Revue de presse marocaine du 01/08/2013

0 commentaires, 01/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne paraissant ce jeudi 01 août:

+AUJOURD’HUI LE MAROC+
– Etendus sur 15 milliards de m2, les terrains nus de l’Etat valent 490 MMDH: 700 milliards DH de patrimoine pour l’Etat. Désormais, on peut avoir un aperçu officiel de l’étendue des biens possédés par l’Etat marocain, bien que les chiffres soient arrêtés au 31 décembre 2010. Les terrains dont l’Etat est propriétaire sont d’une superficie de 14.855 milliards de m2, évalués à plus de 489.942 milliards de dirhams. En matière de constructions et bâtiments administratifs, l’Etat possède 2.821 constructions pour une valeur de plus de 7.460 milliards DH.

– La nomination du futur président de la Fondation Hassan II des uvres sociales suscite la polémique: Louardi de nouveau dans le viseur des syndicats. Le ministre de la santé, Lhousaine Louardi, est de nouveau dans la ligne de mire des syndicats. Le ministre a créé une vive polémique depuis qu’il a décidé de proposer son directeur de cabinet, Said Fekkak, au poste de président de la Fondation Hassan II des uvres sociales au profit du secteur public de la santé. Les quatre syndicats les plus représentatifs du secteur, à savoir l’UNTM, la CDT, la FDT et l’UGTM, demandent au chef de gouvernement de rejeter ladite proposition au cas où elle lui serait soumise. Les syndicats s’interrogent sur les critères qui ont été retenus par le ministre pour proposer cette nomination.

– Le PJD et le PPS lâchés par leur allié pour la deuxième fois: Le MP soutient l’adoption du règlement intérieur en plénière. Les députés du PPS et du PJD étaient hier les seuls au Parlement à pousser vers l’ajournement de l’adoption du règlement intérieur. Dans une réunion du bureau de la première Chambre qui a duré plusieurs heures, les deux partis voulaient retarder l’organisation d’une séance plénière avant la clôture consacrée aux textes prêts pour l’adoption, notamment le règlement intérieur de la Chambre des représentants. Encore une fois, le PPS et le PJD savaient qu’ils ne pouvaient pas compter sur le soutien de leur allié au Parlement et au gouvernement, le MP.

+L’ECONOMISTE+:
– Loi organique: Le nouveau « cahier des charges » des ministres. Très attendu, le projet de loi organique relatif à l’organisation et le fonctionnement du gouvernement a été approuvé récemment par l’Exécutif. Voilà qui répond aux critiques des partis de l’opposition, qui avaient souvent attaqué l’équipe de Benkirane à cause de l’absence de ce texte, pourtant fondamental. En effet, certaines formations de l’opposition avaient accusé le gouvernement « d’avoir mis sur la table rapidement la loi organique sur les nominations au moment où il aurait été plus judicieux de donner la priorité au texte définissant les modalités de son action ».

– Réforme de la justice: La charte enfin prête. Plus d’un an après son lancement, l’Instance du dialogue national sur la réforme de la justice vient de livrer son rapport. Son contenu n’a pas été encore rendu public. Mais l’on devine déjà que le statut des juges autant que le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire seront des chantiers prioritaires. Sans oublier la refonte de la politique pénale. Quant à l’amélioration du climat des affaires, plusieurs chantiers d’informatisation judiciaires figurent sur l’avant-projet 2012-2016 du ministre de la Justice.

LIBERATION:
– Les accidents de la route entre chiffres effarants et faux calculs: les plans stratégiques intégrés d’urgence se succèdent sans grands résultats. Les routes marocaines semblent plus clémentes ces premiers six mois de l’année en cours. A en croire Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et du transport, le nombre des accidents graves a chuté de 16 pc. Le nombre de décès a baissé de 15,5 pc, de même que pour le nombre des blessés graves (-14,84 pc) et le nombre total des accidents de la route (-3,33 pc). On est loin donc des hausses de plus de 8 pc enregistrées sur la même période en 20123 et de 11 pc en 2011. Mais faut-il prendre ces chiffres au sérieux? Oui, répondent les experts qui estiment qu’il y a une réelle diminution par rapport à l’année précédente. Pourtant, ils pensent que ce fléchissement de la courbe des accidents graves ne va pas durer longtemps.

– Le champ d’action du FSH s’étend aux maisons menaçant ruine: Le président de l’Arrondissement casablancais en a depuis toujours fait son cheval de bataille. Une bonne nouvelle pour les habitants des maisons menaçant ruine au Maroc et plus particulièrement à Casablanca, et qui pourrait apaiser leurs tourments et leurs angoisses, puisqu’un nouveau programme gouvernemental concernant les habitations menaçant ruine vient d’être adopté. Pour le président de la commune de Sidi Belyout, il s’agit de l’élargissement du champ d’intervention du Fonds solidarité habitat (FSH) qui était destiné préalablement, depuis sa création au début de ce millénaire, à financer les projets concernant le relogement des habitants des bidonvilles, pour y inclure également les habitations menaçant ruine.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:
– Législation: Le gouvernement se penche sur un projet de loi régissant l’Ordre des pharmaciens. Le ministre de la Santé a affirmé récemment au Parlement que son département se penchait sur la préparation d’un projet de loi relatif à l’ordre des pharmaciens, et ce en coordination avec l’ensemble des partenaires et des acteurs concernés par l’élaboration de ce texte. Suivant une démarche participative, le responsable gouvernemental compte lancer des consultations auprès de toutes les parties prenantes à ce dossier.

LE SOIR ECHOS
– Parlement: Clôture anticipée de la session du printemps. La session parlementaire du printemps sera clôturée vendredi 2 août, deux semaines avant le calendrier initial. La Constitution prévoit une durée minimale de quatre mois pour chaque session parlementaire. La session actuelle est ouverte depuis le vendredi 12 avril et devrait donc se clôturer dans deux semaines.

L’OPINION:
– Poissons, viandes, dattes, boissons, produits laitiers, eau minérale, repas et plats cuisinés : Plusieurs tonnes d’aliments objets de fraude en ce mois de Ramadan. Très lourd le bilan du contrôle sanitaire des produits alimentaires largement consommés en ce mois sacré de Ramadan. En deux mois, les services de contrôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont saisi et détruit près de 600 tonnes de poissons, 69 tonnes de viandes blanches, 50 tonnes d’abats, 6,8 tonnes de dattes d’origine locale et d’importation, 409 litres de boissons et jus, 109 litres d’eau minérale et 718 repas et plats cuisinés. Et la liste est longue.

– « La visite du Roi Juan Carlos au Maroc est hautement symbolique ». Dans un entretien avec le journal, l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, M. Alberto José Navarro, a indiqué que la visite « a eu une dimension très symbolique et représente une chose très évidente à mon avis, c’est que le seul royaume voisin du royaume d’Espagne, c’est le royaume du Maroc. Ce sont là des détails de grande importance auxquels les gens ne font pas souvent attention ».

AL BAYANE:
– Discours royal à l’occasion de la fête du Trône: Le Maroc maintient le cap du progrès. Les Marocains, habitués ces derniers temps à observer, impassibles, la perte de temps imprimée à l’action gouvernementale par des man uvres de certains partis, ont finalement été rassurés par leur Souverain. En effet, le discours de SM le Roi Mohammed VI, prononcé mardi à l’occasion du 14e anniversaire de son accession au Trône, a permis d’entrevoir l’avenir avec optimisme et sérénité.

– Opération Transit 2013: Grande affluence de RME prévue début août aux ports marocains. Depuis le début de l’Opération Transit 2013 (OT-2013), 562.457 ressortissants marocains à l’étranger ont embarqué aux portes espagnols à destination du royaume, contre 666.546 durant la même période en 2012, soit une baisse de 104.089 passagers (-18,5 pc). La tendance à la baisse a légèrement changé en comparaison avec les données sur l’OT-2013 rendues publiques la semaine dernière faisant étant d’une diminution de près de 30pc du nombre de passagers et véhicules RME.

AL MOUNAATAF
– Des acteurs syndicaux craignent que les indemnités pour perte d’emploi ne restent seulement sur papier. Ces syndicats ont exprimé leur crainte de voir le gouvernement et le patronat trahir leurs engagements en atermoyant la mise en uvre de ce projet. Dans une déclaration au journal, Larbi Al Habachi de la FDT a estimé que les militants de la Fédération estiment que le projet est un acquis de la classe ouvrière.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA
– Le RNI s’apprête à rejoindre le gouvernement. Les principaux dirigeants du RNI ont tranché sur le sujet de la participation à la prochaine majorité. Un dirigeant Rniste, ayant requis l’anonymat, a indiqué dans ce sens que la liste des ministrables Rnistes pourrait comporter des femmes en vue d’accroitre la représentativité féminine au sein du gouvernement.

ASSABAH
– Benkirane propose à Mezouar « le legs » de l’Istiqlal. Des sources officielles ont indiqué que l’offre faite par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane au président du RNI Salaheddine Mezouar, lors d’un deuxième round de négociations pour la formation d’une nouvelle majorité, comportait des ministères que dirigeaient les ministres istiqlaliens, notant en outre que Benkirane avait proposé à Mezouar de négocier avec le parti concerné en cas où il souhaiterait décrocher d’autres portefeuilles ministériels. Selon les mêmes sources, la composition du gouvernement Benkirane II pourrait comprendre d’autres femmes.

– Le directeur du cabinet de Louardi face à l’artillerie des syndicats. Les syndicats les plus représentatifs ont menacé de recourir à la contestation publique en cas de poursuite de l' »équivoque » qui entoure l’éventuelle proposition de Saïd Fekkak, directeur du cabinet du ministre de la Santé, pour qu’il soit nommé président de la Fondation Hassan II pour la promotion des uvres sociales au profit du personnel du secteur public de la santé. Ces organisations ont fait part de leur rejet catégorique de cette proposition et ont appelé le chef du gouvernement à ne pas la valider.

AL KHABAR
– Séance « tumultueuse » à la Chambre des représentants: Ghellab accusé de se soustraire à ses engagements. La Chambre des représentants a connu lundi dernier une séance des plus tumultueuses depuis les élections de 25 novembre, d’autant que le désaccord entre la majorité et le président de la Chambre des représentants a tellement exacerbé que des voix se sont élevées pour demander la clôture vendredi prochain de la session du printemps. Des sources ont indiqué que la majorité a accusé Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, de manquer à ses engagements, avançant qu’il n’avait pas tenu sa promesse, donnée à la majorité, de maintenir le groupe istiqlalien parmi la majorité dans l’attente de la formation d’une nouvelle majorité. Mohamed Yatim a, par ailleurs, dit à Ghellab: « Nous ne faisons plus confiance en vous… (car) même si on s’accordera, Chabat vous contactera et vous annulerez l’accord ».

– Plus de 1.000 MRE paralysent la circulation dans le port de Tanger Med. Au moins 1.300 immigrants marocains ont paralysé mardi le trafic au port Tanger Med après l’arrivée du bateau marocain à bord duquel ils étaient embarqués, en protestant contre les conditions, qu’ils ont qualifiées d' »insalubres », de leur voyage en provenance d’Italie.

– L’Istiqlal votera pour le règlement intérieur de la Chambre des représentants. Noureddine Mediane, président du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants, a indiqué que son groupe votera avec la majorité sur le règlement intérieur lors de la séance plénière, précisant que cela est en harmonie avec la logique de l’action parlementaire du fait que les ministres de son parti expédient les affaires courantes et par conséquent ils sont encore en exercice dans le gouvernement. Il a en outre expliqué que la décision de son groupe de boycotter la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des représentants a un caractère politique, et a été prise en représailles à l’offensive menée par Benkirane contre les Istiqlaliens dans la Chambre des conseillers.

– Rachid Roukbane, président du groupe parlementaire du PPS a fait exploser une bombe devant certains groupes parlementaires de la majorité en déclarant que son groupe dispose de 20 représentants et non 18 comme l’avancent certains, estimant que son groupe n’est pas concerné par la décision de 20 parlementaires en examen actuellement dans le règlement intérieur.

– Etude traçant l’avenir du PJD: la lutte contre la corruption figure parmi les défis majeurs à relever. Une étude sur « les méditations dans l’expérience politique du PJD au pouvoir », réalisée par le chercheur marocain Rachid Moktadir, a estimé que les défis majeurs à relever par le gouvernement Benkirane sont la mise en application de la Constitution sur la base d’une lecture démocratique, la gestion de la période de transition, la lutte contre la corruption et l’économie de rente, le rétablissement de la crédibilité en l’action politique et l’élargissement de la sphère des libertés.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Discours royal: l’exonération fiscale maintenue au profit des petits et moyens agriculteurs. Dans son discours adressé mardi à la nation, SM le Roi Mohammed VI a décidé de maintenir l’exonération fiscale au profit des petits et moyens agriculteurs, tandis que cette exemption cessera d’être en vigueur pour les gros investissements agricoles. Une source proche du gouvernement a indiqué que les mesures fiscales relatives à l’agriculture, dont la levée des exonérations pour les grandes exploitations, seraient appliquées de manière progressive, après la mise en place d’une carte nationale des exploitations agricoles concernées par l’exonération.

– Le conseil de gouvernement examine jeudi un projet de loi relatif au droit d’accès à l’information. Ce texte serait le troisième du genre à être examiné par le gouvernement puisque ce dernier avait examiné l’année dernière un texte similaire, qui avait suscité le débat de la part de plusieurs organismes et associations ainsi qu’au sein du parlement. Le gouvernement avait également présenté un autre texte qui avait fait l’objet de délibérations dans une journée d’étude organisée par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Nouvelle confrontation entre le gouvernement et le parlement. Le gouvernement examinera, jeudi, un projet de loi relatif au droit d’accès à l’information, au moment où deux propositions de loi portant sur le même sujet sont déposées sur le bureau de la Chambre des représentants. Cette situation pourrait encore une fois fomenter de nouvelles bisbilles.

AL ALAM
– Le Bureau régional du syndicat national de l’enseignement supérieur de Rabat- Salé accuse Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, de porter atteinte à l’indépendance de l’université et à la dignité des enseignants, suite à sa note adressée aux présidents et aux recteurs d’universités concernant l’accès au Master, au Master spécialisé et à la licence professionnelle au titre de l’année prochaine.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– SM le Roi protège l’identité islamique des Marocains. Dans son discours adressé mardi à la nation, SM le Roi a exprimé sa détermination à persévérer « pour donner corps à Notre projet sociétal alliant croissance économique pérenne, développement durable et solidarité sociale » ainsi que son attachement à « protéger l’identité islamique de notre peuple ».

ATTAJDID
– SM le Roi a décoré du Wissam Al Moukafaa Al Watania de l’Ordre de grand officier, mardi à Casabalanca, Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés et les autres membres de la Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la justice, et ce, à l’occasion du 14ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône. Un communiqué du ministère de la Justice et des libertés note que cette décoration constitue le couronnement de l’action qui a été menée par la Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la justice.

– Après l’annonce de la levée de l’exonération fiscale sur les gros investissements agricoles, Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, annonce que les critères relatifs à l’exonération seront déterminés dans la loi de finances 2014.

RISSALAT AL OUMMA
– Les victimes du génocide commis par le Polisario, le 12 courant devant un tribunal madrilène pour audition. L’Audience nationale de Madrid, la plus haute juridiction pénale espagnole, a convoqué pour le 12 août les victimes sahraouies qui avaient déposé une plainte contre des dirigeants du Polisario pour génocide et violations graves des droits de l’Homme à Tindouf. Dahi Aguai, président de l’Association des portés disparus au Polisario, et victime lui-même de ces actes, a indiqué que le tribunal madrilène avait remis lundi des notifications aux victimes pour comparaître le 12 août devant l’Audience nationale.

AL MASSAE
– L’affaire des gardes forestiers accusés de la mort d’un jeune homme à Khénifra: la famille de la victime renonce à son droit de poursuivre les accusés. Une source associative affirme que la famille de la victime a reçu une compensation pour renoncer à son droit de poursuivre les trois forestiers, notant que le désistement sera présenté lors de la prochaine audience afin que les forestiers bénéficient de la liberté provisoire .

– L’association marocaine pour la lutte contre la corruption exhorte l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur à diligenter une enquête sur le refus du gouverneur de la région Souss-Massa-Draa de répondre à leurs correspondances relatives aux violations enregistrées à Taghazout, notamment la main mise sur le domaine public maritime.

– La Chambre des conseillers récompensent trois fonctionnaires fantômes en leur accordant une prime de plus de 30.000 dirhams pour trois mois. Ces fonctionnaires figuraient sur la liste des 11 fonctionnaires fantômes élaborée par le Bureau de la Chambre. Des sources parlementaires indiquent que cette décision a provoqué l’ire des parlementaires.

– Le gouvernement s’apprête à approuver la loi relative au droit d’accès à l’information. Cette décision pourrait ouvrir un nouveau front de confrontation avec l’institution législative en raison d’un projet de loi à ce sujet en gestation au Parlement.

– Les dossiers noirs qui hantent les responsables à Casablanca: la crise des transports, le secteur de l’hygiène, la criminalité rampante, l’habitat insalubre, les embouteillages et l’occupation du domaine public.

– SM le Roi Mohammed VI tranche sur le différend à propos de l’exonération fiscale dans le secteur agricole. Dans son discours adressé à la Nation à l’occasion de la fête du Trône, SM le Roi Mohammed VI a anticipé toute décision gouvernementale portant sur la suppression de l’exonération fiscale pour les petits agriculteurs. « Ayant à c ur de marquer Notre sollicitude pour cette catégorie de la population, Nous continuerons à la faire bénéficier de l’exonération fiscale », a affirmé le Souverain, ajoutant que cette exemption « cessera d’être en vigueur à la fin de l’année en cours pour les gros investissements agricoles, mais Nous la maintiendrons en vigueur pour la moyenne et la petite agriculture ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:
– Discours royal à l’occasion de la fête du Trône: Un discours, plusieurs lectures. Nabil Benabdellah indique que « SM le Roi a appelé le gouvernement à poursuivre les chantiers de réformes », alors que Abdelilah Benkirane souligne que « les instructions du Souverain constituent une feuille de route pour notre politique ». Pour sa part, Ahmad Zaidi indique que « SM le Roi a procédé à une évaluation de l’action gouvernementale ».

– Exigences de Mezouar pour participer au gouvernement Benkirane II. Des sources au sein du RNI indiquent que le président du parti de la Colombe exigent les portefeuilles des Affaires étrangères, des Finances, de l’Industrie et du Commerce pour prendre part à la nouvelle majorité gouvernementale.

– Des directeurs et des membres des cabinets dans les hautes fonctions. Ainsi El Habib Choubani a désigné un membre de son cabinet chargé des études dans le poste de secrétaire général du ministère. Lahcen Haddad a nommé un membre de son cabinet chargé des affaires parlementaires dans le poste d’inspecteur général du ministère du Tourisme. Abdeladim El Guerrouj a proposé, la semaine dernière, le directeur de son cabinet au poste d’inspecteur général de son département. Pour sa part, El Houssaine Louardi a nommé le directeur de son cabinet à la tête de la Fondation Hassan II des uvres sociales du secteur de la Santé.

– Transparency Maroc intentera un procès contre Mezouar et Bensouda pour échange de primes. Mohamed Meskaoui, président du réseau marocain pour la protection des fonds publics, a indiqué dans une déclaration au journal, qu’il a confié à Transparency Maroc de déposer une plainte devant le juge d’instruction.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *