Revue de presse marocaine du 04/02/2013

0 commentaires, 04/02/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-A peine 1.000 postes d’emploi créés, et encore, la plupart dans les services, un secteur dominé par l’informel: 28.000 emplois perdus dans l’industrie. L’année 2012 a bien été ce que l’on pensait: un passage à vide pour le marché du travail. Contrairement aux déclarations optimistes du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, qui avait laissé espérer une reprise de l’embauche, l’année dernière a été qualifiée par certains experts de non-lieu. C’est en effet le Haut-commissariat au Plan qui relève dans une note qu’avec « la création de 127.000 emplois rémunérés et la perte de 126.000 emplois non-rémunérés, l’année 2012 a connu une création nette de (seulement) 1.000 postes d’emploi ». Plus grave, indique l’organisme, ce sont les services qui ont généré le plus de postes de travail. Comme ce secteur est un véritable fourre-tout où l’informel domine, les 111.000 postes qui y ont été créés ont moindre poids que la destruction concomitante de 110.000 postes dans les autres secteurs. Selon la note, l’évolution relative du marché du travail n’a pas meilleur aspect puisque le nombre de chomeurs a augmenté de 10.000 entre 2011 et 2012.

-La tension perdure et entrave toute coordination entre ses composantes: Nabil Benabdellah, sauveur de la majorité! Le PPS tire la sonnette d’alarme par rapport à la tension qui existe au sein de la majorité gouvernementale et qui entrave la coordination entre ses composantes, et appelle d’urgence ces dernières à se réunir. « Aujourd’hui, il est devenu très difficile de réunir les dirigeants des composantes de la majorité autour d’une même table, notamment dans le cadre du mécanisme de concertation », a déclaré Rachid Roukbane, président du groupe parlementaire du PPS, pointant du doigt le climat électrique qui règne entre les composantes de la majorité. En effet, selon plusieurs sources concordantes, aucune réunion du mécanisme de concertation n’a été tenue depuis décembre dernier. Et cette situation extrêmement tendue ne va pas s’arranger, notamment à cause des différentes sorties médiatiques fracassantes de Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, prenant pour cible le Chef de gouvernement et son parti.

+LIBERATION+:.
-Augmentation du taux de chomage en 2012: Seuls 1000 postes d’emploi créés en une année. La création d’emploi n’est pas encore en mesure d’absorber l’accroissement de la population active au Maroc. Selon la note d’information du Haut Commissariat au Plan relative à la situation du marché de travail en 2012, l’année dernière a connu la création de seulement 1.000 postes de travail. Du fait de la création de 127.000 emplois, grâce à des auto-emplois dans 72,4 pc des cas, et la perte de 126.000 emplois non rémunérés. Les pertes d’emplois non rémunérés ont été enregistrées principalement dans le secteur de l’agriculture, forêt et pèche avec -108.000 postes contre un recul de 18.000 au niveau des autres secteurs.

+L’ECONOMISTE+:.
-L’Accord de Libre Echange (ALE) avec la Turquie sera renégocié. C’est la première fois que cela est dit tout haut et de manière solennelle. Invité en fin de semaine dernière par la Chambre française de commerce et d’industrie, le ministre de l’Industrie et du Commerce a révélé que le gouvernement va renégocier les accords de libre échange conclus avec la Turquie et les Etats-Unis car « ils posaient problème ». Abdelkader Aamara n’a pas précisé lesquels. Cependant, un tiers du déficit commercial serait imputable au démantèlement des tarifs douaniers lié aux ALE.

-Traitement pour réveiller la Bourse: La Bourse s’attaque à la liquidité. Le marché ouvrira dès aujourd’hui à 9h30 au lieu de 10h. C’est l’une des principales mesures mises en place par la Bourse de Casablanca pour relancer les échanges. Les investisseurs auront donc 30 minutes supplémentaires pour intervenir sur le marché. L’objectif recherché est également de rapprocher l’heure d’ouverture du marché casablancais de celle des marchés européens. Par ailleurs, les seuils de variations ont été relevés à 10 pc pour les titres cotés en continu. La procédure de réservation, les pas de cotation et la quantité dévoilée minimale d’un ordre ont été également révisés. En plus de ces mesures, la Bourse va introduire à partir du 6 mars prochain les ordres à déclenchement sur le marché. Cette mesure permettra à l’investisseur d’intervenir sur le marché dès qu’un seuil qu’il a préalablement choisi est atteint. Il pourrait se protéger mais aussi profiter d’un retournement de tendance du marché.

+AL BAYANE+:.
-5ème round des négociations Maroc-UE les 11 et 12 février à Rabat: Fort espoir d’aboutir à un nouvel accord de pêche. De l’avis général des négociateurs, Marocains et Européens, le 4ème round des négociations pour le renouvellement du protocole de partenariat Maroc-UE dans le secteur de la pêche, qui a pris fin vendredi à Bruxelles, a permis des progrès réels et cultive l’espoir de parvenir à un accord équitable, au cours du 5ème round prévu les 11 et 12 février à Rabat. Les négociateurs marocains ont insisté lors de cette réunion sur l’impératif de parvenir à un accord juste et équilibré en termes d’extractions, de bénéfices et de contrepartie financière. Lors des précédents rounds de négociations, les experts marocains et européens ont convenu que le nouveau protocole de partenariat dans le secteur de la pêche doit impérativement garantir la préservation et l’exploitation durable et responsable des ressources halieutiques nationales.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Rapport de la Cour des comptes: Les finances des partis politiques passées au peigne fin. A l’instar des années précédentes, la Cour des comptes a épinglé nombre d’établissements et d’organismes. Cette fois-ci, elle s’est intéressée de près aux finances des formations politiques. Le rapport qu’elle vient de publier concerne 18 des 35 partis autorisés légalement et qui étaient les seuls à présenter leurs comptes à la Cour au titre de l’exercice 2010. Toutefois, le rapport souligne que seules 15 de ces formations avaient certifié leurs comptes auprès d’un expert comptable inscrit au tableau de l’ordre des experts comptables. En ce qui concerne les subventions étatiques accordées aux partis politiques pour le compte de l’année 2010, elles s’élèvent à 49,2 MDH, sachant que seulement huit d’entre eux ont pu en bénéficier.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Corruption: les plaintes augmentent à Transparency. Alors que le gouvernement annonce un combat sans merci contre la corruption, celle-ci continue à proliférer dangereusement. Le bilan que dresse Transparency Maroc ne laisse aucun doute sur l’état critique du Maroc. Dans son rapport annuel, le Centre d’assistance juridique anti-corruption (CAJAC), publié récemment, indique une augmentation de 43 pc des plaintes reçues à Rabat en 2012 par rapport à l’année précédente. « En 2011, 547 plaintes étaient parvenues au centre contre 780 en 2012 », précise-t-on.

-Casa Finance City: Sur la bonne voie mais… Le projet Casablanca Finance City (CFC) a l’ambition de positionner Casablanca comme un centre financier de nature à accroître les perspectives de son développement et de sa modernisation. Il vise à faire de la capitale économique un hub régional qui servira en priorité le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. Les atouts intrinsèques du Maroc pour ce positionnement sont multiples: Un réseau bancaire solide, une position géostratégique, des infrastructures world-class. Mais le chemin reste semé d’embûches.

+ASSABAH+ :.
-Insurrection à Khouribga et violents affrontements entre des habitants et des éléments de la Gendarmerie royale. L’intervention d’éléments de la Gendarmerie Royale et des forces auxiliaires pour débloquer la route entre Bejaad et Khénifra, investie par les habitants de la commune rurale de Bni Zrantel (23 Km de Bejaad) a fait 6 blessés parmi les gendarmes, dont un colonel, et 4 parmi les éléments des Forces auxiliaires victimes de jets de pierre de la part des manifestants, qui endossent la responsabilité de ces incidents au gouverneur de la province de Khouribga qui s’était engagé à faire usage de ses attributions pour le réglement du litige à propos de 2400 hectares des terres collectives (soulaliyates), entre les tribus d’Ouled Khlou, d’Ouled Ayad et Beni Zrantel.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane affirme, lors d’une rencontre organisée samedi à Rabat par le Centre « Achourouk » pour la démocratie, l’information et les droits de l’Homme, que SM le Roi l’a appelé et lui a demandé d’être très minutieux en matière de respect et d’application des dispositions de la Constitution. Pour sa part, le SG du PPS, Nabil Benabdellah a souligné que l’esprit d’entente qui régnait lors de l’adoption de la Loi fondamentale, doit prévaloir lors de l’adoption des lois organiques attendues, alors que Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a relevé que le retard qu’accuse la mise en oeuvre saine des dispositions de la Constitution et la promulgation des lois organiques menace la situation politique dans le pays.

-Le flou entoure la date de l’organisation des prochaines échéances électorales et plusieurs conseillers à la deuxième Chambre poussent un ouf de soulagement après avoir été convaincus du fait que le gouvernement ne dispose pas d’une vision très claire concernant l’agenda électoral, surtout après que le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, n’ait pas avancé, lors de la réunion de la commission de l’intérieur à la Chambre des Conseillers, aucune date pour la tenue des prochaines échéances électorales et souligné que cette question exige une large concertation avec les partis politiques.

-Echec des négociations sur un nouvel accord de pêche Maroc-UE: Le 4ème round des négociations sur un nouveau accord de pêche entre le Maroc et l’UE s’achève vendredi sans parvenir à un accord sur les points en suspens, dont le volet financier, et les deux parties conviennent de tenir un cinquième round qui aura lieu les 11 et 12 février à Rabat.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les greffiers brandissent le slogan « dégage » à l’encontre du ministre de la justice et des libertés, Mustapha Ramid. Lors d’un sit-in organisé à Tanger où se tenait le 9ème forum régional sur la réforme du système judiciaire, les greffiers ont qualifié Ramid et le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane de « bourreaux », tout en soulignant l’attachement de l’ensemble des protestataires à leurs droits et condamnant leur exclusion de la Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la Justice.

-52 observateurs internationaux présents à l’ouverture, vendredi dernier au tribunal militaire de Rabat, du procès des événements de Gdim Izik: Les 24 accusés ont scandé des slogans pro-séparatistes et se sont moqués des familles des victimes et martyrs qui ont réclamé que justice soit rendue conformément aux lois et aux conditions du procès équitable, tout en appelant à l’établissement de toute la vérité sur ces événements et la condamnation à de lourdes peines des auteurs de ces actes.

+AL MASSAE+:.
-400 salafistes annoncent leur « repentir » et expriment leur volonté de renoncer à leurs anciennes idéologies, d’engager un dialogue avec l’Etat sans conditions préalables, de rejeter toute forme d’extrémisme et d’accepter tous les courants de la société marocaine, et ce sur la base d’une « plate-forme constitutive » que les ministres de l’Intérieur et de la Justice et des libertés devraient recevoir dans deux jours.

-La leishmaniose frappe fort dans la région de Meknès. Dans une note adressée par le médecin chef des services de prévention à la délégation de santé de Meknès aux médecins et responsables des centres de santé et dispensaires de la région, il a fait savoir que cette maladie a proliféré à Meknès après son apparition seulement à Errachidia.

-Grand scandale foncier à Casablanca: Des responsables et des promoteurs immobiliers accusés de mettre la main sur des centaines d’hectares relevant des domaines de l’Etat et du privé à Lahraouiyine et Tit Mellil à travers l’usage de faux documents et la police ouvre une enquête sur cette affaire.

-Mohand Laensar rassure les conseillers qu’ils garderont leurs sièges jusqu’après 2013 lors de la réunion, vendredi dernier, de la commission de l’Intérieur à la Chambre des Conseillers. Selon des sources ayant pris part à cette réunion, l’engagement pris par Laensar pour la tenue de toutes les échéances électorales avant la prochaine rentrée parlementaire d’octobre prochain n’est plus de mise.

-495 Marocains vivent dans des conditions « dramatiques » dans les centres de détention pour immigrés illégaux en Grèce, a révélé un rapport européen, et des sources parlementaires indiquent que la commission des Affaires étrangères à la Chambre des représentants devrait tenir, cette semaine, une réunion consacrée à la discussion de ce rapport, en présence de Saad Dine El Otmani.

-Arrestation de responsables du Parti travailliste à Kénitra suite à des affrontements ayant éclaté, vendredi dernier, entre les forces de l’ordre et des manifestants réclamant leurs droits d’accès à l’eau et à l’électricité. Des sources ont fait savoir que l’arrestation de ces responsables, samedi, est intervenue suite à des plaintes d’escroquerie déposées par des habitants de la commune de Sidi Taibi contre l’une des personnes arrêtées. Les habitants ont indiqué avoir remis des sommes d’argent à ce responsable du parti pour avoir accès à l’électricité.

+AL KHABAR+:.
-La médiation des SG du PPS et du MP, respectivement Nabil Benabdellah et Mohand Laensar réussit à réchauffer les rapports entre les composantes de la coalition. Des sources bien informées ont révélé que Nabil Benabdellah et Mohand Laensar ont réussi à convaincre Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, lors de leur dernière rencontre avec ce dernier, de la nécessité de tenir une réunion de l’Instance dirigeante des partis de la majorité le plus tot possible et d’éviter les sorties médiatiques fracassantes. Selon ces mêmes sources, cette réunion devrait permettre de régler les différends d’actualité entre les composantes de la majorité.

– Transparency Maroc estime que le résultat de l’action du gouvernement a été « décevant » en 2012. Lors de la présentation du rapport de l’organisation, samedi dernier à Rabat, son SG Abdessamad Sadouk a indiqué que le bilan de l’action gouvernementale a été décevant dans le domaine de la lutte contre la corruption dans tous les domaines, soulignant qu’il existe une grande différence entre les promesses électorales et le programme gouvernemental.

-Le ministre de l’Intérieur annonce une bonne nouvelle aux Conseillers en leur déclarant qu’il n’y aura pas d’élections au cours de cette année. Lors de la réunion de la commission de l’Intérieur à la Chambre des conseillers, vendredi dernier, tous les membres de la commission (majorité et opposition) ont également appelé le ministère de l’Intérieur à reporter le débat sur le projet de loi relatif aux principes de délimitation territoriale des collectivités locales à une date ultérieure.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le marché de l’emploi: Plus de 10.000 nouveaux chomeurs au cours de la première année du mandat du gouvernement. Le nombre des chomeurs est ainsi passé à 1.038.000, soit une augmentation de 0,9 pc par rapport à 2011, selon une note du HCP.

+AL ALAM+:.
-Un nouveau round des négociations entre le Maroc et l’UE sur le renouvellement de l’accord de pêche aura lieu les 11 et 12 février à Rabat. Des sources concordantes affirment que les positions floues et ambiguës de certains députés européens ont été derrière l’échec des tentatives des deux parties visant à parvenir à un accord mutuellement bénéfique lors du quatrième round.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-La date des prochaines élections reste inconnue: Les groupes de la majorité et de l’opposition à la Chambre des conseillers ont refusé vendredi l’examen du projet de loi relatif à la délimitation des circonscriptions territoriales des collectivités, justifiant leur refus par la nécessité d’entamer un débat politique sur le nouveau découpage électoral avant l’entame des débats techniques et de ne pas se hâter dans les préparatifs des prochaines échéances électorales. De son coté, le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser a appelé les parlementaires de la deuxième chambre à prendre tout leur temps pour l’examen dudit projet de loi car, a-t-il dit, il n’y a pas lieu de se presser.

-Transparency-Maroc indique que le dernier rapport de la Cour des comptes est contraire aux dispositions de la Constitution car elle s’est contentée de ne publier que 50 pc des rapports et des décisions de la justice.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Un 5ème round des négociations Maroc-UE sur un nouvel accord de pêche maritime les 11 et 12 février à Rabat: Le Royaume permettra aux Européens de pêcher dans ses eaux territoriales mais selon des conditions, en ce sens que les négociateurs marocains ont souligné lors du 4ème round des pourparlers la nécessité de parvenir à un accord juste et équilibré en termes d’extractions, de bénéfices et de contrepartie financière.

-Le centre d’assistance juridique anti-corruption, relevant de l’organisation « Transparency Maroc » indique, dans son rapport 2012, que les administrations relevant des collectivités locales et les secteurs de la Santé, de la gendarmerie, de la justice et de la police sont restés en tête du classement pour la 3ème année consécutive en matière de plaintes pour corruption.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement échoue à faire passer le premier projet des textes de lois sur les élections. Les parlementaires à la Chambre des conseillers ont défendu en commission leur rejet du projet de loi relatif à la délimitation des circonscriptions territoriales des collectivités, car il doit faire l’objet de débats approfondis et de larges concertations politiques, et le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, les rassure qu’ils garderont leurs sièges sine-die car le gouvernement n’est pas pressé de promulguer ou d’adopter les lois organiques relatives aux élections.

-Le PAM hésite entre la création de son propre bras syndical ou l’établissement d’une alliance avec l’une des centrales syndicales déjà existantes. L’un des dirigeants du parti du Tracteur a indiqué que les responsables attendent le rapport de la commission « Benazzouz » pour trancher ce sujet, allusion faite à la commission mise en place par le PAM à cet effet et présidée par Aziz Benazzouz, membre du bureau politique du parti.

-Des changements sécuritaires globaux pour faire faire face à l’extrémisme dans les villes du nord du Royaume. La DGSN est en train d’élaborer une nouvelle « feuille de route » pour la gestion sécuritaire dans la région du nord au regard de l’instabilité qui avait touché à plusieurs reprises notamment la ville de Larache et certaines localités relevant de la wilaya de Tanger-Tétouan. Parmi les décisions prises, figurent la nomination de nouveaux préfets de police à Tétouan et à Tanger, alors que des sources responsables ont indiqué que de grands changements sécuritaires verront le jour dans les prochaines semaines.

-Alliance entre les séparatistes du polisario et les terroristes: Le danger qui menace le Maroc. Le centre méditerranéen de recherches et des études stratégiques a révélé qu’il y a une grande probabilité qu’un accord soit scellé entre les dirigeants de groupes terroristes dans la région sahélo-saharienne et des généraux algériens, aux termes duquel ces groupes terroristes remettront l’armement saisi en Libye aux éléments séparatistes qui devront également bénéficier de l’expertise militaire de ces groupes.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-La grève nationale des employés des collectivités locales: faible taux de participation en raison des prélèvements sur les salaires des grévistes. Selon des sources syndicales, la grève nationale des employés et du personnel des collectivités locales du 31 janvier, organisée à l’appel des syndicats des travailleurs des collectivités locales affiliés à l’UMT et l’ODT, a connu un faible taux de participation en raison des menaces portées par le ministre de l’Intérieur contre les grévistes, notamment le recours aux prélèvements sur leurs salaires.

+AL MOUNAATAF+:.
-Absence totale d’une ferme volonté politique pour la promulgation de la loi organique relative au droit de grève. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait promis que ce texte de loi sera fin prêt avant la fin de l’année 2012 et formé une commission interministérielle à cet effet, mais au lieu d’honorer sa promesse, il a décidé de procéder à des prélèvements sur les salaires des grévistes.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Quelques semaines seulement après les événements de Sidi Youssef Ben Ali: Le Conseil communal de Marrakech organise un grand festin. Alors que les habitants du quartier Sidi Youssef Ben Ali s’attendaient au lancement de projets socio-économiques pour faire sortir leur quartier de la pauvreté et de la marginalisation, le Conseil communal de la cité ocre a organisé, au cours de la semaine dernière, un grand festin dans un riad pour se vanter de l’argent des contribuables au lieu de les dépenser pour la réalisation de projets sociaux, sportifs et culturels.

-Driss Lachgar dénonce la lenteur gouvernementale en matière de mise en application des dispositions de la Constitution. Dans une rencontre, samedi dernier à Rabat, le Premier secrétaire de l’USFP, a critiqué le gouvernement pour sa lenteur dans la mise en application des dispositions de la Loi suprême et la promulgation des lois organiques. Il a également critiqué la méthodologie suivie par l’Exécutif, qui n’associe pas l’opposition dans l’élaboration de ces lois.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *