Revue de presse marocaine du 02/01/2013

0 commentaires, 02/01/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Interview exclusive avec le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser: « Liberté ne veut pas dire anarchie ». Dans cette interview, le ministre revient notamment sur son bilan une année après sa prise de fonctions en tant que premier ministre de l’intérieur issu d’un parti politique. Le ministre a dans ce sens affirmé que « le ministère s’évertue à conduire le changement et les réformes structurantes, de façon résolue mais sereine, dans le cadre d’une amélioration permanente et d’une évaluation objective des résultats ». Laenser a également évoqué la question des manifestations et des grèves ainsi que les interventions des forces de l’ordre. Il a expliqué que « le corollaire des droits et libertés c’est la responsabilité de tout un chacun à respecter le droit d’autrui, car nous vivons en société, sinon on risque de verser dans l’anarchie et la confusion, et sur le plan juridique on complique l’établissement des faits réels ». S’agissant des prochaines élections et de la régionalisation avancée, Laenser annonce que sur le plan technique, le ministère sera prêt pour les échéances qui seront arrêtées.

+L’OPINION+:.
-La méningite à Tétouan, Taza et Fès: « Aucune inquiétude », assurent les autorités sanitaires. Des cas de méningite ont été enregistrés ces derniers temps à Tétouan, Taza et Fès (deux cas dans chaque ville). Les délégations provinciales de la Santé dans ces villes se sont voulues et ont, de choeur, indiqué que ces cas « ne suscitent aucune inquiétude ».

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Chambre des représentants: En attendant le Forum des femmes parlementaires, les députées veulent renforcer leurs actions législatives. Plus d’une année après les élections législatives, les femmes parlementaires n’ont pas pu encore s’organiser dans le cadre d’une structure de coordination susceptible de promouvoir leurs actions et de défendre les dossiers d’intérêt commun. Jusque-là, le Forum des femmes parlementaires est au point mort. Malgré l’organisation d’une première réunion, cette instance tarde encore à se structurer. En attendant la création de l’instance souhaitée, les députées continuent leurs actions au sein de l’Hémicycle avec assiduité. En tout cas, c’est l’avis des observateurs et des acteurs politiques.

+ASSABAH+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane mène une course contre la montre pour resserrer les rangs de sa majorité en prévision de la bataille autour du remaniement ministériel, et ce avant qu’il ne reçoit jeudi le mémorandum du SG de l’Istiqlal Hamid Chabat, portant sur cette question. Des sources partisanes s’attendent à un remaniement ministériel « restreint » qui répondrait à certaines revendications de Chabat, sans toutefois toucher à la répartition actuelle des portefeuilles ministériels.

-La direction du MP a intensifié, au cours des dernières semaines, ses rencontres avec les responsables du parti dans les différentes régions et provinces du Royaume pour la mise à niveau de ses structures régionales pour mieux se préparer aux prochaines échéances électorales et renforcer sa présence sur les scènes politique et électorale.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les directions du PJD et de l’Istiqlal examinent la question du remaniement ministériel réclamé par Hamid Chabat lors d’une rencontre prévue jeudi ou vendredi, et un dirigeant du parti de la balance n’a pas affirmé ou infirmé la participation des deux autres partis de la coalition, le PPS et le MP, à cette réunion.

-La méningite touche plusieurs villes marocaines. La délégation du ministère de la santé à Taza a indiqué que deux cas de méningite ont été enregistrés à l’hopital provincial Ibn Baja et ce après le signalement d’autres cas de cette maladie à Tétouan, Fès et Casablanca, ce qui a suscité une grande panique parmi les citoyens. Selon des sources, des parties au sein du ministère de la Santé refusent de dévoiler toutes les données relatives à cette maladie pour des « raisons de sécurité ».

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-La Loi de finances 2013 contestée devant le Conseil constitutionnel à cause des diplomés chomeurs signataires du procès-verbal du 20 juillet. Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants ont déposé un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester la loi de finances 2013. Ils dénoncent l’utilisation par le gouvernement de l’article 77 de la Constitution pour refuser un amendement présenté par l’opposition, portant sur le recrutement direct des diplomés chomeurs du PV du 20 juillet, comme promis par le gouvernement sortant. Les groupes de l’opposition ont présenté ce recours sur la base de la nécessité pour l’Etat d’honorer ses engagements afin de préserver la confiance entre le gouvernement et les autres parties.

+AL MASSAE+:.
-Un cas de méningite enregistré dans une école primaire à Tanger. Il s’agit d’un élève de 7 ans et l’association des parents d’élèves de cet établissement scolaire impute la responsabilité au ministère de tutelle, l’école étant dans une situation déplorable et ne disposant d’aucun service médical.

-Deux mineurs parmi les individus arrêtés suite aux récents affrontements survenus dans le quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech. Ils seront déférés, vendredi prochain, devant le juge des mineurs. Les autres personnes arrêtées seront déférées, lundi prochain, devant le tribunal de première instance de la ville. Par ailleurs, l’association « Al Adl Wal Ihssane » a nié l’implication de l’un de ses membres dans ces événements, qualifiant la tentative de vouloir l’impliquer de « pêche en eaux troubles ».

-L’opposition met le gouvernement dans l’embarras en contestant la constitutionalité de la Loi de finances 2013. Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants ont déposé, lundi soir, un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester la constitutionnalité de certaines dispositions de la loi de finances votée récemment.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Rente syndicale!. L’USFPéiste et ancien ministre de l’Economie, Fathallah Oualalou, a offert une villa, propriété d’un baron de drogue, au syndicaliste Mohamed Daidaa, Président du groupe fédéral à la Chambre des conseillers. Le tribunal de 1ère instance de Casablanca examinera, jeudi, le procès intenté contre Daidaa, accusé d’occuper une villa (800 M2) sise au quartier « Oasis » depuis 2006, et dont la propriété revient à un trafiquant de drogue ayant purgé sa peine d’emprisonnement et qui demande l’évacuation de sa villa et son indemnisation.

-L’agression du député pjdiste, Abdessamad El Idrissi prend de « grandes proportions ». Des sources bien informées ont indiqué que SM le Roi Mohammed VI a fait part, dans un appel téléphonique avec le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, de Son mécontentement quant à cet incident et l’a appelé à l’application stricte de la loi. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a demandé 48 heures, qui prend fin aujourd’hui, avant de soumettre sa décision finale à propos de cette agression à la Chambre des représentants.

-Les partis de l’opposition ont déposé, lundi, un recours devant le Conseil constitutionnel contre la Loi de finances 2013. Abdellatif Ouahbi, président du groupe PAM à la Chambre des représentants, a indiqué que le principal point de ce recours concerne l’illégalité de l’utilisation par le gouvernement de l’article 77 de la Constitution pour le rejet des amendements de l’opposition, notamment celui portant sur la désignation de 2.000 postes d’emploi des postes budgétaires prévus par la Loi de finances 2013 pour le recrutement des diplomés chomeurs.

+AL KHABAR+:.
-Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants déposent un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester la Loi de Finances 2013 en raison du refus par le gouvernement des amendements de l’opposition, notamment celui visant à consacrer 10 pc des postes d’emploi actuels aux diplomés chomeurs signataires du procès-verbal du 20 juillet, puisque l’Exécutif a fait usage de l’article 77 de la Loi fondamentale pour rejeter ces amendements.

-Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants « dévoile » les noms de ses députés absentéistes. Le parti de la Lampe a décidé de publier sur le site électronique du groupe la liste de ses parlementaires qui participent aux séances plénières hebdomadaires des questions orales, aux séances mensuelles de politique générale et aux réunions des commissions parlementaires à la 1ère Chambre.

-Istiqlal: Les partisans de Abdelouahed El Fassi intentent une action en référé pour l’arrêt de la tenue de la session du conseil national du parti prévu le 11 janvier. Des sources ont indiqué que suite au report de l’examen par le tribunal de première instance de Rabat de la plainte déposée pour l’invalidation de l’élection de Hamid Chabat à la tête du parti par le courant pro-El Fassi, ce dernier a intenté une action en référé pour réclamer la suspension de la tenue de la prochaine session du conseil national du PI.

-Nouveau rebondissement dans le bras de fer SDJ-Ramid: Le Syndicat démocratique de la justice a mis en doute, dans un communiqué rendu public, les positions du ministre de la Justice vis-à-vis des constantes de la nation et de l’intégrité territoriale du Royaume, l’accusant d’avoir renié les citiyens marocains des provinces du sud.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *