Revue de presse marocaine du 03/12/2012

0 commentaires, 03/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-L’Istiqlal prépare un mémorandum qu’il adressera au PJD pour réclamer l’amélioration du rendement du gouvernement: Hamid Chabat mène l’opposition au sein de la majorité. La tension entre le parti de la balance et son principal allié au sein du gouvernement atteint son summum. Le nouveau SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, multiplie les sorties médiatiques, critiquant le rendement du gouvernement. Le leader du PI a remis en cause un certain nombre de décisions prises par le gouvernement Benkirane et la situation pourrait devenir plus complexe dans les prochains jours: Chabat ayant déjà officialisé sa demande de remaniement ministériel. En attendant le remaniement, les Istiqlaliens ne comptent pas rester les bras croisés. Une source au sein du parti a révélé qu’un mémorandum sera bientot finalisé avant d’être envoyé notamment au PJD afin de réclamer l’amélioration du rendement du gouvernement.

+LIBERATION+:.
-Malgré les critiques soulevées par l’usage disproportionné de la force: Benkirane défend les violences policières contre les manifestants. Abdelilah Benkirane s’est attiré les foudres des défenseurs des droits de l’Homme. Sa prise de position en faveur des violences policières commises lors de la dispersion musclée des manifestations ne fait pas l’unanimité. En effet, le Chef du gouvernement estime que le recours à la violence lors de manifestations évite aux manifestants d’être arrêtés et incarcérés et à leurs familles d’être peinées. Un argument qui a laissé pantois plus d’un.

+L’ECONOMISTE+:.
-Parlement: Benkirane en guerre. Dans sa prestation mensuelle devant les députés vendredi dernier, Abdelilah Benkirane a fait preuve d’agressivité vis-à-vis de l’opposition, particulièrement le PAM, qui a osé le critiquer frontalement sur le recul des libertés. Le Chef de gouvernement s’est emporté et sa colère a atteint son paroxysme lorsqu’il lança du haut du pupitre de l’Hémicycle: « Je n’ai pas peur de vous. Je vous affronterai ». Pour lui, son parti et sa majorité continuent de bénéficier de la confiance des citoyens. « S’il y a un doute, sortez avec moi dans la rue! », a-t-il apostrophé l’opposition.

-Transport des voyageurs: Grève contre la réforme? Les transporteurs de voyageurs mettent la pression sur Aziz Rebbah. Plusieurs associations du secteur ont déclenché une grève de 48 heures, renouvelable. Or, ces mêmes opérateurs avaient bien signé un procès-verbal de levée de grève avec le ministre de tutelle, mercredi 28 novembre. Le lendemain, ils ont appelé à un mouvement social. Les opérateurs n’ont pas admis que le ministre lance, le jeudi 29 novembre, un appel à manifestation d’intérêt, assorti d’un cahier des charges, pour l’octroi de nouvelles lignes dans le cadre d’un nouveau segment: le VIP. Cet appel à candidature est assimilé par les opérateurs à un début de réforme des agréments du transport.

+L’OPINION+:.
-Le gouvernement Benkirane un an après: Taire les critiques constructives ne fera pas refluer les déceptions. Il y a un an, les électeurs portaient au pouvoir un gouvernement de coalition dirigé par le PJD avec l’espoir d’opérer un grand changement dans la gestion des affaires de la nation. Concrètement, les Marocains attendaient du nouveau gouvernement de répondre à leurs multiples attentes, du moins à la hauteur des engagements énoncés dans la déclaration de son Chef devant le parlement. Douze mois après, sans être négatifs, il est difficile de dire que cette première année d’exercice du pouvoir par l’Exécutif en place ait suscité la satisfaction des citoyens. Ni donné un signal positif sur ce que seront les quatre prochaines.

+AL BAYANE+:.
-Marche à Rabat en soutien aux personnes vivant avec le VIH: Respect de la dignité et « zéro discrimination ». Une marche, ayant réuni des représentants de la société civile, des défenseurs des droits de l’Homme et de personnes vivant le VIH, a été organisée samedi 1er décembre à Rabat, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, pour réclamer le respect de la dignité des malades et « zéro discrimination » à leur encontre. Le véritable drame de cette catégorie de malades réside dans le fait qu’ils sont la plupart du temps rejetés et victimes de discriminations et de stigmatisations. Cette marche s’est donc fixé pour objectifs de dénoncer la stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les malades de la part de la société et quelquefois même de la part de leurs proches.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Ramid-SDJ, le dialogue des sourds. C’est ce qui ressemble à un cessez-le-feu provisoire. Le Syndicat démocratique de la Justice (SDJ) et le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, ne sont toujours pas arrivés à s’entendre. En fait, l’espoir d’y parvenir s’amenuise au point de disparaître à l’horizon. Et pour cause, aucune des deux parties ne compte céder à l’autre, malgré la tentative de médiation de la Commission parlementaire de la justice, de la législation et des droits de l’Homme.

+ASSABAH+:.
-Arrestation et incarcération à la prison de Toulal à Meknès de dix footballeurs pour leur présumée implication dans une affaire de fraude sur l’âge des joueurs évoluant dans plusieurs clubs marocains et dans des pays du Golfe. L’instruction concernera des joueurs des clubs du Hassania d’Agadir (HUSA), du Difaâ Hassani d’El Jadida (DHJ), du Moghreb de Fès (MAS) et de l’ASFAR.

-Le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, réclame des excuses de la part de Hamid Chabat, Secrétaire général de l’Istiqlal, après que ce dernier l’ait accusé lors de son passage télévisé sur « Medi1 TV » d’implication dans des affaires corruption le temps qu’il était recteur de la faculté de médecine de Casablanca. Le ministre de la Santé a déclaré qu’en cas de refus, il intentera une action en justice contre Chabat, affirmant qu’il adressera une lettre à la HACA pour demander le droit de passage et de réponse à ces accusations « gratuites » sur la même chaîne de télévision.

-Les professionnels du transport routier, en grève depuis vendredi dernier, ont prolongé leur mouvement de 48 heures pour protester contre la décision du gouvernement relative à la mise en place des cahiers de charges inhérents au secteur sans l’implication des professionnels qui ont également justifié cette décision par le refus du ministère de l’Equipement et du Transport de trouver des solutions radicales à leur dossier revendicatif.

-La guerre entre le PJD et le PAM se poursuit: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a accusé, lors de son intervention devant la Chambre des Représentants lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale, les leaders du parti du Tracteur de porter atteinte à des institutions et à des départements gouvernementaux sensibles, tels que les services de renseignements et le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Un rapport américain sur l’Indice de l’Etat de droit du projet de justice mondiale (World Justice Project Rule of Law Index) classe le Maroc à la 80ème place en matière de lutte contre la corruption et de protection des droits des individus, sur un total de 97 pays concernés par cette étude.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane dévoile les contours du projet de réforme de la Caisse de compensation et d’octroi d’une aide financière directe aux classes démunies: Il a, lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des représentants, indiqué que l’enveloppe destinée à cette aide s’élève à 24 MMDH, précisant que cette aide profitera à 8 millions de citoyens qui percevront une aide mensuelle de 300 DH.

-Les services du ministère de l’Intérieur démantèlent le plus grand réseau international de trafic de drogue et de blanchiment d’argent, composé de trois frères Marocains et de ressortissants de différentes nationalités, dont des Maliens, des Bulgares et des Libyens. Les opérations de perquisition des maisons des membres de ce réseau à Casablanca, Fès et à Laâyoune effectuées par les éléments de la BNPJ ont permis la saisie d’une grande quantité d’armes à feu, de 29 tonnes de chira, de 13 véhicules, de 8 motocycles et d’une importante somme d’argent en monnaie nationale et en devise.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Un salafiste incarcéré suite aux événements survenus dernièrement dans le quartier « Ard Dawla » à Tanger révélé être impliqué dans l’enlèvement et la tentative du meurtre d’un gendarme. Une source responsable a indiqué que l’enquête menée par les services de police de la ville du Détroit avec ce membre de la salafia jihadia a révélé que le mis en cause est directement impliqué dans l’enlèvement, le 6 octobre dernier, d’un gendarme qui était en mission dans le quartier « Ard Dawla » à Béni Makada.

-Imminente augmentation des tarifs d’électricité: Des sources de haut niveau ont fait savoir que la décision relative à cette hausse est « fin prête » et attend juste l’aval du gouvernement et Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement affirme que le dossier est sur la table du gouvernement pour examen, ajoutant que l’Exécutif est en train de traiter ce dossier selon une approche globale, sans pour autant donner plus de détails à ce sujet.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les associations de protection des consommateurs mettent en garde contre les répercussions de la hausse des tarifs d’électricité et Mohamed Benkaddour, président de la Fédération nationale des associations des consommateurs accuse le gouvernement Benkirane de vouloir porter le coup de grâce à ce qui reste du pouvoir d’achat des citoyens suite à la décision de l’Exécutif d’augmenter les tarifs d’électricité.

-La Fédération nationale des syndicats des patrons du transport public routier au Maroc décide d’organiser une marche nationale demain mardi en direction du ministère de l’Equipement et du Transport, après le mouvement de grève observé durant cinq jours, et ce en signe de protestation contre le non-respect par le ministre Aziz Rebbah des clauses du procès verbal signé entre les deux parties dans la nuit du mercredi au jeudi derniers, concernant le report de la mise en oeuvre des nouveaux cahiers de charges. La Fédération a par ailleurs accusé Rebbah de « réglementer la rente économique » et menace d’observer une grève ouverte.

+AL KHABAR+:.
-Bouchaïb Rmail, Directeur général de la Sûreté nationale, effectue des visites « surprises » dans les préfectures de police à Nador, Laroui, Béni Bouayach, Targuist, Imzouren, Taza et Taounate et des sources indiquent que ces visites pourraient donner lieu à des promotions et des affectations pour certains, voire même des révocations et des sanctions disciplinaires pour d’autres.

-Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, décide l' »expulsion » de la fille de Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, de la cité universitaire Agdal-Rabat. Des sources indiquent que Daoudi « sera aux trousses » des fils et filles des riches, des parlementaires et des hauts fonctionnaires dans les secteurs public et privé pour que les chambres qui seront vidées soient octroyées aux étudiants pauvres.

-Des éléments de la police judiciaire à Anfa, Hay Hassani, Ben M’Sik, Aïn Sbaa et Mohammedia réussissent le démantèlement du plus grand réseau national de vol de voitures et l’expertise a démontré que cette bande de malfrats a piraté le programme informatique de la société « Peugeot-Citroën » pour la fabrication de clés de contact de voitures.

+AL MASSAE+:.
-La coordination entre les services de police marocain et néerlandais fait tomber, le 27 novembre dernier, un grand réseau international de trafic de drogue et de blanchiment d’argent, alors que des éléments de l’Interpol qui ont pris d’assaut, vendredi dernier, une villa à Fès, n’ont pas réussi à arrêter un baron de la drogue, dont le nom aurait été mentionné lors de l’enquête de la police néerlandaise avec les membres du réseau.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane fustige le PAM en raison des récentes déclarations et sorties médiatiques de certains de ses dirigeants. Lors de la séance mensuelle de questionnement à la Chambre des représentants, tenue vendredi dernier, Benkirane a promis de continuer sa bataille contre les dirigeants du Parti du Tracteur en affirmant: « Je vous affronterai et je n’ai pas peur de vous ».

-27 associations appellent à l’incrimination de la normalisation des relations avec Israël. Ces associations ont lancé, vendredi dernier, une campagne pour la signature d’une pétition appelant le parlement et le gouvernement marocains à promulguer une loi qui incrimine toutes les formes de normalisation directe ou indirecte avec l’Etat hébreu.

-MP: La guerre de la succession à Mohand Laenser se déclare au niveau des provinces et la bataille entre Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports, et Adelkader Tatou, membre du bureau politique du Parti de l’Epi, entame un nouveau tournant après la décision des partisans d’Ouzzine de recourir à la justice pour « faire chuter » le Comité préparatoire du prochain congrès de la Chabiba Harakie.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Des organisations des droits de l’Homme appellent le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane à mettre fin à l’impunité. L’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), l’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) et le Forum vérité et justice (FVJ) ont plaidé lors d’une marche, organisée dimanche à Rabat, pour un pouvoir judiciaire indépendant capable de mettre fin à l’impunité.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane affirme, lors de son passage, vendredi, dans le cadre de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des Représentants, que le gouvernement « ne renoncera pas aux prélèvements sur les salaires des grévistes, même si le gouvernement doit chuter », indiquant que « les mouvements de grèves sont devenus des vacances payées ».

+ATTAJDID+:.
-Des dizaines de douars et de villages bloqués suite aux chutes de neige dans le Moyen et le Haut Atlas et les craintes se multiplient quant à une éventuelle pénurie des produits alimentaires et de fourrage pour le bétail.

-27 ONG ont signé, vendredi dernier à Casablanca, une déclaration pour demander la promulgation d’une loi portant sur l’incrimination de la normalisation avec Israël. Pour Jaouad Iraki, président de l’association « Al Massar », la signature de cette déclaration commune représente un pas sur la voie de l’officialisation de cette initiative avant sa soumission à l’Exécutif pour l’adopter en tant que projet de loi au cours de cette année.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane rassure sur la situation des droits de l’Homme au Maroc tout en admettant l’existence de « dépassements »: Il a, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des représentants, considéré que la situation connait une amélioration tangible et que le gouvernement Âœuvre avec pragmatisme dans ce domaine, admettant, toutefois, l’existence de « quelques dépassements » dans certains domaines des droits de l’Homme et des libertés publiques.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le gouvernement est-il capable de mettre fin aux Caisses noires et comptes spéciaux? La question se pose avec persistance surtout que 52 MMDH, soit le volume des dépenses des comptes spéciaux ne sont soumises à aucun controle, et le PLF 2013 prévoit leur annulation à travers l’intégration des dépenses de ces caisses dans le PLF 2015, ce qui est considéré comme un important pas sur la voie de la bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques.

-L’Inspection générale des finances (IGF) procède à l’audit du budget du ministère de la Jeunesse et des Sports: Les subventions octroyées aux fédérations sportives nationales dans la ligne de mire. Des sources ont indiqué que l’IGF poursuit l’audit des comptes du ministère, dont le budget affecté par le Fonds de développement des sports au profit des fédérations sportives, ajoutant que cette opération a pour objectif de vérifier le respect par le ministère du principe de la bonne gouvernance en matière de répartition des fonds alloués par l’Etat.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Des militants des droits de l’Homme appellent, lors d’une marche de protestation organisée dimanche à Rabat, à l’application totale des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), tout en dénonçant les enlèvements, la peine de mort et les détentions politiques.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *