Revue de presse marocaine du 02/04/2015

0 commentaires, 02/04/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant jeudi 02 avril 2015:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Maroc-ONU: Lancement à New York du « Groupe des amis contre le terrorisme » à l’initiative du Royaume. Le représentant permanent du Maroc à l’ONU, l’ambassadeur Omar Hilale, a présidé, mardi au siège des Nations Unies à New York, le lancement du « Groupe des amis contre le terrorisme ». Créé à l’initiative du Maroc, ce Groupe est composé de trente pays, dont les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le « Groupe des amis contre le terrorisme » aura pour objectifs, entre autres, de créer des synergies entre toutes les initiatives mises en œuvre au sein des Nations unies, promouvoir la coopération internationale en matière de lutte anti-terroriste, partager et échanger les bonnes pratiques dans la lutte contre ce fléau qui constitue une menace à la paix et la sécurité internationales, a indiqué M. Hilale dans son allocution d’ouverture.

– Antennes-Relais: Multiplication dangereuse des ondes électromagnétiques. Les ondes électromagnétiques émises par certains appareils high-tech peuvent être dangereuses pour la santé. C’est la raison qui a poussé la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) à tirer la sonnette d’alarme. Le matériel high-tech comme les téléphones portables, les tablettes et les routeurs Wifi font désormais partie de notre environnement quotidien. Mais si de nos jours, il est très difficile de se passer de ces appareils, il faut savoir que les ondes électromagnétiques de différentes puissances qu’ils émettent peuvent être dangereuses pour la santé. Très sensible à ce sujet, la FMDC dénonce la multiplication des antennes-relais qui sont des émetteurs-récepteurs de signaux radioélectriques pour les communications mobiles qui convertissent des signaux électriques en ondes électromagnétiques.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Retrait de carte bancaire, interdiction de participation aux marchés publics et harcèlement sexuel: Les nouveautés du futur Code pénal. La victime d’un viol ou d’un harcèlement sexuel pourra obtenir de la justice l’interdiction pour son bourreau de s’approcher d’elle ou de la contacter par un quelconque moyen. Certains condamnés seront interdits, en fonction de la gravité des faits qui leur sont reprochés, d’utiliser une carte bancaire ou de soumissionner à des marchés ou des appels d’offres publics. Le projet du Code pénal oblige les personnes arrêtées sur la voie publique en état d’ivresse de payer par leurs propres moyens le trajet du lieu de l’arrestation jusqu’au commissariat.

– Aggravation de la dette extérieure publique de 18,3 pc. La dette extérieure publique du Maroc a flambé en 2014. Et si les pronostics veulent que le Maroc risque bien de modérer ses dus en 2015, le constat actuel fait tout de même état d’une augmentation notable de la dette marocaine évaluée à 18,3 pc. C’est ainsi que l’encours de la dette extérieure publique a atteint 277,7 milliards DH à fin 2014, en hausse de près de 43 milliards DH. « Les années à venir connaîtront une stabilisation de la dette publique, voire une baisse à partir de 2017. Toutefois, cela dépendra des résultats du dialogue social », avait relevé Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, lors d’une conférence de presse.

L’Economiste.:

– Intoxications : La cote d’alerte. Les intoxications ôtent des milliers de vie chaque année. C’est le constat dressé par le Centre antipoison et de pharmacovigilance dans son rapport 2014 sur la toxicovigilance qui pointe du doigt la responsabilité de certains produits comme les aliments avariés, les médicaments et le gaz. Néanmoins, les Marocains continuent de décéder d’autres sources d’empoisonnement, notamment les pesticides et les produits d’entretien ménagers. Mais au-delà de ces causes d’intoxications, très présentes en milieu urbain, il faut également rappeler que les piqûres de scorpions et de serpents font des ravages notamment dans les campagnes. L’année dernière, le Centre a reçu 13.338 cas d’intoxications. Un chiffre en hausse de 24,24 pc par rapport à ce qui a été enregistré une année auparavant. Ce qui porte le nombre des intoxications recensées depuis 1980 à 143.107 cas.

Al Bayane.:

– Bureau central des investigations judiciaires. Démantèlement d’une cellule terroriste de recrutement du groupe EI. Le Bureau central des investigations judiciaires (BCJI) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a procédé au démantèlement, dans la ville de Fès, d’une cellule terroriste active dans le recrutement et l’envoi de volontaires marocains pour combattre dans les rangs de l’organisation dénommée « Etat Islamique » en Syrie et en Irak.

– Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar a indiqué, dans un entretien au journal, que le Maroc n’a pas pu accueillir le dialogue entre les parties en conflit au Yémen, comme l’a proposé l’envoyé du secrétaire général de l’ONU dans ce pays, en raison des développements intervenus du fait de la violation par les Houthis de la légalité et de la destitution du président élu, ce qui a justifié aussi la création d’une coalition pour défendre cette légalité, unique issue de la crise dans ce pays.

L’Opinion.:

– Pour illégalité des sanctions de la CAF contre la FRMF: Un juriste marocain dépose plainte en Suisse contre la FIFA et Hayatou. Mû par un profond sentiment d’injustice, Me. Ali El Missaoui, avocat du barreau de Rabat agréé près de la Cour de Cassation, a décidé de porter plainte auprès de la justice suisse contre les sanctions infligées au Maroc par la CAF, suite à la demande de report de l’organisation de la Coupe d’Afrique de Football sur son sol, sous la menace de l’épidémie Ebola. Le juriste marocain s’est constitué plaignant « intéressé » et a donc esté en justice contre la FIFA et son vice-président, Issa Hayatou, également président de la CAF, en saisissant le ministère public de Zurich, où siège l’instance sportive internationale.

Libération.:

– ?L’endettement public va s’aggravant. 277,7 milliards de dirhams (MMDH), c’est le chiffre qu’a atteint l’encours de la dette extérieure publique du Maroc à fin 2014, contre 234,7 MMDH un an auparavant, soit une hausse de près de 18,3 pc (+43 MMDH), représentant ainsi 30,3 pc du PIB en 2014 contre 26,9 pc en 2013. C’est ce que vient d’annoncer la direction du Trésor et de Finances extérieures (DTFE) relevant du ministère de l’Economie et des Finances, dans son bulletin trimestriel relatif aux statistiques de la dette extérieure publique de décembre 2014. Dans la foulée, la DTFE explique que cette évolution du stock de la dette extérieure publique, contractée à hauteur de 76,2 pc au taux d’intérêt fixe et de 23,8 pc au taux variable, fait ressortir une hausse de 31,8 MMDH de la dette extérieure des établissements et entreprises publics (EEP) et de 11,2 MMDH de la dette du Trésor.

– ?Le patrimoine des élus et des fonctionnaires sera-t-il soumis au contrôle des juges ? A quelques mois des élections prévues en septembre, les annonces du gouvernement Benkirane se poursuivent et se ressemblent. Pas plus tard qu’avant-hier, Mustapha Ramid a annoncé que le patrimoine des élus et des fonctionnaires sera soumis au contrôle de la justice et que l’enrichissement illicite sera condamné. Intervenant lors d’une conférence sur la réforme de la justice dans les pays du Maghreb, le ministre de la Justice et des Libertés a précisé que chaque citoyen assumant une responsabilité publique fera l’objet d’un contrôle des juges notamment en ce qui concerne les fortunes non justifiées. Pourtant, le ministre a omis de rappeler à l’opinion publique que cette mesure n’a rien de nouveau puisque certaines catégories d’élus, de fonctionnaires ou agents publics sont déjà soumis aux textes régissant la déclaration obligatoire de patrimoine, au même titre que les membres du gouvernement, ceux du Conseil constitutionnel, les magistrats

Al Massae.:

– Le Représentant permanent du Maroc à l’ONU, l’ambassadeur Omar Hilale, a présidé, mardi au siège des Nations unies à New York, le lancement du « Groupe des amis contre le terrorisme ». Créé à l’initiative du Maroc, ce Groupe est composé de trente pays, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. M. Hilale a indiqué dans son allocution d’ouverture que le groupe se veut un « espace informel et flexible pour discuter, coordonner et donner une impulsion aux activités de l’ONU dans le domaine de lutte contre le terrorisme », arguant que le terrorisme est une « menace constante à la paix et à la sécurité internationales ».

– Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, criminalise le terrorisme, le trafic des organes et le harcèlement sexuel. L’avant-projet du Code pénal a anticipé la sortie de la loi anti-terroriste, encore dans les tiroirs du Parlement, en incriminant l’appartenance à une organisation criminelle créée en vue de préparer ou de commettre un acte terroriste. L’avant-projet de loi, qui vient d’être publié sur le site web du ministère, incrimine également le trafic des organes humains et durcit les sanctions à l’encontre des personnes reconnues coupables de blanchiment d’argent et de harcèlement sexuel.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Un autre membre du réseau criminel impliqué dans le trafic de plus de 1,5 tonne de Chira, saisie récemment à Salé, a été arrêté à Tanger par l’équipe de lutte contre le crime organisé du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur.  »Les premiers éléments de l’enquête ont révélé l’existence d’une relation suspecte entre l’individu interpellé et un commissaire de police relevant de la DGST qui a été également arrêté, ainsi que des gendarmes en cours d’identification », a indiqué la même source.

– Des dizaines de milliers d’autistes au Maroc souffrent en silence. Le Maroc célèbre, à l’instar des autres pays du monde, la journée internationale de l’autisme ce jeudi 2 avril. Cette maladie est encore entourée de mystères, ses symptômes restant méconnus et son diagnostic difficile en l’absence de spécialistes. Plusieurs voix s’élèvent pour demander que cette pathologie soit insérée dans les cursus de formation dans les facultés de médecine.

Al Alam.:

– Le responsable de la division des pays francophones du Département Moyen-Orient et Asie centrale au Fond monétaire international, Jean-François Dauphin, a indiqué que 19 pc des jeunes marocains diplômés sont au chômage et ce, malgré les nombreux atouts dont dispose l’économie marocaine qui continue à faire face à d’importants défis. Un rapport récent de Bank Al-Maghrib a indiqué que le taux de chômage au Maroc est passé de 9,2 pc en 2013 à 9,9 pc en 2014. Pour sa part, le Centre marocain de conjoncture a révélé que 20 pc des jeunes âgés entre 15 et 24 sont au chômage.

– L’Union nationale des administrateurs marocains organise, samedi prochain, une marche de protestation à Rabat. Le président de l’Alliance des administrateurs istiqlaliens, Abdelkrim Bekkari, a indiqué au journal que les administrateurs revendiquent la résolution des problèmes d’ordre professionnel et matériel auxquels ils sont affrontés.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le ministère de la Justice et des Libertés a dévoilé l’avant-projet du nouveau Code pénal qui comporte plusieurs nouveautés dont la réduction 31 à 11 du nombre des crimes sanctionnés par la peine de mort et l’incrimination de la traite des êtres humains et de la disparition forcée. Le nouveau texte durcit également les sanctions pour le viol, le harcèlement et l’exploitation sexuelle des enfants.

– Le Conseil de gouvernement, réuni mercredi à Rabat, a adopté deux projets de décret fixant au vendredi 7 août 2015 les élections des membres des Chambres d’agriculture, des Chambres de commerce, d’industrie et de services, des Chambres d’artisanat et des Chambres de pêche maritime. Ce calendrier électoral est le fruit d’âpres négociations entre le gouvernement et les partis politiques.

Al Haraka.:

– Le ministre de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laenser, qui a présidé mercredi les travaux de la 13ème session du Conseil d’administration de l’Agence urbaine de Tétouan, a indiqué que l’agence constitue une composante importante du paysage institutionnel et administratif du secteur de l’urbanisme dans cette région vu le rôle capital qui lui incombe pour mettre en œuvre l’approche territoriale du développement.

– L’ambassadeur du Maroc en Grèce, Abdelkader El Ansari, a affirmé que face à l’expansion du terrorisme dans la région, le Maroc a développé, sur le plan national, une stratégie préventive et flexible en fonction des mutations des menaces, visant à éradiquer les racines mêmes de l’extrémisme et du terrorisme. Cette approche se base essentiellement sur le renforcement de la gouvernance sécuritaire à travers l’amélioration du dispositif institutionnel et juridique, ainsi que sur le développement des capacités en matière d’anticipation, de prévention, d’investigation et de surveillance des frontières, a indiqué M. El Ansari, dans une interview à la revue grecque « Epikaira ».

Assahra Al Maghribia.:

– Les réalisations du gouvernement à la loupe du « Médiateur pour la démocratie et les droits de l’Homme ». Cette ONG clôture, samedi prochain, son projet « Jeunes pour la démocratie » qu’elle avait lancé avec le soutien des Nations unies et en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme. Ce projet a pour but de promouvoir l’esprit de citoyenneté chez les jeunes en les dotant des outils et du savoir-faire nécessaires pour évaluer les politiques publiques et demander des comptes au gouvernement sur ses réalisations sectorielles.

– L’octroi des licences de 4G drainera de nouvelles recettes. Les trois principaux opérateurs de téléphonie mobile du Maroc ont remporté des licences leur permettant de commercialiser des services 4G, ce qui ouvre la porte à de nouveaux flux de recettes, a indiqué l’Oxford Business Group (OBG) dans une analyse consacrée à la téléphonie mobile au Maroc.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Maroc fait partie d’une instance qui planche sur les détails relatifs à la création de la force arabe de défense commune, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar. Dans un entretien accordé à « Bayane Al Yaoum » et « Assahra Al Maghribia » en marge de sa participation à la 3ème Conférence internationale des donateurs pour la Syrie, au Koweït, M. Mezouar a souligné que « le Maroc n’a pas pu accueillir le dialogue entre les parties en conflit au Yémen, comme cela a été proposé, en raison des développements de la situation dans ce pays ». Par ailleurs, le ministre a indiqué que « le dialogue inter-libyen à Skhirate enregistre un progrès notable ».

– La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, a souligné, mardi à Alger, la disposition du Maroc à contribuer à la mise en œuvre de la stratégie commune de l’eau dans la région de la Méditerranée, lancée en 2008 à Amman. L’engagement du Maroc est en droite ligne avec l’intérêt qu’il accorde à la coopération et à l’action commune, partant de « la conviction de la nécessité de consacrer la région méditerranéenne en tant qu’espace de paix et de prospérité », a déclaré Mme Afailal devant la 1ère conférence des ministres de l’Eau des pays de la Méditerranée occidentale dans le cadre du dialogue 5+5.

Assabah.:

– Le ministère de l’Intérieur entame la préparation logistique des prochaines élections. Des sources concordantes ont indiqué que le ministère a donné des instructions aux gouverneurs et caïds pour qu’ils établissent les listes détaillant les équipements matériels nécessaires pour le déroulement des campagnes électorales et des scrutins, notamment celui relatif à l’élection des membres des conseils communaux. La préparation logistique des élections englobe, entre autres, la détermination des lieux d’affichage des autocollants et des listes des candidats des différents partis ainsi que la mise en place d’isoloirs et d’urnes dans les bureaux de vote.

– Des sources ont indiqué au journal que le chef du gouvernement a opté, dans le cadre de la caravane du groupe parlementaire du PJD lancée la semaine dernière à partir de Fès, pour l’ouverture sur les compétences qui sympathisent avec le parti ou qui adhèrent à sa vision politique. La « caravane de la lampe » sillonnera plusieurs régions du Maroc avec pour objectif de s’enquérir des besoins et des préoccupations de leurs habitants.

Al Mounaataf.:

– Face à la sourde oreille du gouvernement vis-à-vis de leurs revendications, les syndicats se réunissent aujourd’hui pour faire le point sur le dialogue social et préparer de nouvelles formes de militantisme. Abdelkader Azzair, secrétaire général adjoint de la CDT, a indiqué au journal que les syndicats ont décidé d’entreprendre un mouvement de protestation en l’absence d’indicateurs positifs de la part du gouvernement concernant leur cahier revendicatif.

– Les associations défendant les droits des personnes handicapées qualifient de « maigre » le bilan du gouvernement. A l’occasion de la Journée nationale des personnes handicapées, plusieurs associations actives dans ce domaine ont publié des communiqués dénonçant le traitement réservé par le gouvernement aux personnes aux besoins spécifiques, appelant le ministère de tutelle à mettre en oeuvre les conventions internationales en la matière et à élaborer de nouveaux projets de lois pour améliorer la situation de cette catégorie.

Al Assima Post.:

– Le Maroc ne livre pas une guerre au Yémen, affirme Mustapha El Khalfi. Le gouvernement marocain considère que la participation du Maroc à l’opération « Tempête décisive », conduite par l’Arabie saoudite contre les « Houthis » au Yémen, ne s’inscrit pas dans le cadre d’une « déclaration de guerre », mais en droite ligne avec le devoir de solidarité et de défense de la légitimité au Yémen, a souligné le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le communiqué officiel ayant annoncé la participation du Maroc à cette opération n’a pas utilisé le terme « guerre », a tenu à préciser le ministre qui a été interpelé, au cours d’un point de presse mercredi, sur la constitutionnalité de la déclaration de guerre sans passer par le Parlement.

– La région de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra arrive au premier rang des régions ayant enregistré des résultats probants en matière d’amélioration de l’accès aux droits fondamentaux. Elle est suivie par Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Guelmim-Smara, Fès-Boulemane, Chaouia-Ouardigha, le Grand Casablanca et l’Oriental, tandis que Tadla-Azilal se place en dernière position. C’est ce qui ressort d’une étude sur les inégalités régionales en matière d’accès aux droits de l’Homme publiée par la Direction des études et des prévisions financières relevant du ministère de l’Economie et des finances, et qui couvre la période allant de 1998 à 2013.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Est-ce la fin de l’ère des cartes SIM anonymes ? Le mercredi 1er avril était supposé être le dernier délai de l’application de la décision de l’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) de mettre fin aux cartes SIM anonymes. Mais la réalité montre que plusieurs jeunes dans des villes comme Casablanca vendent des cartes prépayées sans signature de contrats.

– La course à la direction du parti de l’Union constitutionnelle (UC) ne se limite plus à Mohamed Abied et au membre du bureau politique Anwar Ezzine. Selon une source de la direction du parti, la commission des candidatures continuera de recevoir les demandes de candidatures au poste de secrétaire général jusqu’au 20 avril courant, conformément à une revendication formulée par plusieurs congressistes lors du 5ème Congrès national de l’UC.

Rissalat Al Oumma.:

– L’encours de la dette extérieure publique du Maroc a atteint 277,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2014, contre 234,7 MMDH à fin 2013, soit une hausse de près de 18,3 pc (+43 MMDH), selon la direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l’Economie et des Finances. Selon l’analyste Abdeslam Adib, la hausse des dettes contractées par le gouvernement auprès de la Banque mondiale accentue la crise économique que connaît le Maroc depuis des années. Et d’ajouter que le marché interne connaît une stagnation à cause du faible pouvoir d’achat du consommateur qui freine la dynamique commerciale.

– Le travail mené par le Conseil Economique, social et environnemental (CESE) sur l’évaluation de la richesse du pays en matière de capital immatériel vise à revoir le mode de conception et de mise en œuvre des politiques publiques, a affirmé le président du CESE, Nizar Baraka. Dans un entretien à la presse, M. Baraka a noté qu' »il y a notamment un besoin d’assurer plus de cohérence et de coordination de ces politiques surtout que notre pays est à la veille de la réforme de la régionalisation avancée ».

Attajdid.:

– Vers une recommandation de la généralisation de la bourse universitaire aux étudiants originaires des petites villes. La mission d’enquête parlementaire provisoire sur la distribution des bourses universitaires aux étudiants originaires des petites villes affectées par la précarité et la pauvreté, a visité jusqu’à présent quatre villes à savoir Larache, Khénifra, Boulemane et Chichaoua et devrait se rendre lundi prochain à Laâyoune avant de préparer un rapport comportant des recommandations qui seront soumises à la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. L’une des recommandations qui seront formulées porterait sur la généralisation des bourses aux étudiants issus de ces villes.

– Le gouvernement s’apprête à approuver la convention internationale sur les libertés syndicales avant fin 2015. Abdelaziz Ettachi, membre du bureau national de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), a révélé que le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a informé, mardi, une délégation de l’UNTM de la décision du gouvernement d’adopter cette convention avant fin 2015, comme prévu dans l’accord du 26 avril 2011 conclu entre le gouvernement et les syndicats.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *