Revue de presse marocaine du 05/03/2012

0 commentaires, 05/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce lundi:.+AL MASSAE+:. 
-Abdelilah Benkirane déclare: « SM le Roi m’a téléphoné et m’a appelé à respecter la Constitution et nous allons dévoiler la liste complète des noms des bénéficiaires des agréments ». Le Chef du gouvernement affirme à la presse que le Souverain lui a téléphoné jeudi dernier et l’a appelé à respecter l’esprit et le texte de la Loi fondamentale et de ne pas tenir compte des correspondances du Cabinet royal qui vont à l’encontre de cette orientation.

-Scission au sein du gouvernement Benkirane à cause des agréments du transport: Le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah indique qu’il n’a pas été consulté au sujet de la publication de la liste des bénéficiaires des agréments et que le Conseil de gouvernement n’a pas débattu de cette question.

-Le président du Conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualalou, accusé de « complicité » avec des personnes qui doivent payer 51 milliards de centimes à l’Etat: L’opposition au sein du Conseil de la ville s’apprête à dévoiler la liste des fonctionnaires fantomes et des salaires octroyés illégalement à des personnes qui ont offert leurs services lors de la période des élections, ce qui pèse lourdement sur le budget de la commune urbaine de Rabat.

-Le Maroc attend les résultats des élections présidentielles en France pour nommer son nouvel ambassadeur à Paris: Selon des sources, l’ambassade du Maroc à Paris a chargé provisoirement le chargé d’affaires à l’ambassade, M. Redouane Dghoughi, de gérer les affaires de la représentation diplomatique à la suite de la nomination de Mustafa El Sahel, Conseiller de SM le Roi.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Benkirane: « Les poches de résistance veulent faire échouer l’expérience gouvernementale des islamistes ». Le Chef du gouvernement reconnaît pour la première fois lors d’une rencontre avec la jeunesse du PJD que « des poches de résistance tentent d’entraver l’action du gouvernement et oeuvrent pour mettre à l’échec cette expérience » et réitère sa disposition à les combattre.

-Une étude arabe révèle que 84 pc de Marocains ne sont pas satisfaits du système d’éducation. L’étude publiée vendredi dernier par le Centre arabe de recherches et d’analyses politiques basé à Qatar affirme que les Marocains sont mécontents des institutions de l’Etat, de leurs conditions de vie et du niveau des prestations et expriment leur soutien au PJD.

-Nabil Benabdellah qualifie de « superficielles et hâtives » les déclarations de Habib Choubani concernant les festivals et indique par ailleurs que son parti participe au gouvernement sur la base d’un programme « progressiste et moderniste »

-Les chauffeurs de taxis demandent à Abdelaziz Rebbah de dévoiler les autres listes des bénéficiaires d’agréments. Les chauffeurs professionnels ont insisté lors d’une rencontre samedi à Casablanca avec le ministre de l’Equipement et du transport sur la réforme du secteur du transport routier notamment en ce qui concerne l’octroi des agréments.

+ASSABAH+:.
-Fermeture des frontières devant l’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua. Ce dernier se voit interdit de quitter le territoire national et la décision touche également d’anciens directeurs qui ont été auditionnés par la BNPJ. L’ordonnance judiciaire de fermer les frontières devant Khalid Alioua et ses acolytes intervient après que la BNPJ ait découvert, après enquête avec les mis en cause, des dysfonctionnements dans la gestion de l’établissement bancaire et des détournements financiers.

-La justice réhabilite Abdelhadi Alami en tant que membre du RNI après son expulsion par le Comité exécutif et Anis Birrou candidat à la présidence du parti de la Colombe.

-Nabil Benabdellah critique la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport : Le secrétaire général du PPS indique que le ministre de l’Equipement et du Transport n’a pas pris suffisamment de précaution en vérifiant la liste des bénéficiaires des agréments de transport avant sa publication.

-Des diplomés chomeurs adressent une lettre à Mustafa Ramid dans laquelle ils appellent le ministre de la Justice à l’arrêt de l’usage de la violence à leur encontre lors des marches de manifestation: Des groupes de diplomés ont, dans une lettre adressée au ministre, fait état de violations flagrantes des droits de l’Homme lors de leurs manifestations à Rabat .

+AL KHABAR+:.
-Abdelilah Benkirane: « Mustafa Ramid fait face à des problèmes avec les petits fonctionnaires ». Le Chef du gouvernement indique, dans une allocution devant la jeunesse du PJD, que le ministre de la Justice et des Libertés est déterminé à affronter les personnes injustes, ajoutant que son parti n’est pas venu gérer les affaires du pays pour s’enrichir mais pour réconcilier les citoyens avec la politique et contribuer à l’instauration de la justice.

-Le président du Conseil de la ville de Fès, Hamid Chabat, qualifie de « voleurs » les responsables du Moghreb de Fès (MAS) et échange les accusations avec le président du club Merouane Bennani sur la crise financière que connaît l’équipe fassie de football.

-Le PPS critique Abdelaziz Rebbah et tire à boulets rouges sur le PAM : Les membres du Comité central du parti du Livre critiquent, lors d’une réunion tenue samedi, la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport, ainsi que le PAM qui a dénoncé la composition du groupe parlementaire du PPS auprès du Conseil constitutionnel.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-La publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport routier provoque des différends entre les composantes du gouvernement Benkirane : Le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, indique que la lutte contre la corruption ne se fait pas à travers des sorties médiatiques isolées, alors que le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah souligne que la publication de la liste des bénéficiaires « n’est nullement une sortie médiatique mais bien une mise en Âœuvre de la Constitution ».

-Pour la première fois dans l’histoire de l’Université marocaine, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Lahcen Daoudi, décide de poursuivre en justice trois doyens de facultés pour dysfonctionnements et irrégularités dans la gestion administrative et financière de ces établissements universitaires.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Benkirane conseille aux diplomés chomeurs de chercher un autre Chef du gouvernement pour les embaucher, affirmant qu’ils n’ont aucune chance d’être recrutés directement dans la fonction publique.

-Les agréments menacent de faire imploser le gouvernement Benkirane et le PPS qualifie de « populisme exagéré » et de « campagne électorale anticipée » la publication des listes des bénéficiaires des agréments de transport.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le président de l’UIP, Abdelouahed Radi s’entretient avec le SG de l’ONU Ban Ki Moon sur les moyens du renforcement de la coopération entre les institutions et insiste sur l’émancipation de la femme rurale et son accès aux moyens de production.

+ATTAJDID+:.
-Benkirane annonce sa disposition à combattre les poches de résistance au succès de l’expérience que mène actuellement son parti comme il l’avait fait par le passé et souligne que le recrutement dans la fonction publique ne peut plus obéir au clientélisme et au népotisme.

-Durant la dernière décennie, l’année 2005 a connu l’octroi de plus d’agréments (257) et 2010 a enregistré la distribution de 13 seulement. La ville de Casablanca occupe la première place avec 16 pc des agréments, suivie de Marrakech, Fès et Rabat, d’après la liste des bénéficiaires des agréments publiée par le ministère de l’Equipement et du Transport.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les milices du polisario procèdent à l’arrestation de deux individus soupçonnés d’avoir divulgué des documents confidentiels. Selon des sources, les documents en question concernent le financement par le polisario d’éléments séparatistes de l’intérieur en vue de porter atteinte à la stabilité du Maroc.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-Le secrétaire général du PPS indique que la lutte contre la corruption et l’éradication de toutes les formes de l’économie de rente sont des questions qu’on ne traite pas avec des « sorties individuelles ».

-Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime entame une campagne contre l’exploitation abusive des ressources halieutiques: La campagne porte sur la lutte contre la pêche des poissons par des chalutiers qui utilisent des filets illégaux aux plans national et international.

+AL MOUNAATAF+:.
-Alerte au sein du gouvernement à cause du manque des céréales: L’exonération de l’importation du blé des frais de douanes coûtera à l’Etat un budget considérable et c’est la Caisse de compensation qui supportera ces charges contrairement aux prévisions du gouvernement.

-Le président du Moghreb de Fès (MAS), Marouane Bennani, menace d’intenter un procès contre le président du conseil de la ville spirituelle Hamid Chabat après que ce dernier l’ait accusé de détournement de l’argent destiné au club. Hamid Chabat indique que les joueurs n’ont pas reçu douze primes outre les primes des coupes remportées par le club fassi à cause de la mauvaise gestion des responsables du club et à leur tête Bennani.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Driss Azami, le ministre chargé du Budget déclare: « Les sociétés sont obligées de contribuer au Fonds national de solidarité sociale », et affirme que le gouvernement a décidé d’augmenter à 21 milliards de DH l’investissement public et l’instauration d’une « contribution solidarité » sur les revenus dont les recettes seront injectées dans ledit Fonds.

-Le magistrat de Tanger poursuivi pour corruption et le juge d’instruction près la Cour d’appel de Rabat arrête le 26 mars pour la première audience de l’instruction approfondie du prévenu.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane promet de combattre les poches de résistance et déclare qu’il est prêt à y faire face comme par le passé. Il considère que les sit-in et protestations des diplomés chomeurs devant le parlement n’auront aucun effet car le recrutement programmé pour l’exercice 2012 sera sur des critères bien définis.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Syndicats : Les petits chassent les grands. L’ère des appels aux grèves nationales, lancés par les tentaculaires centrales, est révolue. Le temps est aux petits syndicats, moins représentatifs mais bien plus redoutables et nuisibles. Ainsi, traditionnellement réservée aux seuls grandes centrales, l’action syndicale est à moitié passée aux mains des petits syndicats. Il s’agit d’une sorte d’effritement qui traduit les difficultés des centrales syndicales de taille critique à jouer leur role d’encadrement des populations mais également et surtout à être en phase avec leurs bases et avoir une prise sur leurs militants syndicaux.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-De nouveaux statuts pour la CGEM : le nettoyage que veut faire Mohamed Horani. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) surfe sur la vague du changement. Un projet de nouveaux statuts est en gestation au sein de la Confédération. La prise en compte des principes de la Charte de responsabilité sociale, la parité homme-femme qui rentre en considération et la prise en compte de la possible féminisation des différentes fonctions dans la rédaction du texte des statuts sont les principales modifications.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Scène politique : Un bilan mitigé de la représentation féminine. Cette semaine, les Marocaines fêtent leur journée internationale avec un bilan mitigé sur le plan politique. Si les élections dernières législatives ont représenté une avancée palpable en matière de représentativité féminine au sein du Parlement, le jour de la nomination du gouvernement a été une déception pour le mouvement féminin. Celui-ci n’a pas apprécié la présence d’une seule femme au sein d’une équipe gouvernementale composée de 31 ministres. Dans ce sens, les prochaines élections communales constituent un défi de taille tant pour les décideurs que pour les femmes. Les militantes associatives ne comptent pas lâcher du lest afin d’atteindre les résultats escomptés au niveau local. L’idée est d’augmenter la proportion des femmes élues locales, mais aussi de renforcer la représentativité au niveau des instances décisionnelles.

+L’ECONOMISTE+:.
-Fonds de solidarité : D’où viendra l’argent ? Ce n’est pas sans conditions que la CGEM a donné son accord à une participation au Fonds de solidarité sociale. Dans le projet de loi de finances 2012, le gouvernement prévoit de doter le Fonds de 2MMDH. Une enveloppe à laquelle les entreprises sont invitées à participer. Une contribution de 1,5 pc serait donc prélevée sur le bénéfice net, soit à partir de 200 MDH. La participation du Patronat devrait rapporter près de 1,6 MMDH. Le reste proviendrait du fonds des assurances à hauteur de 350 MDH. Un relèvement de la TIC sur les cigarettes de 1,5 pc est également prévu et pourrait participer au financement du Fonds.

+LIBERATION+:.
-Rebbah rencontre les professionnels de la route : l’héritage de Ghellab mine les relations avec les syndicats. Le nouveau ministre de l’Equipement et du Transport va-t-il continuer à gérer le passif que lui a légué son prédécesseur Karim Ghellab? Hier, il a été appelé à répondre à l’appel au dialogue lancé il y a une semaine par cinq syndicats du secteur du transport qui reproche à l’ancienne équipe ministérielle son désengagement quant à l’amélioration des conditions de vie des professionnels de la route .

-Les forces de l’ordre sur le qui-vive : un mystérieux groupuscule frappe en Algérie et menace le Maroc. Cette alerte au sein de la police, de la gendarmerie et d’autres services sécuritaires du pays fait suite aux ultimatums parus dans les communiqués du mystérieux groupuscule « Atawhid Wal Jihad fi Al Maghrib Al Aqsa » qui promet des événements sanglants.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *