Revue de presse marocaine du 01/12/2015

0 commentaires, 01/12/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés mardi 01 décembre 2015 :

Le Matin.:

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, est arrivé lundi en fin de matinée sur le site de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21). A son arrivée, le Souverain a été accueilli par le président français François Hollande et le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon. Plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement prennent part à cette conférence en vue de parvenir à un accord à la fois équilibré, ambitieux et contraignant en vue d’assurer un meilleur avenir de la planète.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé lundi une allocution à la 21ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques, qui se tient à Paris. Le Souverain a affirmé que la conférence de Paris « nous offre l’opportunité de consolider un instrument juridique global, opérationnel, équilibré et universel, qui permettra de limiter le réchauffement climatique en deçà de deux degrés Celsius et de tendre vers une économie décarbonée ». « L’objectif de 42 pc qui avait été fixé pour la part des énergies renouvelables, dans la réponse à apporter à nos besoins en 2020, a récemment été porté à 52 pc à l’horizon 2030 », a aussi indiqué SM le Roi.

L’Opinion.:

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a souligné, dans un rapport présenté lors de sa session ordinaire, la nécessité de réaliser en amont des études préalables du mode de gestion le plus opportun du service public: recourir à une gestion directe, faire appel à une régie directe gérée de manière autonome ou établir un contrat de gestion déléguée ou un contrat de partenariat public-privé. Dans le cas du choix de la gestion déléguée comme mode de gestion du service public, le CESE recommande d’entreprendre une analyse sur la forme la plus appropriée: concession, affermage, contrat de gestion ou de service.

– Les réserves internationales nettes se sont établies à 219,6 milliards de dirhams (MMDH) au 20 novembre 2015, en hausse de 23,9 pc en glissement annuel, a annoncé Bank Al-Maghrib (BAM). D’une semaine à l’autre, ces réserves ont connu une hausse de 0,4 pc, a précisé BAM qui vient de publier ses indicateurs hebdomadaires. Durant la période allant du 19 au 25 novembre 2015, la Banque centrale a injecté un montant de 20,5 MMDH, répartis entre les avances à 7 jours sur appel d’offres, à hauteur de 7 MMDH, et les opérations de prêts garantis accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME à hauteur de 13,5 MMDH.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Sur un parc total de 40.000 grands taxis, 8.000 ont bénéficié d’une prime à la casse versée par le gouvernement. Les professionnels semblent ne pas se prendre d’engouement pour l’opération du renouvellement des grands taxis. Ils réclament une prime de 100.000 DH au lieu de 80.000 DH, selon Mohamed Herrak, secrétaire général du Syndicat des grands taxis affilié à la CDT. Le coût total de l’opération est estimé à plus de 3 milliards DH. Il reste 11 mois supplémentaires pour renouveler les 32.000 grands taxis vétustes qui sillonnent les routes.

– Le maire de la ville de Rabat, Mohamed Sadiki, a déclaré que le conseil de la ville étudie « d’autres formes de sabots moins contraignants pour les citoyens », citant à titre d’exemple le sabot japonais, un cadenas qui se fixe sur la serrure de la porte du conducteur lui rappelant qu’il doit régler quelque chose à la commune sans pour autant l’immobiliser. Sadiki a affirmé que l’amélioration des recettes fiscales de la commune, la maîtrise des dépenses, l’amélioration de l’accueil des habitants de Rabat au sein des bureaux dépendant de la commune et le transport en commun constituent des priorités pour le conseil. (Entretien).

Al Bayane.:

– Entrée en vigueur aujourd’hui de la libéralisation des prix des produits pétroliers. L’Etat lève sa main sur le secteur des hydrocarbures et laisse la place au libre jeu de l’offre et de la demande. Les prix à la pompe seront désormais fixés par les opérateurs du secteur qui sont invités à mettre sur le marché des produits pétroliers de qualité conformes aux standards et des quantités suffisantes pour couvrir les besoins du marché local. Dorénavant, le gouvernement se contentera de contrôler juste la sécurité, le bon approvisionnement du marché et la bonne qualité des produits pétroliers importés (raffinés ou non).

– La sociologue et féministe Fatima Mernissi a rendu l’âme lundi 30 novembre. Elle avait 75 ans. Professeur de sociologie à Rabat, militante des droits de l’Homme, Fatima Mernissi refusait le piège d’une prétendue incompatibilité entre islam et démocratie. Sociologue et écrivain de renom, elle mène en parallèle un combat pour l’égalité et l’émancipation de la femme.

L’Economiste.:

– Africités : le continent trace ses priorités à l’horizon 2063. En 2063, le continent africain compterait 1,6 milliard d’âmes, 25 de ses pays seraient parmi les plus pauvres du monde avec des difficultés énormes (famines, criminalité , terrorisme, immigration). C’est le scénario catastrophe, mais bien réel, présenté dans le cadre du 7e sommet Africités 2015, qui se tient du 29 novembre au 3 décembre à Johannesburg (Afrique du Sud). Pour y remédier, les gouvernements locaux doivent travailler, s’unifier, créer des passerelles au lieu de murs qui séparent les pays. Le but étant de mettre en œuvre des stratégies communes, transparentes et efficaces, au profit des citoyens africains.

– Le Maroc, prochain hôte de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), a réaffirmé ses options. Parmi ses objectifs, conquérir l’indépendance énergétique par l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Il s’engage sur plusieurs fronts à travers la mise en place d’un paquet de réformes en 2016. A travers ces dispositions, le Maroc tend à devenir un modèle en termes de transition énergétique en Afrique. « Depuis la prise de conscience de l’urgence climatique à Rio en 1992, le Royaume a résolument inscrit sa politique volontariste en matière de développement durable et de protection de l’environnement », affirme SM le Roi Mohammed VI dans une allocution, dont lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid, à la 21ème Conférence de l’ONU sur les changements climatiques qui se tient à Paris.

Libération.:

– Croissance verte: cité en exemple, le Maroc peut mieux faire. Dans un article publié dernièrement sur son site Internet, la BM estime qu’en se dotant de stratégies de croissance verte dans différents secteurs, le Maroc est devenu un exemple à l’inverse de nombreux pays qui épuisent leurs ressources naturelles et qui se trouvent aux prises avec les problèmes que le changement climatique ne fait qu’exacerber. La vision marocaine d’une croissance verte et solidaire repose sur une meilleure gestion des ressources naturelles pour créer davantage d’emplois, de valeur et de bien-être avec les atouts disponibles, ont indiqué les experts de cette institution de Bretton Woods.

– Environ 8 pc de Marocains sont touchés par les maladies auto-immunes rares, selon les participants à la 5e journée de l’auto-immunité qui s’est déroulée à Casablanca sur les maladies rares et maladies auto-immunes et systémiques. Parmi ces maladies, il y a lieu de citer les vascularites qui s’attaquent aux parois des vaisseaux sanguins, la sclérodermie se manifestant notamment par un durcissement de la peau, les cryoglobulinémies dues à des protéines anormales 1et endommagent tous les organes, indiquent les spécialistes et chercheurs lors de cette rencontre organisée par l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques.

Assabah.:

– La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) s’est dite stupéfaite des assertions du Syndicat national de la presse marocaine, qui l’a accusée d’avoir bloqué le versement d’une aide que le ministère de la Communication a affectée au profit des journalistes. Dans un communiqué, la Fédération a exprimé sa disposition à « établir un dialogue sérieux avec un partenaire sérieux » dans le but d’améliorer les conditions du personnel du secteur de la presse.

– Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental, a appelé le gouvernement à institutionnaliser le dialogue social. Il estime que le dialogue doit être organisé selon des agendas clairs et acceptables par les parties afin qu’il permette de parvenir à des conventions sociales qui favoriseraient le progrès et maintiendraient la paix sociale dans le pays.

Al Alam.:

– La première édition du Sommet sino-africain des entrepreneurs, un évènement tenu sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI à Marrakech, a remporté un succès éclatant et a connu une participation spécifique et des investissements prometteurs. Cette rencontre a été l’occasion pour le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, de mettre en place, dans le cadre du Plan d’accélération industrielle, une stratégique particulière permettant de drainer des investissements industriels chinois au Maroc et de rencontrer les responsables des groupes industriels de ce pays d’Asie de l’Est.

Al Haraka.:

– Dans une allocution dont lecture a été donnée par S.A.R. le Prince Moulay Rachid, adressée lundi à la 21ème Conférence sur les Changements climatiques qui se tient à Paris, SM le Roi Mohammed VI a rappelé la politique des barrages, « choix pionnier et visionnaire mis en œuvre depuis le début des années 60 par Notre Auguste Père, feu Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu Le garde en Sa Sainte miséricorde ».

– Le gouvernement burundais a salué, dimanche à Johannesburg, le leadership solidaire et agissant de SM le Roi Mohammed VI envers le continent africain. « Cet engagement de la plus haute autorité du Royaume du Maroc en faveur de l’Afrique, n’a ni frontière ni limite », a indiqué Jeanne d’Arc Kagayo, ministre burundaise du Développement communal, en marge du 7ème Sommet africain des gouvernements locaux « Africités 2015 », à Johannesburg.

Al Massae.:

– Selon des sources bien informées, la Cour des comptes s’apprête à rendre public dans les prochains jours un rapport sur les « contentieux judiciaires » vis-à-vis de l’Etat, dans lequel elle révèlerait des défaillances sur le mode de gestion des litiges des particuliers avec l’Etat, dans lesquels des milliards de dirhams sont perdus à cause du non-respect de la procédure en vigueur pour le recouvrement de cet argent.

– Les centrales syndicales brandissent à nouveau la carte de la grève générale. Après la marche de protestation organisée dimanche à Casablanca, quatre centrales syndicales, à savoir l’Union marocaine du travail, la Confédération démocratique du travail, l’Union général des travailleurs au Maroc et la Fédération démocratique du travail, ont lancé un appel pour une participation massive à une grève nationale, jeudi 10 décembre, au sein de la fonction publique et des collectivités locales

Akhbar Al Yaoum.:

– Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a indiqué que la qualité du logement n’a pas été une priorité par le passé, notant que l’accent était mis sur la quantité au détriment de la qualité. S’exprimant lors d’une conférence organisée dernièrement à Rabat, il a indiqué que le Maroc a réussi à réduire le déficit en matière de logement accumulé durant les derniers 20 ans, notamment après le lancement du logement social. Ce déficit est ainsi passé de 840 mille unités en 2012 à 500 mille actuellement.

– Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres a lancé lundi un programme pour permettre aux étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur, aux stagiaires inscrits dans les établissements de formation professionnelle, au corps enseignant des établissements universitaires ainsi qu’aux formateurs de la formation professionnelle de bénéficier de « tablettes » à des prix avantageux. Ce projet « citoyen » bénéficiera à près d’un million d’étudiants, selon le ministre Lahcen Daoudi.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a souligné, lundi à Paris, que la 21ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques (COP21) offre l’opportunité de consolider un instrument juridique global, opérationnel, équilibré et universel, qui permettra de limiter le réchauffement climatique en deçà de deux degrés Celsius et de tendre vers une économie décarbonée. Dans une allocution lors de la séance inaugurale de la COP21, dont lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid, en présence du Souverain, SM le Roi a affirmé qu’un « consensus international authentique et inclusif s’impose et passe nécessairement par notre soutien à une appropriation effective de l’Action Climat par les pays en développement ».

– La libéralisation des prix des hydrocarbures entre en vigueur à partir d’aujourd’hui. L’Etat lèvera sa main mardi sur les hydrocarbures de manière définitive. Cette libéralisation constitue un précédent dans le traitement par l’Etat du dossier énergétique, et ouvre la voie à une nouvelle approche en matière de gestion de ce secteur vital et sensible pour le consommateur marocain.

Attajdid.:

– Le gouvernement s’apprête à valider un nouveau projet de loi sur l’asile offrant des garanties légales et administratives aux réfugiés et aux demandeurs d’asile au Maroc. Selon des sources du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, ce projet, présenté par le gouvernement, a été élaboré en coordination avec la délégation interministérielle aux droits de l’Homme. Cet effort a débouché sur trois projets de lois sur la migration, l’asile et la traite des êtres humains, selon les mêmes sources.

– Le projet de loi relatif à la Bourse des valeurs, aux sociétés de Bourse et aux conseillers en investissement financier, soumis à la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants. Ce projet stipule entre autres l’établissement de deux marchés, un principal et un autre alternatif qui sera dédié aux PME, avec des conditions d’accès conformes aux spécificités de ces entreprises.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Lors de la clôture des travaux de son Conseil tenu à Luanda les 27 et 28 novembre, l’Internationale socialiste a consacré la rupture totale avec les thèses séparatistes pour adopter une nouvelle approche et un discours inédits au sein de cette organisation. Les manœuvres de la délégation séparatiste ne sont pas parvenues à pousser le conseil de l’Internationale socialiste à « appuyer le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ».

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté, à l’issue de sa 56ème session ordinaire tenue jeudi à Rabat, son rapport sur les changements climatiques. Lors de cette session, tenue sous la présidence de son président Nizar Baraka, le Conseil a adopté son projet de rapport sur les changements climatiques, objet d’une auto-saisine, indique un communiqué du CESE. Ce projet propose des recommandations destinées à intégrer le risque climatique au niveau de la conception des politiques publiques nationales et de réorienter les politiques sectorielles en fonction de l’évolution des vulnérabilités climatiques des territoires, souligne le communiqué.

Rissalat Al Oumma.:

– Les banques islamiques auraient un début difficile au Maroc. Des experts internationaux ont estimé que le démarrage des banques islamiques en 2016 sera difficile, d’autant plus que l’autorisation de deux ou trois banques ne serait pas en mesure de répondre aux demandes de financement et aux besoins des personnes souhaitant bénéficier de ces services.

Al Mounaataf.:

– Pour accompagner la libéralisation des prix des hydrocarbures, le Conseil de la concurrence va adopter des mesures répressives sanctionnant tout manquement aux règles de la concurrence loyale. Le Conseil a affirmé que sa mission consiste à accompagner la libéralisation et à veiller à ce que son objectif soit atteint dans le cadre de la concurrence loyale entre les sociétés.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *