Revue de presse marocaine du 01/09/2012

0 commentaires, 01/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL MASSAE+:.
-Le Maroc se dirige vers une « crise du pain » et les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Les propriétaires des boulangeries, préoccupés par la flambée des prix, appellent le gouvernement à l’approvisionnement du marché en blé durant les prochains mois, surtout après les divers bulletins d’alerte publiés par plusieurs institutions internationales, notamment la FAO et la Banque Mondiale.

-Les services de police à Oujda en état d’alerte suite à des écrits sur les murs portant atteinte à de hauts responsables de l’Etat. Selon des sources informées, des inconnus ont récidivé vendredi soir après que les autorités locales aient effacé les premiers écrits découverts jeudi.

-Lahcen Haddad et Mohamed Ouzzine candidats en lice pour le poste de secrétaire général du MP, alors que le nom de Abdelkader Tatou, vice-président de la Chambre des Représentants commence fortement à circuler dans les coulisses du parti de l’épi, même s’il n’a pas encore manifesté officiellement sa volonté de se porter candidat.

-Réunion fin septembre du Conseil national de l’USFP. Selon des sources partisanes bien informées, cette réunion sera consacrée à la fixation d’une date définitive pour la tenue du 9ème congrès national du parti de la Rose.

+ASSABAH+:.
-Affaire de comportements frauduleux et de harcèlement de MRE: Incarcération de 22 agents de la douane et de la police à la prison de Nador et poursuite en état de liberté provisoire de 12 nouveaux douaniers à Tétouan.

-L’USFP fait les yeux doux à Noubir Amaoui, SG de la CDT. Selon des sources, le Premier secrétaire du parti de la Rose, Abdelouahed Radi a tenu récemment une réunion secrète avec Noubir Amaoui, consacrée aux préparatifs du retour de la centrale syndicale au sein du parti, en vue de barrer la voie à toute tentative de controle par Al Adl Wal Ihssane de ladite centrale.

-Succession à l’Istiqlal: Hamid Chabat exige le retrait d’Abdelouahed El Fassi de la course au secrétariat général du parti pour retirer lui aussi sa candidature, alors que des sources partisanes font état d’une grande « percée » réalisée par le courant pro-El Fassi parmi les partisans de Chabat.

+AL KHABAR+:.
-Bataille diplomatique au conseil de sécurité de l’ONU entre Rabat et Damas: Le représentant du régime al-Assad se livre à des attaques et provocations contre le Maroc et ses institutions, et fait allusion au dossier du Sahara et le ministre des affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani contre-attaque en annonçant que la prochaine réunion des amis du peuple syrien aura lieu en octobre prochain à Rabat.

-La HACA tarde à donner son aval pour les nouveaux cahiers des charges de l’audiovisuel public, alors que le gouvernement avait fixé le 1er septembre comme date limite pour l’entrée en vigueur desdits cahiers.

-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi propose lors d’une réunion interne tenue récemment par le Mouvement Unicité et Réforme (MUR), proche du PJD, la fusion de la HACA et de l’ANRT en une seule institution avec les attributions et prérogatives des deux établissements.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
-Le RNI crée un « gouvernement de l’ombre » qui sera chargé de surveiller le travail du gouvernement Benkirane. Selon un dirigeant du parti de la Colombe, cette initiative fait partie intégrante de la mission du RNI en tant que premier parti de l’opposition, faisant savoir qu’une commission a été mise en place depuis des semaines pour travailler sur un certain nombre de dossiers afin de les analyser et identifier les carences de l’action gouvernementale dans certains secteurs.

– Le régime sanguinaire de Bachar al-Assad tente de sortir de son isolement sur le plan international en se livrant à des attaques virulentes contre le Maroc en raison de son soutien à la lutte du peuple syrien. Ainsi, le représentant de la Syrie à l’ONU a critiqué les institutions marocaines et menacé d’ouvrir la question du Sahara marocain.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les promesses de Bassima Hakkaoui s’évaporent: La ministre a failli à ses engagements envers les personnes handicapées à qui elle avait promis le règlement de leur dossier dès son entrée en fonction. Dans ce sens, les Coordinations et l’Union des groupes des personnes handicapées diplomées, ont qualifié de « menteur » le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui n’a pas honoré les promesses données à cette catégorie, notamment à travers sa Déclaration gouvernementale devant le Parlement où il a parlé de leur intégration et de leur droit à l’emploi.

-Mohamed Ziane, Coordinateur national du Parti Marocain Libéral critique ouvertement la position du gouvernement et son mutisme au sujet de la situation des îles marocaines occupées. Il a ainsi déclaré que le ministère des affaires étrangères et de la coopération ne dispose pas de données précises sur ces îles spoliées, tout en déplorant la passivité des partis politiques concernant ce dossier.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Damas se livre à des attaques et à des provocations contre Rabat à l’ONU: Le Royaume envisage la rupture de toutes ses relations avec la Syrie après les attaques virulentes auxquelles s’est livré le représentant syrien à l’ONU à l’égard du Maroc, ses institutions et du dossier du Sahara.

-« Khat Achahid » dénonce le manque de neutralité de Kerry Kennedy. Ainsi, le Coordinateur général de Khat Achahid, Mahjoub Salek a déclaré que la présidente de la Fondation Robert Kennedy a fait preuve d’impartialité, soulignant que sa visite dans les camps de Tindouf a des visées purement politiques et non droits-de-l’Hommiste.

-La Banque Mondiale met en garde contre la flambée des prix des céréales et des experts internationaux mettent en gardent contre l’absence de tout plan élaboré par le gouvernement pour faire face à cette hausse des prix sur le marché international. Face à cette situation alarmiste, le Cabinet Benkirane préfère les « discours rassurants » qui n’ont pas réussi à convaincre les agriculteurs.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les professionnels du transport menacent le secteur de paralysie en cas de la poursuite de la politique de la sourde oreille adoptée par le ministère de tutelle. Ils attendent, à cet égard, les résultats de la rencontre nationale prévue à Casablanca, et qui aura pour objectif de rappeler aux responsables du ministère les « anciennes-nouvelles » revendications des professionnels qui n’ont pas été jusqu’à présent satisfaites par le ministère. En cas de non satisfaction de ces revendications, les transporteurs menacent d’observer une série de grève qui pourraient paralyser le secteur.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le Maroc accueille en octobre prochain la réunion du Groupe des amis du peuple syrien et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi souligne que les provocations du représentant du régime syrien à l’ONU envers le Maroc sont « une défaite et une fuite en avant » du régime al-Assad.

-Des ministres et responsables du PJD choisissent Tanger pour faire passer leurs messages « politiques » à l’occasion du 8ème colloque national de la jeunesse du parti. Ces messages dénotent les prémices d’une crise au sein du gouvernement Benkirane, selon plusieurs observateurs qui font état de la dualité du discours au sein du parti de la Lampe, à travers des déclarations contradictoires et irresponsables de ministres pjdistes, qui contraignent le Chef du gouvernement à intervenir et à jouer à chaque fois le role de sapeur-pompier en présentant des excuses pour sauver la situation.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les partisans du plan marocain d’autonomie dans les camps de Tindouf déterminés à poursuivre leur lutte pour la défense de l’intégrité territoriale du Maroc, et l’artiste Najem Allal critique avec force la Fondation Robert Kennedy après que cette dernière ait annulé une rencontre qui était programmée initialement avec lui.

-Alcootest: Les services de police à Casablanca reçoivent 200 éthylomètres qui seront prochainement opérationnels dans les principales artères et points de controle dans la métropole.

+LIBERATION+:.
-La baisse des prix des médicaments ne serait pas du goût des pharmaciens: Ils demandent une augmentation de leurs marges et des abattements fiscaux. Houcine El Ouardi, ministre de la Santé, doit recevoir les pharmaciens d’officine le 3 septembre prochain. Objectif : débattre de la situation de la profession, jugée catastrophique par les professionnels du secteur et des propositions pour en sortir. Selon une plateforme en cours de discussion, initiée par la Fédération nationale de syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM) et dans l’attente de l’accord du Conseil de l’Ordre et des syndicats, les pharmaciens proposent une série de recommandations classées en deux catégories qu’ils estiment vitales et urgentes.

-La lutte contre l’immigration clandestine comme prétexte: Les Espagnols font pression pour déployer des unités armées sur les Iles Jaâfarines. Les Espagnols multiplient ces dernières semaines les « arguments » pour justifier la nécessité de déployer une unité de la Guardia Civil dans les îlots marocains occupés. Dans ce sens, le délégué du gouvernement espagnol à Mellilia, Mohamed Berkani, a exhorté Rabat, Madrid et l’Union européenne, à mener des actions contre les mafias qui utiliseraient ces îlots comme des « ponts aériens » dans le dessein d’introduire de manière illégale des immigrés dans la ville occupée ou en Espagne.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *