Revue de presse marocaine du 03/10/2015

0 commentaires, 03/10/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés samedi 03 octobre 2015:

Le Matin.:

– Les Marocains se mobilisent pour défendre les intérêts suprêmes de la Nation. C’est ainsi que l’Organisation marocaine de la citoyenneté et la défense de l’intégrité territoriale organise, dimanche à Rabat, un sit-in devant l’ambassade de Suède. Le sit-in sera suivi par une marche de protestation dans les grandes artères de la capitale. A travers cette marche, tous les Marocains exhaleront leur colère et leur indignation, tout en condamnant la position hostile de la Suède à l’égard de l’intégrité territoriale du Royaume.

– L’hôpital médico-chirurgical de campagne marocain, déployé par les Forces armées royales (FAR) au camp Zaâtari dans le gouvernorat d’Al-Mafraq (nord-est de la Jordanie), a assuré, au mois de septembre 2015, 19.323 prestations médicales au profit des réfugiés syriens. Selon les données de la direction de l’hôpital, le nombre des réfugiés syriens ayant bénéficié des services médicaux s’est élevé à 10.847 réfugiés : 4.010 femmes, 3.893 nourrissons et enfants, et 2.944 hommes. Les différents services de l’hôpital ont prescrit 4.366 ordonnances gratuites. Le service des urgences a reçu 2.773 personnes, suivi du service pédiatrique (1.351) et du service de médecine générale (2012).

Libération.:

– Le Maroc fait part d’une position on ne peut plus officielle à l’égard de la Suède prise en flagrant délit d’immixtion dans les affaires internes du Maroc. Après la condamnation à l’unisson des formations politiques marocaines, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, n’est y pas allé par quatre chemins pour rappeler la position marocaine claire et nette en riposte aux agissements continus de la Suède. En effet, le Maroc « réfléchit, de manière sérieuse, à prendre des mesures similaires à l’égard de la suède, conformément au principe de la réciprocité », a annoncé, Mustapha el Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement tenu jeudi.

– Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a réitéré, jeudi à New York, la condamnation par le Maroc des agressions israéliennes contre les palestiniens, notant que SM le Roi Mohammed VI a appelé à la tenue, dans un futur proche, d’un sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sur Al-Qods acharif. Intervenant lors d’une réunion d’urgence du conseil des ministres des Affaires étrangères des états membres de l’OCI consacrée à al-Qods acharif, Saleheddine Mezouar a précisé que l’initiative Royale vise à examiner les mesures à prendre pour mettre fin aux agressions contre la Mosquée Al-Aqsa et la Ville Sainte, et à contribuer à la reprise des pourparlers de paix en vue d’aboutir à une solution juste, durable et globale à la question palestinienne.

L’Opinion.:

– Stefan Lofven, actuel premier ministre de la Suède, croit en avoir le secret. L’intention exprimée par le gouvernement suédois de reconnaître l’entité étatique fantoche polisarienne a aussitôt été suivi d’effet. Les détourneurs d’aides humanitaires des camps de la honte de Lahmada, en Algérie, s’en sont sentis pousser des ailes et ont décidé de mener des manœuvres militaires en zones démilitarisée, juste en face du mur de sécurité érigé par les Forces Armées Royales, plus exactement à Bir Lahlou, une provocation en bonne et due forme, égayée de la présence du chef du clan néo-viking Mohamed Abdelaziz, qui ne sait plus s’il doit se convertir luthérien ou vouer culte à Thor et Odin. Bien sûr, tout ceci n’est qu’une sinistre mascarade. Aux conséquences potentiellement désastreuses.

– Un Forum pour le recrutement et l’entreprenariat dédié aux personnes en situation de handicap et aux besoins spécifiques est prévu le 12 courant à Casablanca. Organisé sous l’égide du ministère de l’Emploi, et en partenariat avec l’ANAPEC et l’Entraide Nationale ainsi que plusieurs autres associations marocaines et étrangères, ce forum réunira des demandeurs d’emploi en situation de handicap avec différentes entreprises privées.

Al Bayane.:

– Le Maroc, tout en évaluant la position suédoise au sujet de la question du Sahara, « réfléchit, de manière sérieuse, à prendre des mesures similaires à l’égard de la Suède, conformément au principe de la réciprocité », a annoncé, jeudi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Il est devenu nécessaire de prendre « une décision claire et ferme » à l’égard de la position hostile de la Suède, non seulement à cause des tentatives de ce pays de reconnaître la fantomatique « RASD », mais en raison aussi des campagnes récurrentes en Suède pour boycotter les produits marocains originaires des provinces du Sud, des entreprises marocaines et des sociétés étrangères qui ont des liens avec le Maroc et qui opèrent dans les provinces sahariennes, a affirmé El Khalfi.

– Le Comité de l’ONU sur les droits économiques, sociaux et culturels s’est félicité, jeudi à Genève, de « l’engagement clair » du Maroc en faveur de ces droits, tout en l’encourageant à aller de l’avant dans les réformes entreprises. Lors de l’examen du 4ème rapport national sur la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (DESC), les membres du Comité ont souligné que ces droits ont été consacrés par la Constitution de 2011, mais aussi à travers l’amélioration de plusieurs indicateurs sociaux.

Akhbar Al Yaoum.:

– Au moins 20 sociétés suédoises détenant des succursales au Maroc connaîtront des pertes considérables dès l’entrée en vigueur de la décision du gouvernement marocain de boycotter les produits suédois, prise, jeudi, lors du conseil de gouvernement. Les domaines d’activité de ces entreprises se répartissent entre l’importation de véhicules, la construction de routes, l’exploitation minière, l’énergie et l’industrie pharmaceutique.

– Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat a indiqué que son parti a pris la décision de présenter son candidat à la présidence de la Chambre des conseillers, ajoutant que rien n’empêche pour prendre part à la course pour ce poste.

Al Massae.:

– Le Maroc a perdu trois points dans le classement 2015 de la Banque mondiale concernant l’amélioration du climat des affaires. Le Maroc a régressé à la 71ème position, après avoir occupé le 61ème rang en 2014 avec 65.06 points sur l’échelle de classement de la Banque mondiale qui suit la performance économique de 189 pays.

– Malgré que la rentrée scolaire a débuté il y a un mois, des académies connaissent un manque d’effectifs et de cadres. Des sources concordantes ont indiqué au journal que le manque d’effectifs est palpable surtout en français et en mathématiques, ce qui a affecté le déroulement normal de la rentrée scolaire, notant que ce manque touche également les grandes villes.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le professeur Tajeddine El Houssaini, expert en relations internationales, a indiqué dans un entretien au journal que « la position de la Suède est discordante au sein de l’Europe et implique des dangers pour le vieux continent », notant que « de telles décisions hâtives et non mesurées sont susceptibles de mener à une rupture totale avec la Suède ».

– Des activistes sur les réseaux sociaux ont entamé une campagne intitulée « Je soutiens mon pays » pour affirmer leur attachement à l’intégrité territoriale du Royaume et à sa souveraineté sur son Sahara. Des activistes ont également lancé une pétition baptisée « le peuple diplomate » visant à convaincre la Suède de revoir sa décision vis-à-vis de la souveraineté marocaine.

Rissalate Al Oumma.:

– La Ligue des Sahraouis marocains en Europe refuse catégoriquement la mauvaise posture du gouvernement suédois dans son traitement du dossier du Sahara marocain. Le président de la Ligue, Moulay El Mehdi Idrissi Zini, a indiqué au journal que « la question du conflit autour du Sahara marocain est réglée d’avance à travers le modèle de gouvernance que le Maroc s’apprête à mettre en œuvre dans les provinces du Sud dans le cadre de la régionalisation avancée ».

– La Cour des comptes publie des sanctions prises à l’encontre de certains responsables et directeurs d’institutions publiques. La Cour a indiqué que la publication de ces décisions vise à mettre en avant le caractère répressif de son action en matière de sanction concernant le budget et les affaires financières.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Des sources ont indiqué au journal que le secrétaire général du parti de la Balance, Hamid Chabat a affiché son intention de proposer un candidat de l’Istiqlal pour occuper le poste de président de la Chambre des conseillers sans accord préalable avec la parti authenticité et modernité (PAM). Les mêmes sources ont souligné que Chabat compte sur la neutralité des députés du PJD et du syndicat de l’Union nationale du travail au Maroc pour remporter la bataille qui l’opposera au PAM.

Bayane Al Yaoum.:

– Charafat Afailal, ministre déléguée chargée de l’Eau, a reçu aujourd’hui Mazen Ghanim, Président de l’Autorité de l’Eau Palestinienne, et a souligné que « l’expérience du Maroc en matière de gestion des eaux est à la disposition de l’Etat de Palestine », tout en mettant l’accent sur le soutien inconditionnel du Royaume du Maroc des causes du peuple palestinien. Pour sa part, Ghanim a relevé l’importance de la mise en œuvre de la coopération entre le Maroc et la Palestine dans tous les domaines afin de bénéficier de la riche expérience marocaine en matière de gestion des ressources en eau.

Assabah.:

– Des acteurs politiques et civils et des droits de l’homme ont finalisé les procédures ayant trait à l’organisation d’un sit-in de protestation qui sera suivi d’une marche populaire imposante, dimanche à partir de 16h devant l’ambassade de Suède sise rue Mohammed VI à Rabat. Pour sa part, l’Organisation marocaine de la citoyenneté et la défense de l’intégrité territoriale a annoncé sa participation à cette marche en guise de protestation contre les actions visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale et à la souveraineté marocaines.

– Le tribunal administratif de Rabat a annulé jeudi les résultats de l’élection des adjoints du président du conseil communal de Rabat ayant eu lieu le 19 septembre. Le tribunal a justifié sa décision par le fait que le conseil ne dispose pas de la représentativité féminine requise par la loi. Etant ainsi la première prise sur la base du critère de la parité, ladite décision a considéré que le nombre des adjoints du président du conseil communal de Rabat était de 10 et que la liste retenue des adjoints présentés par le président du conseil contenait huit candidats hommes et deux femmes, ce qui est en deçà du nombre exigé par la loi (au moins le tiers, soit un minimum de 4 candidates).

Al Haraka.:

– Le ministre sénégalais de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, a salué l’importante teneur du discours adressé, mercredi, par SM le Roi Mohammed VI à la 70e session de l’Assemblée générale de l’ONU, et dans lequel le Souverain a, notamment, invité les Nation unies et les institutions financières régionales et internationales à élaborer un plan d’action pour la transformation économique en Afrique et fournir des ressources pérennes pour son financement. Il faut saluer cette belle réaction de SM le Roi, a souligné le ministre, notant qu’en ce XXIe siècle, l’Afrique va jouer un rôle capital, ne serait-ce que par le niveau de croissance.

Al Alam.:

– Le Maroc est noyé sous la dette extérieure suite à des politiques erronées, c’est ce qui ressort du dernier rapport émanant de la Direction du Trésor et des Finances Extérieures, relevant du ministère de l’Economie et des finances, qui indique que le volume de la dette extérieure publique de notre pays a atteint 291.7 milliards de dirhams en fin juin 2015, contre 278.1 milliards dirhams en fin 2014, soit une hausse de plus de 4.89 pc (plus de 13.6 milliards de dirhams).

– La Coordination nationale pour les utilisateurs de motos a indiqué que les utilisateurs des motocyclettes en général et les professionnels en particulier endurent moult difficultés, à commencer par les plaques d’immatriculation. Parmi ces difficultés figurent l’insuffisance du délai accordé pour la numération des plaques d’immatriculation compte tenue de l’énorme nombre de motocyclettes et du nombre réduit de centres de visites techniques disponibles jusqu’au juillet 2016, délai établi pour la fin de cette opération, le manque de coordination entre les centres de visite technique et le centres d immatriculation des véhicules, outre le nombre insuffisant des plaques d’immatriculation disponibles chez les centres de visite.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *