Revue de presse marocaine du 04/02/2012

0 commentaires, 04/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

L’activité royale, l’action diplomatique du Royaume au niveau de son voisinage, l’appel à la fermeture des camps du Polisario à Tindouf et la célébration de la Journée de lutte contre le cancer, constituent les principaux sujets traités ce week-end par la presse quotidienne.

+AL MASSAE+:.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, reçoit le dossier de l’avocat de Casablanca avant son arrestation pour escroquerie et falsification d’un dossier foncier sur la base d’une plainte présentée par un homme d’affaires marocain de confession juive.

-Saisie d’une quantité de lait en poudre périmé entré au Royaume via les frontières maroco-algériennes: Le lait saisi est considéré comme dangereux, et contenant des bactéries néfastes pour la santé.

-Le groupe socialiste à la Chambre des conseillers sur le grill: 15 des 25 membres de ce groupe se dirigent vers le gel de leurs activités partisanes dans le cadre d’une escalade contre la direction du parti de la Rose en réaction à la désignation de Zoubida Bouayad, présidente du groupe.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Maroc propose le Directeur général de l’Agence nationale de développement des investissements, Fathallah Sijilmassi, pour remplacer Youssef Amrani à la tête de l’Union Pour la Méditerranée.

-L’ambassadeur libyen au Maroc, Aboubakr Chaklaoune, indique que les armes saisies au sein de l’enceinte de l’ambassade à Rabat étaient destinées à perpétrer un acte terroriste, révélant qu’un sécuritaire libyen qui a été déchu de son statut de diplomate, connait le secret relatif à l’entrée de ces armes au Maroc.

-Recrudescence des affrontements et des manifestations à Taza: Les personnes recherchées pour actes de vandalisme fuient la ville vers les montagnes et imposante marche des habitants qui accusent les forces de l’ordre de saccager leurs maisons.

-Les islamistes persona non grata au sein du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à travers l’exclusion du Forum Al Karama pour les droits de l’Homme de la composition du conseil. Ledit Forum était présidé par Mustafa Ramid, actuel ministre de la Justice et des Libertés.

+ASSABAH+:.
-Arrestation d’un avocat et mise d’un autre sous controle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire national pour escroquerie et faux et usage de faux.

-Des syndicalistes mettent au courant le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, de scandales et de détournements de deniers publics au sein du ministère. Il s’agit de deux directeurs qui ont présenté de fausses données pour bénéficier des indemnités de logement et dilapidé de millions de centimes pour la construction fictive d’un centre d’estivage à Marrakech.

-La majorité du gouvernement Benkirane divisée en ce qui concerne l’intervention des forces de l’ordre dans les incidents de Taza: Un député du PJD accuse la police d’avoir donné l’assaut contre des maisons et le ministre de l’intérieur dément les faits.

-Les membres du Comité exécutif du parti de l’Istiqlal approuve la proposition relative à la désignation de Taoufiq Hejira président de la commission préparatoire du 16ème congrès du parti et une source informée au sein du parlement du parti de la Balance indique que cette désignation fera face à une opposition acharnée de la part des sympathisants de Abdelouahed El Fassi.

+AL KHABAR+:.
-La société « La Samir » a besoin d’un milliard de dollars pour payer ses dettes ainsi que les arriérés dus aux créanciers et aux employés, selon une source informée.

-Le prochain congrès du PAM se dirige vers la reconduction de Mohamed Cheikh Biadillah au poste de secrétaire général du parti pour éviter les différends que connaît le parti et eu égard à l’unanimité dont il jouit.

-La majorité gouvernementale se révolte contre Abdelilah Benkirane en le sommant de diligenter une commission d’enquête sur les incidents et les affrontements violents entre les citoyens et les forces de l’ordre à Taza.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Violente empoignade entre les conseillers communaux du PAM et du PJD lors de la session de janvier de l’arrondissement de Gueliz à Marrakech: La session s’achève par l’évacuation d’un conseiller vers le service des soins intensifs d’une clinique privée.

-Les chomeurs et les quartiers marginalisés à Taza, nouveau cheval de bataille d' »Al Adl Wal Ihssane » pour attiser la situation dans la ville. Les manoeuvres d’Adl Wal Ihssane ciblent les quartiers marginalisés dans les villes et l’exploitation des souffrances des diplomés chomeurs pour leurs visées.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les repris de justice exploitent les incidents de Taza pour commettre des actes de vandalisme: 19 individus déférés devant la justice et hausse du bilan des blessés parmi les forces de l’ordre.

-Abdelilah Benkirane mobilise les ministres de son gouvernement pour éviter les mouvements de grève: Des ministres invitent des centrales syndicales en urgence pour engager le dialogue et faire des promesses non convaincantes.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Incidents de Taza: Les individus mis sous les verrous présentés devant le tribunal de première instance de la ville et plus de 150 blessés de différents degrés parmi les jeunes manifestants refusent de se rendre aux hopitaux pour qu’ils ne soient pas arrêtés par les forces de l’ordre.

+AL ALAM+:.
-Incidents de Taza: Calme précaire à la ville de Taza, limogeage du directeur provincial de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité et arrestation de quatre individus.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Dysfonctionnements du marché de l’Insuline au Maroc: Une source de la société « Sothema » indique que cette dernière est attachée à sa décision relative à la suspension de la production de l’Insuline au Maroc et à délocaliser son unité de production en Algérie, ajoutant qu’avec cette décision, la société exprime son regret quant à l’indifférence du Maroc à préserver la production de cette matière vitale.

+AL MOUNAATAF+:.
-Un rapport du Centre international des études sur le terrorisme relevant de l’Institut « Potomac » aux Etats-Unis appelle à la fermeture immédiate des camps de Tindouf et à l’évacuation de ses habitants après que ces camps se sont transformés en pépinières de production et de formation des réseaux terroristes et des bandes de criminels.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les créanciers français pourraient procédé ce samedi à la vente des ferries de Samir Abdelmoula sous saisie en France et le sort des marins reste inconnu. Par ailleurs, le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Mostafa El Khalfi, affirme que le gouvernement suit de près et de manière directe la situation des ferries saisis au port de Sète en France.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement cherche la paix sociale avec les syndicats: Le ministre chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Abdeladim El Guerrouj, tient une réunion avec les secrétaires généraux de quatre centrales syndicales pour se mettre d’accord sur les principes généraux d’instauration de la paix sociale pour contribuer à l’exécution du programme gouvernemental.

-Préparatifs en cours pour la création d’un parti politique des Marocains établis à l’étranger, qui sera baptisé « le Parti de la Coalition pour la Patrie » qui visera à associer les MRE dans la vie politique au Maroc à la lumière des dispositions de la nouvelle Constitution. Par ailleurs, des acteurs associatifs annoncent le lancement de l' »Observatoire franco-marocain de l’immigration ».

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
-Projet de loi de finances 2012 : Le gouvernement marque un point. C’est une double revanche et du PJD et de l’Istiqlal sur leur rival dans l’opposition, le RNI. Quand il était ministre des Finances, Salaheddine Mezouar s’était opposé à la création d’un Fonds de solidarité qui serait alimenté, entre autres par la bonne générosité des entreprises et des riches du pays. En octobre 2011, l’argentier du pays a estimé que l’approche n’était pas la mieux adaptée, ni les moyens pour y parvenir. Le fond politique de la chose n’est pas à écarter. et maintient le Fonds de solidarité retiré par la majorité sortante.

+LIBERATION+:.
Les promesses de Benkirane s’évaporent les uns après les autres: Croissance molle et emploi en berne. Fini le temps des promesses. Après avoir, entre autres monts et merveilles, décrété un taux de croissance de 5,5 pc, le gouvernement Benkirane vient de se confronter aux dures réalités de la conjoncture. Au sortir du dernier Conseil de gouvernement, son porte-parole a annoncé que le PIB ne pourra faire d’étincelles. Tout au plus, il atteindra 4,2 pc au cours de cette année. De même, l’évolution du chomage s’annonce problématique au regard des créations d’emploi, alors que le PJD en a fait son cheval de bataille durant sa campagne électorale. La lutte contre le chomage risque de se déliter et de finir en eau de boudin.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *