Revue de presse marocaine du 04/03/2013

0 commentaires, 04/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:
– Carton plein de la majorité aux élections partielles: L’opposition crie au scandale. L’UC va demander en compagnie des autres forces de l’opposition la création d’une commission électorale indépendante pour la gestion des prochaines élections loin du ministère de l’Intérieur. Sur les 11 sièges parlementaires mis en jeu, ces derniers mois dans le cadre des élections partielles, 9 ont été gagnés par les partis de la majorité dont 5 sièges pour le PJD. Les partis de l’opposition critiquent la participation des membres de l’Exécutif, y compris le chef de gouvernement, dans la campagne préélectorale.

– Concurrentiabilité dans le secteur bancaire: Ces banques qui se partagent le gâteau du marché marocain: Le Conseil de la concurrence dévoile aujourd’hui même les résultats d’une étude sur la concurrentiabilité dans le secteur bancaire. Cette étude, réalisée par le cabinet Mazars, sera présentée dans le cadre d’un workshop tenu dans le siège dudit Conseil. Sur les 19 banques présentes dans le Royaume, ce document met en avant la domination d’Attijariwafa Bank et de la Banque populaire du Maroc sur le marché, avec un fort pouvoir et un grand potentiel de développement.

– Quatre rapports présentés au Souverain: Cour constitutionnelle et tribunal militaire, ce que propose le CNDH. Le Conseil national des droits de l’Homme a soumis à la Haute appréciation de SM le Roi Mohammed VI quatre rapports thématiques adoptés lors de la 4è session ordinaire du Conseil et portant sur les contributions du Conseil à certaines réformes législatives induites par la nouvelle Constitution. Ainsi, le Souverain s’est félicité de l »esprit de la démarche et de la teneur de ces rapports qui s’inscrivent en droite ligne des Hautes orientations royales et répondent aux attentes de la société marocaine. Ces rapports mettent en Âœuvre les principes contenus dans la constitution 2011 ainsi que les normes internationales pertinentes.

+L’ECONOMISTE+:
– Antibiotiques: Inquiétante surconsommation. Cédant à la facilité, parfois à l’ignorance, les Marocains se jettent sur les antibiotiques à la moindre suspicion de grippe, ou d’état grippal. D’ailleurs, la consommation mensuelle des antibiotiques les plus utilisés dans les infections bronchopulmonaires et ORL est passée de 1,7 million de boîtes à 1,9 million entre janvier 2012 et janvier 2013. Une hausse que les médecins expliquent pas deux phénomènes: la vente libre des antibiotiques et surtout l’automédication.

– Professions libérales mais pas assez ouvertes! Avocats, notaires, architectes sont-ils des métiers fermés? Une récente étude du Conseil de la concurrence revient sur les conditions d’accès et d’exercice pour conclure que « les barrières à l’entrée sont de moins en moins justifiées ». Les professions libérales ne sont pas des blocs monolithiques. A chacune son histoire, ses marques et ses contraintes. Sauf que « la tradition » peine à suivre la marche du monde. Des lois et des codes déontologiques sont hors du temps.

– Cigarettes: Hausse des prix. Sept marques de cigarettes concernées par les hausses décidées par la Société marocaine des tabacs. Gauloise est celle qui a subi la plus forte hausse (+3DH). Son prix est passé de 22 à 25 DH. Pour leur part, les prix des marques dites « de luxe » sont restés inchangés. +L’OPINION+:.

-Vague d’immigration des Espagnols vers le Maroc: La vague d’immigration des Espagnols vers le Maroc s’explique par « le niveau de stabilité économique et des investissements étrangers dont jouit le Royaume par rapport à d’autres pays africains et arabes », a estimé l’expert espagnol en relations maroco-espagnoles, Chema Gil, dans une déclaration au site dw.de, qui a publié une enquête sous le titre « L’eldorado ravive la saison d’immigration des Espagnols vers le Sud ». Dans une déclaration similaire, Beatriz Mesa, chercheur basé à Rabat, explique cette vague d’immigration par le fait que les Espagnols cherchent une nouvelle vie au Maroc en raison notamment du coût de la vie et de la proximité géographique, ajoutant que le Maroc est également la destination d’ouvriers, venant en particulier d’Andalousie, et qui ont perdu leur source de revenu ainsi que de retraités qui préfèrent s’installer dans les régions nord du Royaume.

+LE SOIR ECHOS+:.
-CCME: Menebhi accuse. Abdou Menebhi, membre délibérant du CCME (Conseil de la communauté marocaine à l’étranger) et rapporteur de son groupe de travail « Citoyenneté et participation politique » a déposé sa démission il y a quelques jours à cause de « nombreux dysfonctionnements ». Dans un document parvenu au Soir Echos, Abdou Menebhi, membre démissionnaire du CCME dénonce de nombreux dysfonctionnements internes liés principalement au mode de gestion de l’équipe dirigeante, indiquant que « les dysfonctionnements constaté&s au niveau du Conseil ne sont pas de simples erreurs de jeunesse de l’institution, mais constituent la résultante de calculs et de comportements précis, suivis à dessein dans le cadre d’une stratégie déterminée ».

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Clive Alderton: « Tout comme la Grande-Bretagne, votre pays est l’un des plus anciens au monde et vous ne manquez ni de sagesse ni de courage ». Le nouvel ambassadeur de Grande-Bretagne a, dans un article publié par le journal, souligné que « les entreprises britanniques ont l’expertise, l’expérience et la capacité d’innovation nécessaires pour aider le Maroc à réaliser ses projets ambitieux », ajoutant qu' »en tant que membre de l’ONU et de l’UE, le Royaume Uni est fier de contribuer à des projets de développement lancés par ces deux structures aux quatre coins du Maroc ».

-Panorama stratégique, géopolitique et militaire de la zone sahélo-saharienne: La mort d’Abou Zeid et celle de Mokhtar Belmokhtar, non encore confirmés par les sources militaires françaises, porteraient le coup de grâce au mouvement d’AQMI. L’action de ces activistes démontre d’une manière ou d’une autre l’implication de l’Algérie dans cette guerre du Sahel qui n’en est qu’à ses prémices. Dans ce décryptage, Hassan Saoudi, directeur de Securi-Consulting, diplomé de l’INHESJ et de l’IHEDN de Paris, membre d’Euromed IHEDN et de Géostratégie de Paris, remonte aux origines de ce conflit qui n’en est qu’à ses débuts.

+LIBERATION+:
– Silence, on n’opère plus à l’hopital Ibn Sina de Rabat : un gaz anesthésiant nocif est utilisé pour parer à la pénurie. A l’hopital Ibn Sina de Rabat, l’inquiétude a atteint son paroxysme. Le stock des drogues anesthésiantes nécessaires à tout acte chirurgical est épuisé. Et depuis trois semaines, les chirurgiens sont sommés d’opérer avec les moyens du bord et, surtout, sans l’isoflurane, l’agent anesthétique volatil de référence.

– Casablanca risque une pénurie d’eau en 2020: la métropole perd 48 millions de m3 chaque année. Le chiffre est inquiétant. Casablanca perd 48 millions de m3 chaque année, soit 48 milliards de litres. Une situation plus qu’alarmante dans une ville qui risque une pénurie d’eau à partir de 2020 si elle ne prend pas des mesures urgentes pour pallier ce grave déficit qui se creuse d’une année à l’autre. Une mise en garde qui rejoint celle lancée il y a quelques jours, par le chercheur marocain, Moulay Driss Hasnaouui. Celui-ci a indiqué que le Royaume est menacée d’une pénurie d’eau à l’horizon 2025 comme en témoigne la baisse des disponibilités en eau de consommation par habitant qui ont chuté de 1.700 m3 dans les années 1970 à 720 m3 aujourd’hui.

+AL MASSAE+:.
-La défense des fonctionnaires poursuivis dans l’affaire des indemnités accordées à Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda s’interroge sur le sort de l’enquête ordonnée par le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid.

-Le premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, indique que le ministère de la Justice s’immisce dans le travail de la Justice et cherche à porter atteinte à des acquis juridiques, expliquant lors d’une journée d’étude, organisée par le secteur des avocats du parti sur l’indépendance de la justice que ce constat a été confirmé à travers l’intervention et les ordres donnés par le ministre au magistrat du Parquet général à Nador pour procéder à un recours en appel contre les décisions de placement en détention prononcées par le juge d’instruction.

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, réclame officiellement un remaniement ministériel: Des sources informées au sein de la majorité indiquent que la requête de Chabat intervient après que Benkirane l’ait provoqué en lui disant « M. Chabat, tu ne m’a pas encore demandé le remaniement ministériel de manière officielle? », et ce lors de la réunion de la majorité, vendredi soir. Chabat n’a pas hésité d’adresser, lors de cette rencontre, des reproches au ministre de l’Intérieur sur fond de ce qu’il a qualifié d’intervention du gouverneur de Sidi Kacem au profit du candidat du MP.

-Les greffiers ont organisé, samedi, une manifestation au cours de laquelle ils ont scandé des slogans, critiquant le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, et dénonçant ce qu’ils ont qualifié d' »attaque féroce » contre leur syndicat tout en maintenant sa décision de prélèvement sur les salaires des grévistes.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef de gouvernement et SG du PJD, Abdelilah Benkirane, indique que « les résultats des élections législatives partielles confirment la confiance placée par les citoyens dans le gouvernement malgré les tentatives de perturbation auxquelles il fait face. S’adressant aux dirigeants du parti lors de la réunion, samedi, de la Commission nationale composée des secrétaires régionaux PJD, Benkirane les a incités à être un modèle pour les autres et à faire preuve de patience et d’attachement aux principes défendus par sa formation politique.

-Le procès des fonctionnaires qui ont divulgué des documents de Finances se transforme en un procès à l’encontre de Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda concernant leur droit ou non à percevoir des indemnités non justifiées.

Lors de l’audience de vendredi dernier, qui duré cinq heure, la défense du gouvernement a présenté des données qui violent la confidentialité des correspondances dans l’objectif de prouver les rapports existant entre les fonctionnaires mis en cause.

-La BNPJ et la DGST procèdent au démantèlement d’une « mafia » en possession d’armes à feu et de drogue et qui avait enlevé et séquestré un homme d’affaires à Nador.

+ASSABAH+:
– Le Wali de Rabat accusé d’enfreindre la loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Une source de haut niveau à la Wilaya de Rabat a indiqué que Hassan Amrani, wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, a accordé, défiant les conseils et observations de l’agence urbaine de Khemisset et le service de l’urbanisme à la préfecture de la ville, un permis d’exception à une grande société immobilière pour la réalisation d’un lotissement sur une assiette immobilière à la commune de Sidi Allal Bahraoui.

– Les résultats des élections partielles divisent les partis de la coalition gouvernementale. Les partisans du PJD ont décidé de contester les résultats du candidat MP à la circonscription de Settat, alors que les partisans de l’Istiqlal vont contester les résultats de l’élection du candidat MP à Sidi Kacem.

– USFP: réunion de réconciliation entre Driss Lachgar et Ahmad Zaidi. La direction du parti a décidé de tenir, au début de cette semaine, une réunion avec le groupe parlementaire du parti pour normaliser leurs relations après le 9e congrès national du parti, tenu mi-décembre dernier. Des sources indiquent que Lachgar ne tolérait plus la relation tendue entre le bureau politique et le groupe parlementaire.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– Les partis de la majorité pour la réforme de la Charte de la coalition. Les leaders des partis de la majorité ont répondu, vendredi dernier, favorablement aux revendications de Hamid Chabat relatives à la réforme de la Charte, alors qu’ils ont envoyé le remaniement ministériel aux calendres grecs.

– Arrestation d’éléments du polisario dans des combats au nord du Mali. Dans un article paru vendredi dernier, Le Figaro a mis à lumière sur l’implication des éléments du polisario dans les combats qui ont eu lieu le 23 février au nord du Mali. Ces combats ont fait 43 morts parmi les terroristes et mené à l’arrestation d’un élément du polisario.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le journal français « Le Figaro » et la chaîne de TV « France 24″ affirment, vendredi, sur la base des déclarations de responsables du mouvement Azouad, l’implication des éléments du polisario dans les combats au Nord du Mali le 23 février au cours desquels 43 terroristes ont été tués et un élément du polisario a été capturé.

-Abdelhamid Amine, épaulé par ce qui reste d' »Annahj Addimocrati » avec en tête Khadija Ryadi, a conduit une manifestation, organisée à l’appel de l’Union syndicale des fonctionnaires, jeudi à Rabat, au cours de laquelle les manifestants ont scandé des slogans hostiles au gouvernement Benkirane.

-Le journal italien

+El Folio+

dévoile les rapports entretenus par les services de renseignements et de la police algériens avec des groupes terroristes, soulignant que des dirigeants d’AQMI, du Mouvement pour l’Unité et le Jihad en Afrique de l’Ouest et du Mouvement salafiste des Touaregs (Ansar Eddine) étaient en relation avec des fonctionnaires des services de renseignements algériens.

+AL ALAM+:
– Des éléments du polisario impliqués dans des actes de terrorisme dans le nord du Mali. Citant des responsables du Mouvement national pour la libération de l’Azawad, Le Figaro et France 24 ont indiqué que sept terroristes ont été arrêtés, dont un Algérien, un mauritanien et un élément du polisario, au cours de batailles féroces le 23 février dernier.

– Un nouveau coup dur pour la République fantome du polisario. Une famille sahraouie de la tribu Rguibat Lbihat a décidé de rester au Maroc après un voyage qui s’inscrit dans la cadre de l’échange de visites familiales entre les camps de Tindouf et les provinces du Sud.

+ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:

– Hamid Chabat donne au Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane un délai pour procéder à un remaniement ministériel. Lors d’une réunion de la majorité, tenue vendredi dernier, le SG de l’Istiqlal a donné un délai aux partis de la majorité pour examiner sa demande de remaniement ministériel. Lors de cette réunion, la majorité a mis en place une cellule pour régler les différends entre ses composantes.

– Le Syndicat démocratique de la justice a organisé, samedi dernier à Rabat, « Taouaf al Karama » (Tour de la dignité) pour protester contre le non-respect par le gouvernement Benkirane des accords conclus avec les anciens gouvernements, et les prélèvements sur les salaires des grévistes, en l’absence de tout texte juridique réglementant cette décision.

+AL KHABAR+:
– Gouvernance sécuritaire: Mohamed Sebbar fustige le gouvernement. Lors d’un séminaire sur la gouvernance sécuritaire et l’Etat de droit au Maroc… de l’élaboration à la mise en application de la constitution, le SG du Conseil national des droits de l’Homme a critiqué le gouvernement Benkirane pour son échec d’inclure des projets de loi relatifs à la gouvernance sécuritaire dans son plan législatif. D’autre part, le délégué général à l’Administration pénitentiaire et la réinsertion, Hafid Benhachem, a rappelé que 11 responsables de cette administration ont été poursuivis en justice, dont 5 directeurs.

– Démissions collectives des conseillers PJD du conseil municipal de Béni Ansar. Des sources bien informées ont indiqué que six conseillers PJD au conseil municipal de Béni Ansar ont présenté, la semaine dernière, leurs démissions en guise de protestation contre les « dysfonctionnements juridiques de la part du Président du Conseil Yahya Yahya », son absence permanent et son échec dans la gestion des ressources de la municipalité.

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:
– Elections partielles: La majorité célèbre sa victoire contre l’opposition. Le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane estime que les citoyens ont renouvelé leur confiance dans les partis au gouvernement, à travers les élections partielles qui ont eu lieu jeudi dernier dans cinq circonscriptions.

+ATTAJDID+:.

-Circulaire du Chef de gouvernement pour la promotion du secteur des colonies de vacances : Le gouvernement parie sur 1,5 million de bénéficiaires à l’horizon de son mandat et le ministère de tutelle ne dispose que de 23 colonies de vacances en montagne, 26 colonies balnéaires et 80 autres dans le milieu urbain.

-La Cour de cassation française affirme le droit des travailleurs marocains des mines à l’indemnité : La Cour a prononcé la semaine dernière un verdict reconnaissant le droit à dix mineurs marocains à percevoir des indemnités en contrepartie d’avantages en nature octroyés à leurs collègues européens et français dans les mines de charbon du Nord-Pas-de-Calais.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *