Revue de presse marocaine du 02/06/2012

0 commentaires, 02/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Benkirane cède aux pressions et accepte de reporter à juin 2013 la tenue des élections communales. Cette décision a suscité la grogne des PJDistes qui ont formulé des critiques acerbes à l’encontre de leur secrétaire général et souligné que SM le Roi avait appelé, dans l’un de ses discours royaux, à ce que le processus électoral dans son ensemble s’achève avant fin 2012.

-Des négociations de haut niveau pour la vente d’une part des actions de la Royal Air Maroc aux Emiratis pour sortir de la crise: Selon des sources bien informées, des pourparlers sont en cours pour l’entrée de la compagnie aérienne émiratie « Etihad » dans le capital de la RAM qui fait face à de grandes difficultés en raison de la rude concurrence et des effets de la crise économique mondiale.

-Une affaire de déchets radioactifs exportés du Maroc vers l’Espagne éclate entre les deux pays: Le Conseil espagnol de sûreté nucléaire appelle l’AIEA à l’ouverture d’une enquête à ce sujet et le CNESTEN dément les allégations faisant état d’une éventuelle fuite radioactive au niveau du réacteur de recherche de la Maâmora, ajoutant que les auteurs de ces allégations ont fait l’amalgame avec une information publiée par les autorités espagnoles portant sur la détection d’une source radioactive, au niveau d’une aciérie à Séville, dans un conteneur de ferraille provenant, paraît-il, de la région de Kenitra.

+AL MASSAE+:.
-Scandales de la rente: Des responsables de partis politiques ont bénéficié de fonds alloués par la région du Grand Casablanca à certaines associations de la société civile dont ils sont les présidents: Des conseillers de l’UC, du PAM et du RNI figurent sur la liste des bénéficiaires de ces subventions.

-La majorité de Benkirane ne réussit pas à fixer la date des prochaines élections. Le Chef du gouvernement a indiqué que la réunion de la majorité tenue jeudi dernier n’a pas permis de fixer le calendrier et l’agenda de ces élections, ajoutant que la majorité est en train d’examiner les contraintes posées par la promulgation des lois organiques y afférentes et les préparatifs pour le déroulement de ces échéances.

-Le gouvernement revoit à la baisse ses prévisions concernant la croissance économique: le taux a baissé ainsi de 4,2 à 3,4 pc en raison du creusement du déficit budgétaire et de la hausse de la masse salariale.

-L’Administration de la défense nationale ouvre la voie du dialogue avec les anciens prisonniers de guerre de l’intégrité territoriale qui avaient observé un sit-in de plus de deux mois devant le Parlement. Selon l’un des protestataires, des députés PJDistes sont entrés en contact, jeudi, avec ces prisonniers et leur ont affirmé la volonté de l’administration de la défense nationale de résoudre leur dossier.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, défend la décision d’insérer les noms de fonctionnaires décédés ou à la retraite sur les listes de promotion et qualifie d' »injuste » leur exclusion: Il a souligné leur droit à l’intégration de leurs noms sur les listes des candidats à la promotion.

-Le spectre des années 70 plane sur la marche de la colère de Rabat: L’ODT décide de procéder à la mobilisation pour préparer cette marche prévue le 10 juin à Rabat et de mettre en place des commissions populaires locales. Des sources au sein de l’ODT indiquent aussi que cette marche connaîtra une large participation des partis de la gauche et des organisations de la société civile.

-Abdelilah Benkirane décide de « sanctionner » les personnes démunies au Maroc: Le Chef du gouvernement a choisi les vacances d’été et l’approche du mois sacré du Ramadan pour asséner un coup dur au pouvoir d’achat du citoyen ordinaire, en décidant la hausse des prix des hydrocarbures.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le déficit financier s’accentue et les prévisions du taux de croissance revus à la baisse quatre mois seulement après l’entrée en fonction du gouvernement Benkirane: Le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka a indiqué jeudi que la conjoncture actuelle ne permettra pas la réalisation d’un taux de croissance de 4,2 pc, précisant que ce taux ne dépassera pas les 3,4 pc.

-Dialogue social: Le gouvernement reste optimiste alors que les syndicats examinent l’option de l’escalade: Les membres de la commission conjointe de la CDT et la FDT examinent les récentes déclarations du Chef du gouvernement concernant la marche de la dignité, organisée dimanche dernier à Casablanca et réfléchissent aux éventuelles actions de militantisme à prendre.

+ASSABAH+:.
-De hauts fonctionnaires au ministère de l’Enseignement supérieur relevés de leurs fonctions sur fond de dysfonctionnements financiers sous l’ère de l’ancien ministre Ahmed Akhchichine: Lahcen Daoudi s’enquiert des comptes bancaires du ministère après avoir reçu les codes d’accès de la part du ministère des Finances et appelle l’Inspection générale des finances à procéder à un audit général et minutieux des finances du ministère et des universités.

-Braquage d’une agence bancaire à Casablanca: un individu a envahi les locaux de l’agence et blessé cinq personnes dont un agent de police et des clients avant d’être arrêté.

-L’USFP s’attaque aux ministres du PPS à cause des propos du ministre de l’Emploi et membre du bureau politique du parti du Livre, Abdelouahed Souhail sur la marche de la dignité dans lesquels il a qualifié cette manifestation de manÂœuvre « politicienne »: Abdelhamid Jamahiri, membre du bureau politique de l’USFP a déclaré que Souhail adopte un « discours révolu et un langage devenu caduc », ajoutant que le parti de la rose souhaitait voir les dirigeants du PPS rejoindre la gauche mais ils ont choisi de participer au gouvernement.

-Abbas El Fassi décide de se retirer de la scène politique après le 16ème congrès de l’Istiqlal, prévu cet été, au cours duquel les congressistes istiqlaliens vont élire un nouveau secrétaire général et examiner des questions « brûlantes » pour éviter toute scission.

+AL KHABAR+:.
-Un jeune, armé d’un coutelas, fait irruption dans une agence bancaire au centre de Casablanca: Il blesse un agent de sécurité et un employé de l’agence. Les éléments de la police ont arrêté le mis en cause et les premiers éléments de l’enquête démontrent que le prévenu n’a pas d’antécédents judiciaires.

-Des PAMistes et des USFPéistes écartent une éventuelle alliance entre les deux partis malgré un certain rapprochement traduit par la participation du parti du Tracteur à la marche de la dignité à Casablanca aux cotés des dirigeants du parti de la Rose. Par ailleurs, des sources font savoir que des préparatifs sont en cours pour l’adhésion du PAM à une centrale syndicale relevant de la gauche.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Abdeladim El Guerrouj, ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, dément les propos du ministre Najib Boulif, concernant le nombre des fonctionnaires fantomes, soulignant que le gouvernement ne dispose pas de chiffres exacts émanant d’études réalisées à ce sujet.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les dirigeants des partis de la majorité unanimes à mettre en relief la difficulté d’organiser des élections communales au cours de l’année 2012: Ils ont chargé le Chef du gouvernement d’annoncer tous les détails de l’agenda électoral. Selon des sources, Benkirane annoncera la semaine prochaine le calendrier de ces échéances.

-Prémices d’un consensus entre le ministère de l’Intérieur et les syndicats des employés des collectivités locales: Des sources indiquent que le ministère compte approuver lundi prochain un communiqué conjoint sur le dossier revendicatif des employés des collectivités locales en tant que « feuille de route » définissant la méthodologie du dialogue.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi, déjoue, jeudi à Bruxelles, une tentative visant l’introduction de la question du Sahara marocain dans les débats de la Commission des Affaires politiques, sécuritaires et des droits de l’Homme à l’Assemblée parlementaire de l’UpM, après que la présidente de ladite commission ait tenté d’ajouter à l’ordre du jour de la réunion un point relatif à la décision du Maroc de retirer sa confiance à Christopher Ross.

-Hausse des prix des hydrocarbures: Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane indique que le gouvernement a beaucoup tardé avant de décider l’augmentation des prix de certains produits subventionnés, ajoutant que cette hausse ne concernera pas les produits alimentaires et le gaz butane. Dans le même cadre, des sources proches du ministère des Affaires générales et la Gouvernance soulignent que l’Exécutif abandonnera définitivement le soutien à certains produits de base utilisés dans l’industrie tel que le sucre.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Les partis de la majorité gouvernementale se mettent d’accord pour le report des prochaines échéances électorales jusqu’à juin 2013: Des sources indiquent que le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane annoncerait la décision du report lors de la séance mensuelle de la Chambre des Conseillers prévue mardi prochain.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane tranche politiquement le dossier de la réforme des Caisses de retraite et le PDG de la CIMR, Khalid Cheddadi indique que la commission technique présentera le scénario de la réforme à la commission nationale au cours du mois de juin, soulignant que le dossier sera soumis à Benkirane en septembre prochain.

-Les employés des centres d’exploitation de la société nationale Autoroutes du Maroc décident le prolongement de 14 jours de leur mouvement de grève, et le syndicat national des employés de la société indique que ce prolongement intervient en guise de protestation contre les positions « inflexibles » de la direction générale qui fait fi des revendications légitimes et justes de cette catégorie de fonctionnaires et contre la position de mutisme pronée par le ministère de tutelle.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Dialogue social : Le gouvernement tend la main à la CDT et la FDT. Le refus de la CDT et de la FDT de prendre part à la toute récente réunion du nouveau round du dialogue social ne pouvait laisser indifférent le gouvernement qui a appelé les syndicats à rejoindre la table des négociations, tout en réaffirmant qu’il ne remettrait pas en cause les engagements du 26 avril 2011.

-Elections : Les partis de la majorité se mettent d’accord. Les réunions des partis de la majorité se sont accélérées ces derniers jours. La dernière, qui a eu lieu jeudi soir et qui a duré plus de quatre heures, a été décisive. Elle a permis aux partis de la majorité d’accorder leurs violons en ce qui concerne les préparatifs pour les prochaines échéances électorales. En effet, cette réunion a porté sur l’aspect électoral, le calendrier, l’agenda électoral, le contenu et les réformes à mettre en Âœuvre. Ceci sera annoncé dans les jours à venir. Selon Nabil Benabdellah, « les annonces relatives aux prochaines élections seront faites bientot, dans les trois ou quatre jours à venir, par le Chef du gouvernement ».

+LIBERATION+:.
-Rapatriement imminent des 200 marins marocains bloqués à Sète : Fin d’un calvaire et début d’un autre. Le rapatriement de 200 marins marocains bloqués au port de Sète depuis cinq mois sera bientot enclenché. Les capitaines des trois ferries de la COMANAV-COMARIT ont distribué les bons de débarquement pour raison de congés auxdits marins, des pièces nécessaires à leur retour au Maroc sans risquer le licenciement ou la faute lourde. Pourtant, le retour de ces marins ne signifie pas pour autant la fin de leur calvaire puisqu’il reste à avoir ce qu’il adviendra d’eux sitot débarqués au Maroc vu que leur sort est suspendu à celui de leur employeur.

+AL BAYANE+:.
-Vaccins contre le rotavirus et la pneumocoque : Report du marché pour non respect des délais de publication. Dans son communiqué, le ministère de la santé a précisé que la procédure d’ouverture des plis des soumissionnaires n’a jamais été annulée, mais sa suspension a été décidée par le directeur des affaires financières au ministère en sa qualité de président de la commission concernée, lorsqu’il a constaté le non respect du délai de publication et d’affichage concernant la passation des marchés publics, en ce qui a trait à des modifications apportées au cahier des charges (10 jours avant la réunion de cette commission).

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *