Revue de presse marocaine du 04/09/2012

0 commentaires, 04/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Compensation, retraite, régionalisation, Loi de Finances, enseignement, santé, logement: Ce que prépare l’équipe Benkirane pour la rentrée. La rentrée politique de cette année sera un peu particulière. La dernière hausse des prix du carburant à la pompe n’était vraisemblablement qu’un avant-goût. Il va falloir s’attendre à d’autres mesures plus douloureuses dans les prochaines semaines. Le gouvernement fait de la réforme de la compensation ainsi que de la réforme des caisses de retraite les priorités de 2013. Les premiers éléments de réponse sur les mesures envisagées par le gouvernement Benkirane devraient être connus prochainement à l’occasion du débat sur le projet de loi de Finances, autre priorité de cette rentrée politique. La récente lettre de cadrage diffusée par le Chef du gouvernement a annoncé la couleur puisqu’elle a laissé quelques petits soupçons d’austérité.

+AL BAYANE+:.
-Projet de Loi de finances 2013 : Priorité à la consolidation des acquis et au développement social. En principe, les propositions des différents départements ministériels concernant le projet de loi de Finances 2013 doivent atterrir à la Direction du Budget du ministère des Finances ce jeudi 6 septembre. Ce délai a été fixé par le Chef du gouvernement dans sa lettre de cadrage transmise il y a plus d’une semaine. Le gouvernement va s’atteler à ce que le Projet de Loi de finances soit fin prêt 70 jours avant la fin de l’année, c’est-à-dire avant le 20 octobre prochain. En dépit d’une conjoncture internationale difficile et d’un contexte économique national affecté par la crise chez nos principaux partenaires, le gouvernement maintient les réformes annoncées: réduction du déficit budgétaire, réforme fiscale, maîtrise des dépenses, meilleure gouvernance des projets d’investissement publics, promotion de l’emploi et réduction des disparités sociales et régionales.

+L’ECONOMISTE+:.
-Criminalité routière : Que reste-t-il à faire? Il y a eu des études, une réforme du Code de la route, un renforcement des sanctions, un programme autoroutier, des campagnes de sensibilisation, de controle, des radars…mais le Maroc n’arrive pas à mettre fin à la guerre des routes qui fait du pays une exception mondiale.

-Les entreprises peinent à rembourser leur crédit. Alors que l’encours global des créances en souffrance est en hausse de 7,4 pc à fin juillet, celui des entreprises a bondi de 18,8 pc. Les entreprises métallurgiques, les hotels et les restaurants semblent les plus vulnérables à la conjoncture. Les impayés dans ces secteurs ont affiché les hausses les plus importantes. Cependant, la dégradation de l’activité des entreprises ne pourrait avoir qu’un effet limité sur le risque encouru par les banques. Certaines ont anticipé cette situation de marché et constitué d’importantes provisions pour risques généraux non avérés.

+LIBERATION+:.
-En vue de contrer l’immigration clandestine: L’Espagne demande l’aide du Maroc. L’avalanche des immigrés subsahariens devient un casse-tête permanent pour les autorités espagnoles. Pour les responsables espagnols, la lutte contre cette avalanche humaine ne peut aboutir sans une coopération avec les autorités marocaines.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
– Millenium Challenge Account Maroc : Les engagements s’élèvent déjà à 4,35 MMDH. Après une période de léthargie, due principalement à des difficultés d’ordre procédural, le Millenium Challenge Account Maroc a pris en 2011 son rythme de croisière. Conclu en août 2007, cet accord de coopération entre le Royaume et les Etats-Unis à travers le MCC porte sur un montant de 697,5 millions de dollars, soit presque 5,6 MMDH. A un an de la fin du programme, les engagements s’élèvent à 4,35 MMDH.

+AL MASSAE+:.
-Le ministère de l’Intérieur sort de son mutisme et appuie la décision des autorités locales de Tanger d’interdire une manifestation artistique que devait organiser la jeunesse du PJD, à la place des Nations, en cloture de son 8ème colloque national. Dans un communiqué, le ministère indique que cette interdiction « consacre le principe d’impartialité et garantit l’égalité des chances » entre les différents partis politiques en lice pour les élections législatives partielles, prévues début octobre prochain dans la circonscription Tanger-Asilah. Dans le même cadre, Elias El Omari, un des dirigeants du PAM, fustige les dirigeants du PJD, affirmant que le parti de la Lampe « a un problème avec l’institution monarchique ».

-Des détenus salafistes observent, lundi et mardi, une grève de la faim dans l’ensemble des prisons en guise de protestation contre les déclarations du ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, au sujet des questions de la détention politique et de la grâce royale au profit de ces détenus islamistes.

-Les distributeurs des bonbonnes de gaz menacent de renverser la table sur le gouvernement Benkirane. Ils mettent en garde le gouvernement contre tout retard ou atermoiement dans le traitement de leurs revendications après leur engagement à assurer un approvisionnement régulier du marché national en butane lors du mois sacré de Ramadan, en vertu de l’accord conclu entre l’Association nationale des distributeurs des bobonnes de gaz et le gouvernement. Ainsi, l’Association menace de renverser la table et de suspendre l’approvisionnement du marché.

-Hamid Chabat, membre du Comité exécutif de l’Istiqlal et SG de l’UGTM, estime que le faible rendement du parti de la Balance sur le plan politique et au sein du gouvernement est dû au manque de communication des ministres istiqlaliens avec les bases, délégations, inspections et parlementaires du parti dans les différentes régions du Royaume.

+AL KHABAR+:.
-Les membres du Mouvement Unicité et Réforme (MUR) se dirigent vers la désignation d’Ahmed Raissouni à la tête du Mouvement à l’occasion de la prochaine tenue de son 5ème congrès. Selon des sources concordantes, la rentrée de Raissouni d’Arabie Saoudite a renforcé cette probabilité, vu la réputation dont il jouit parmi les islamistes du Mouvement et du PJD. Il remplacera ainsi Mohamed El Hamdaoui, devenu directeur du journal « Attajdid » après la démission de l’actuel ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi.

-Le scénario des renversements se poursuit au sein du RNI. Des sources bien informées ont indiqué que des militants et militantes du parti de la Colombe se transmettent, ces derniers jours, via leurs téléphones mobiles un SMS dans lequel il est écrit que Mohamed Ben Taleb, ancien dirigeant et ancien membre du bureau exécutif du parti mène en compagnie d’autres dirigeants RNIstes, notamment Ahmed Talbi Alami et Mohamed Oujjar, une nouvelle tentative pour faire destituer le président Salaheddine Mezouar.

-La jeunesse de l’Istiqlal soutient à l’unanimité Hamid Chabat. Les membres du comité central de la jeunesse istiqlalienne ont voté à l’unanimité, à l’occasion de la tenue de leur 4ème session ordinaire à Rabat, la décision de soutien de Hamid Chabat pour briguer le poste de nouveau secrétaire général du parti, dont l’élection est prévue le 22 septembre.

+ASSABAH+:.
-L’UMT brandit la menace de la grève dans les collectivités locales, accusant le ministère de l’Intérieur d’être responsable de l’échec du dialogue sectoriel. Dans ce sens, la Centrale syndicale a appelé le personnel des collectivités à se préparer à l’observation d’une série de grèves durant le mois de septembre, dont les dates seront annoncées dans les prochains jours.

-Les partisans d’Abdelouahed El Fassi se retirent de la réunion du Comité central de la jeunesse du parti de l’Istiqlal, pour protester contre un paragraphe publié dans le communiqué final de cette session, qui affirme le soutien de la majorité des membres du comité à la candidature de Hamid Chabat pour le poste de nouveau secrétaire général du parti de la Balance. Pour Abdelkader El Kihel, SG de la jeunesse istiqlalienne: « Nous n’allons pas accepter la dictature de la minorité ».

-Un communiqué conjoint de quatre formations (PAM, USFP, RNI et UC) accuse les ministres PJDistes d’exploiter leurs postes de responsabilité au sein du gouvernement et de mener une campagne électorale prématurée, en perspective des élections législatives partielles prévues le 4 octobre prochain dans la circonscription Tanger-Asilah.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Des efforts pour sauver la majorité gouvernementale d’une éventuelle « scission ». Ainsi, une réunion urgente a eu lieu dimanche entre le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser pour « dissiper les nuages » qui obscurcissaient le ciel des relations du PJD et du ministère suite aux menaces et propos virulents de plusieurs dirigeants du parti de la Lampe qui ont accusé le ministère de l’Intérieur de viser leur parti après l’interdiction de la soirée de cloture du 8ème colloque national de la jeunesse du PJD.

-Course pour le secrétariat général du parti de l’Istiqlal: Hamid Chabat brandit la carte des finances du parti. Il a indiqué que les membres du comité exécutif ne savent rien ni sur les finances du parti de la balance, ni sur la subvention accordée par l’Etat, ajoutant que certains biens de la formation istiqlalienne sont devenus une propriété privée de la famille El Fassi.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière la création du Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO). Dans son numéro de lundi, le quotidien algérien « L’Expression » a accusé le Royaume d’être impliqué dans la création de ce groupe terroriste, dont le chef « n’est qu’un agent inféodé aux services de renseignements marocains ».

+ATTAJDID+:.
-Le ministère de l’Intérieur justifie l’interdiction de la manifestation artistique que comptait organiser la jeunesse du PJD à Tanger par les prochaines élections législatives partielles prévues début octobre prochain dans la circonscription Tanger-Asilah. Pour Mustapha Baba, secrétaire national de la jeunesse pjdiste, les justifications du ministère « ne sont pas convaincantes » et la décision d’interdiction est une décision « arbitraire » contraire à la nouvelle Constitution. Quant à Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du parti, il a estimé que le communiqué de l’Intérieur est « une fuite en avant » et constitue « une violation flagrante de la loi ».

+AL ALAM+:.
-La guerre « des renseignements » s’attise entre Rabat et Alger: Des milieux algériens accusent le Maroc d’être impliqué dans l’exécution du vice-consul algérien au Mali par le MUJAO.

-La Ligue marocaine de défense des droits de l’Homme entre en ligne suite aux récentes déclarations de Hassan Aourid et réclame l’ouverture d’une enquête concernant les opérations de prévarication politique et de fraude électorale ayant entaché les Législatives de 2007 et les Communales de 2009 pour favoriser un courant politique bien précis.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-La jeunesse istiqlalienne s’aligne derrière Hamid Chabat dans sa course vers le secrétariat général du parti, après avoir adopté à l’occasion de sa session ordinaire la décision de soutien à Chabat, et le secrétaire général de la jeunesse, Abdelkader El Kihel affirme que la décision de l’organisation intervient suite à un contact direct de longue durée avec le candidat en lice.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministère de l’Intérieur qualifie de « campagne préélectorale » la manifestation artistique que devait organiser la jeunesse du PJD, le 1er septembre à la place des Nations à Tanger. Dans un communiqué, le ministère souligne que la décision d’interdiction « consacre le principe d’impartialité et garantit l’égalité des chances » entre les différents partis politiques en lice pour les élections législatives partielles, prévues début octobre dans la circonscription Tanger-Asilah.

-Mohamed Meskaoui, président de l’Instance nationale pour la protection des deniers publics déclare que « la non poursuite en justice des dilapidateurs des deniers publics menace la stabilité et la paix sociales ». Dans un entretien avec le journal, il a fait savoir que le gouvernement possède en détail toutes les informations concernant ces personnes, mais n’a pas la volonté politique pour mettre en application les lois en vigueur.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Une rentrée scolaire sur fond d’un système d’enseignement stérile et la flambée du prix du papier fait augmenter les prix des manuels scolaires, ce qui met les familles entre le marteau de la flambée des prix des fournitures scolaires et l’enclume de leur pouvoir d’achat qui n’arrive plus à satisfaire leurs besoins quotidiens.

-Le groupe français « Vivendi » maintient ses parts d’actions à « Maroc Telecom » pour une année supplémentaire. Des sources ont révélé que le groupe, qui détient 53 pc du capital de Maroc Telecom, décidera de la vente de ses parts à la mi-2013.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Quatre partis de l’opposition (PAM, RNI, UC et USFP) tirent à boulets rouges sur le PJD. Dans un communiqué conjoint, les secrétariats provinciaux des quatre partis à Tanger accusent le PJD de d’exploiter sa situation à la tête du gouvernement pour avoir la mainmise sur le paysage politique national, estimant que la tentative du parti de la Lampe de se poser comme « la victime » démontre son échec dans l’organisation d’une campagne électorale anticipée.

+AL MOUNAATAF+:.
-Des diplomés chomeurs investissent le siège du PJD à Rabat: Des affrontements entre les forces de l’ordre et ce groupe de diplomés chomeurs ont fait plusieurs blessés par les manifestants.

-Le groupe français « Veolia » pourrait quitter définitivement le Maroc après son retrait de la gestion déléguée des services d’assainissement et de distribution d’eau potable et d’électricité (Redal à Rabat et Amendis à Tanger/Tétouan) au Maroc. Selon plusieurs sources, le groupe français, empêtré dans des problèmes financiers, serait sur le point de céder ses parts dans la holding qui gère les 2 entités au Fonds d’investissement anglais « Actis ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *