Revue de presse marocaine du 01/10/2015

0 commentaires, 01/10/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés jeudi 1er octobre 2015:

Le Matin.:

– Suite à leur réunion avec le Chef de gouvernement, tenue lundi dernier, les partis politiques marocains se disent prêts à œuvrer ensemble pour faire face aux démarches hostiles à l’intégrité territoriale du Royaume de la part de certains partis politiques suédois. Réunissant leurs bureaux politiques, les partis, majorité et opposition, ont rendu publics des communiqués dénonçant « une agression contre la souveraineté du Royaume et contre le peuple marocain ».

– Dix pèlerins marocains sont décédés et huit autres ont été blessés dans le drame de la bousculade de Mina, indique mercredi le ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Un communiqué du ministère précise que 29 autres pèlerins sont portés disparus, rappelant que S.M. le Roi avait donné Ses Hautes Instructions pour suivre les cas des pèlerins marocains blessés dans la bousculade de Mina, notamment en ce qui concerne l’établissement du sort des portés disparus. Le ministère fait savoir que les autorités marocaines compétentes sont en contact permanent avec les familles des victimes de ce drame afin de les informer, aussitôt reçues des informations précises et confirmées, et actualiser la liste des pèlerins marocains blessés publiée sur le site www.diplomatie.ma.

Libération.:

– Les membres du bureau politique de l’USFP, tenu lundi dernier, ont vivement condamné le projet suédois visant à redonner vie à un corps agonisant, dit pseudo « rasd », n’ayant aucune existence juridique et effective. Juste une chimère fabriquée par les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc et qui consolide l’attitude insensée de certains pays dont plusieurs sont revenus sur leur position. Et ce, après avoir pris acte du vide du projet séparatiste et son exploitation ignoble du conflit régional. Lequel n’a fait que prolonger les souffrances des habitants des camps de Tindouf, pris en otages par l’Etat algérien et une junte au service des séparatistes.

– Le Maroc sera le premier dans sa région à bénéficier des financements de la Banque européenne d’investissement (BEI) en monnaie locale, a fait savoir le vice-président de la BEI, Roman Escolano. « La BEI a l’intention de passer à des interventions de financement sur le marché marocain en monnaie locale. C’est un programme très important dans la mesure où il mettrait le Maroc en position privilégiée par rapport à d’autres partenaires non européens de la BEI », a indiqué Roman Escolano dans un entretien à la presse.

L’Opinion.:

– Tant qu’il s’agira de défendre la justesse de sa première cause nationale, le Maroc ne manquera pas de mettre tout à profit pour le rappeler, à qui veut voir, entendre et savoir. Si le projet-aventure, puéril et irréfléchi du gouvernement suédois de reconnaître la fantomatique « Rasd » arrivait à être adopté, les relations entre les deux pays en pâtiraient indubitablement et, comme une tâche d’huile, ne se limiteraient point aux seules sphères politiques et diplomatiques. Les échanges économiques subiraient alors un coup de frein bien marqué.

– Le premier président de la Cour des comptes a annoncé que les juridictions financières ont commencé à recevoir les déclarations des mandataires des listes et des candidats aux élections générales des conseils préfectoraux et provinciaux (17 septembre) sur l’état de leurs dépenses au cours de la campagne électorale, depuis le premier jour suivant la proclamation des résultats du scrutin.

Aujourd’hui le Maroc.:

– A quelques heures des élections de la Chambre des conseillers, le torchon brûle entre les centrales syndicales. Et pour cause, l’Union marocaine du travail (UMT) et la Confédération démocratique du travail (CDT) ont saisi le ministère de l’Intérieur contre le relais syndical du Parti de la justice et du développement (PJD). « Nous avons adressé avec l’UMT un courrier au ministère de l’Intérieur concernant le symbole électoral utilisé par l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) qui ressemble pratiquement à l’identique au symbole du PJD. Une similitude qui est de nature à créer une confusion chez les électeurs », explique Abdelkader Zaer, secrétaire général adjoint de la CDT.

– Après plusieurs mois de négociations, le Maroc et les Pays-Bas sont finalement parvenus à un nouvel accord sur les allocations sociales. Selon un communiqué du ministère néerlandais des Affaires sociales, cet accord prévoit de nouvelles propositions de la part du gouvernement néerlandais et une période de transition plus longue pour la mise en œuvre des amendements convenus. Les nouvelles dispositions de l’accord s’appliqueront aux nouveaux requérants à partir du 1er janvier 2016.

Al Bayane.:

– C’était la dérive de trop, ou presque! En envisageant de reconnaître l’entité fantoche, le pseudo (RASD), le gouvernement de Stockholm semble ramer à contre-courant de la communauté internationale. Pour certaines analyses, la position des instances politiques suédoises est inédite en Europe, car aucun pays du Vieux continent n’a jamais pensé un seul instant procéder de la sorte. Encore pis, cette position dénote une ignorance en géopolitique et des véritables dessous de ce conflit artificiel qui date de plusieurs années.

– Le projet de loi du gouvernement suédois visant à reconnaître la fantomatique « rasd » participe « d’une démarche malavisée » qui peut avoir des « conséquences incalculables » sur la sécurité et la stabilité régionales, a déclaré, mardi, Peter Pham, directeur de l’Africa Center relevant du prestigieux think tank Atlantic Council. « Il s’agit là d’une démarche malavisée et mal-informée de la part de la Suède qui s’engage ainsi dans une approche diplomatique futile sans aucune prise réelle sur la réalité sur le terrain et qui risque de déclencher des conséquences incalculables », a souligné cet éminent expert US des questions africaines.

L’Economiste.:

– Impôt sur le revenu: Les hauts salaires dans le viseur. Le gouvernement prévoit de compenser la suppression de la contribution de solidarité, dont les recettes alimentent le Fonds de cohésion sociale, par une révision de la grille de l’impôt sur le revenu. Un réaménagement de la grille de l’IR serait donc prévu dans le projet de loi de finances 2016. Des changements devraient toucher non seulement les tranches de salaires élevées mais également celles intermédiaires. Une hausse du taux marginal de 38 pc à 39 voire 40 pc serait sur la table.

– Compétitivité: Sur 140 économies mondiales, le Maroc est classé 72ème et premier dans sa région, selon le Rapport du World Economic Forum (WEF) publié ce mercredi. Même s’il a progressé sur l’essentiel de la douzaine de critères retenus, il traîne quelques grosses faiblesses. On n’est pas bon du tout sur le marché du travail (123ème sur 140 pays) et sur le critère de la formation/éducation (106ème).

Al Ahdath Al Maghribia.:

– L’expert britannique en droit international George Ballington a affirmé que la position de la Suède qui s’apprête à soutenir un projet séparatiste sur la question du Sahara va à l’encontre de l’esprit du processus onusien de paix engagé pour trouver « une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable ». De son côté, l’universitaire français, Christophe Boutin, a indiqué que la position de la Suède qui s’apprête à adopter un texte visant à reconnaître la fantomatique « rasd » s’inscrit en grand écart par rapport à la Politique Etrangère et de Sécurité Commune (PESC) de l’Union européenne. Une telle reconnaissance perturberait certainement la PESC de l’Union européenne, dont la Suède est membre, a souligné le politologue français, notant que les pays de l’UE s’efforcent d’éviter les trop grands écarts en matière de politique étrangère.

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et la présidente de la chambre des Lords britannique, la baronne Frances D’Souza, ont exprimé leur volonté de renforcer le partenariat bilatéral dans différents domaines. Un communiqué du département du chef du gouvernement a indiqué, mardi, que les deux responsables ont de même, salué lors de leurs entretiens mardi à Rabat, l’amitié profonde et séculaire qui unit le Maroc et le Royaume-Uni, ainsi que le niveau de coopération entre les deux pays. La présidente de la chambre des Lords britannique, qui effectue, du 28 septembre au 1er octobre, une visite de travail au Maroc, s’est félicitée du climat dans lequel se sont déroulées les dernières élections marocaines et les perspectives qu’elles ouvrent pour la poursuite de la mise en oeuvre du processus de réformes et le renforcement du développement économique et social dans le Royaume.

Al Massae.:

– Les partis politiques marocains ont condamné la position de la Suède hostile à l’intégrité territoriale du royaume, après la réunion des leaders de ces partis avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Les partis politiques marocains se sont mobilisés pour faire face au plan de la Suède pour reconnaître la fantomatique rasd.

– Le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, se présentera, le 14 octobre prochain, devant la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, pour la discussion de la politique monétaire et financière de cette institution, a indiqué une source informée au journal. C’est la deuxième fois qu’un gouverneur de la Banque centrale se présente devant le Parlement, après celle qui date de 1995.

Akhbar Al Yaoum.:

– Dans Son discours adressé au « Sommet des dirigeants sur la lutte contre l’EIIL et l’extrémisme violent », dont lecture a été donnée, à New York, par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, SM le Roi Mohammed VI a tracé les grandes lignes de la stratégie marocaine en matière de lutte contre ce fléau. Pour juguler la montée du terrorisme, SM le Roi souligne la nécessité de « s’appuyer sur une volonté collective forte et sur une coopération et une coordination bilatérales et régionales dans la conduite des actions opérationnelles sur le terrain ». Le Souverain prône également « une combinaison de stratégies nationales intégrées ».

– Le 2ème Sommet international des villes intelligentes en Afrique du Nord, qui aura lieu les 6 et 7 octobre à Skhirat, sera l’occasion de partager les meilleures pratiques en vue d’améliorer la gestion des villes, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah. La deuxième édition de ce congrès international constitue un rendez-vous important d’échange et de partage sur les solutions innovantes et concrètes à adopter pour une meilleure qualité de vie en ville et sur les moyens d’améliorer les services publics à travers l’utilisation des innovations technologiques, a ajouté Benabdellah lors d’un point de presse consacré à la présentation de cet évènement.

Attajdid.:

– Le gouvernement a déposé devant le Parlement un projet visant le traitement du dossier des bâtiments menaçant ruine et l’organisation des opérations de réhabilitation urbaine. Le projet, soumis à la commission de l’intérieur à la Chambre des représentants, intervient au moment où des statistiques officielles relèvent l’existence de plus de 43.000 maisons ou habitats menaçant ruine recensés par le ministère de l’Intérieur en 2014, qui abritent plus de 141.000 familles, en particulier à Fès et Casablanca.

– Le secrétariat général du PJD a affirmé dans un communiqué, publié mardi dernier, que la question du Sahara marocain est une affaire de souveraineté et d’unité nationale. Dans ce sens, le parti, en tête de la coalition gouvernementale, souligne que toute atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume équivaut à une agression contre le Maroc et sa souveraineté et contre le peuple marocain.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le dernier rapport de la Caisse de compensation a souligné que les prix du sucre brut ont atteint, fin août dernier, leur plus bas niveau depuis 2009, une baisse qui serait due, selon des experts, à une production accrue. La baisse des prix au niveau du marché mondial du sucre ne profitera pas, ceci dit, au consommateur marocain, mais plutôt au budget du gouvernement qui va diminuer les subventions dédiées à cette matière.

Bayane Al Yaoum.:

– Les partis politiques et les centrales syndicales ont souligné, à l’occasion de la rencontre qu’ils ont tenue avec le chef du gouvernement, la nécessité de faire face politiquement, diplomatiquement et économiquement, à l’initiative suédoise se dressant contre le droit inaliénable du peuple marocain à son intégrité territoriale.

– La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, a plaidé, mardi à Rabat, pour le développement des outils permettant le renforcement de l’intégrité dans la gestion et l’administration des services liés à l’eau, avec l’implication effective de l’ensemble des acteurs concernés. L’intégrité dans le secteur de l’eau est, d’après Mme Afailal, un concept scientifique émergent et novateur, tourné avant tout vers l’amélioration des mécanismes et procédures de gouvernance en relation avec le secteur de l’eau. Ce concept repose sur trois grands piliers, en l’occurrence la transparence, la redevabilité et la participation, a-t-elle ajouté.

Assabah.:

– Le Maroc a reçu une invitation officielle de la Banque mondiale afin d’apporter son soutien à la reconstruction institutionnelle en Libye, Syrie et Irak, et ce lors d’une réunion tenue, mardi à New York, par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, avec le vice-président de la Banque mondiale pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord (MENA), Hafez Ghanem. Cette entrevue, tenue en marge de la 70ème Assemblée générale de l’ONU, s’est attardée sur la situation sécuritaire et politique au Moyen-Orient et son impact sur la croissance économique et les investissements dans la région.

– Le secrétaire général du parti du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser, a indiqué que les ministres du MP vont rester au gouvernement jusqu’à la fin de leurs mandats, écartant la possibilité d’un remaniement gouvernementale élargi. M. Laenser a ajouté que le seul changement opérable au niveau de son parti est celui concernant le poste de ministre de la Jeunesse et des sports. Le parti a un secrétaire général et des organes décisionnels légitimes qui, seuls, ont la latitude de délibérer sur la nature de la participation gouvernementale.

Al Alam.:

– Les Adouls du Maroc font grise mine et dénoncent la dégradation de leur situation. Les Adouls sont les notaires authentiques du Maroc, ayant exercé le métier depuis l’an 211 de l’Hégire, a souligné le président de l’Ordre national des Adouls, Mohamed Sassioui, lors d’une conférence de presse organisée mercredi à Rabat. M. Sassioui estime que les notaires « n’ont pas respecté le principe de bon voisinage » et qu’ils « ont été indignés par la soumission par les Adouls de propositions au ministère de la Justice et des Libertés dans le cadre de la réforme du système de la Justice ».

Assahra Al Maghribia.:

– La position de la Suède, qui s’apprête à adopter un texte visant à reconnaître la fantomatique « Rasd », est irresponsable et sa portée diplomatique restera des plus limitées, a affirmé M. Charles Saint Prot, directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris, tout en appelant les dirigeants suédois à ne pas s’engager dans une voie « qui ne peut que nuire à la paix et favoriser l’insécurité dans la région sahélo-saharienne, dont le polisario est l’un des éléments déstabilisateurs ».

– Le Maroc sera le premier dans sa région à bénéficier des financements de la Banque européenne d’investissement (BEI) en monnaie locale, a fait savoir le vice-président de la BEI, Roman Escolano. La maturité du marché marocain des capitaux, du système bancaire et la maîtrise des mécanismes de changes rendent cette approche désormais faisable, a souligné M. Escolano qui est en charge des activités maghrébines de la banque depuis le 1er septembre courant.

Al Haraka.:

– S.M. le Roi Mohammed VI a souligné qu’en matière de lutte contre le terrorisme, le Maroc a adopté une stratégie globale combinant la prévention contre les causes de l’extrémisme et la préservation de la sécurité et de la stabilité. En effet, dans Son discours adressé au  »Sommet des dirigeants sur la lutte contre l’EIIL et l’extrémisme violent », dont lecture a été donnée, mardi à New York, par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar, S.M. le Roi a relevé que grâce à la coordination et à la coopération entre les différents Services de sécurité nationaux et au renforcement et à la modernisation de son arsenal juridique, notre pays a réussi à apporter des réponses appropriées à l’évolution rapide des menaces terroristes. Le Souverain a également souligné que la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme doit s’insérer dans une approche participative et préventive, axée sur l’adhésion des citoyens aux efforts et aux mesures engagés par les institutions de l’Etat, tout en ajoutant à cet égard que le Maroc tient à renforcer les partenariats qui le lient à un certain nombre de pays dans le domaine sécuritaire pour faire face aux différentes menaces terroristes.

Al Mounaataf.:

– La date butoir, fixée par décret ministériel, du dépôt des candidatures pour les élections des membres de la Chambre des conseillers a mis en désarroi plusieurs candidats à cause de la brièveté du délai qui s’est achevé jeudi dernier. Selon des sources informées, plusieurs partis prenant part à ces échéances ont eu du mal à présenter des candidates femmes aux élections de la deuxième Chambre, prévues vendredi. Bien qu’un quota soit réservé aux femmes au sein des conseils élus, la majorité des partis concurrents proposent des candidats hommes plutôt que des femmes.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *