Revue de presse marocaine du 05/09/2012

0 commentaires, 05/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Les routes ont fait 48 morts en une journée: 42 morts dans la province d’Al Haouz, 4 à Settat et 2 à Ouarzazate. Quarante huit morts en une journée. Non. Ce n’est pas le bilan macabre des violences quotidiennes en Syrie, ni celui d’un attentat terroriste en Irak ou en Afghanistan. Sur les 48, 42 personnes sont mortes dans un accident de la route dans la nuit de lundi à mardi, à quelques dizaines de kilomètres de Marrakech.

-Nominations aux hautes fonctions: un décret de Benkirane dévoile les nouvelles règles du jeu. Voilà que les décrets d’application de la loi organique 02-12 relative aux nominations aux hautes fonctions commencent à voir le jour, signe d’un véritable remue-ménage qui se profile à la tête des établissements, entreprises et administrations publics pour cette rentrée politique. En effet, le secrétariat général du gouvernement a envoyé, lundi 3 septembre, aux différents ministères un projet de décret d’application des dispositions 4 et 5 de cette loi qui fixe à 39 les hautes fonctions qui relèvent de SM le Roi Mohammed, et 1.181 autres postes qui font l’objet de délibération en Conseil de gouvernement.

+LIBERATION+:
-Entre une majorité qui s’entre-déchire et une opposition qui se cherche: La rentrée politique s’annonce mouvementée. Une rentrée politique houleuse. Voici ce que prédisent les oracles partisans. Les états-majors partisans sont les premiers à le reconnaitre: la rentrée politique et sociale sera mouvementée. C’est sous un ciel bas et lourd que les politiques s’apprêtent à faire leur rentrée. L’été a résolument été celui des petites phrases assassines et des déclarations à l’emporte-pièce. En lieu et place de solutions à la crise économique que vit le pays et alors que les Marocains vont vivre des moments très difficiles, le PJD a tout fait pour détourner l’attention de son incapacité à trouver des réponses aux problèmes économiques et sociaux. Comment? En faisant valoir la multiplicité des centres de pouvoirs, la difficulté dans les relations avec l’entourage royal et en pointant les poches de résistance.

+AL BAYANE+:.
-Quarante-huit morts en une journée: Mardi noir sur les routes marocaines. Jamais nos routes n’ont été si meurtrières. Quarante-deux personnes ont péri mardi dans un accident d’autocar à El Haouz. Il s’agit du plus grave drame routier jamais enregistré au Maroc.

+L’ECONOMISTE+:.
-Accidents: Un mardi noir et sanglant. C’est un drame cruel pour plusieurs familles et une nuit de terreur pour les victimes de l’accident d’autocar qui a chuté, hier mardi, dans un ravin à El Haouz. Le bilan est très lourd et fait de cet accident l’un des plus graves jamais enregistrés au Maroc.

-Maroc/Algérie : Les syndicats transcendent les politiques. Les politiciens n’ont pas réussi à construire l’UMA. Les hommes d’affaires n’ont pas été plus efficaces. Les syndicalistes maghrébins auront-ils la main plus heureuse dans l’édification de ce grand ensemble économique? En tout cas, c’est le challenge que se lancent l’Union marocaine du travail (UMT) et l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), lors de la signature mardi 4 septembre à Casablanca, d’un protocole d’accord qui porte sur le jumelage des instances syndicales des deux structures.

+L’OPINION+:.
-Nouveau drame routier: 42 morts et 24 blessés dans la chute d’un autocar dans un ravin. Ce n’est là que le dernier drame en date d’une série noire que rien ne semble malheureusement stopper et dont les chiffres, catastrophiques, vont crescendo. Les accidents de la circulation sont devenus un lot quotidien. Une tragique fatalité? Fatalité dont sont responsables, dans la plus large mesure, les conducteurs eux-mêmes qui roulent à tombeaux ouverts, entraînant leur propre mort et celle, multiple, d’autres personnes. Il faut bien reconnaître que la responsabilité incombe à l’élément humain, celui qui, installé derrière le volant, brave toutes les normes de sécurité. Mettre une partie de l’hécatombe sur le dos des infrastructures, défaillantes soient-elles, ou de l’état des véhicules n’est souvent qu’une piètre échappatoire à la responsabilité.

+AL MASSAE+:.
-Nouveau drame routier: la guerre des routes fait 43 morts à El Haouz. SM le Roi adresse des messages de condoléances aux familles des victimes et prend en charge les frais d’inhumation et des funérailles, et le ministre de l’Equipement et du Transport se rend à Marrakech pour s’informer de l’état de santé des blessés, des circonstances de l’accident et de ses véritables causes.

-La Fondation Robert Kennedy dresse un tableau « noir » sur le Maroc: Le rapport des observations préliminaires a critiqué la situation des droits de l’Homme dans les provinces du sud. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, affirme que le gouvernement marocain préparera une réponse détaillée et globale sur le contenu de ce rapport au caractère partial.

-Des hommes d’affaires espagnols se plaignent du Maroc auprès du Parlement européen. Ils ont déposé plainte pour ce qu’ils qualifient d’actes de chantage et de violations de leurs droits et de leurs projets d’investissement dans le Royaume et demandé aux députés européens de diligenter une enquête à ce sujet. Dans la même plainte, les hommes d’affaires espagnols ont également critiqué le gouvernement de Madrid, qui a été accusé de négligence et de non protection des intérêts des entreprises espagnoles.

-L’interdiction de la manifestation que comptait organiser la jeunesse pjdiste à Tanger domine les travaux de la réunion du bureau politique du RNI à Rabat. Les membres du bureau politique du parti de la Colombe ont manifesté leur appui à la décision du ministère de l’Intérieur. Par ailleurs, Rachid Talbi Alami, membre du bureau a déclaré qu’il n’a aucunement l’intention de destituer Salaheddine Mezouar contrairement aux informations véhiculées ces derniers temps.

+ASSABAH+:.
-Nouvel accident meurtrier: 43 morts et 24 blessés graves dans le drame routier de Tichka. Le bilan pourrait s’alourdir et l’accident serait dû à la vitesse et à la surcharge. Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rabbah se rend à Marrakech pour s’informer de l’état de santé des blessés de l’accident de l’autocar et fait part de ses condoléances les plus attristées et de sa compassion aux familles des victimes, tout en affirmant qu’une commission ministérielle s’attèle pour déterminer les véritables causes de cet accident dramatique.

-Mustapha El Khalfi déclare: le rapport de la Fondation Kennedy est « plein de contradictions ». Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement a relevé plusieurs contradictions contenues dans le rapport des observations préliminaires élaboré par la Fondation américaine au sujet de ses visites dans les provinces du sud du Royaume et dans les camps de Tindouf, en Algérie, pour y faire le point sur la situation des droits de l’homme. Dans une déclaration au journal, il a souligne la précipitation ayant marqué la publication dudit rapport.

-La DGSN controle les interventions de ses services. Des sources ont indiqué que la DGSN a décidé la création d’un mécanisme national de controle permanent au niveau des directions centrales, de la direction de la sécurité publique et de la direction de la police judiciaire en vue de procéder au controle du rendement des services territoriaux de la sûreté nationale et de leur respect des règles et mesures du plan d’action pour la lutte contre la criminalité.

-Le bureau politique de l’USFP en conclave samedi prochain pour trancher de la date de la tenue du 9ème congrès du parti de la Rose. Des sources partisanes indiquent que le mois de novembre pourrait être retenu comme date pour la tenue dudit congrès au moment où de grandes figures du parti d’Abderrahim Bouabid ont annoncé leur candidatures pour succéder à Abdelouahed Radi.

-La jeunesse istiqlalienne défend Hamdi Ould Errachid. Les membres de la jeunesse du parti de l’Istiqlal ont mis l’accent sur la nécessité d’impulser un nouvel élan à la diplomatie marocaine, en associant étroitement et effectivement nos frères des provinces du sud à la prise des grandes décisions concernant la première cause nationale, tout en mettant en garde contre l’utilisation « politicienne » de cette cause par certaines parties dans le vain espoir de se parer d’une légitimité civile au détriment de la légitimité électorale du parti de l’Istiqlal dans les provinces sahariennes, ce qui constitue un signe de soutien de la direction de la jeunesse istiqlalienne à Hamdi Ould Errachid, proche du Courant pro-Hamid Chabat.

+AL KHABAR+:.
-Nouvelle tension entre les médecins des CHU et le ministère de la santé: Les médecins marocains menacent d’émigrer et accusent le gouvernement de négliger leurs revendications en arguant de « faux » prétextes. Ainsi, les médecins exerçant dans les différents CHU ont décidé d’observer jeudi une grève, excepté dans les services de réanimation et des urgences, avec des sit-in devant tous les centres hospitaliers universitaires.

-Nouveaux développements dans l’affaire de normalisation du PJD avec Israël: Après des semaines de silence, Ofer Bronstein, président du Centre international pour la paix, qui a assisté au 7ème congrès national du PJD, déclare que Abdelilah Benkirane, Saad Dine El Otmani et Khaled Mechaal étaient au courant de sa nationalité franco-israélienne.

-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, indique que le rapport des observations préliminaires de la fondation Kennedy pour la justice et les droits de l’Homme est « partial » et « dénué de neutralité », relevant qu’il comporte des accusations, dont certaines sont infondées et d’autres basées sur des données inconsistantes. Il souligne, par ailleurs, que le gouvernement marocain préparera une réponse détaillée et globale sur le contenu de ce rapport.

-Réunion houleuse du secrétariat général du PJD. Les dirigeants pjdistes ont tenu, mardi, une réunion, sous la présidence de Abdelilah Benkirane, consacrée notamment aux préparatifs de la nouvelle rentrée politique et aux rapports entre le ministère de l’Intérieur et le gouvernement sur fond de l’interdiction de la soirée de cloture du colloque de la jeunesse du PJD à Tanger.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane rassemble la direction de son parti pour limiter les dérives et sorties hasardeuses des députés et ministres pjdistes. Selon des sources partisanes, Benkirane a demandé aux dirigeants de son parti, lors de la réunion, mardi, des membres du secrétariat général, de faire preuve de réserve et de calme pour éviter toute escalade ou tension en cette conjoncture délicate.

-Après les accrochages et les empoignades, la guerre des communiqués se déclarent au sein de la jeunesse istiqlalienne, suite à la décision de l’organisation de soutenir Hamid Chabat pour le succéder à Abbas El Fassi à la tête du parti.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Vers la création d’un pole politique et syndical de gauche. Selon des sources, les composantes de la gauche ont tenu une série de réunions secrètes en vue de se rassembler dans une seule organisation menée par l’USFP, notamment après la grave régression des partis de la gauche sur la scène politique nationale.

-Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, essaie d’instrumentaliser la justice pour des fins politiciennes et dans des campagnes électorales prématurées. Des sources concordantes ont ainsi qualifié de « décision politique qui consacre l’hégémonie du pouvoir exécutif sur le pouvoir judiciaire » la décision de Ramid de faire appel de la décision du tribunal de première instance de Nador, qui a demandé l’arrestation de 20 gendarmes. Cette décision démontre également que le PJD a commencé à jouer la carte de la justice en prévision des prochaines élections, selon les mêmes sources.

-Un projet de loi sauve les Marocains détenus en Irak de la peine capitale. Le gouvernement irakien et le Conseil irakien de la justice ont reporté les exécutions des prisonniers jusqu’à la fin de l’examen d’un projet de loi élaboré par le Bloc irakien à la Chambre des représentants et le Comité irakien des droits de l’homme et qui prévoit la suspension de la peine de mort. Ce projet, qui sera soumis cette semaine au parlement irakien, pourrait suspendre les décisions d’exécution contre plusieurs prisonniers arabes, y compris des Marocains.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-En l’absence d’un programme préventif des guerres des routes et le role limité du comité national de prévention des accidents de la circulation: 48 morts et 28 autres blessés dans plusieurs accidents à El Haouz, Ouarzazate et Settat.

-Rapport des observations préliminaires de la Fondation Kennedy a été « concocté » dans les locaux des renseignements algériens et le gouvernement marocain souligne le caractère « partial » dudit rapport qui comporte des accusations, dont certaines sont infondées et d’autres basées sur des données inconsistantes et passe sous silence la situation déplorable des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf.

+ATTAJDID+:.
-Mustapha El Khalfi souligne le caractère « partial » du rapport des observations préliminaires de la Fondation Kennedy dans son traitement du conflit artificiel autour du Sahara marocain. Dans une déclaration au journal, il a affirmé que le gouvernement marocain va préparer une réponse détaillée et globale sur le contenu de ce rapport qui comporte des accusations, dont certaines sont infondées et d’autres basées sur des données inconsistantes.

+AL ALAM+:.
-Le prix du pain entre déclarations du gouvernement et craintes des professionnels et préoccupations du citoyen: Alors que l’Exécutif se livre à un

discours rassurant et confirme l’existence de réserves suffisantes de blé, les professionnels appellent à la révision du contrat-programme relatif au secteur. Quant au président de la ligue nationale pour la protection du consommateur, il a déclaré son rejet de toute éventuelle hausse du prix du pain.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Simon Gray, directeur de la Banque mondiale pour le Maghreb déclare: « le gouvernement marocain doit prendre des mesures urgentes pour la protection des personnes démunies contre toute hausse des prix des produits alimentaires ».

-Rapport des observations préliminaires de la Fondation Kennedy: Le Maroc dénonce la partialité de la Fondation et son parti pris flagrant en faveur des séparatistes et affirme sa poursuite de la consolidation des droits de l’Homme.

+AL MOUNAATAF+:.
-Rapport des observations préliminaires de la Fondation Kennedy confirme les « présages »: partialité et parti-pris flagrant et prémédité en faveur des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.

+AL HARAKA+:.
-Les médecins des CHU appellent à une grève nationale jeudi dans tous les services, excepté ceux de la réanimation et des urgences, avec des sit-in à partir de 9heures du matin, et ce en guise de protestation contre le mutisme du département de tutelle concernant leurs revendications légitimes, notamment la mise en application de la décision relative à l’intégration directe dans la fonction publique depuis la première année de résidence.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-La guerre des routes continue à faire des ravages: Quarante-deux personnes tuées et 24 autres blessées dans la chute mardi d’un autocar dans un ravin à El Haouz. Même si le nouveau code de la route comprend plusieurs dispositions positives visant le renforcement de la prévention routière, le nouveau texte n’a pas pu arrêter l’hémorragie sur les routes marocaines.

-La commission technique pour la réforme des régimes de retraite soumet son rapport final au chef du gouvernement avant fin septembre, après la réunion de ladite commission la semaine prochaine. Selon Mohamed Hakech, membre de la commission technique, la prochaine réunion sera marathonienne et décisive puisqu’elle permettra d’apporter les dernières retouches au rapport qui sera soumis par la suite au Chef du gouvernement.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *