Revue de presse marocaine du 05/06/2012

0 commentaires, 05/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Les montants alloués à la subvention profitent aux riches et l’Etat subventionne les hydrocarbures à hauteur de 14 milliards de DH et seulement 1,9 pc de ce montant profite aux couches démunies, affirme une étude du Conseil de la Concurrence, et le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane déclare: « Vous avez choisi d’utiliser les voitures et vous voulez que je vous paie le carburant?! Utilisez alors le transport en commun », ajoutant que « la subvention accordée par le gouvernement doit être destinée au transport en commun et au transport des marchandises uniquement ».

-Les salaires des ministres marocains sont les plus élevés par rapport à leurs homologues en Afrique du Nord et en Espagne, selon le magazine « Jeune Afrique », et le ministre de la Justice, Mustapha Ramid propose lors d’une réunion du secrétariat général du PJD que les ministres renoncent à 10 pc de leurs salaires pour contribuer à faire face à la crise.

-PJD: La réunion de la Commission politique permanente du Conseil national du parti se transforme en une sorte de procès contre le gouvernement dirigé par le secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane. Lors de cette réunion, des dirigeants du parti de la Lampe ont déclaré au Chef du gouvernement que « ton Cabinet fait preuve d’audace face aux démunis et demeure incapable devant les plus influents ».

-Le gouvernement Benkirane met fin au monopole du secteur des assurances et le soustrait du controle du ministère des Finances. Il est en train de préparer un projet de loi qui sera soumis au parlement, stipulant la création d’un organisme indépendant de controle des assurances et de prévoyance sociale qui sera chargé de l’octroi des autorisations aux compagnies d’assurance et du suivi technique des régimes de retraite et des caisses de prévoyance sociale. Le projet de loi prévoit également la création d’une commission de discipline qui sera habilitée à donner son avis sur les sanctions prononcées par ledit organisme.

+AL KHABAR+:.
-Séance mensuelle à la Chambre des Conseillers: Les conseillers jugent ce mardi la politique du gouvernement Benkirane concernant la lutte contre la corruption, la moralisation de la vie publique, les effets de la crise économique mondiale sur l’économie nationale et la situation sociale des couches démunies et vulnérables.

-L’ombre des travaux du prochain congrès de l’Istiqlal plane sur le 9ème congrès de l’USFP et menace la candidature des « caciques » du parti de la rose au poste de Premier secrétaire du parti, surtout si les congressistes istiqlaliens choisissent une jeune figure pour prendre la direction du parti de la balance, ce qui poussera les anciens dirigeants usfpéistes à se retirer en faveur des jeunes figures de leur formation politique.

-Nouveau mouvement de nominations au sein de plusieurs ambassades et consulats marocains à l’étranger: Selon des sources au sein du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, ces nouvelles nominations concernent 10 ambassadeurs et 20 nouveaux consuls, précisant que la représentativité féminine sera la surprise de ce mouvement.

+ASSABAH+:.
-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane déclare qu’il envisage de supprimer définitivement la Caisse de compensation et de trouver des solutions alternatives pour faire bénéficier directement les catégories les plus démunies des subventions.

-Projet de loi organique relatif aux nominations aux hautes fonctions: La majorité de Benkirane perd la bataille. Le Conseil constitutionnel a qualifié d’irrecevable ledit projet de loi et l’a renvoyé de nouveau au Parlement pour la non conformité de certains de ses articles avec les dispositions de la Constitution.

-Le ministère de l’Intérieur active les procès intentés à 33 élus communaux appartenant aux partis de la majorité et de l’opposition: Ces élus sont poursuivis pour dilapidation et détournement de deniers publics, selon une source informée.

-L’augmentation des prix des hydrocarbures fait éclater les mouvements de protestation et la grogne des professionnels du transport qui se préparent à observer une grève et un sit-in en protestation contre cette hausse, tout en affirmant qu’ils seront contraints à augmenter les tarifs du transport bien qu’ils soient règlementés.

+AL MASSAE+:.
-Vague de colère parmi les Marocains et des avis partagés au sein du PJD à cause de la hausse des prix des carburants. Selon une source, les « faucons » du parti de la Lampe tels Mustapha Ramid, Abdelali Hamieddine et El Habib Choubani ont exprimé leur refus de cette hausse, la qualifiant de décision « anti-populaire ». Cette même source indique que Abdelilah Benkirane a, au début, exprimé son opposition à cette hausse, mais il a cédé à la fin devant les défis économiques auxquels fait face son gouvernement. Par ailleurs, l’on évoque de nouvelles hausses des tarifs du transport au moment où des acteurs syndicaux tirent la sonnette d’alarme et mis en garde contre toute atteinte à la paix sociale.

-Le secrétaire général adjoint de la CDT, Abdelkader Zayer déclare: « la hausse des prix des carburants menace la paix sociale et provoquera une hausse des coûts du transport de tous genres de produits, ce qui se répercutera négativement sur le vécu quotidien des citoyens aux revenus limités, affirmant que l’Exécutif doit engager un dialogue sérieux avec tous les partenaires sociaux pour corriger cette erreur.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les marchés de légumes et fruits contredisent les déclarations des ministres PJDistes: Flambée des prix de ces produits et sit-in symboliques en signe de protestation contre Benkirane suite à l’augmentation des prix des carburants.

-Le SG de l’ODT, Ali Lotfi accuse Abdelilah Benkirane d’approfondir les disparités sociales. Le responsable syndical indique que le Chef du gouvernement a « réduit à néant les rêves » des Marocains par des décisions impopulaires, soulignant que la marche de la colère qui sera organisée dimanche à Rabat est la seule réponse aux agissements du gouvernement.

-Les professionnels du transport décident de hausser le ton contre Benkirane et qualifient de « catastrophique » la dernière augmentation des prix des carburants, menaçant de paralyser les activités économiques. Les chauffeurs de taxis décident d’augmenter leurs tarifs de transport et menacent d’organiser un mouvement de grève.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Aziz Akhannouch relève de leurs fonctions cinq directeurs régionaux de l’Agriculture suite à des plaintes déposées à leur encontre par des investisseurs marocains et étrangers. Selon des sources, cette décision, qui concerne les directions régionales de l’Agriculture d’El Hajeb, de Khémisset, d’El Hoceïma et de Rabat, a été prise suite à la situation de paralysie que connaissent plusieurs projets inscrits dans le cadre du Plan Maroc Vert.

-Une Commission spéciale chargée de l’examen du dossier des agréments révèle que 70 pc des ces agréments ne sont pas exploitées directement par les bénéficiaires et qu’ils sont cédés à des professionnels en contrepartie de montants en commun accord. Pour clore ce dossier, la Commission, mise en place par le ministre Aziz Rabbah envisage trois scénarios: soit la renonciation définitive du bénéficiaire à l’agrément en contrepartie d’une enveloppe budgétaire, la conclusion d’un partenariat entre le propriétaire d’agrément et le bénéficiaire ou le recensement de certains cas pour les réintégrer au Fonds de solidarité sociale.

-L’économie marocaine en crise et le budget de l’Etat en danger: Croissance perturbée, agriculture en difficulté, postes d’emploi perdus et creusement du déficit de la Caisse de compensation. Le gouvernement Benkirane serait-il capable à faire face à tous ces défis?.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Mécontentement populaire suite à la hausse des prix des carburants et le groupe socialiste à la Chambre des représentants appelle à une réunion d’urgence de la Commission des Finances pour l’examen des causes et des répercussions de cette décision gouvernementale.

-Le comité de coordination national du transport appelle à une grève nationale pour protester contre la hausse des prix des hydrocarbures et estiment que cette décision constitue un coup dur au pouvoir d’achat des citoyens en général et aux professionnels en particulier.

+AL ALAM+:.
-Najib Boulif, ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance affirme que toutes les mesures relatives à la réforme de la Caisse de compensation seront prises avant la fin de cette année, outre la promulgation d’une nouvelle loi sur la concurrence. Il a par ailleurs mis en garde les spéculateurs qui seront dorénavant passibles d’une amende allant jusqu’à 30 millions de centimes qui leur sera imposée directement par le gouverneur ou le wali de la région où il mène ces actes.

+ATTAJDID+:.
-75 pc du soutien à la Caisse de compensation ne bénéficie pas aux pauvres, selon une étude du Conseil de la concurrence qui affirme aussi que 95,1 pc du volume de subvention au sucre, 96,1 pc de la subvention au blé tendre et 94,8 pc de celle destinée aux produits pétroliers bénéficient aussi aux catégories favorisées.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le gouvernement accélère le rythme de la saisie de comptes bancaires pour récupérer des milliards de dirhams dus à l’Etat: Le ministère des Finances se penche actuellement sur une étude visant l’accélération de la mise en application de cette procédure durant le 2ème semestre de 2012 dans le cadre des mesures financières contenues dans le programme gouvernemental qui insiste sur la bonne gouvernance et la rationalisation financière.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-L’augmentation des prix des hydrocarbures provoque la flambée des prix d’autres produits et augure de nouvelles tensions sociales: Cette augmentation a eu pour conséquence la hausse des tarifs du transport, notamment de la part des chauffeurs de taxis, et des prix des fruits et légumes. Pour Mohamed Benkaddour, président de la Fédération nationale des associations de protection du consommateur au Maroc, cette augmentation est une « sanction » du gouvernement contre les couches sociales démunies.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Hamid Chabat, SG de l’UGTM et Abdelouahed Souhail, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle appellent Noubir Amaoui, SG de la CDT et Abderrahmane Azzouzi, SG de la FDT à participer au deuxième round du dialogue social prévu ce mardi et faire prévaloir l’intérêt suprême de la nation et de la classe ouvrière, ajoutant que le gouvernement est attaché à honorer ses engagements.

-Hausse des tarifs du transport et des prix des fruits et légumes suite à l’augmentation des prix des carburants: Les associations de protection du consommateur se mobilisent contre cette décision.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Benkirane seul devant l’opposition à la Chambre des Conseillers : Moralisation de la vie publique, crise économique et prochaines élections à l’ordre du jour. La récente décision du gouvernement d’augmenter les prix du carburant à la pompe sera certainement évoquée. Le Chef du gouvernement s’exprimera ainsi pour la première fois sur ce sujet depuis son entrée en application le week-end dernier.

-Administrations publiques : La chasse aux fonctionnaires fantomes est lancée. C’est fait. Les services de tous les départements ministériels sont en train de s’équiper en caméras, pointeuses et systèmes de gestion et de controle d’accès aux administrations. Objectif : lutter contre le phénomène des fonctionnaires fantomes. Ainsi, le ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Abdeladim El Guerrouj entend prendre les choses en main pour mettre fin au phénomène. Outre l’adoption de ces mesures, un décret réglementant la lutte contre le phénomène des fonctionnaires fantomes est en cours de finalisation et sera prochainement présenté au Chef du gouvernement, indique un responsable du ministère.

+L’ECONOMISTE+:.
-Hausse du carburant : l’inévitable effet domino. L’annonce a fait l’effet d’une bombe chez les transporteurs routiers. Rarement une hausse des prix des carburants aura été aussi décriée. Et pour cause, les professionnels des transports routiers étaient souvent habitués à des hausses de quelques centimes. D’autant plus que l’annonce d’une telle révision était inattendue et qu’elle n’a fait l’objet d’aucun préavis de la part des autorités concernées. Pour le transport des voyageurs, une réunion d’urgence est prévue avec les membres du gouvernement en vue de discuter de l’éventualité de la mise en place de nouveaux tarifs. Du coté, des transporteurs de marchandises, la hausse se fera certainement répercuter sur le prix final des produits transportés.

-Benkirane chez les conseillers : Le vrai grand oral. Après les députés, les conseillers. Le Chef du gouvernement passe son grand oral ce mardi devant la Chambre des conseillers. Abdelilah Benkirane est conscient que son passage ne sera pas une partie de plaisir. D’autant que dans cette enceinte, son gouvernement ne dispose pas de la majorité et les partis de l’opposition l’y attendent de pied ferme.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Conseil de la Concurrence. Abdelilah Benkirane : « Le budget de l’Etat est en danger à cause de la compensation ». L’affirmation est faite par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane hier à Rabat, à l’occasion de la présentation de l’étude sur les produits subventionnés dans le cadre du système de la compensation, élaborée par le Conseil de la concurrence. Motif évoqué par le chef du gouvernement : la compensation pèse lourd sur le budget. Les charges y afférentes sont incontrolables. Elles ne cessent d’alourdir le fardeau du gouvernement de Benkirane. Selon Benkirane, cette augmentation a été obligatoire, vu la tendance haussière du prix du baril de pétrole sur les marchés internationaux. Ainsi, le chef du gouvernement voit en cette augmentation une solution adéquate pour faire sortir les couches sociales défavorisées de leur marasme.

+AL BAYANE+:.
Carburants : L’augmentation des prix est-elle vraiment inévitable? La décision prise par le gouvernement consistant à augmenter le prix des carburants à la pompe n’a pas été certainement facile à prendre, eu égard à son caractère « anti-populaire » par définition. Car toute augmentation des prix, aussi justifiée soit-elle est généralement mal perçue et mal accueillie par l’opinion publique. Et si le gouvernement a gardé silence avant l’annonce d’une telle mesure pour des raisons qui pourraient paraitre compréhensibles, maintenant que la couleuvre est avalée, il doit s’expliquer sur les tenants et les aboutissants d’une telle mesure. Pour respecter ses engagements en faveur de la transparence et de la bonne gouvernance.

+LIBERATION+:.
-A quatre semaines de la tenue de son 16ème congrès : Echec et mat à l’Istiqlal. Avec la succession ouverte d’Abbas El Fassi, les clans se livrent une guerre sourde. Les soutiens à tel candidat déclaré et à tel autre qui ne l’est pas s’organisent. Pour l’heure, seul Abdelouahed El Fassi est candidat au poste de secrétaire général de l’Istiqlal, mais est-il l’homme de la situation, le leader qui imposera l’Istiqlal face au PJD ?

-Transaction à risque entre ferrailleurs marocains et espagnols: Un scanner dangereusement radioactif. L’affaire de la ferraille radioactive exportée par le Maroc vers l’Espagne commence à se décanter. Le lot incriminé découvert le 9 mai 2012 à Séville comprend, selon une source informée, un scanner d’un hopital de Kénitra, particulièrement un tube renfermant du césium 137. Un élément radioactif dont la durée de vie moyenne est de 30 ans. Il est utilisé en industrie comme outil de controle de la qualité et des process.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *