Revue de presse marocaine du 01/11/2012

0 commentaires, 01/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Les fortes précipitations derrière l’écroulement de cinq maisons menaçant ruine à Casablanca: L’hécatombe continue à l’ancienne médina. La série meurtrière des habitations menaçant ruine continue à faire des ravages. Cinq effondrements en moins de 48 heures ont eu lieu à Casablanca. Aujourd’hui, rien ne laisse entrevoir la fin du drame. Les prévisions météorologiques annonçant de fortes pluies durant les prochains jours, les habitants de l’ancienne médina de Casablanca vivent, la peur au ventre, sous la menace de nouveaux effondrements.

+LIBERATION+:.
-Le gouvernement Benkirane manque de courage politique: la réforme des retraites renvoyée aux calendes grecques? « Les scénarios sont prêts mais la réforme du système ne se fera qu’en 2013 ». Les propos de Idriss Azami Idrissi, ministre chargé du budget, sont on ne peut plus clairs. Le même Azami a annoncé qu’une réunion de la commission nationale chargée de la réforme des retraites se tiendra incessamment afin de concilier les points de vue des différents partenaires avant de présenter le rapport final au Chef du gouvernement. Des propos que ne semblent pas partager Larbi Azzaoui, président de la Fédération des associations nationales des retraités du Maroc (FANRM), qui reste pessimiste sur cette question. D’après lui, l’éventuelle réunion de ladite commission ne sera qu’une réunion de plus puisque les conditions nécessaires à la finalisation d’un accord ne sont pas encore réunies.

+L’ECONOMISTE+:.
-ONE: crash financier. L’Office national de l’électricité (ONE) traverse une véritable crise financière avec la plupart de ses indicateurs au rouge. L’Office, dirigé par Ali Fassi Fihri, affiche une perte de 3,7 milliards DH, soit la pire performance des entreprises et établissements publics. Des chiffres qui devraient probablement interpeller les parlementaires lors des discussions pour le budget. Le résultat d’exploitation pour sa part est déficitaire à plus de 2 milliards DH, alors que le trou de trésorerie s’élève à 5,2 milliards DH. La situation préoccupe sérieusement la tutelle qui planche sur un contrat-programme.

-L’assurance agricole étendue à la production fruitière. C’est confirmé. Le lancement d’un nouveau produit d’assurance multirisques en faveur de l’arboriculture fruitière et de l’olivier est pour bientot. Le ministère de l’Agriculture vient d’y mettre les dernières touches avec la Mutuelle Agricole marocaine d’assurances (MAMDA). L’objectif est de déployer le produit dès cette campagne 2012-2013.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Projet de loi de Finances 2013: Démocratiser l’accès aux soins, une priorité. Depuis sa nomination en tant que ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi, a pris de nombreuses mesures afin d’améliorer l’accessibilité aux soins, de mettre à niveau les hopitaux publics et d’instaurer une politique rationnelle du médicament. La nouvelle stratégie du secteur de la santé pour la période 2012-2016, déclinée lors de la présentation par l’argentier du Royaume du projet de loi de Finances 2013, vient appuyer ces mesures en visant à consacrer les principes de droit à la santé pour tous. Cette stratégie sera articulée autour de quatre principaux axes, à savoir le renforcement de la disponibilité des soins hospitaliers, l’amélioration de la gouvernance du secteur de la santé, la mise en Âœuvre de la couverture médicale de base et le développement du programme de veille sanitaire et de lutte contre les maladies.

+AL BAYANE+:.
-Prisons marocaines: Le CNDH dénonce les traitements inhumains. La gestion et le fonctionnement des établissements pénitentiaires au Maroc sont marqués par le recours excessif à des mesures disciplinaires et ce en l’absence ou l’insuffisance d’un controle effectif et régulier par les mécanismes administratifs et judiciaires ad hoc. Selon un rapport thématique du CNDH, ces pratiques s’inscrivent dans le cadre de la stratégie poursuivie par la Délégation générale de l’Administration pénitentiaire, laquelle privilégie la politique sécuritaire au détriment de la sécurité des détenus.

+AL MASSAE+:.
-Plusieurs quartiers de la ville de Casablanca inondés suite aux pluies abondantes et les habitants des constructions menaçant ruine ont passé mardi une nuit blanche par crainte pour leurs vies, alors que la série des effondrements des maisons se poursuit. Face à cette situation alarmante, les victimes ont protesté contre l’atermoiement des autorités à trouver une solution à ce problème, surtout qu’aucun responsable local ou gouvernemental n’a pris la peine de leur rendre visite pour s’enquérir de leur condition de vie.

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, se retourne contre le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et planifie d' »enterrer » la Charte de la majorité: Des sources istiqlaliennes ont révélé qu’une commission composée de dirigeants du parti, dont Fouad Kadiri, Adil Douiri, Adil Benhamza et Abdelakader El Kihel, se penche actuellement sur la réalisation d’un mémorandum dont l’une des grandes lignes porte sur l’élaboration d’une nouvelle Charte de la majorité pour surmonter la faiblesse de son rendement et le manque de cohésion et de cohérence ayant marqué ses positions à plusieurs occasions.

-Les USFPéistes à la Chambre des représentants tirent à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane et qualifient de « bricolage » son projet de loi de Finances 2013 en raison du manque de cohérence au niveau de plusieurs propositions à caractère socio-économique.

+AL KHABAR+:.
-Les habitants des maisons menaçant ruine à l’ancienne médina de Casablanca manifestent après l’effondrement d’une nouvelle habitation. Ils ont organisé, mercredi, une marche vers l’arrondissement de Moulay Youssef, appelant à satisfaire leurs revendications et menaçant de hausser le ton en cas d’atermoiement de la part des autorités.

-Le Syndicat démocratique de la Justice (SDJ) invite Mustapha Ramid, ministre de la Justice, à une conférence de presse ce jeudi à Casablanca, suite à celle tenue récemment par le ministre, pour faire éclater la vérité sur les événements ayant marqué le sit-in observé par les greffiers à Ifrane, notamment l’agression dont a été victime le SG du syndicat, Abdessadek Saaidi. Selon plusieurs sources, le SDJ devrait projeter des vidéos qui mettront à nu les allégations de Ramid.

-Le gouvernement fait appel aux FAR pour faire face à l’invasion des criquets, après que la FAO ait mis en garde certains pays, dont le Maroc, contre une éventuelle invasion de criquets pèlerins. Des sources ont indiqué que des équipes d’intervention et d’importants équipements logistiques ont été mobilisés pour faire face à cette invasion.

-Des syndicats des collectivités locales annoncent une grève nationale les 21 et 22 novembre, ponctuée d’un sit-in devant le siège du parlement en guise de protestation contre la décision du gouvernement d’opérer des prélèvements sur les salaires des grévistes. Les centrales syndicales envisagent également un arrêt de travail chaque vendredi de 10h à 12h durant tout le mois de novembre.

+ASSABAH+:.
-Arrestation en Allemagne de Fouad Cherouali, un Français d’origine marocaine, recherché par six services de renseignements pour ses liens présumés avec des groupes terroristes proches d’Al-Qaïda et son implication dans les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca.

-Le Délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Hafid Benhachem, réfute les allégations de torture par brûlure dans les prisons, faisant savoir que les cas recensés sont isolés. Le Délégué général a également indiqué que son administration a pris des mesures disciplinaires à l’encontre de plus de 250 fonctionnaires.

-Des habitants de l’ancienne médina de Casablanca paralysent le trafic à l’avenue Moulay Youssef: Ils ont organisé une marche de protestation après l’effondrement de deux maisons qui a causé la mort de deux personnes et saisi la visite du Souverain à la métropole pour réclamer la satisfaction de leurs doléances tout en appelant à trouver des solutions au problème de leurs maisons menaçant ruine, devenues de véritables bombes à retardement.

-Le Rassemblement national des indépendants (RNI) appelle à l’organisation des élections communales durant l’été 2013. Salaheddine Mezouar, Président du parti, a confié à ses proches que le RNI souhaite que les élections communales soient tenues l’été prochain, faisant savoir qu’il est dans l’intérêt du Maroc, qui dispose désormais d’une Constitution démocratique, d’achever son processus électoral afin d’élire des institutions légitimes et de nouveaux responsables des collectivités locales.

-Said Ameskane, SG par intérim du MP, annonce qu’il ne se portera pas candidat à la direction du parti contrairement aux informations véhiculées par certains médias et sites électroniques, ajoutant que ces allégations ont pour objectif de saboter l’action qu’il mène à la tête de cette formation.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les Istiqlaliens en colère contre le PJD à cause du projet de loi de Finances 2013. Ils ont exprimé leur ire pour le fait de ne pas avoir reçu de données sur ledit projet avant sa présentation devant le Parlement. Par ailleurs, le Comité exécutif du parti de la Balance compte, lors de ses réunions dans les prochains jours, élaborer un mémorandum sous forme de propositions pour le développement de l’action du gouvernement et Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, déclare que « la Charte de la majorité ne m’engage pas ».

-La majorité unifie ses amendements concernant le projet de loi de Finances 2013: Des préparatifs sont actuellement en cours pour l’annonce de la mise en place d’une commission représentant les groupes parlementaires de la majorité à la Chambre des représentants, qui aura pour charge de rapprocher les points de vues autour du projet de budget dans la perspective de l’élaboration d’amendements communs.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Prélèvement sur les salaires des grévistes: des groupes parlementaires dénoncent la solidarité du gouvernement avec le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid. Ainsi, le groupe fédéral à la Chambre des Conseillers a dénoncé cette mesure prise sans concertation avec les syndicats en vue de ne pas mécontenter le ministre, et le groupe socialiste à la Chambre des représentants indique que cette situation pose plusieurs interrogations préoccupantes sur le respect des libertés et le droit de manifester vu les interventions musclées des forces de l’ordre contre les greffiers.

-Des acteurs politiques et des syndicalistes qualifient d’anticonstitutionnelle les impots qui seront instaurés pour contribuer à l’effort de solidarité sociale: Ils accusent le Chef du gouvernement de vouloir attiser la tension entre les différentes couches sociales, à travers l’instauration de nouveaux impots sur les revenus de la couche moyenne pour le financement du Fonds d’appui à la cohésion sociale.

+ATTAJDID+:.
-Les 23 aéroports du Maroc sous la menace de la suspension de l’utilisation des scanners à rayons X pour l’inspection des bagages à cause du refus de leur maintenance par les techniciens de la navigation aérienne, et la direction de l’aviation civile souligne que l’ONDA doit chercher d’autres mesures alternatives.

-Des renforts sécuritaires et les acteurs sahraouis des droits de l’Homme se préparent à manifester en prévision de la visite à Laâyoune de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, et les différents responsables marocains, dont des parlementaires et des leaders de partis politiques, expriment unanimement l’attachement du Maroc à sa souveraineté sur son Sahara et son engagement à parvenir à une solution politique à ce conflit artificiel.

+AL ALAM+:.
-Les leaders des partis politiques réaffirment à l’unisson lors d’une rencontre dans la nuit de mardi à mercredi avec l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, la nécessité de parvenir dans les plus brefs délais à une solution politique consensuelle à la question du Sahara, et le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat affirme qu' »il n’y a point de solution à ce conflit que dans le cadre du plan d’autonomie sous souveraineté marocaine ».

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-La Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT) dénoncent la décision du gouvernement relative aux prélèvements sur les salaires des grévistes, estimant qu’elle ne repose sur aucune légitimité. Dans un communiqué conjoint, la CDT et la FDT ont également condamné la restriction systématique par le gouvernement et certains employeurs des libertés syndicales.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministère de la Justice décide officiellement de procéder aux prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes: Il a dans ce cadre promulgué une note dans laquelle le département de Mustapha Ramid explicite tous les aspects inhérents à cette mesure.

-Collectivités locales: Trois syndicats, en l’occurrence l’Organisation démocratique des collectivités locales, la Fédération nationale des ouvriers et des fonctionnaires des collectivités locales et le syndicat indépendant des collectivités locales s’apprêtent à observer, les 21 et 22 novembre prochains, une grève nationale de 48 heures, un sit-in devant le siège du Parlement et l’arrêt de travail pour une heure chaque vendredi du mois de novembre en guise de protestation contre la décision d’opérer des ponctions sur les salaires des fonctionnaires grévistes. Les trois syndicats menacent même d’observer un mouvement de grève d’une durée d’un mois.

+AL MOUNAATAF+:.
-Divergence des vues sur les scénarii pour la réforme des régimes de retraite au Maroc et le gouvernement continue à patauger dans des réformes partielles au lieu de se pencher sur une réforme globale surtout que les Caisses de retraite sont au bord de la faillite. Face à cette situation, les syndicalistes et le Patronat ont réitéré leur appel pour l’accélération de la finalisation du rapport de la commission technique chargée du suivi de la réforme de ces régimes.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-L’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, élargit le cercle du dialogue pour inclure les habitants des provinces du Sud. Ross s’est rendu, mercredi, à Laâyoune pour une première visite du genre en vue de s’enquérir de la situation sur le terrain et rencontrer plusieurs personnalités issues de la région, dont des responsables locaux, des parlementaires, des élus et des représentants de la société civile.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *