Revue de presse marocaine du 04/03/2015

0 commentaires, 04/03/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant mercredi 04 mars 2015:

Le Matin.:

– Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a procédé, mardi après-midi au Musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain de Rabat, à l’inauguration de l’exposition itinérante « Le Maroc médiéval : un empire de l’Afrique à l’Espagne », organisée du 03 mars au 03 juin 2015 par la Fondation nationale des Musées en partenariat avec le Musée du Louvre de Paris.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI, descendant du Prophète, préside aux destinées d’un pays modèle de tolérance religieuse, d’altérité et du vivre ensemble, comme en témoigne la concorde qui caractérise les liens entre Marocains de confessions juive et musulmane, a souligné l’ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, fondateur de la Clinton Foundation, dans un discours devant le Hope Global Forum qui s’est tenu récemment dans la ville d’Atlanta (Etat de Géorgie, sud des Etats-Unis).

– Les parlementaires québécois saluent l’approche du Maroc dans la lutte contre le terrorisme. Plusieurs sujets d’intérêt commun ont été au menu de la troisième session de la Commission permanente interparlementaire Maroc-Québec qui s’est tenue mardi à Rabat. Les deux parties se sont, en premier lieu, attardées sur les défis sécuritaires. « La question de la lutte contre le terrorisme revêt une importance particulière tant au Québec qu’au Maroc », souligne le président de l’Assemblée nationale du Québec, Jacques Chagnon. Le responsable québécois salue l’approche globale adoptée par le Maroc quant à cette question. « Nous avons beaucoup à apprendre de cette approche. Après tout, c’est en dialoguant et en partageant nos savoirs que nos sociétés apprendront à renforcer leurs liens et comprendre leurs différences ».

Aujourd’hui le Maroc.:

– Sécurité des barrages: Enfin une loi en vue. Un projet de loi sur la sécurité des barrages au Maroc devrait voir le jour au cours de cette année. L’annonce en a été faite mardi par la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal, lors d’une journée d’étude au siège du ministère à Rabat. « Historiquement, les barrages sont construits afin de répondre au souci d’approvisionnement en eau et irrigation, ainsi que pour assurer la protection des vies humaines. Ces mêmes ouvrages peuvent tout aussi bien constituer une grave menace » a-t-elle déclaré. D’où la nécessité de renforcer l’arsenal juridique du Royaume en la matière, d’autant plus que le patrimoine dont dispose le pays devient de plus en plus important et de plus en plus vieillissant.

– Le PJD interpelle le ministre El Ouafa dénonçant une explosion inexpliquée des charges: Le PJD veut corriger la compensation du butane. A défaut de supprimer la compensation du gaz butane, le PJD appelle aujourd’hui à « corriger » le système de soutien des prix. Le groupe parlementaire du PJD vient d’interpeller le ministre délégué auprès du chef du gouvernement en charge des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed El Ouafa, sur la question. Les députés du parti de la lampe dénoncent une hausse inexpliquée des charges de la Caisse de compensation concernant le gaz butane. Le débat est donc relancé de nouveau par la première force parlementaire à la première Chambre juste après des rumeurs sur la décompensation de ce produit.

L’Economiste.: 

– Amiante à l’école, le chantier oublié de la réforme? Les fibres de ce produit minéral hautement cancérigène circulent encore dans l’air de nombreuses écoles au Maroc. Cette substance dangereuse, qui continue de menacer la santé des écoliers, est surtout incorporée au préfabriqué qui est utilisé dans les écoles dites « satellites » montées dans les régions rurales. Ces unités sont au nombre de 13.000, soit plus de la moitié des établissements scolaires publics au Maroc. Le préfabriqué demeure aussi courant en milieu urbain. Les Académies régionales d’éducation et de formation ont du y recourir, car rapide à mettre en place, et surtout pas cher. Au total, entre le milieu urbain et rural, il existe près de 30.000 classes en préfabriqués au Maroc. Les effets de ces produits n’apparaissent qu’au bout de 20 à 40 ans.

– Comment attirer les Chinois dans le textile. Le contrat de performance 2015-2020, signé la semaine dernière entre l’Etat et l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) va donner un contenu opérationnel au volet textile du Plan d’accélération industrielle à l’horizon 2020, et favorisera l’amélioration de la compétitivité des acteurs pour leur permettre de tirer profit des mutations favorables du secteur sur le plan international. La Chine envisage de délocaliser 85 millions d’emplois au cours des prochaines années. Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, espère que le Maroc puisse drainer ne serait-ce que 1 pc de ces emplois à délocaliser par la Chine. Des opérateurs chinois en textile commencent déjà à s’installer au Maroc, une chose non concevable auparavant selon Elalamy.

Al Bayane.:

– Grand Casablanca : Lancement de l’opération de renouvellement de 15.000 grands taxis. Une prime à la casse de 80.000 DH sera allouée à chaque véhicule qui remplit les conditions et qui sera définitivement retiré de la circulation et remplacé par un nouveau véhicule qui répond, de par ses équipements et le nombre de ses sièges, aux critères de sécurité, de nombre de passagers (6 en plus du conducteur) et de confort.

– Le Maroc est mieux préparé pour faire face à une éventuelle importation de cas d’Ebola que la plupart des autres pays de la région de la Méditerranée orientale, a affirmé le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, Yves Souteyrand, au cours de l’atelier régional sur « le renforcement des capacités pour la surveillance, la prévention et la lutte contre les épidémies : cas de l’Ebola ». Une équipe d’experts internationaux a constaté l’importance des efforts du Royaume dans tous les domaines couverts par la réponse, y compris la surveillance et le suivi des contacts, la prise en charge, la coordination sectorielle, le laboratoire et le contrôle aux points d’entrée, a-t-il indiqué.

L’Opinion.:

– L’accord de pêche Maroc-UE « respecte pleinement le droit international ». L’accord de partenariat entre le Maroc et l’UE dans le secteur de la pêche est « en pleine conformité avec le droit international », a affirmé Enrico Brivio, porte-parole du commissaire européen chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche. « L’accord respecte pleinement le droit international et s’applique comme tous les autres accords de l’UE à la région du Sahara », a indiqué M. Brivio dans une déclaration publiée par Euractiv, un site d’information spécialisé dans les affaires européennes. Le porte-parole a ajouté que les rapports détaillés concernant les obligations du Maroc en matière d’utilisation de l’appui sectoriel de la Commission européenne assurent que le protocole de pêche sert les intérêts de toute la population locale, y compris celle de la région du Sahara.

– Immobilier: La guerre au « noir » a-t-elle commencé? Tant gangrené par des pratiques opaques marquant certaines opérations de vente et d’achat, le secteur immobilier semble d’ores et déjà bien armé pour gagner le pari d’une transparence fiscale tant attendue. Ce secteur, poids lourd de l’économie nationale, vient d’être doté d’un référentiel fixant les prix des transactions immobilières dont la mise en place est pilotée par la métropole casablancaise avant de se généraliser à l’ensemble des villes du Royaume.

Libération.:

– ?L’ONEE s’apprête à céder du terrain à la Lydec: Risque d’augmentation des tarifs d’électricité et confusion quant au statut des agents de l’Office. La convention relative à l’harmonisation du périmètre de distribution d’eau, d’électricité et de gestion de l’assainissement dans la région du Grand Casablanca continue de faire des remous. Notamment parmi le personnel de l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE) qui pointe du doigt le flou qui entoure les dispositions de ladite convention et son exclusion en tant que partenaire social. « Les agents de l’ONEE demeurent dans l’expectative et la confusion. La convention en question ne dit rien à propos de leur statut alors qu’ils bénéficient d’un statut spécial et d’acquis sociaux (mutuelle, retraite et œuvres sociales) et nous nous demandons quel sera notre sort si les dispositions du protocole d’accord entraient en vigueur », a précisé à « Libération » une source de la Fédération nationale des travailleurs de l’énergie (FNTE). Mais, il n’y a pas que le statut des agents qui pose problème. L’impact de la nouvelle convention sur le pouvoir d’achat est également mis à l’index. Les syndicalistes de la FNTE estiment que la délégation de la gestion d’électricité dans les périmètres gérés jusqu’à présent par l’ONEE risque d’augmenter les factures d’électricité de 7 pc à 20 pc.

– ?La facture énergétique et céréalière a baissé de 5 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes. En effet, à en croire les indicateurs mensuels des échanges extérieurs au titre du premier mois de l’année 2015 que vient de publier ledit Office, en janvier dernier, les importations CAF (coût, assurances, fret) ont enregistré une baisse de 14,6 pc ou -4,615 MDH (soit 27,081 MDH contre 31,696 MDH en janvier 2014). Cette évolution s’explique, précise-t-on, en grande partie par le recul de la facture énergétique de 48,4 pc, en lien avec la chute des cours du pétrole brut sur le marché international et, dans une moindre mesure, par la baisse des achats des produits alimentaires de 25,5 pc, notamment le blé (-62,4 pc). Aussi, fait savoir l’Office concernant les importations CAF en céréales, elles ont été réduites de moitié (-50,4 pc).

Al Massae.:

– Après la polémique suscitée par les indemnités accordées aux agents d’autorité, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, est sorti de son silence pour affirmer que les informations relayées à ce propos sont « inexactes ». Intervenant à l’ouverture des travaux du 3ème colloque du PJD dans la région Tanger-Tétouan, Benkirane a souligné que les sommes mentionnées dans ce cadre correspondent à des indemnités brutes et pas nettes, évoquant toutefois la possibilité de réviser ces indemnités qui « ne profitent qu’à 6 pc des agents d’autorité ». « Rien ne sera versé avant la tenue du Conseil du gouvernement qui prendra la décision appropriée à ce sujet », a-t-il assuré.

– Le patrimoine des ministres sous la loupe de la Cour des comptes. Une source a affirmé au journal que des listes détaillant les biens matériels et immobiliers des ministres, ainsi que des déclarations des avoirs détenus à l’étranger par certains d’entre eux, ont été remises au premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou. Les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement, premières du genre, ont été faites à la va-vite pour respecter le délai qui leur a été fixé, à savoir fin février dernier.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le Bureau politique de l’USFP considère que Abdelali Doumou, Ali Elyazghi, Jamal Rhmani, Youssef Benjelloun Touimi, Aïcha Galaâ, Touria Majdouline, Abderrahmane El Azzouzi et Larbi El Habchi ont de facto renoncé à leur statut de membres de l’Union socialiste des forces populaires du fait de leurs derniers agissements et déclarations. De ce fait, il a été décidé de les radier des listes des membres du parti. Cette décision a été prise lors de la réunion du Bureau politique, lundi au siège du parti à Rabat. Une rencontre s’était tenue le 21 février dernier à Bouznika entre des membres de la Commission administrative nationale et quelques personnes qui avaient annoncé clairement, dans un communiqué, qu’elles ne faisaient plus partie de l’USFP et qu’elles allaient créer un nouveau parti.

– Lors d’une conférence de presse tenue mardi à Casablanca en préparation de la marche du 8 mars à Rabat, le Collectif égalité et démocratie a imputé la responsabilité de « la régression de la situation de la femme » au gouvernement Benkirane. Cette conférence de presse a été tenue pour expliquer à l’opinion publique les motifs qui ont conduit à la constitution de ce Collectif et aborder certains aspects organisationnels relatifs à la marche de dimanche prochain.

Al Alam.:

– Forte présence des « combattants du polisario » dans les foyers des terroristes dans le Sahel. Le quotidien mauritanien « Al Akhbar » a indiqué qu’il ressort des rapports de certaines ambassades occidentales à Bamako que « plus de 700 combattants en provenance des camps de Tindouf ont rallié les rangs des organisations terroristes qui s’activent dans le nord du Mali ».

– Gel des salaires des enseignants ayant vu reportée la date de leur départ à la retraite: Une nouvelle manifestation du cafouillage et du manque de coordination entre les départements ministériels. Un grand nombre d’enseignants concernés par le décret-loi portant prolongation, jusqu’à la fin de l’année scolaire, de la date de leur départ à la retraite, ont été surpris de voir leurs salaires gelés. Des investigations menées par le journal ont montré que le problème se situe au niveau des services du ministère de l’Economie et des finances qui n’ont pas procédé à l’actualisation de leurs bases de données à la lumière dudit décret-loi.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– La Banque mondiale approuve un nouveau prêt de 200 millions de dollars au Maroc. Le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvé un nouveau prêt de 200 millions de dollars d’un programme d’appui à la compétitivité du Maroc. Ce programme vient à la suite d’un autre déployé en 2013. Il cible trois piliers essentiels définis par le gouvernement : le climat de l’investissement, la politique commerciale et la facilitation des échanges commerciaux.

– Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouazi Lekjaâ, a affirmé que le Maroc ne reviendra pas sur sa décision de recourir au Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester les sanctions de la Confédération africaine de football (CAF). Des sources au sein du bureau fédéral ont indiqué que Lekjaâ a été surpris des rumeurs qui circulaient récemment, selon lesquelles le Maroc envisageait de retirer la plainte qu’il avait déposée auprès du TAS.

Al Haraka.:

– Le Mouvement populaire (MP) a condamné les actes criminels et barbares perpétrés par « Daech » contre le patrimoine irakien, appelant la communauté internationale à protéger les musés et monuments séculaires de ce pays. « Le MP suit avec grande stupéfaction les actes criminels et barbares perpétrés par « Daech » contre le patrimoine irakien ancestral par la destruction du musée de Mossoul, témoin de la civilisation de l’Irak et de son histoire séculaire », indique un communiqué du parti.

– La transition à la télévision numérique terrestre (TNT) devrait favoriser l’émergence à court et moyen termes d’un modèle économique efficient, a affirmé le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), dans un avis rendu public récemment. En réponse à une demande d’avis du Chef du gouvernement, en juillet 2013, concernant « le plan national pour la transition à la télévision numérique terrestre 2013-2015 », le conseil relève que la réalisation de ce modèle requiert notamment de prendre en considération l’état actuel de la diffusion télévisuelle terrestre numérique publique à travers le taux de couverture géographique, le taux d’accès, le coût financier et le taux d’audience, en relation notamment avec les questions de la diversité et de la régionalisation avancée.

Attajdid.:

– La Belgique et le Sénégal sollicitent l’expertise du Maroc en matière de formation des imams. La Belgique s’intéresse à l’expérience marocaine dans le domaine de la formation des imams et souhaite en tirer profit, a affirmé lundi le vice-Premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. De même, le président de la République du Sénégal, Maky Sall, a émis le souhait que les imams sénégalais soient formés au Maroc pour qu’ils puissent mieux diffuser les valeurs de tolérance et de fraternité conformément aux préceptes du rite malékite sunnite.

– Le président du groupe PJD au Parlement, Abdellah Bouanou, demande des explications au ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, sur des « manipulations » concernant la subvention du gaz butane. Le député s’est référé à des informations relayées par les médias et faisant état de manipulations ayant abouti à l’augmentation de la subvention consacrée à ce produit malgré les baisses importantes des prix sur le marché international. Le groupe du PJD s’interroge sur les mesures prises par le gouvernement pour remédier à cette situation.

Rissalat Al Oumma.:

– La Coalition pour l’égalité et la démocratie déterminée à poursuivre son action militante afin que le principe de l’égalité soit inscrit parmi les réformes politiques, juridiques et institutionnelles à engager. Lors d’un point de presse consacré à la présentation de ses revendications et de son prochain programme d’action, cette ONG a réaffirmé son engagement à mener des actions militantes pour interpeller les responsables au sein du gouvernement et les parlementaires sur le sort du projet moderniste démocratique.

– Les sages-femmes réclament la concrétisation de leurs revendications dans le but de promouvoir la politique de la santé reproductive et de préserver la santé de la mère et de l’enfant. Les sages-femmes, regroupées au sein d’une instance affiliée à la Fédération nationale de la santé (UMT), ont exprimé leur soutien aux réformes tendant à développer la profession de sage-femme au Maroc et, par conséquent, contribuer à la promotion de la santé reproductive et des actions de sensibilisation destinées à la femme, la famille et la communauté.

Assahra Al Maghribia.:

– Le wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, a présidé mardi la cérémonie de lancement officiel de la nouvelle génération des grands taxis en délivrant des autorisations de mise en service de 40 nouveaux véhicules aux exploitants des grands taxis ayant bénéficié de la prime de renouvellement. Le secrétaire général national du Syndicat marocain des professionnels du transport (SMPT), Mustapha Chaâoun, a indiqué que cette opération s’inscrit dans le cadre d’un plan de renouvellement du parc des grands taxis, qui figurait parmi les revendications portées depuis plusieurs années par les professionnels du secteur.

– Marche féminine nationale le 8 mars à Rabat pour revendiquer la mise en oeuvre du principe de l’égalité. La présidente de la Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes, Fouzia Assouli, a dénoncé l’attitude de « certaines parties qui tiennent des discours agressifs contre les femmes ». Elle a fait état, dans ce sens, de « la persistance des tentatives d’entraver la dynamique constitutionnelle enclenchée au Maroc » et d’une « volonté chez certains milieux politiques de dresser des obstacles devant la mise en oeuvre des lois organiques et d’imposer des choix qui menacent le processus démocratique ».

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Réponse immédiate de la Commission européenne en charge de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche aux messages que l’Algérie et le « polisario » ont tenté d’envoyer aux organisations et institutions internationales, suite à l’annonce de l’organisation du Forum Crans Montana dans la ville de Dakhla, qui a fait grincer des dents le front séparatiste et les gouverneurs d’Alger. Le porte-parole du commissaire européen chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, Enrico Brivio, a ainsi affirmé que l’accord de pêche conclu entre le Maroc et l’UE est « en pleine conformité avec le droit international et s’applique comme tous les autres accords de l’UE à la région du Sahara ».

– Mobilisation générale lundi au ministère chargé des Relations avec le Parlement et la société civile après l’annulation de la première journée de la société civile. Aucune explication n’a été donnée sur les motifs de l’annulation de cette journée qui était prévue le 13 mars courant.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Maroc, troisième pays le plus attractif pour les touristes en Afrique. En termes d’attractivité touristique, le Maroc occupe le 3ème rang au niveau africain, juste après l’Afrique du Sud et l’Egypte, et le 31ème rang à l’échelle mondiale, d’après le classement des meilleures destinations touristiques dans le monde pour l’année 2014-2015 établi par l’agence Bloom Consulting.

– La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a approuvé l’amendement des dispositions de l’article premier de la loi 77-03 relative à la communication audiovisuelle. Ce concept a été ainsi élargi afin d’intégrer de nouveaux services pouvant émerger à l’avenir.

Al Mounâataf.:

– Le gouvernement prépare un projet de décret relatif à l’élection des représentants des salariés, qui détermine les modalités de fixation des dates de ces élections par les ministères supervisant les secteurs professionnels concernés. Aux termes de ce projet de décret publié sur le site du Secrétariat général du gouvernement, le ministère de l’Emploi et des affaires sociales se chargera des élections professionnelles des délégués des salariés dans le privé, tandis que le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement supervisera les élections des représentants des professionnels du secteur minier.

– Répercussions des prélèvements opérés par le gouvernement Benkirane sur les salaires. La secrétaire générale de l’Organisation démocratique de l’enseignement, Fatima Afid, a considéré que ces prélèvements relèvent de l’abus d’autorité, plaidant pour l’activation des mécanismes de dialogue avec les acteurs et les personnes concernés. Cette mesure vient s’ajouter aux actions entreprises par le gouvernement au mépris du principe de la démocratie participative, a-t-elle souligné.

Assabah.:

– Les militantes des partis politiques de l’opposition ont été nombreuses à assister, mardi, à la conférence de presse organisée par la Coalition pour l’égalité et la démocratie qui se mobilise en perspective de la marche du 8 mars. Khadija Rebbah, membre de la coalition, a affirmé au journal que la participation des partis de l’opposition ne relève pas de la surenchère politique, ni d’une quelconque exploitation du mouvement féministe dans une campagne électorale précoce, comme certains le laissent entendre. Les deux parties ont commencé leur collaboration bien avant à travers l’organisation de rencontres et de concertations avec les acteurs politiques et syndicaux, a-t-elle affirmé.

– L’augmentation du nombre des chèques rejetés l’année dernières ajoute aux problèmes des banques avec les défauts de paiement. Le deuxième semestre de l’année 2014 a été marqué par le refus des banques commerciales d’encaisser près de 376.000 chèques pour de multiples raisons, principalement l’insuffisance ou l’absence de solde.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *