Revue de presse marocaine du 05/03/2013

0 commentaires, 05/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+L’OPINION+:.
-Les travailleurs de l’Omnium marocain de pêche à Tan Tan n’en peuvent plus : Cri de détresse du fond des mers. Les travailleurs et marins de l’Omnium marocain de pêche (OMP) à Tan Tan ayant épuisé toutes les voies de recours et au bout de 20 jours de sit-in dans la capitale, censée abriter les centres de décisions, et nonobstant le fait que ce dossier a été transmis au gouvernement il y a 9 mois déjà, ce dernier tarde toujours à rendre justice à ces travailleurs au prétexte qu’il est toujours en train de l’étudier, tandis que le ministère de tutelle s’en lave les mains et fait fi de leurs revendications, lancent un cri de détresse, à travers notre journal, afin d’attirer l’attention des plus hautes autorités du pays sur leur situation pour que soit mis un terme à leur calvaire.

-Les dessous de l’échec d’un protocole de coopération avec Marrakech, révélés par Marino Fmozzi, ministre italien du Tourisme de Veneto (Venise et régions): Depuis la cérémonie qui avait en grande pompe couronné ledit accord, en présence d’un parterre de plus de 30 journalistes et une kyrielle de cameramen, on n’en a rien vu venir. « C’est regrettable, assène le ministre, que ce document n’eut pu aboutir, car nous aurions réalisé en commun un très bon chemin en matière de coopération pour le développement économique de nos deux régions qui, d’ailleurs, disposent d’atouts complémentaires ».

+LIBERATION+:.
-Lachgar déplore la mainmise de l’Exécutif sur le pouvoir judiciaire: Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, a critiqué, lors d’un colloque national organisé par le secteur des avocats ittihadis sur le thème « l’indépendance du pouvoir judiciaire est un pilier de la réforme de la justice » que le gouvernement Benkirane qui, au lieu d’oeuvrer à l’indépendance du pouvoir judiciaire, continue de la controler et ce, en dépit du cadre institutionnel mis en place par la Constitution et qui repose sur plusieurs principes clairs en vue de renforcer l’indépendance de la justice.

-Juan Mendez remet sa copie sur la torture au Maroc: Juan Mendez, rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, devait présenter, lundi, le rapport se rapportant à sa mission au Maroc effectuée du 15 au 22 septembre. Cependant, une copie du rapport déjà en circulation permet de constater que le rapporteur spécial est satisfait de la volonté des autorités marocaines de permettre à des instances internationales des droits de l’Homme d’avoir un regard indépendant et objectif sur la situation des droits de l’Homme au Maroc. Mendez s’est également félicité des efforts fournis par le Maroc à travers l’Instance équité et réconciliation pour réhabiliter les victimes des années de plomb.

-Amnesty international interpelle le gouvernement marocain: Dans un communiqué diffusé lundi, Amnesty international (AI) a appelé à modifier le Code pénal marocain qualifié par cette organisation de défense des droits de l’Homme « d’instrument de discrimination contre les femmes ». Même si AM a salué l’initiative du gouvernement de modifier ce code, elle croit en même temps que cette modification « demeure insuffisante ». « Les organisations de défense des droits de l’Homme telle Amnesty international, se sont réjouies de cette initiative mais ont signalé que de nombreux autres articles du Code pénal devaient subir le même traitement afin que les femmes et les jeunes filles puissent être protégées contre la violence et la discrimination », précise la même source.

+AL BAYANE+:
– Agriculture: La saison agricole est sauvée. Depuis dimanche et jusqu’à jeudi prochain, la majeure partie du territoire national sera arrosée par des pluies, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles tombent à point nommé. Loukkous, Tangérois, Rif, Chiadma, Souss, Al Haouz, Abda, provinces du sud et autres plaines atlantiques, toutes ces régions, qui constituent l’essentiel de la surface agricole utile (SAU) du Maroc seront concernées à des degrés divers par cette manne du ciel.

– Débat: La normalisation de la langue amazighe est l’affaire de spécialistes. Depuis 2002, un travail énorme a été réalisé par les chercheurs de l’IRCAM et par les créateurs littéraires (romanciers, poètes ). L’amazighe marocain a été standardisé en tenant compte des données de toutes les variantes régionales vivantes et encore utilisées à grande échelle comme langue maternelle par des millions de Marocains. Les structures lexicales, morphologiques et syntaxiques ont été normées. Des terminologies ont été élaborées dans les domaines de la grammaire, des médias, de la didactique, etc. ce travail a été fait par l’IRCAM en tant qu’institution de l’Etat, comme dans toutes les expériences d’aménagement des langues dans le monde.

+LE SOIR ECHOS+:
– Tarik Ramadan: Al Adl Wal Ihssane connaîtra une crise dans les prochains mois! C’est une bombe à retardement que vient de lancer Tarik Ramadan en pronostiquant que Jamaât Al Adl Wal Ihssan (Justice et charité) s’approche du bout de fossé. Elle connaîtra une crise en interne dans les prochains mois , a-t-il vaticiné lors d’un point de presse organisé par l’Université Mundiapolis au sein de son campus vendredi dernier. A tort ou à raison, la prophétie de l’islamologue tient son fondement, foncièrement, dans la fragilité de la cohérence interne qui se fait de plus en plus sentir, après le décès du « garant moral » Cheikh Abdessalam Yassine. Une fragilité qui menace éventuellement de tourner court.

– Casablanca: Bientot un métro aérien dans la ville. Casablanca se dotera bientot d’une deuxième ligne de transports en commun avec le projet du métro aérien, qui nécessitera un investissement d’environ 8 milliards de DH. Il devra permettre de desservir les zones où il existe une forte concentration de population et palliera au manque de moyens de déplacements.

– CDT/FDT: Une alliance contre le gouvernement. La CDT et la FDT font front commun contre le gouvernement. Les deux centrales syndicales décident d’initier un nouveau mouvement de protestation et de manifestation pour dénoncer « la dégradation de la situation sociale et économique du pays ». Leurs conseils nationaux se réuniront le 16 mars prochain pour déterminer les formes de protestation et de manifestation ainsi que les actions à entreprendre pour défendre les droits légitimes des citoyens.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+ :.

-Un jour de liberté pour Khalid Alioua : Khalid Alioua, l’ancien PDG du CIH, a pu bénéficier d’une permission de sortie de la prison d’Oukacha pour assister aux funérailles de sa mère décédée lundi 4 mars. C’est ce qu’a indiqué une source proche du parti de l’USFP. Pour rappel, M. Alioua est incarcéré depuis le 29 juin dans le cadre d’une enquête sur la « dilapidation de deniers publics ». -Les Américains inquiets pour leurs millions de dollars: Les responsables de l’administration américaine en charge de gérer le Millennium Challenge Accourt (MCA) sont devant un véritable casse-tête au Maroc. Le compact signé avec le Maroc en août 2007portait sur une enveloppe de 700 millions de dollars et devait en principe être consommé entre fin 2012 et mi-2013. Naturellement, l’établissement créé en 2007 pour piloter les projets MCA pour le Maroc, en l’occurrence l’Agence du partenariat pour le progrès (APP), est appelé à disparaître, sa mission étant accompli (..) Sauf que cela posera un grand problème sur le plan pratique. Au fil des réunions qui se sont suivies, les représentants de la Millennium Challenge Corporation (MCC) se sont rendu compte d’un gros bug. Au delà du 13 septembre l’APP n’existera plus. Or elle a lancé ces derniers mois plusieurs appels d’offres pour des projets qui seront encore en cours au-delà du 13 septembre. Cela sans parler des projets déjà réalisés et qui attendent d’être rendus opérationnels.

+L’ECONOMISTE+:
– Finances publiques: encore une simulation pessimiste. Le gouvernement tiendra-t-il ses promesses de réduction du déficit budgétaire à l’horizon 2016? L’affaire est semble-t-il bien mal engagée. Si l’an dernier il n’a pu limiter son creusement (-7.1pc constaté contre -5pc prévu), ce ne sera guère mieux en 2013. Selon l’analyse de CFG Group, le déficit budgétaire ressortirait, hors arriérés de paiement, à 81,3 milliards de DH, soit 9,1 pc du PIB sur la base des hypothèses de la Loi de finances 2013. Ainsi, les dépenses continueraient à croître plus rapidement que les recettes. Celles-ci devraient d’ailleurs se stabiliser à 200,8 milliards de DH (+0,9pc), principalement e raison de la bonne tenue des recettes fiscales (+5pc).

– Tourisme/RH: Maigre bilan! Arrivera-t-on à assurer les ressources humaines nécessaires à la réalisation de la vision 2020? En tout cas, la question des RH a-, jusqu’ici, été reléguée au second plan. Sur les 70.000 ciblés par le plan Azur, seuls 27.000 ont été formés. C’est dire le déficit d’emplois dont souffre le secteur. Et il est plus patent en matière de compétences. Malheureusement, la qualité de la formation n’est pas toujours au rendez-vous. Les lauréats des différents instituts ne répondent pas toujours aux attentes des professionnels, précise un responsable de la Fédération nationale du tourisme.

+LE MATIN DU SAHARA Et DU MAGHREB+:.

– Finance islamique: La cohabitation est possible avec le système bancaire classique. Le système des finances islamiques connaît un essor remarquable. Une croissance à deux chiffres qui dépasse les 23 pc, un chiffre d’affaires qui avoisine les 1100 milliards de dollars et une présence dans les plus grandes capitales européennes, autant d’éléments qui font de ce mode de financement la solution qui permettrait d’atténuer les effets de la crise. Ainsi, les participants à un colloque organisé sur le Thème « la finance islamique au Maroc, quelles perspectives ? », à l’initiative de L’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises en collaboration avec le groupe Al Mali For Islamic Finance Consulting, étaient unanimes à dire que les produits proposés par la finance islamique sont « effectivement » des produits alternatifs et qu’il ne s’agit pas d’un « simple habillage » des produits financiers proposés par les banques conventionnelles.

-Conseil de la ville de Rabat : Les élus aux abonnés absents. La session ordinaire du Conseil de la ville de Rabat, qui devait se tenir la semaine dernière a été reportée faute d’avoir atteint le quorum. Pourtant, les dossiers inscrits à l’ordre du jour sont d’une importance capitale. En effet, les élus étaient supposés débattre du compte administratif du Conseil pour l’année 2012 pour le voter, ainsi que du dossier du transport et d’une convention-cadre relative au plan de développement régional de l’artisanat. Mais le dossier le plus épineux est celui de la gestion des déchets ménagers.

+AL MASSAE+:.
-Une étude réalisée par le Cabinet Conseil français « Mazars » pour le compte du Conseil de la concurrence sur la compétitivité du secteur bancaire au Maroc indique que « l’Etat controle le secteur bancaire au Maroc ». Les conclusions de cette étude, présentées lundi à Rabat lors d’une rencontre avec les professionnels et les responsables de Bank Al Maghrib, souligne que l’Etat reste le plus grand acteur dans ce secteur et qu’il est actionnaire dans une banque sur trois et controle sept banque de manière directe ou indirecte.

-Le candidat du RNI conteste les résultats des élections législatives partielles dans la circonscription de Moulay Yacoub, remportées par le candidat du PJD sous prétexte que Abdelilah Benkirane a exploité son poste en tant que Chef du gouvernement et la pauvreté et la précarité d’un meeting électoral pour séduire l’électorat à travers des promesses d’améliorer la situation des habitants.

-Baisse de plus de 14 pc des réserves du Maroc en devise : Selon des statistiques de Bank Al Maghrib, les réserves en devises ont accusé une baisse d’environ 2450 milliards de centimes en une année.

-Hausse des prix du pétrole : Le dernier rapport annuel de l’Office national des hydrocarbures et des mines souligne que l’intérêt accordé par le Maroc aux schistes bitumineux au Maroc revient en force à cause de la hausse de la facture pétrolière qui a largement contribué à la hausse du déficit commercial, notant que le gouvernement se penche actuellement sur la promulgation d’un cadre juridique régissant l’exploitation des schistes bitumineux.

+ASSABAH+:
– Des Iphones chez des détenus impliqués dans l’attentat du café Argana à Marrakech. Lors d’une opération de controle, effectuée le weekend dernier à la prison Moul Berki à Safi, une commission dépêchée sur les lieux a découvert de téléphones IPhone avec Internet chez des détenus impliqués dans l’attentat perpétré à l’encontre du café Argana à Marrakech.

Les prisonniers en question utilisaient les téléphones pour contacter des extrémistes supervisant des sites électroniques djihadistes. La commission a également confisqué des drogues et des objets interdits chez certains détenus du droit public.

– Mustapha Manouzi, Secrétaire général du Forum vérité et justice, a estimé que le fait que SM le Roi a salué les rapports thématiques du Conseil national des droits de l’Homme est en soi une sonnette d’alarme pour le gouvernement contre tout dérapage législatif. Il a également souligné que le Conseil a mis à nu les dysfonctionnements dont souffre le gouvernement Benkirane au niveau législatif, faisant allusion au retard enregistré dans la mise en application des lois organiques relatives aux dispositions de la constitution.

– Mahjoub El Hiba: Le Maroc va présenter sa candidature au Conseil des droits de l’Homme. Mahjoub El Hiba, délégué ministériel aux droits de l’Homme, a indiqué que le Maroc va présenter sa candidature au Conseil des droits de l’Homme dans le cadre de ses efforts déployés en matière de consécration des droits de l’Homme. Il a également fait savoir que le Royaume est en cours de finalisation d’un mécanisme national de prévention de la torture, qui s’inscrit dans le cadre des grandes réformes initiées dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:

– Elections partielles: les résultats attisent les tensions entre les partis de la majorité gouvernementale. Le MP a exprimé son indignation vis-à-vis des déclarations de Hamid Chabat selon lequel il y avait une ingérence du ministère de l’Intérieur dans ces élections. Pou sa part, le PJD a déposé 13 plaintes relatives à des violations électorales commises par les partisans de certains candidats.

– Les différends entre CDT/FDT et la CGEM reportent la signature de la Charte sociale. Les deux centrales syndicales ont préféré ne pas signer la charte sociale après avoir constaté qu’elle comprend des principes vagues, alors que les deux syndicats veulent « un accord sur des engagements clairs et précis ».

– Zoubida Bouayad, présidente de l’Association SOS Tuberculose et maladies respiratoires: Je me demande pourquoi le ministère de la Santé cache les statistiques réelles relatives à la tuberculose au Maroc », ajoutant que les statistiques fournies annuellement par ce département sont légèrement inférieures au taux réel de la prévalence de la tuberculose au Maroc.

+AL KHABAR+:.
-Les investigations de la DGSN et de la DGST ont conduit au démantèlement d’une « mafia » à Nador impliquées dans des agressions armées, trafic de drogue et d’armes, et vol avec violence. L’enquête a également permis d’identifier un Espagnol d’origine marocaine soupçonné d’avoir fourni des armes à feu aux membres de cette bande, introduits au Maroc à travers la préside occupé de Melilia.

-Le PJD présente des propositions de lois pour l’intensification du controle sur les établissements publics : Le groupe du PJD à la Chambre des représentants a soumis trois propositions de lois relatives à l’amendement de la loi sur le controle des établissements publics et à la fonction de controleur financier des ministères des Finances et de l’Intérieur, aux magistrats de la Cour des comptes et des Cours des comptes régionaux.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Une source diplomatique de haut niveau indique que la société émiratie des télécommunications « Etisalat » a plus de chance d’acquérir 53 pc des parts détenues par Vivendi dans Maroc Télécom.

-Le secteur bancaire au Maroc « un gâteau monopolisé par les richissimes français », selon une étude réalisée pour le compte du Conseil de la concurrence, dont les conclusions ont été présentées lundi à Rabat, souligne que le secteur bancaire au Maroc est libéral, mais l’Etat reste le principal acteur, en ce sens qu’il contribue ou controle les capitaux des banques partageant le domaine économique avec les banques français.

-La majorité vit au rythme de nouvelles batailles entre le PI et le MP sur les résultats des élections législatives partielles organisées jeudi dernier après que le SG de l’Istiqslal et certains dirigeants de ce parti ont émis des doutes sur la crédibilité de ces résultats particulièrement les sièges remportés par le parti du ministre de l’intérieur et SG du MP.

-Saad Dine El Otmani procède à des changements à la tête de plusieurs directions au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et fait tomber le plus ancien inspecteur du ministère. Le Conseil de gouvernement a approuvé les nouvelles nominations lors de sa réunion tenue lundi.

+ATTAJDID+:.
-Une étude réalisée par le Cabinet conseil français Mazars pour le compte du Conseil de la Concurrence indique que quatre banques monopolisent 74 pc des montants de dépots et 72 pc des crédits alors que 11 des 19 banques disposent d’un capital étranger et l’Etat reste le principal acteur du secteur bancaire et contribue dans le capital d’une banque sur trois, recommandant « la réforme du système de tarification des services et la simplification des procédures des transferts interbancaires ».

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les jeunes dans les camps de Tindouf brandissent le slogan dégage devant le chef des séparatistes du polisario : Plusieurs anciens dirigeants du polisario affirment que le débat mené actuellement au sein des camps de Tindouf s’articulent autour de la pertinence de rester dans ces camps à la lumière de l’autonomie au Sahara, appelant Mohamed Abdelaziz de quitter le poste qu’il occupe depuis 36 ans.

+RISSALA AL OUMMA+:.
-Une séance d’audience publique des victimes des décisions du ministre de la Justice et des Libertés sera organisée par le syndicat démocratique de la justice le 17 mars, alors que le lieu de la rencontre, consacrée à l’audience des personnes victimes de tortures psychologiques et physiques et de toutes les formes de harcèlement, sera fixé ultérieurement.

-El Habib Choubani, ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, tire à boulets rouges sur les hommes politiques et leur endosse la responsabilité de l’échec du gouvernement en matière de mise en Âœuvre des dispositions de la Constitution, et ce lors de l’ouverture d’une journée d’étude organisée dimanche à la Chambre des conseillers sur « les jeunes et l’action associative » .

+Al ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:
– La SNRT menacée d’une une grave crise financière: la société n’a pas encore reçu 30 milliards de centimes de son budget au titre de l’année 2012. Des sources bien informées indiquent que la société a besoin de moyens efficients pour sortir de cette crise.

+AL ALAM+:
– Quel est le sort du plan Maroc Numeric 2009-2013 ? Selon les données internationales, le Maroc est place dans la catégorie ayant l’indice 0,2 en matière de communication numérique, alors que le minimum requis au niveau mondial est de 0,8. Par ailleurs, un homme d’affaire a besoin de 17 jours pour créer une petite entreprise au Maroc contre seulement trois clics sur un ordinateur dans d’autres pays.

– Le Conseil national des droits de l’Homme prévoit une meilleure accessibilité à la justice constitutionnelle, selon ses rapports relatifs au Conseil suprême de la magistrature et à la Cour constitutionnelle.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
– Le Syndicat démocratique de la Justice confirme l’échec du dialogue national pour la réforme du système judicaire. Le syndicat a également accusé Mustafa Ramid d’exercer la violence contre les greffiers et de marginaliser le syndicat, tout en affirmant la poursuite par le ministère de la logique de la tyrannie.

+BAYANE AL YAOUM+:

– Parlement: vers une session extraordinaire. Les consultations se poursuivent entre le gouvernement et les présidents des deux Chambres du parlement pour déterminer la date de cette session.

+AL MOUNAATAF+:
– BEI/Maroc: Après le chiffre record de deux milliards d’euros en 2012, la Banque européenne d’investissement veut récidiver en 2013 pour accompagner la mutation économique au Royaume. Philippe de Fontaine, Vice-président de la BEI, a salué le résultat de la coopération entre la Banque et le Maroc, faisant savoir que le Royaume est le premier bénéficiaire des fonds de la BEI.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *