Revue de presse marocaine du 03/11/2012

0 commentaires, 03/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LIBERATION+:.
-Le SDJ met à nu les allégations de Ramid: Plaintes contre l’intervention musclée de la police et les prélèvements sur les salaires. C’est la réponse du berger à la bergère. Le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) a mis jeudi les points sur les « i » concernant les événements survenus le 19 octobre à Ifrane. Lors de la conférence de presse qu’il a organisée à Casablanca, l’objectif du SDJ était clair: réfuter la version du ministre de la justice et des libertés et présenter les faits tels qu’ils se sont déroulés en réalité et non tels que Ramid a voulu les faire apparaître.

+AL BAYANE+:.
-Droits humains: Un nouveau souffle pour les réformes législatives. Un nouveau pas a été franchi dans la construction d’un Etat de droit. Par l’adoption de trois projets de lois portant approbation du Protocole facultatif se rapportant à la convention contre la torture, du protocole facultatif de la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et du Protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le gouvernement marocain semble déterminé à parachever les réformes politiques relatives au chantier des droits de l’Homme.

+AL MASSAE+ :.
-Scandale: Une femme de la famille « El Fassi » recrutée au Parlement pour un salaire de 41.000 DH!. Ce recrutement fait suite à un « contrat » passé, il y a presque une année, entre Karim Ghellab et Abbas El Fassi. Selon des sources, la bénéficiaire, qui a été désignée comme conseillère au cabinet du président de la Chambre des représentants, n’est que l’épouse de Hani El Fassi, l’un des fils du fondateur du parti de l’Istiqlal, Allal El Fassi.

-Le rapport 2010-2011 de l’Instance centrale de prévention de la corruption indique que le phénomène de la corruption commence à s’étendre et à toucher les différents domaines de la gestion de la chose publique, ajoutant que les secteurs de l’Intérieur, de la Justice et de la police sont en tête des secteurs les plus touchés par ce fléau.

-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, déclare que la liste des bénéficiaires des carrières de sable est fin prête, précisant qu’il attend le feu vert du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pour sa publication.

-USFP: Les partisans d’Ahmed Zaïdi Âœuvrent pour le report du 9ème congrès du parti en raison de l’absence des conditions opportunes pour la tenue de ce conclave et le non parachèvement des préparatifs logistiques pour son organisation, alors que les partisans de Driss Lachgar accusent Zaïdi d’avancer ces motifs par peur de la défaite.

-Abdelaziz Aftati, député PJDiste, réclame la divulgation des noms des parties qui controlent les « Caisses noires » de l’Etat et appelle les bénéficiaires de ces caisses à restituer à la Trésorerie les sommes d’argent qu’ils ont perçues.

+ASSABAH+:.
-Le rapport 2010-2011 de l’Instance centrale de prévention de la corruption révèle que le tiers des familles marocaines a reconnu avoir offert des pots de vin pour bénéficier de prestations publiques ou pour éviter les complications des procédures, et Abdeslam Aboudrar, président de l’Instance, déclare que le phénomène de la corruption commence à s’étendre pour toucher les différents domaines de gestion de la chose publique.

-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, annonce que la liste des bénéficiaires des carrières de sable est fin prête et que sa publication attend seulement l’aval du Chef du gouvernement. Lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Rabat, Rebbah a indiqué que le ministère est déterminé à persévérer sur la voie des réformes et de la lutte contre l’économie de rente.

-Mohamed El Yazghi, ancien Premier secrétaire de l’USFP, entre en lice dans la course à la direction du parti de la Rose et exprime son soutien à la candidature d’Ahmed Zaïdi. Des sources informées ont révélé que le courant pro-El Yazghi, qui comprend d’anciens ministres et des notables, soutient Zaïdi, alors que la concurrence bat son plein entre Habib El Malki, Ahmed Zaïdi et Driss Lachgar pour succéder à Abdelouahed Radi.

-Mohamed Abied, SG de l’UC, souligne que le projet de loi de Finances 2013 ne reflète aucune identité et ne comporte aucune empreinte ou vision socio-économique de la majorité actuelle.

+AL KHABAR+:.
-Le président de l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC), Abdeslam Aboudrar révèle, lors d’une conférence de presse organisée pour la présentation du rapport 2010-2011 de l’instance, que la corruption continue de se proliférer au Maroc, endossant aux gouvernements qui se sont succédés la responsabilité de ce constat, étant donné qu’ils sont failli à leur devoir de mettre en place une stratégie efficiente pour la lutte contre ce phénomène. Selon le même rapport, l’Intérieur, la Justice et la sécurité arrivent en tête des secteurs les plus touchés par ce fléau.

-Les greffiers « flagellent » le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, lors d’une conférence de presse organisée jeudi à Casablanca par le Syndicat démocratique de la justice en présence du dirigeant ittihadi Driss Lachgar. Ils envisagent également de porter plainte contre Ramid alors que Abdessadek Saaïdi, SG du syndicat a mis à nu les « mensonges » du ministre et les allégations proférées à l’encontre du syndicat.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le rapport 2010-2011 de l’Instance centrale de prévention de la corruption relève que l’approche globale de mesure de la perception de l’étendue du phénomène de corruption montre que la situation du Maroc « ne s’est pas améliorée de manière significative », malgré les efforts consentis pour la lutte contre ce fléau durant la dernière décennie.

-Le polisario interdit à ses opposants de rencontrer l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross: Avant l’arrivée de Ross à Tindouf, les services sécuritaires du polisario ont procédé à des opérations de ratissage dans les camps et muselé toutes les voix qui sont hostiles aux dirigeants séparatistes.

-Des voix ittihadies influentes appellent au report du 9ème congrès de l’USFP: Selon elles, la précipitation dans la tenue de ce conclave pourrait faire émerger une direction non qualifiée pour présider aux destinées du parti lors de l’étape actuelle.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Succession à la tête de l’USFP: Driss Lachgar mise sur le syndicat du parti pour vaincre « le candidat de la famille ». Des sources au sein de l’USFP indiquent que la bataille pour le remplacement de Abdelouahed Radi à la tête du parti se limite à deux blocs: L’un conduit par Driss Lachgar, qui jouit d’un large soutien au sein de la FDT, et l’autre est mené par Ahmed Zaïdi qui représente le courant conservateur au sein de cette formation.

-Abdessadek Saaïdi, SG du syndicat démocratique de la Justice, accuse le ministre de la Justice, Mustapha Ramid de la répression des greffiers. Lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca, Saaidi a déclaré que le syndicat a intenté une action en justice contre Ramid suite à l’intervention musclée des forces de l’ordre lors du sit-in observé à Ifrane et à la décision d’opérer des prélèvements sur les salaires des grévistes.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-L’Algérie et le polisario exploitent les réseaux sociaux « facebook » et « Twitter » pour perturber le déroulement de la visite de Christopher Ross à Laâyoune, à travers la création de dizaines de sites et de pages sur les deux sites dans lesquels ils appellent les séparatistes de l’intérieur à manifester à Laâyoune lors de cette visite, et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, indique que la visite de l’émissaire onusien à Laâyoune est l’occasion de réaffirmer l’attachement du Maroc au plan d’autonomie sous sa souveraineté, projet mis sur la table il y a des années par le Royaume et largement salué par la communauté internationale.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Lors d’une conférence de presse tenue à Casablanca: Le Syndicat démocratique de la Justice (SDJ) met à nu la version erronée des faits avancée par le ministre de la Justice, concernant la tension que connaît le secteur de la Justice. A ce propos, le syndicat a souligné que cette tension est due essentiellement à la méthodologie adoptée par le ministère de la Justice pour le traitement des revendications du personnel du secteur et de sa représentation syndicale.

-Les acteurs de la société civile et les élus des provinces du sud réaffirment à l’unisson à l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, leur attachement au plan marocain d’autonomie en tant qu’unique solution pour le règlement du dossier du Sahara, alors que la dénommée Aminatou Haydar a été frappée d’une crise d’hystérie après ses vaines tentatives de semer la pagaille et de déstabiliser l’ordre à Laâyoune.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le ministère de l’Equipement et du Transport met les secteurs du transport et des carrières de sable sur les rails de la réforme: Aziz Rebbah, le ministre de tutelle, a indiqué qu’il a attend le feu vert du Chef du gouvernement pour rendre publique la liste des bénéficiaires des carrières de sables, ajoutant que les secteurs du transport routier et des carrières vont entamer une nouvelle étape et seront ouverts devant les investisseurs selon des cahiers de charges bien ficelés.

+AL ALAM+:.
-Abdessadek Saaïdi, SG du syndicat démocratique de la justice, dément les déclarations du ministre de la Justice, Mustapha Ramid. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Casablanca, Saaïdi a présenté des certificats médicaux attestant qu’il a été victime d’actes de violence lors du sit-in observé par le syndicat à Ifrane à l’occasion du 4ème Forum régional du dialogue national sur la réforme du système judiciaire.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le syndicat démocratique de la justice annonce lors d’une conférence de presse avoir chargé Khalid Soufiani d’intenter une action en justice suite l’intervention violente des forces de l’ordre contre les greffiers lors du sit-in observé à Ifrane et au sein de plusieurs tribunaux du Royaume et une autre action similaire contre les prélèvements sur les salaires des grévistes. Lors de cette même conférence, une vidéo a été projetée pour attester de la violente intervention des forces de l’ordre contre les syndicalistes.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les Marocains établis aux Etats-Unis, victimes du cyclone Sandy expriment leur colère et leur consternation face à l’indifférence du gouvernement, notamment le ministère des affaires étrangères et de la coopération et le ministère chargé de la communauté marocaine à l’étranger.

-Le contenu du projet de loi de Finances ravive les tensions: Les choix du gouvernement concernant le dossier social mis à l’index et les centrales syndicales prévoient « un mois de novembre » des plus chaud. Ils accusent l’Exécutif de porter atteinte aux acquis sociaux de la classe ouvrière et de l’ensemble des citoyens, notant que les choix qui ont présidé à l’élaboration du projet de loi de Finances ne feront qu’alimenter la tension sociale.

-Le syndicat démocratique de la Justice rejette, lors d’une conférence de presse jeudi, les déclarations du ministre de la Justice Mustapha Ramid concernant l’intervention des forces de l’ordre pour la dispersion du sit-in observé par les greffiers à Ifrane. Pour Abdessadek Saaidi, SG du syndicat, les propos du ministre sont de simples allégations, ajoutant que les revendications du syndicat sont purement professionnelles. Il a également indiqué qu’il était possible d’éviter cette situation à travers la mise en application des outils du dialogue.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *