Revue de presse marocaine du 04/05/2012

0 commentaires, 05/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui attirent l’attention de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL MASSAE+:.
-Scandale judiciaire à Kénitra: Un octogénaire emprisonné pour avoir protesté contre l’adjointe du Procureur du Roi. Le tribunal de première instance à Kénitra a condamné, jeudi dernier, un octogénaire à un mois de prison et une amende de 20.000 DH après avoir protesté contre l’adjointe du Procureur du Roi en déclarant, alors qu’il était en état de colère, qu' »il n’y a pas de justice au Maroc ».

-Le gouvernement Benkirane tourne la page des cahiers des charges du pole audiovisuel public: Nabil Benabdallah salue le contenu de ces cahiers et souligne que les grands projets stratégiques de réformes doivent être débattus au sein du gouvernement pour leur garantir tout l’appui nécessaire.

-L’enquête de la commission parlementaire sur les dysfonctionnements au sein de l’Office de Commercialisation et d’Exportation (OCE) entame un tournant décisif: Des sources parlementaires affirment que le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah dévoilera dans les prochains jours lesdits dysfonctionnements au sein de l’Office en séance plénière.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement s’apprête à relever l’âge de départ à la retraite pour éviter la faillite de la CMR au milieu du mécontentement des syndicats: Des sources indiquent que Abdelilah Benkirane s’apprête par ailleurs à présider le conseil d’administration de la Caisse Marocaine de Retraite et des préparatifs sont en cours pour annoncer des décisions cruciales pour l’avenir des Caisses de retraites.

-Audition de 12 responsables au CIH et le dossier sera déféré prochainement à l’adresse du Procureur général du Roi. La police judiciaire poursuit l’audition de plusieurs responsables au sein de l’établissement bancaire qui exerçaient sous le mandat de l’ancien PDG Khalid Alioua.

+ASSABAH+:.
-Benkirane éloigne Mustapha El Khalfi du dossier des cahiers des charges du pole audiovisuel public et le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah préside une commission ministérielle pour leur révision et l’élaboration d’un document annexe d’articles amendés.

-Confrontation de Khalid Alioua et d’autres prévenus poursuivis dans l’affaire du CIH. Des sources indiquent que la BNPJ a de nouveau auditionné l’ancien PDG du CIH à propos des déclarations de responsables qui travaillaient sous ses ordres lorsqu’il était à la tête de cet établissement bancaire au sujet de dysfonctionnements financiers et de gestion révélés par le rapport de la Cour des comptes.

+AL KHABAR+:.
-Un Conseiller du PAM accuse Benkirane de « protection de la corruption et de la prévarication ». Larbi Mharchi révèle devant la commission de la justice et de la législation à la 2ème Chambre que des terres des Habous dans la province de Ouezzane sont utilisées pour la culture de cannabis.

-Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser affirme que le gouvernement ne cache rien à propos des élections et ne surprendra personne à ce sujet. Devant la commission de l’Intérieur à la Chambre des conseillers, Laenser a indiqué que l’organisation des élections communales exigent l’élaboration des lois organiques y afférentes en concertation avec l’ensemble des acteurs politiques.

-12 conseillers communaux à Imilchil présentent leur démission au gouverneur de la province de Midelt: Dans leur lettre de démission, les conseillers imputent leur acte à la marginalisation de la région qui ne dispose ni de juge-résident, ni d’un commissariat de police et à la détérioration des prestations du service public.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-L’Union Constitutionnelle expulse définitivement Abdellah Firdaous et enquête sur sa gestion financière du parti. Un membre du bureau politique du parti du Cheval indique que les affaires d’ordre financier pour lesquelles est soupçonné Firdaous seront soumises à un expert comptable avant de décider de sa poursuite en justice.

-L’impot sur la fortune met en état d’alerte la majorité avant le retour du projet de loi de finances à la Chambre des représentants. Après l’introduction d’un amendement par le groupe fédéral à la Chambre des conseillers, le projet de Loi de finances pourrait retourner à la Chambre des représentants pour décider de cet amendement.

-La BNPJ poursuit ses enquêtes sur la pénalisation du conseil de la ville de Marrakech d’un montant de cinq milliards de centimes. Après l’audition de Omar El Jazouli, ancien président dudit Conseil, son vice-président Abdellah Ferrouch (Ould Laaroussia) est convoqué par les éléments de la BNPJ.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les réserves du Maroc en devises ne couvrent pas moins de trois mois: Un déficit de 21 milliards de dollars et l’augmentation du volume des importations pourraient épuiser les réserves du gouvernement Benkirane.

-Les diplomés chomeurs retirent leur confiance au PJD suite aux interventions musclées des forces de l’ordre lors de leur sit-in de protestation sur ordre du gouvernement. Ils décident d’observer des sit-in avec leurs familles et de recourir aux ambassades pour demander « l’asile social » à partir de la semaine prochaine.

+AL ITTIHAD Al ICHTIRAKI+:.
-Plus du tiers des jeunes universitaires sont au chomage et le président du CES, Chakib Benmoussa tire la sonnette d’alarme concernant la problématique du chomage dans les rangs des jeunes âgés de 15 à 34 ans qui a atteint près de 28 pc dont 14,8 en milieu rural et jusqu’à 37 pc en milieu urbain.

-Une Commission ministérielle pour la révision des cahiers des charges du pole public proposé par Mustapha El Khalfi sous la présidence de Nabil Benabdallah. Des sources indiquent que le gouvernement a décidé la constitution d’une Commission ministérielle présidée par Nabil Benadallah pour la révision desdits cahiers.

-Le dirigeant du PPS, Yousef Bilal déclare : « ma démission du parti est irrévocable », affirmant qu’il n’exclut par de rejoindre les rangs du PJD.

+BAYANE Al YAOUM+:.
-Le derby Raja-Wydad, une occasion pour fustiger la violence au nom du sport: le Chef du gouvernement et les ministres de la Santé, de la Justice, et des sports seront présents à cette fête sportive.

+RISSALAT Al OUMMA+:.
-Le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka annonce un plan pour la réforme des régimes de retraites au milieu des critiques des centrales syndicales. Le président de l’Union syndicale des retraités au Maroc, Abdelali Benabdallah qualifie de « rafistolage », de « fuite en avant » et de « consommation médiatique populiste » les solutions avancées par le gouvernement.

+AL MOUNAATAF+:.
-L’opposition à la Chambre des conseillers met le gouvernement dans l’embarras après l’adoption d’un amendement relatif à l’instauration de l’impot sur la fortune.

+ASSAHRAA AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministère de l’Intérieur ouvre le dialogue sur les problèmes du personnel des Collectivités locales le 14 mai prochain. Une source syndicale affirme que le ministère a décidé de recevoir tous les syndicats pour arrêter le programme d’une série de rencontres pour l’examen des problèmes de cette catégorie de fonctionnaires.

-Le gouvernement Benkirane a décidé d’augmenter de 10 pc le financement des centrales syndicales, selon une source bien informée, au moment où des syndicats refusent de dévoiler leurs finances. Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail soutient cette mesure ainsi que la promulgation de la loi sur les syndicats et Miloudi Moukharik, SG de l’UMT et Noubir Amaoui, SG de la CDT expriment leurs réserves.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Tensions sociales : Les fonctionnaires débrayent à nouveau. L’Union syndicale des fonctionnaires (USF), affiliée à l’UMT, a appelé, avant hier, à une grève générale dans le secteur de la fonction publique. Grève qui n’a pas été validée par la centrale de Miloudi Moukharik. En effet, l’UMT a fait circuler un communiqué dans lequel elle soutenait que l’USF a été dissoute. Raison pour laquelle la réussite ou l’échec de la grève d’hier représentait un baromètre chargé de significations pour les deux entités. La grève avait lieu au lendemain des festivités du premier mai. Donc, si l’UMT était arrivée à montrer sa force lors du défilé du 1er mai, c’était au tour de l’USF de montrer sa force à travers cette grève.

+AL BAYANE+:.
-Rapport d’Amnesty international sur l’année 2011 et le 1er trimestre 2012 sur les niches de la corruption : Collectivités locales 24 pc, habitat 14 pc, santé 12 pc, impots 6 pc. Les secteurs des collectivités locales, de la justice, de la police et de la gendarmerie continuent donc à occuper encore les premières loges en matière de corruption.

+LIBERATION+:.
Session du Conseil national de l’USFP ce samedi : le pacte ittihadi. Un autre rendez-vous d’une importance cruciale. Pas seulement pour la grande famille ittihadie mais pour tout le pays. Les rencontres du parti de la rose ont depuis toujours suscité le plus grand intérêt. La tenue du conseil national du parti de la rose intervient, aujourd’hui, dans un contexte particulier. Il va sans dire que les débats seront aussi riches qu’animés et que toute ittihadie ou ittihadi sont déterminés à faire de cette importante rencontre un espace d’échanges conscients et responsables.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *