Revue de presse marocaine du 03/12/2013

0 commentaires, 03/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 3 décembre:

L’OPINION:.
– Solution vitale pour les malades atteints de cirrhose de foi: l’albumine humaine à 20 pc en manque au Centre national de transfusion sanguine. Froid et laconique, un communiqué collé à la vitre du guichet du centre de transfusion, où l’on vend l’albumine humaine, laissait pantois les patients et/ou leurs accompagnateurs venus chercher cette solution incontournable pour certains malades. Ce communiqué les informe qu’il faut revenir dans une semaine ou même deux pour avoir de l’albumine humaine à 20 pc, comme si la maladie peut donner quelque répit au patient.

– Inédit: le cannabis investit le Parlement marocain. Une journée d’étude, inédite au Maroc, sur l’usage thérapeutique du cannabis est prévue, mercredi au Parlement, à la demande d’un groupe de députés favorables à sa légalisation partielle. Les débats porteront aussi sur « le rôle de la culture du kif dans la création d’une économie alternative ».

– La Banque mondiale (BM) accorde au Maroc un prêt de 200 millions de dollars. La BM a accordé, lundi au Maroc, un prêt d’un montant de 200 millions de dollars (1,6 milliard de dirhams), destiné à soutenir la concrétisation des principaux nouveaux droits et principes de gouvernance de la Constitution visant à renforcer la transparence et la redevabilité et à accroître l’engagement citoyen et l’accès à l’information.

LIBERATION:.
– A la Chambre des conseillers, l’USFP affûte ses armes: Grosses menaces sur l’adoption du budget 2014. Ce lundi 2 décembre, le nouvel argentier du Royaume a présenté en commission son budget pour l’année 2014. Et les débats s’annoncent houleux dans une Chambre où les parlementaires de l’opposition, qui ont sonné le tocsin de la mobilisation, sont majoritaires.

– La justice donne une leçon de droit à Ramid. Le tribunal administratif de Rabat vient de donner un camouflet au ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, en considérant sa décision de procéder à des ponctions sur le salaire d’un fonctionnaire gréviste comme nulle et non avenue.

– Benkirane: Une troisième année dans la douleur. Benkirane entame sa troisième année sur un air de déjà-vu. Le Chef du gouvernement sait que sa mission a viré au fiasco et que le temps de sa récréation et bel et bien terminé. Son slogan « Pour un Maroc nouveau, le Maroc de la liberté, de la dignité, du développement et de la justice » semble, aujourd’hui, avoir fondu comme neige au soleil face à une réalité politique, sociale et économique où la crise tient le haut du pavé.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Les banques ne lâchent pas la bride. Le crédit bancaire a évolué de 3,1 pc en octobre dernier par rapport au même mois de 2012. A ce rythme, sa croissance reste contenue, sachant que Bank Al-Maghrib table sur un taux autour de 4 pc pour toute l’année 2013. Un banquier, ayant requis l’anonymat, estime « normal que la distribution des crédits ralentisse dans une conjoncture économique plutôt difficile, en lien notamment avec la contraction de la demande étrangère, ajoutant que la situation actuelle des trésoreries bancaires, en manque chronique de liquidités, ne permet pas non plus d’octroyer des crédits ».

– Le Maroc honoré par quatre organes des Nations-Unies. Le Maroc a été élu, en novembre 2013, au sein de quatre organes et institutions onusiens, en l’occurrence le Conseil des droits de l’Homme (CDH), le Comité des Nations-Unies contre la torture, le Conseil de l’Organisation maritime internationale (OMI) et le Conseil exécutif de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

– Festival international du film de Marrakech (FIFM). Tout au long de la semaine, un jury cosmopolite, devra visionner et analyser attentivement les quinze films en compétition officielle afin de pouvoir désigner les lauréats qui recevront le fameux trophée. Aucun des jurés n’a de critères précis, c’est l’ensemble de l’œuvre et sa créativité qui séduira ou non les membres du jury.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Les pharmaciens contestent la règle de la fixation des prix des médicaments et sollicitent le SGG: El Ouardi fait la sourde oreille. Le syndicat national des pharmaciens du Maroc a adressé récemment une lettre au Secrétaire général du gouvernement dans laquelle il s’oppose fermement au projet de décret sur la fixation des prix, une règle, qui selon ce syndicat, doit faire appel à des pays de benchmark économiquement similaires au Maroc.

– Maroc et Espagne unis contre la criminalité. La visite de travail, la semaine dernière en Espagne, du directeur général de la Sûreté nationale, Bouchaïb Rmail a été couronnée par la « Déclaration de Cordoue » qui prévoit la création d’un comité stratégique de police chargé, entre autres, de définir la feuille de route qui guidera la coopération sécuritaire entre Rabat et Madrid, d’adopter et d’évaluer les mesures nécessaires afin de mettre en œuvre les lignes stratégiques de la coopération bilatérale.

– Les coulisses des 72 heures les plus difficiles de Benkirane. C’est dans le secret le plus total que le secrétariat général du parti de la Justice et du développement (PJD) a tenu une réunion extraordinaire, ayant duré 3 jours, au cours de laquelle le secrétaire général du parti et Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a dû s’expliquer sur les choix faits au sein du gouvernement et de la majorité et surtout sur sa gestion des concertations avec le Rassemblement national des indépendants (RNI) ayant débouché sur la formation du cabinet Benkirane.

AL BAYANE:.
– Le parti du Progrès et du socialisme (PPS) est à l’écoute des femmes sur le projet de loi sur la lutte contre la violence faite aux femmes. La coalition « printemps de la dignité », constituée de 150 associations, a exposé lundi ses reproches sur ce projet de loi devant une délégation du PPS qui a affirmé son appui aux démarches de cette coalition et engagé le parti à faire tout ce qu’il peut et doit faire pour apporter texte en question les modifications contenues dans le mémorandum de la coalition.

– Banque mondiale (BM): Prêt de 200 millions de dollars au Maroc pour développer la transparence et la redevabilité. La BM a accordé, lundi au Maroc, un prêt de politique de développement pour la transparence et la redevabilité (Hakama) d’un montant de 200 millions de dollars (1,6 milliards de DH). Le programme Hakama s’articule autour de deux axes majeurs, à savoir le renforcement de la transparence et de la redevabilité dans la gestion des ressources publiques et la promotion de la gouvernance ouverte.

L’ECONOMISTE:.
– La sidérurgie en ébullition. L’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM) et Maghreb Steel ont réclamé des mesures de défense commerciale. L’ASM a demandé des clauses de sauvegarde contre l’importation de fil de machine et rond à béton, tandis que Maghreb Steel exige plutôt des mesures antidumping contre la tôle importée de l’Union européenne (UE) et la Turquie.

– Le Maroc et le Brésil sur un modèle émergent. Avec respectivement un PIB de 2.223 milliards de dollars et 100 milliards de dollars, le Brésil et le Maroc ambitionnent de jouer de grands rôles dans leur espace géographique respectif, voir au-delà, dans un modèle de co-développement et de co-investissement. Le forum d’affaires entre les deux pays, qui se tient aujourd’hui à Casablanca, en marge de la mission économique brésilienne de 4 jours dans le Royaume, pourrait constituer les premiers jalons de cette coopération.

– Budget: Chez les conseillers, la majorité invisible. Le démarrage des discussions du projet de budget au niveau de la Commission des finances de la Chambre des conseillers a chopé sur les engagements pris par le gouvernement l’année dernière sans pouvoir les réaliser. Les conseillers veulent savoir si le ministre de l’Economie et des finances souhaite les introduire sous formes d’amendements.

AL ALAM:.
– Trafic de fonds: un responsable PJD épinglé au port d’Algésiras. Un nouveau scandale du PJD se cloporte ces jours-ci parmi les habitants de Fnideq et de Mediek. Le président adjoint du conseil communal de Fnideq, responsable provincial du parti de la lampe, a été arrêté il y a quelques semaines par les services de sécurité espagnols dans le port d’Algésiras. Le responsable PJD tentait de faire passer en Espagne 160.000 dirhams en devises.

– Chabat: le projet du budget 2014 menace la stabilité. Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué lors d’une réunion du conseil national de l’Organisation du scout marocain que le pays allait affronter des journées délicates à cause de la crise et de l’impasse provoquées par le gouvernement. Chabat a tiré à boulets rouges sur le projet de loi de finances pour 2014, précisant que ce texte « comporte des dispositions qui ne servent pas la stabilité économique et sociale ».

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Le conseil supérieur des oulémas destitue plus de 13 présidents de conseils locaux des oulémas. Selon des sources du journal, ces conseils n’ont pas fourni le meilleur rendement ou ont été éclaboussés par des défaillances en matière de gestion de la chose religieuse.

– La Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB) demande au ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine de présenter des excuses, menaçant de saisir les tribunaux. La FRMBB accuse le ministère d’immixtion dans ses affaires.

– Marché douteux avec la complicité du wali de la région de l’Oriental pour la cession de 40 hectares des terres collectives. Selon des sources du journal, le président de l’assemblée provinciale serait impliqué dans cette opération.

– Les associations tirent à boulets rouges contre Choubani. Environ 1.500 représentants d’associations, rassemblés samedi et dimanche derniers à Bouznika, se sont lancés dans une diatribe contre la politique conduite par le gouvernement concernant la société civile. Ces associations accusent le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, El habib Choubani de monopoliser le dialogue national sur la société civile.

AL HARAKA:.
– Les éléments de la Gendarmerie royale à Taza ont réussi, dimanche, à mettre en échec une tentative de contrebande vers l’Algérie de 2.000 chardonnerets élégants, une espèce d’oiseaux protégée. Selon des sources locales, la tentative de contrebande a été avortée par la brigade de l’environnement relevant du commandement régional de la Gendarmerie royale sur l’autoroute Fès-Oujda, au niveau du tronçon de Taza.

– Le journal soudanais +Al Intibaha+ estime que l’absence du Maroc de l’Union africaine constitue « une tache sur la conscience des pays africains et de leurs présidents », jugeant honteux que le siège du Maroc à l’UA soit vide.

AL MOUNAATAF:.
– Des parlementaires cherchent à réglementer le cannabis. Les deux Chambres du parlement comptent organiser, mercredi, une journée d’étude sous le thème « le rôle de la culture du kif dans la création d’une économie alternative ».

– La FIFA décide mercredi en dernier ressort de la légitimité de l’élection de Faouzi Lekjaa. Mohamed El Guertili, qui bénéficie d’une ordonnance judiciaire reconnaissant l’assemblée générale qui l’avait reconduit à la tête de la Ligue du Gharb, intente une action contre El Fassi Fihri (FRMF), l’accusant de « mépris d’une décision judiciaire ».

AL MASSAE:.
– La police espagnole découvre 150.000 dirhams dissimulés dans les chaussures d’un dirigeant PJD. Selon des sources du journal, les services de sécurité espagnols ont arrêté dans la porte d’Algésiras Abderrahim Naou, un dirigeant PJD dans la préfecture de Mediek, qui avait en sa possession une somme d’argent estimée à 150.000 dirhams cachés dans ses chaussures. La police espagnole a également saisi une liste où sont inscrits plus de 23 noms, avec les numéros de leurs cartes d’identité nationale et leurs extraits de naissance.

– Projet de banques islamiques au Maroc: des institutions internationales mettent en garde contre un éventuel revers. Thomson Reuters, la société islamique pour le développement du secteur privé, le Conseil général pour les banques et institutions financières islamiques et l’Institut islamique de recherche et de formation ont publié conjointement un rapport dans lequel ils estiment que les grands espoirs que nourrissent les Marocains autour des projets des banques islamiques pourraient devenir un cruel revers si les conditions ne sont pas réunies pour ces banques. Ils ont toutefois affirmé que le Royaume dispose des capacités lui permettant de développer l’industrie des finances islamiques.

– Le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid a déclaré, lors de l’examen du projet de loi de Finances 2014 à la Chambre des conseillers, que le gouvernement avait commis une erreur en promettant de publier la liste des sociétés qui paient les impôts, jugeant cette action contraire à la loi.

ASSABAH:.
– Maladie cardiaque: un septuagénaire sauvé à la faveur du cathétérisme. Des cardiologues marocains ont réussi lundi à Rabat à changer les valvules cardiaques lésées d’un vieillard septuagénaire, qui souffre d’une cirrhose, grâce au cathétérisme cardiaque, une méthode qui consiste à introduire un cathéter au lieu de recourir à la chirurgie.

– Des sources informées ont indiqué que le ministère de l’Intérieur allait bientôt dévoiler une nouvelle liste des présidents de conseils communaux et de leurs adjoints à l’encontre desquels une décision de destitution avait été prise.

– Des milliers de sahraouis séquestrés tentent de s’échapper vers le Maroc. Des sources sahraouies ont indiqué que plus de 6.000 sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf ont décidé de ne pas retourner au territoire algérien, après leur arrivée en Mauritanie sous prétexte de participer aux élections. Selon ces sources, ces sahraouis expriment publiquement leur volonté de regagner collectivement la mère Patrie.

– Les médecins dentistes décident de manifester à partir du 9 décembre courant contre la négligence du ministère de la Santé de leurs appels réitérés pour assurer la sécurité médicale.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– L’opposition demande au gouvernement de publier la liste des sociétés qui paient les impôts. Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont appelé le gouvernement à rendre publique cette liste, estimant que cette mesure est de nature à réduire le taux d’évasion fiscale.

– 6.000 membres du Polisario ont participé aux élections en Mauritanie et refusent de retourner aux camps de Tindouf. Selon le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf, environ 6.000 membres du Polisario se sont rendus en Mauritanie pour participer aux élections et ont refusé par la suite de retourner aux camps de Tindouf à cause des restrictions imposées par l’armée algérienne aux résidents de Tindouf afin qu’ils ne puissent pas regagner le Maroc.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Selon une déclaration conjointe rendue publique dimanche à Madrid, le Maroc et l’Espagne ont décidé la création d’un comité stratégique de police chargé, entre autres, de définir les lignes stratégiques qui guideront la coopération sécuritaire entre les deux pays.

BAYANE AL YAOUM:.
– Parti algérien: « La dernière crise avec le Maroc est « une diversion de ceux qui veulent privatiser le pouvoir algérien ». Dans un communiqué, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (opposition) a indiqué que « la campagne fallacieusement » initiée en Algérie sur la question du Sahara s’est soldée par « un retentissant échec dont les premières victimes sont les Sahraouis eux-mêmes ».

– Rabat et Madrid intensifie leur coopération contre le terrorisme, l’immigration irrégulière, la traite des êtres humains, le crime organisé, la cybercriminalité et le blanchiment d’argent. Ainsi, le Maroc et l’Espagne ont décidé la création d’un comité stratégique de police chargé, entre autres, de définir les lignes stratégiques qui guideront la coopération sécuritaire entre les deux pays, selon une déclaration conjointe rendue publique dimanche à Madrid.

– Le Maroc élu au sein de quatre organes onusiens en novembre. Le Royaume a été élu, au cours du mois de novembre dernier, au sein du Conseil des Droits de l’Homme (CDH), du Comité des Nations Unies contre la Torture, du Conseil de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) et du Conseil exécutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

RISSALAT AL OUMMA:.
– Le PLF 2014 mis à rude épreuve devant les conseillers. Ainsi, les groupes de l’opposition au sein de la deuxième chambre ont adressé des critiques acerbes au gouvernement, qu’ils accusent de renier ses engagements pris lors de l’examen de la loi de budget 2013.

– Maroc/Espagne: la guerre de la tomate refait surface. L’Union progressiste démocrate espagnol (opposition) compte présenter une proposition de loi pour dénoncer ce qu’il appelle « des violations récurrentes de la part du Maroc lors de l’exportation des tomates vers le marché européen ».

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Les centrales syndicales dénoncent la stagnation du dialogue social. Le Secrétaire général de la FDT, Abderrahmane Azouzi a indiqué qu’il n’existe aucun signe de la relance du dialogue social. Dans un entretien au journal, il a accusé le gouvernement d’ignorer les revendications de la classe ouvrière, faisant savoir que personne ne peut prédire les réactions de cette classe.

– L’esclavage persiste encore dans les camps du Polisario à Tindouf. Au 21éme siècle, l’esclavage persiste encore dans plusieurs parties du monde comme dans les camps du polisario à Tindouf, a écrit vendredi l’agence de presse argentine Telam, se faisant l’écho de la publication, en Argentine, de +Besos de arena+ (Baisers de sable), un roman espagnol qui met à nu les pratiques infrahumaines et d’esclavage dans les camps des séparatistes en Algerie. Ces pratiques ont été à maintes reprises dénoncées par les organisations internationales de défense des droits de l’Homme, indique Telam dans un entretien avec l’Espagnole Reyes Monforte, auteur du romain, publié récemment en Argentine par la maison d’ Edition Planeta Argentina. « Même s’il agit d’un roman, l’histoire est basée sur des faits réels. Les personnages m’ont demandé de changer leurs noms pour rester à l’ombre, mais l’histoire de mon livre est bien réelle. La réalité est plus forte que la fiction », a souligné l’écrivaine et journaliste espagnole.

AL ASSIMA POST:.
– Israël inquiète de la proposition de loi « anti-normalisation ». La proposition de loi, qui devrait être soumis à la commission de la Justice et de la législation à la Chambre des représentants, dans le but d’interdire l’établissement d’une normalisation des relations avec Israël inquiète l’Etat hébreu. Le co-président de l’European Jewish Parliament, Joel Rubinfeld, a condamné cette proposition de loi estimant qu’elle « menace l’ouverture du Maroc sur Israël ».

– La BM accorde au Maroc un prêt de 200 millions de dollars pour le développement de la transparence et la gouvernance. Ce prêt a pour objectif de soutenir la concrétisation des principaux nouveaux droits et principes de gouvernance de la Constitution visant à renforcer la transparence et la redevabilité, ainsi que de accroitre l’engagement citoyen et l’accès à l’information.

SAHIFAT ANNAS:.
– Le tribunal administratif de Rabat annule la décision relative au prélèvement sur les salaires des greffiers. Cette juridiction a annulé, le 27 novembre dernier, la décision relative au prélèvement sur le salaire d’un greffier à Ksar El Kébir, une mesure prise par le ministre de la Justice et des libertés en 2012.

– Le secrétaire général régional du parti Authenticité et modernité (PAM) à Casablanca et membre du bureau politique de cette formation a appelé, dimanche à Casablanca, lors du premier congrès régional de la préfecture d’Aïn Sebaâ Hay Mohammadi, les anciens leaders politiques, tels que Abdelouahed Radi, à partir.

– Le président de l’observatoire national de l’indépendance judiciaire, Abdellatif Chentouf a estimé que les lois élaborées par le ministère de la Justice et des libertés ne représentent pas la mise en application exemplaire de la Constitution, ajoutant que les recommandations de la Charte de la réforme du système judiciaire ne revêtent pas un caractère obligatoire et nécessitent des lois et des ressources financières importantes pour leur mis en application.

ATTAJDID:.
– Des académistes appellent à la création d’une union mondiale pour relever les défis auxquels est confrontée la langue arabe. Les participants à la conférence internationale sur la langue arabe, tenue récemment à Fès, ont mis en garde contre les appels à l’usage du dialecte dans l’enseignement sous prétexte de la complexité de la langue arabe et son incapacité d’accompagner les nouveautés de la recherche scientifique.

– Le PJD fixe les orientations politiques générales pour la prochaine étape. Dans un communiqué, le secrétariat général du parti indique avoir fixé les orientations politiques générales encadrant la prochaine étape, ainsi que les grands chantiers devant être mis en œuvre, appelant à intégrer ces conclusions dans le rapport politique qui sera présenté par Abdelilah Benkirane à l’ouverture du conseil national du parti.

– Choubani annonce la publication éminente des recommandations du dialogue national sur la société civile. Le ministre chargé des relations avec le Parlement, Lahbib Choubani a indiqué que ces conclusions ont été élaborées sur la base d’une large concertation.

AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA:.
– Les déplacements à l’étranger des conseillers coûtent 650 millions de centimes aux contribuables. Des sources fiables à la Chambre des conseillers indiquent que les Conseillers ont effectué, au cours des quatre dernières années, 186 déplacements à l’étranger qui ont coûté 2.6 milliards de centimes aux contribuables, soit une moyenne annuelle de 650 millions de centimes.

– La FRMF propose à la FIFA une solution qui maintient Lekjâa à la tête de la fédération. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a adressé, vendredi dernier, une lettre à la FIFA pour la convaincre de ne pas ratifier la décision de son comité d’urgence, qui avait invalidé l’élection de Faouzi Lekjaâ à la tête de la FRMF. En contrepartie du maintien de Lekjaâ à la présidence, la Fédération royale marocaine de football a proposé à la FIFA la mise en place d’une commission neutre qui sera chargée, avec le concours de la FIFA, d’examiner cette question.

– Un rapport américain: Le Maroc devrait investir quelques 4,5 milliards de dollars à l’horizon 2018. Selon le rapport du Stratégic Défense intelligence, organisme spécialisé dans l’étude des marchés mondiaux de la défense, le Royaume devrait investir 3,8 milliards pour la seule année 2014.

– 64.000 Marocains naturalisés en 2012. Ainsi, les Marocains résidant dans les pays de l’Union européenne (UE) sont arrivés en tête des naturalisés en Europe en 2012, selon un rapport de l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat).

AL KHABAR:.
– En dépit des différends politiques, le Maroc et l’Algérie intensifient leur coordination sécuritaire. Selon des rapports médiatiques, des commissions techniques sécuritaires poursuivent leur travail sur trois dossiers sur lesquels le Maroc et l’Algérie ont convenu d’assurer une coordination au plus haut niveau, en l’occurrence la poursuite des cellules recrutant des salafistes jihadistes pour combattre en Syrie, la lutte contre les infiltrations, le terrorisme et la contrebande par voie maritime dans le cadre de la coordination avec les pays du Sud de la Méditerranée, et la sécurité de l’aviation civile.

– Le parti de la Justice et du développement (PJD) organise des congrès partisans dans six pays européens, les yeux rivés sur les élections. Le parti de la lampe organise au début du mois courant des congrès partisans en Belgique, Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Danemark. Les observateurs s’attendent à ce que les Marocains résidant à l’étranger participent aux prochaines élections, motif qui a incité certains partis politiques à créer leurs sections à l’étranger, eu égard à l’importante représentativité de la communauté marocaine.

– Le conclave du secrétariat général du PJD se transforme en un procès du groupe parlementaire du et son chef. Au cours d’une réunion du secrétariat général (du 29 novembre au 1er décembre à Salé), la direction du parti de la lampe a estimé que la position de son groupe parlementaire et son chef, contraire au projet de loi sur les commissions d’enquêtes parlementaires, n’a pas tenu compte des positions du parti et de sa direction.

– Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf annonce que plus de 6.000 Sahraouis des camps de Tindouf, qui ont profité de l’occasion des élections mauritaniennes pour ne plus retourner à l’enfer des camps, envisagent de regagner la mère-patrie.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *