Revue de presse marocaine du 04/04/2015

0 commentaires, 04/04/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant samedi 04 avril 2015:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Des oulémas mettent en lumière le vrai visage du salafisme marocain. La thématique du salafisme a été débattue sous différents aspects lors d’une conférence organisée jeudi à Rabat. A cette occasion, le président du Conseil local des oulémas d’Oujda et membre du Conseil supérieur des oulémas, Mustapha Ben Hamza, a souligné que l’appartenance au salafisme était une réalité partagée et reconnue par l’ensemble des personnes qui se réclament de « Ahl Sounna et Al Jamaa ». Le salafisme au Maroc, a-t-il poursuivi, a émergé dans le but, d’une part, de faire face à toute forme d’innovation hérétique (Ibtidaa) et d’excès et, d’autre part, pour ramener la société aux préceptes authentiques du Coran et de la Sunna, tout en oeuvrant pour libérer le pays du joug du colonialisme, ajoutant que la salafisme au Maroc s’est distingué par son aspect scientifique, pratique et engagé au service de l’unité et de la cohésion sociétale.

– Alimentation: Un tiers des Marocains souffrent de malnutrition. Un constat alarmant révélé par les récentes études du ministère de la Santé. De même, 45 pc des femmes enceintes, 5 pc des enfants âgés de 6 mois à 5 ans et 31 pc des femmes en âge de procréer ont une carence en fer. Ces carences en micronutriments provoquent, chez les enfants, de sévères troubles dans la croissance et dans le développement et altèrent les capacités de concentration et d’apprentissage. Ceci sans parler des coûts liés à la santé qui représentent, chaque année, pas moins de 4 pc du PIB national. Afin d’encourager les élèves marocains à adopter un régime nutritionnel sain, le ministère de l’Education nationale et la Centrale laitière organisent la 13ème édition du programme « Sehaty Fi Taghdiyaty ».

Al Bayane.:

– Plan de développement stratégique 2015-2020: Le Grand Casablanca cherche une « nouvelle race d’élus ». C’est un appel d’offre d’un « genre nouveau » que Khalid Safir, wali de la région du Grand Casablanca a lancé jeudi dernier au cours d’une conférence d’HEM à Casablanca. Dans le cadre du plan sexennal de développement stratégique de la ville, le wali de Casablanca cherche désormais une « nouvelle race d’élus ». Des élus de proximité, proches de la population, mais aussi des élus stratèges qui permettront ensemble à Casablanca d’atteindre son ambition d’être un hub financier international.

– Le Tribunal arbitral du sport (TAS) rend justice au Maroc: Le ciel se dégage devant les Lions de l’Atlas. Le Maroc a eu gain de cause. Le Tribunal arbitral du sport l’a jugé à sa juste valeur en annulant, jeudi, les sanctions sportives prises par la Confédération africaine de football (CAF) contre le Maroc, qui avait seulement demandé le report de l’organisation de la CAN-2015 dans sa date initiale (17 janvier-8 février), pour cause d’épidémie d’Ebola. C’est une très bonne nouvelle pour le Maroc qui a été blanchi par le TAS et qui est autorisé à disputer les prochaines éditions de Coupe d’Afrique des Nations en 2017 et 2019.

L’Opinion.:

– Après Tanger Med, bientôt Nador West Med. Projet intégré, ambitieux et évolutif, le complexe portuaire Nador West Med, qui comporte une dimension locale, régionale, nationale ainsi que méditerranéenne, vise à renforcer l’offre portuaire du Maroc dans la région de la Méditerranée occidentale. Ce port permettra au Maroc de tirer bénéfice de sa position géostratégique au niveau du détroit de Gibraltar pour drainer une partie de l’activité maritime mondiale, de mieux ancrer les chaînes de valeur marocaines dans l’économie mondiale, de développer l’hinterland et de sécuriser, en créant un deuxième pôle, l’approvisionnement du Maroc en produits énergétiques, notamment pour la future centrale thermique prévue dans la zone du projet.

– Cour des comptes: 972 comptes vérifiés et jugés. Les juridictions financières ont vérifié et jugé 972 comptes présentés par les comptables publics, selon le rapport annuel de la Cour des comptes au titre de l’année 2013 qui rend compte des activités des juridictions financières, notamment celles relatives au contrôle de la gestion de certains organismes publics. Ces juridictions ont émis 533 jugements et arrêts définitifs donnant lieu à la prononciation de 24 arrêts définitifs mettant en débet certains comptables publics, a indiqué un communiqué de la Cour des comptes. En matière de discipline budgétaire et financière, des poursuites ont été engagées à l’encontre de 32 personnes, et 98 jugements et arrêts ont été rendus, donnant lieu à la prononciation d’amendes et ordonnant aux personnes mises en cause le remboursement des sommes correspondant aux pertes causées aux organismes en question.

Libération.:

– Le Conseil d’Etat néerlandais interdit l’expulsion des migrants irréguliers marocains. Les migrants irréguliers marocains aux Pays-Bas sont désormais inexpulsables. Mieux, ils ne pourront plus être placés dans des centres de détention. C’est ce qui ressort de deux arrêts de la division administrative du Conseil d’Etat néerlandais suite à une plainte déposée par deux demandeurs d’asile marocains. Ces derniers ne devraient pas seulement être libérés mais ils ont également eu droit à une indemnisation. Le Conseil d’Etat a justifié sa décision par le fait que les expulsions de Marocains en situation irrégulière ne s’opèrent plus depuis le début de décembre 2014 dans des délais raisonnables alors qu’il s’agit d’une condition préalable que le secrétaire d’Etat à la Sécurité et à la Justice doit respecter avant d’autoriser toute opération de rapatriement de sans-papiers.

– La FDT et l’UGTM reprennent leurs actions communes. Le bureau exécutif de l’UGTM et central de la FDT dénoncent la politique antisociale du gouvernement Benkirane et son désengagement quant à la mise en œuvre des dispositions de l’accord du 26 avril 2011 et le renforcement de la protection sociale. C’est ce qui ressort du communiqué publié par les deux centrales à l’issue de leur réunion d’urgence tenue le 31 mars consacrée à l’évaluation des différentes sessions du dialogue social dans les secteurs public et privé ainsi que la commission des élections. Devant la politique délibérée du gouvernement de ne pas ouvrir un dialogue sérieux et responsable avec les différents partenaires sociaux, de porter atteinte aux droits et acquis de la classe ouvrière, de lutter contre les libertés syndicales, les deux centrales condamnent vigoureusement l’attitude de l’Exécutif qui fait peu de cas de leur bonne volonté, d’ailleurs, par leur adhésion totale à l’ensemble des commissions proposées par le gouvernement.

– Le secteur de la logistique garde le vent en poupe. « La stratégie globale adoptée dans le domaine de la logistique et qui est le fruit d’un partenariat public-privé a permis au Royaume d’occuper la première position en Afrique du Nord et la deuxième au niveau africain dans ce secteur », tels ont été les maîtres-mots du DG de l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), Younes Tazi, à l’occasion d’une conférence tenue récemment à Paris sous le thème « Stratégie logistique marocaine: dynamique en marche ». Animant cette rencontre dans le cadre de la Semaine internationale du transport et de la logistique (31 mars-02 avril), M. Tazi a saisi l’opportunité pour mettre en relief le fait que le Maroc, grâce à ses différents atouts logistiques, se positionne en tant que leader dans la région. Et de relever que la dynamique logistique que connaît le pays s’est concrétisée à la faveur du lancement de projets structurants.

Al Massae.:

– La Cour des comptes confirme: Les Casablancais consomment des viandes ne respectant pas les normes de qualité. La Cour des comptes a qualifié de « mauvaises » les conditions générales dans lesquelles les bêtes sont abattues et les viandes préparées dans les abattoirs de Casablanca ne disposant pas d’un agrément sanitaire de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). La Cour confirme ainsi les données publiées par « Al Massae » qui faisaient état d’irrégularités et de non respect des normes de sécurité dans les abattoirs de Casablanca. La Cour des comptes a précisé dans son rapport annuel que les normes d’abattage dans les abattoirs précités ne sont pas respectées, étant donné que toutes les opérations allant du lavage à la livraison se font dans le même endroit.

– Guerre de communiqués à Oujda entre le PJD et l’Istiqlal. Une guerre de communiqués a éclaté entre le PJD et le parti de l’Istiqlal dans la préfecture d’Oujda-Angad. Cette « nouvelle guerre » intervient après un vif échange entre le président de la commune urbaine d’Oujda, Omar Hjira, et le membre du conseil de la ville et député du PJD, Abdelaziz Aftati, lors de la dernière session consacrée à l’adoption du compte administratif. Les deux parties s’accusent mutuellement de mensonge et d’induction en erreur de l’opinion publique locale et nationale. Le PJD accuse également le président de la commune d’entamer une campagne électorale prématurée et d’exploiter les ressources de la commune pour servir ses intérêts électoraux.

Akhbar Al Yaoum.:

– Secteur des finances: Boussaid renonce à la mise en œuvre de l’accord sur la réforme du système des primes. Le Syndicat national démocratique des finances (affilié à la FDT) s’apprête à organiser un sit-in le 23 avril au siège du ministère de l’Economie et des Finances pour protester contre le désengagement du ministre, Mohamed Boussaid, quant à la mise en oeuvre de l’accord signé avec le syndicat sur la réforme du système des primes, dont l’entrée en vigueur était prévue en mars dernier.

– Les joueurs marocains ont accueilli avec joie la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) d’annuler les sanctions de la CAF contre le Maroc suite à sa demande de report de la CAN 2015. Il s’agit d’une « bonne nouvelle » pour tous les Marocains, qui constituera une source de motivation pour les Lions de l’Atlas lors des éliminatoires pour la CAN et le Mondial, a indiqué le capitaine de la sélection marocaine, l’international Houcine Kharja, dans un entretien avec le journal « France Football ».

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a souligné que les citoyens qui s’étaient déjà acquittés des frais de pèlerinage pour la saison 1436 de l’Hégire ne paieront aucun supplément. Dans un communiqué, le ministère précise que les pèlerins s’étant déjà acquittés des frais à travers Al Barid Bank « n’auront pas à payer des frais supplémentaires en dépit de l’augmentation de la valeur du rial saoudien par rapport au dirham marocain.

Al Alam.:

– Les participants à une rencontre, organisée récemment à la Faculté Polydisciplinaire d’El Jadida -Université Chouaïb-Doukkali sur  »les migrations sud-nord-sud » ont appelé à la création d’un réseau de coopération scientifique sur les migrations dans le bassin méditerranéen. Les participants ont également plaidé pour  »la constitution d’un pôle de compétences chargé de réaliser des études et des recherches scientifiques sur les migrations sud-nord-sud, siégé à la Faculté Polydisciplinaire d’El Jadida et regroupant des chercheurs universitaires de différents horizons (économistes, gestionnaires, juristes, mathématiciens-statisticiens, géographes, sociologues, historiens), soulignent les organisateurs dans un communiqué.

Al Haraka.:

– Le Maroc est sa vocation de Hub sur l’Afrique et les Emirats Arabes Unis, un Hub régional majeur sur le Moyen Orient et l’Asie, offrent un fort potentiel de coopération et de partenariats entre les opérateurs des deux pays, ont relevé, jeudi à Marrakech, les participants à une Conférence internationale de l’export et de l’investissement aux Emirats Arabes Unis. Les excellentes relations politiques entre les deux pays, leur stabilité politique, leur position stratégique unique, leurs performances économiques et leurs divers atouts de compétitivité, sont autant de facteurs qui ouvrent de vastes perspectives pour la coopération et l’investissement, ont-ils affirmé.

Assahra Al Maghribia.:

– Sa Majesté le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la mosquée Achouhada à Rabat. Dans son prêche, l’Imam a souligné qu’il est du devoir du musulman de se remémorer, à tout instant, les énormes bienfaits dont le Tout Puissant l’a comblé, un acte qui passe par l’invocation régulière et l’adoration sincère de Dieu auquel les fidèles doivent être reconnaissants en lui rendant grâce. La reconnaissance envers Dieu est à l’antipode de l’ingratitude, a dit l’imam, précisant que cette reconnaissance ne doit pas se faire uniquement par des paroles mais doit aussi se traduire dans les actes, le musulman ne devant pas se servir des bienfaits de Dieu à mauvais escient, en manquant de piété ou en désobéissant à son Créateur.

– Le ministère de la Justice et des libertés a créé, vendredi, un « espace de concertation » sur son site électronique afin de recueillir les observations et les propositions concernant le projet de loi complétant et amendant le Code pénal dont les dispositions ont été rendues publiques mercredi dernier. L’initiative du ministère vise à élargir la concertation afin d’enrichir ce texte de loi, selon une source de ce département.

Bayane Al Yaoum.:

– Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, et le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, ont souligné, jeudi à Rabat, que le gouvernement est animé par la ferme volonté de mettre en place toutes les conditions nécessaires pour la réussite des prochaines élections professionnelles. Au cours d’une journée d’étude sur « les élections professionnelles et les défis du développement socio-économique », les deux ministres ont souligné que ces élections constituent un « test » de la capacité du Maroc à consacrer les principes de la transparence, de l’égalité des chances et de l’impartialité de l’administration tels que stipulés par la Constitution, ajoutant qu’il s’agit d’une étape importante du processus de consolidation du socle démocratique au Maroc.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Les syndicats accordent au gouvernement un nouveau délai, qui sera le dernier, avant d’opter définitivement pour l’escalade, selon une source de la Confédération démocratique du travail (CDT). Après un délai de 15 jours durant lequel le Chef du gouvernement n’a pas répondu à la revendication d’augmentation des salaires formulée par les syndicats lors des sessions du dialogue social, l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT) ont tenu une réunion de leurs bureaux politiques respectifs. A l’issue de cette réunion, les trois centrales ont convenu de trancher, la semaine prochaine, sur les formes d’escalade à adopter.

Rissalat Al Oumma.:

– Le président du Forum Alternatives, Bachir Dkhil, a affirmé, lors de l’émission « Grand Angle » diffusée jeudi par « 2M », que les camps de Tindouf se sont transformés en un fond de commerce profitant à un groupuscule imposé par l’Algérie sous prétexte qu’il représente les Sahraouis. Cette entité, a-t-il ajouté, use de tous les moyens pour faire perdurer le conflit afin de bénéficier de davantage d’aides humanitaires, surtout en « gonflant » le nombre des séquestrés dans les camps dans le but d’obtenir un surplus d’aides qu’elle s’accapare, a souligné M. Dkhil.

Assabah.:

– Le président du groupe du PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, a estimé que les partis de l’opposition « ne peuvent pas se mesurer à Benkirane », les appelant à « capituler ». « En politique, il y a toujours un gagnant et un perdant », a-t-il indiqué dans un entretien au journal, affirmant que l’objectif du PJD « n’est pas de remporter la bataille contre les partis de l’opposition par un coup de grâce, mais plutôt de faire en sorte que le pays gagne la bataille de la mise en oeuvre de la Constitution ».

– Préparatifs pour l’élection de la direction de l’Union constitutionnelle (UC). L’UC est en phase d’examiner une proposition consensuelle visant à accorder le poste de secrétaire général du parti au conseiller parlementaire Driss Radi, à créer un poste de président qui reviendra à Mohamed El Abied, le secrétaire général sortant, et à accorder à Anouar Ezzine un poste plus important au sein du bureau politique tout en le maintenant dans ses fonctions en tant que secrétaire national de la jeunesse de l’UC.

Al Assima Post.:

– La coalition « Printemps de la dignité » a appelé, vendredi à Rabat, à la décriminalisation de l’avortement médical pour mettre un terme aux incidents tragiques liés à l’avortement clandestin et risqué. Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation d’un mémorandum sur le thème de l’avortement, la coalition associative a indiqué qu’il existe « un besoin sociétal pressant » pour la décriminalisation de l’avortement médical et le respect des engagements internationaux du Maroc.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *