politique générale à la Chambre des conseillers, Benkirane a affirmé que le gouvernement cherche à trouver une nouvelle stratégie qui soit une alternative au type actuel de la compensation du gaz butane. L’opposition a par ailleurs mis en garde contre l’inégalité entre les régions en ce qui concerne l’investissement public.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa a démenti toute intention du gouvernement de lever la subvention sur le gaz butane. Tous les produits pétroliers seront décompensés à compter du 1-er janvier prochain à l’exception du gaz butane qui continuera d’être subventionné par la Caisse de Compensation, a affirmé le ministre.

– Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Nabil Benabdallah met en exergue le volume des investissements marocains dans le secteur de l’habitat dans les provinces du Sud. Plus de 5,1 milliards de DH ont été investis dans les provinces du Sud en vue de la construction de 174.000 unités de logements au cours de la dernière décennie, a affirmé le ministre dans une déclaration à la presse à l’issue du Conseil d’administration de la Société Al Omrane dans la zone Sud.

Rissalat Al Oumma.:

– L’Union constitutionnelle (UC), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le parti Authenticité et modernité (PAM) ont lancé une initiative nationale sous le signe « pour la mise en œuvre de l’autonomie ». La cause nationale fait l’objet d’un consensus du peuple marocain et la porte demeure ouverte devant les partis de la majorité pour rejoindre l’opposition laquelle œuvrera avec l’ensemble de ses amis en vue d’expliquer la position du Maroc sur cette cause nationale, ont affirmé ces partis.

Al Assima Post.:

– Des sources de l’opposition ont accusé le groupe de la Justice et du développement à la Chambre des représentants d’avoir renoncé à sa demande concernant la mise en place d’une commission d’enquête au sujet des dernières inondations. Néanmoins, le président du groupe, Abdellah Bouanou, a démenti catégoriquement les propos de l’opposition, affirmant que son groupe tient toujours à la constitution d’une commission d’enquête et qu’il attend les signatures de l’opposition à cet effet.

– Le conseil national de l’Association  » Bila Hawada » tiendra sa session ordinaire le samedi prochain, a fait savoir une source de l’association, qui a démenti tout projet de transformer cette dernière en parti politique. L’association a affirmé que ses membres demeureront à jamais Istqlaliens, ce qui écarte l’idée de toute constitution d’une formation politique.

Attajdid.:

– Un récent rapport du Fonds monétaire internationale (FMI) affirme que les récentes réformes structurelles du Maroc ont drainé des flux importants d’investissements étrangers directs. Ces réformes ont aussi optimisé la production destinée à l’exportation des industries à forte valeur ajoutée, telles celles de l’automobile et des équipements aéronautiques, souligne cette institution.

– Le nombre de dons de sang au cours des six premiers mois de l’année 2014 a atteint 153.093 contre 154.295 au cours de la même période une année auparavant. Selon des statistiques du Centre national de transfusion sanguine, le don de sang a représenté 1 pc de la population en 2013.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, cherche à généraliser la sécurité sociale pour couvrir 3 millions d’artisans. Benkirane qui s’exprimait à l’ouverture du Forum régional de la sécurité sociale pour l’Afrique, en présence de ministres et responsables marocains et africains, a indiqué qu’au Maroc, 3 millions de personnes travaillant dans le secteur de l’artisanat et des petits métiers n’ont pas accès au système de sécurité sociale, ajoutant que des efforts colossaux sont actuellement déployés en collaboration avec la CNSS et les partenaires sociaux en vue de parvenir à une approche à même d’encourager cette catégorie à adhérer à la caisse.

– L’Office chérifien des phosphates (OCP) a réalisé un chiffre d’affaire de 1,4 milliards de dollars dans le troisième trimestre 2014. L’Office a pu augmenter les exportations marocaines d’engrais de 45% durant le troisième trimestre de cette année, grâce surtout aux quantités destinées au marché africain dont le volume a doublé.

Al Massae.:

– Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a indiqué que le « gouvernement est prêt à distribuer les bonbonnes de gaz gratuitement sur toutes les familles marocaines en contrepartie de la levée des subventions dédiées au gaz butane ». Louafa, qui était l’invité de l’émission « Moubachara Maakom » diffusée mercredi sur la première chaîne, a précisé que « cette opération ne coûtera pas au Trésor ce que les subventions au butane coûtent actuellement ».

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– A l’occasion d’une rencontre des partis de l’opposition pour le lancement d’une initiative nationale d’envergure intitulée « Pour la mise en œuvre de la proposition de l’autonomie », le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a indiqué que son parti n’hésitera pas un seul moment pour mettre son expérience, son aptitude, son expertise et son réseau de relations au service de cette initiative populaire commune pour une mobilisation populaire en vue de mettre en œuvre la proposition de l’autonomie des provinces du Sud.

– Mohamed Derouich, membre du bureau politique de l’USFP, a indiqué que les décisions qui touchent les classes laborieuses sont prises unilatéralement, estimant, lors de l’ouverture des travaux du congrès des collectivités locales, que la gestion improvisée des dossiers importants a abouti à une crise économique, financière et sociale.

Al Alam.:

– Après les carburants, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, s’apprête à lever les subventions destinées au gaz butane. Intervenant lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers, Benkirane a indiqué que le budget de l’Etat ne peut pas continuer à supporter les charges des subventions destinées au gaz butane, estimées à 14 milliards de dirhams par an.

– Le ministère de l’Intérieur a annoncé mercredi le lancement du programme de subvention du renouvellement du parc des grands taxis. A cette occasion, le secrétaire général du Syndicat national des Taxis, Ahmed Saber, a indiqué que son syndicat soutient la réforme et appuie cette mesure visant le renouvellement du parc des grands taxis, mais revendique également une réforme globale de ce secteur.

Al Haraka.:

– Dans un message adressé aux participants à la 13ème session de la Conférence  »Fikr », organisée, mercredi à Skhirat, par la Fondation de la pensée Arabe, SM le Roi Mohammed VI a souligné que la concrétisation de la complémentarité arabe  »ne devrait plus rester un slogan en suspens ad vitam aeternam ».

– S’exprimant à l’ouverture de la 3ème édition de la foire internationale des mines et des carrières, le ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rabbah, a appelé à une gestion rationnelle des ressources naturelles pour accompagner le développement du Maroc.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *