Revue de presse marocaine du 01/06/2012

0 commentaires, 01/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AL MASSAE+:.
-Le gouvernement Benkirane se dirige vers le report des élections communales jusqu’au début 2013: Des sources au sein même du PJD indiquent que l’organisation de ces élections en 2012 est devenue impossible car la bonne préparation de ces échéances, la promulgation des lois organiques y afférentes et la concertation avec l’ensemble des parties nécessitent plus de temps.

-L’Espagne intercepte des déchets radioactifs en provenance de Kénitra: Le Conseil espagnol de sûreté nucléaire (CSN) indique que ses experts ont détecté une cargaison de ferraille radioactive provenant du Maroc acheminée par bateau vers une aciérie à Séville.

-Nouveau scandale: Un gouverneur dilapide 77 millions de centimes de deniers publics pour meubler sa maison à Casablanca en moins d’une année et les montants dépensés ont porté sur l’acquisition de meubles et l’achat, à plusieurs fois, des mêmes articles de différents magasins.

-Ilias El Omari répond à Hamid Chabat: « Chabat a accusé le ministre de la Justice avant de m’accuser moi-même d’être derrière l’arrestation de son fils, car il est le responsable de la police judiciaire ». Il a souligné aussi que « si je suis le responsable de tous les problèmes des membres de la famille Chabat et que je suis encore en liberté, c’est le ministre de la justice qui sera le premier accusé ».

-Abdelouahed Radi fait face à la grogne des Conseillers Ittihadis: Le danger de les voir rejoindre les rangs d’autres groupes parlementaires le fait réagir en s’engageant à charger Driss Lachgar, Fathallah Oualalou et Habib El Malki de s’atteler à la résolution des problèmes du groupe et en exprimant même sa disposition à « sacrifier » la présidente du groupe Zoubida Bouayad pour sortir de cette crise.

-Le Maire de Fès, Hamid Chabat déclare: « Le dossier de mon fils est monté de toutes pièces et des parties tentent d’entraver l’action du gouvernement ». Le responsable istiqlalien a également affirmé que « ceux qui sont derrière le dossier de mon fils veulent semer la discorde entre moi et le ministre de la Justice et provoquer une rupture entre le PI et le PJD ». Evoquant la Marche de la dignité organisée par la CDT et FDT, il a précisé que « cette marche a été marquée par les insultes et les offenses proférées à l’encontre du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane car c’est un homme honnête et clair qui oeuvre pour la réforme et veut lutter contre la corruption ».

+ASSABAH+:.
-Des soldats affectés à des postes le long de la ceinture de sécurité interpellés pour des affaires de trafic de cocaïne: la gendarmerie militaire dans la région du sud a ouvert une enquête approfondie sur les dessous du trafic de grandes quantités de drogue dure et des soupçons sur une éventuelle implication des éléments du polisario dans cette affaire sont avancés.

-L’ombre de la prévarication plane sur les élections de la Chambre des conseillers: Renforcement des controles sur le financement de ces élections et la mise en place de commissions de controle de l’administration territoriale. Dans le même cadre, le gouvernement a décidé, pour anticiper la dissolution de la 2ème Chambre, d’obliger les conseillers à déposer leur déclaration du patrimoine.

-Une délégation parlementaire au CNDH pour discuter de l’immunité accordée aux militaires alors que le front de refus et de rejet de ce projet de loi commence à s’élargir. Ainsi, un rapport du Forum marocain pour la vérité et la justice (FMVJ) considère que ce texte de loi vise « à verrouiller la possibilité de demander des comptes sur les violations passées des droits de l’Homme », insistant sur le refus du Forum de restreindre le droit de reddition de comptes.

-L’ODT organise le 10 juin à Rabat une marche de « la colère » en signe de protestation contre le comportement « irresponsable » du gouvernement vis-à-vis du dossier social des salariés et des centrales syndicales et appelle les partis de la gauche et les autres syndicats à y participer massivement.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, insiste à abandonner les employés de la société nationale des autoroutes du Maroc à leur sort: Les employés menacent d’un suicide collectif si le gouvernement Benkirane ne trouve pas une solution consensuelle et acceptable par toutes les parties.

-Les magistrats refusent d’accomplir les tâches des greffiers et décident de ne pas effectuer toutes les missions supplémentaires qui ne relèvent pas de leurs prérogatives. Ils menacent le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, d’un mouvement de protestation sans précédent qui sera entamé par des grèves et finira par leur démission des tribunaux.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Vers le report des élections communales à 2013: La fixation du calendrier de déroulement de ces échéances électorales est le sujet phare débattu par les composantes du gouvernement: La réunion, tenue hier jeudi, entre les composantes de la majorité pourrait trancher sur la date de la tenue de ces élections communales.

-Houssein El Ouardi, ministre de la Santé, déclare la guerre contre la corruption au sein de son département: Il a annoncé qu’il ne cédera jamais devant les pressions exercées par les lobbies qui entravent son action et affirmé qu’il présentera sa démission au cas où il sera vaincu par ces lobbies.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Arrestation du chef d’une « mafia » internationale qui a fait perdre aux sociétés des télécoms au Maroc des milliards de centimes: Cette mafia utilisait un matériel sophistiqué de communication sans fil dans un logement à Tanger pour réaliser ses méfaits.

-L’Etat prive les grandes entreprises de milliards de centimes destinés à la subvention du sucre et des hydrocarbures à partir de la fin de cette année: Le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Najib Boulif, a souligné que « le secteur privé ne bénéficiera pas de la subvention des hydrocarbures et du sucre », ajoutant toutefois que l’ONE fera l’exception.

+AL KHABAR+:.
-Les « camarades » de Nabil Benabdellah reportent la présentation du projet de loi sur l’avortement à la Chambre des représentants: Le groupe parlementaire du Progrès démocratique a décidé le report de la présentation dudit projet pour éviter une nouvelle polémique au sein de Hémicycle ou auprès de l’opinion publique, ce qui affectera la majorité gouvernementale.

-36 des 147 conseillers au Conseil de la ville de Casablanca viennent à la rescousse de Mohamed Sajid pour le sauver de la situation de « blocage » à laquelle faisait face le Conseil: Les élus PJDistes et RNIstes ont balisé la voie pour faire passer les comptes administratifs 2010 et 2011 en s’abstenant de voter.

-Les urnes trancheront sur le candidat qui remplacera Abbas El Fassi à la tête de l’Istiqlal lors du 16ème congrès du parti, prévu du 29 juin au 1er juillet à Rabat. Des sources concordantes soulignent que le PI ne prendra en considération aucun accord antérieur sur le candidat qui sera élu à l’unanimité à la tête du parti, précisant que le nouveau secrétaire général sera élu seulement à travers les voix des congressistes.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Débat houleux sur les garanties accordées aux militaires lors d’une réunion du CNDH tenue à huis clos: Des sources indiquent que le débat a porté sur les articles 7 et 8, ajoutant que le Conseil a eu recours aux experts pour approfondir davantage les discussions.

-La FDT et la CDT dénoncent l’irresponsabilité du gouvernement vis-à-vis du dossier revendicatif social et mettent en garde contre la poursuite de l’ignorance de la détérioration de la situation sociale qui menace la stabilité et entrave le développement dans le pays.

+AL ALAM+:.
-Le Conseil de sécurité nucléaire espagnol détecte des déchets radioactifs dans la centrale de sidérurgie d’acier de Séville, selon de sites Internet d’information. Le Conseil qui avance que ces déchets nucléaires proviennent de Kénitra, a signalé ce cas à l’AIEA après avoir pris toutes les mesures préventives.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le SG du CNDH, Mohamed Sebbar affirme lors d’un atelier sur le projet de loi relatif aux garanties fondamentales accordées aux militaires, que l’avis consultatif du Conseil porte sur certaines dispositions du texte du point de vue du droit comparé et dans un souci d’harmonisation avec les instruments internationaux ratifiés par le Maroc et s’inscrit dans le cadre de la contribution du CNDH dans le débat en cours sur le projet de loi sur l’immunité des militaires.

+ASSAHRAA AL MAGHRIBIA+:.
-Séance mensuelle de la Chambre des Conseillers: Abdelilah Benkirane sera interpellé sur les élections, la corruption et l’économie de rente. Le Chef du gouvernement et le président de la 2ème Chambre, Mohamed Cheikh Biadillah ont convenu de tenir cette séance des questions orales mardi prochain.

-Les interventions effectuées par les équipes conjointes chargées de controler les alentours des établissements scolaires ont permis au cours de l’actuelle année scolaire l’arrestation de 1797 prévenus, dont 340 mineurs, poursuivis pour des affaires de trafic de drogue.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-De la ferraille marocaine radioactive interceptée en Espagne: le Conseil de sûreté nucléaire espagnol mis en état d’alerte. Le Conseil précise que ces déchets nucléaires ont été acheminés à une aciérie à Séville en provenance de Kénitra.

-A une semaine du coup d’envoi de l’opération de transit « Marhaba 2012 », les prix de billets des traversées entre le port de Tanger et celui d’Algésiras connaissent une hausse de 75 pc, allant jusqu’à 800 DH. Selon le secrétaire général du syndicat des cadres et du personnel de la société COMANAV, ces hausses sont dues à l’actuelle conjoncture et à la crise que traversent les compagnies maritimes COMARIT et COMANAV. Dans ce sens, des négociations sont en cours pour faire baisser le coût de ces traversées.

+ATTAJDID+:.
-Pas de décrets d’application seize ans après l’institution de la loi sur le tabagisme. Le président de l’Association marocaine de prévention et d’éducation pour la santé « AMAPES-Stop Tabac », Mohamed Britel s’étonne de la non publication de ces textes, estimant que cela est dû aux pressions exercées par des lobbies qui ne pensent qu’à leurs intérêts et bénéfices.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Des chercheurs marocains portent plainte contre la Banque mondiale : Najib Akesbi et deux de ses confrères accusent l’institution de faux, usage de faux et usurpation de biens et de noms. Les trois chercheurs avaient travaillé pendant près de 5 ans dans le RuralStruc , un programme d’étude et de recherche mis en Âœuvre par la BM en collaboration avec la Coopération française et le Fonds international pour le développement agricole (FIDA). Mais la 2ème phase du projet aurait mal tourné car elle aurait été marquée par l’utilisation de statistiques erronées, la perversion de certains résultats de l’étude et surtout la mise à l’écart des chercheurs récalcitrants et l’expropriation de leur travail. Les plaignants disent qu’ils peuvent corroborer tout ce qu’ils avancent documents, faits et chiffres à l’appui.

+LIBERATION+:.
-La réforme de la justice passera-t-elle par la suppression de la peine de mort? A Genève, le ministre de la justice a refusé entre autres recommandations celles relatives à l’abolition de la peine de mort, la mise en place d’un moratoire sur les exécutions ainsi que la conversion de toutes les condamnations à mort prononcées par les tribunaux en peines d’emprisonnement. Dans les rangs de la société civile et des défenseurs des droits humains, l’émoi est vif et l’incompréhension totale. En octobre prochain, le Maroc accueille une conférence régionale qu’organisent conjointement la Coalition mondiale contre la peine de mort et les abolitionnistes marocains. Il s’agira de préparer le moratoire sur la peine de mort sur lequel le Maroc sera de nouveau interpellé par les instances onusiennes à la fin de l’année 2012. Le gouvernement Benkirane opposera-t-il un nouveau refus même si la Constitution marocaine a enfin reconnu le droit à la vie et répondu en cela aux recommandations de l’IER ?

+L’ECONOMISTE+:.
-Carburants : Hausse des prix. Le système d’indexation sera réactivé pour l’essence super et le gasoil. Des scénarios d’augmentation sont prêts. Les hausses seraient de 0,50 à un 1 dirham et interviendront en deux temps. Dans le cas du fuel industriel, deux options seraient déclinées : une décompensation totale du fuel utilisé par l’industrie lourde et une compensation limitée entre 25 à 30 pc pour les autres industries. Ces augmentations des prix permettront d’alléger la charge de la compensation, surtout qu’elle coûte cher et ne profite pas uniquement aux catégories pauvres.

-Transport du personnel : Bras de fer entre Intérieur et Equipement. Les opérateurs du transport du personnel n’en démodent pas. Ils refusent en bloc la réforme de Aziz Rebbah, ministre de tutelle, qui avait le mois dernier un nouveau cahier des charges, applicable aussi bien au transport scolaire que du personnel. Les opérateurs affirment ne pas avoir été consultés tout le long du processus de réforme, malgré les dispositions de l’article 12 de la Constitution et les assurances du ministre. Du coup, refusant le fait accompli, des opérateurs mettent en avant les anomalies du nouveau cahier des charges. Pour la Fédération nationale du transport du personnel (FNTP/CGEM), cette activité relève plutot du ministère de l’Intérieur et non de l’Equipement et du Transport.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Casablanca : le conseil de la ville « débloqué ». Délivrance au Conseil de la ville, mercredi dernier. Après pratiquement deux années de paralysie, le conseil de la ville de Casablanca reprend vie suite à la tenue, mercredi dernier, de la session ordinaire du mois d’avril qui a signé le déblocage du conseil. Celle-ci a été marquée par l’adoption des comptes administratifs relatifs aux exercices 2010 et 2011. Les comptes en question ont été approuvés par 36 voix, 6 conseillers ont voté contre, alors que 29 autres se sont abstenus.

+AL BAYANE+:.
-Enseignement supérieur : Pas d’équivalence aux diplomes de certains établissements privés à l’étranger. C’est désormais officiel ! Le ministère de l’Enseignement supérieur mettra de l’ordre en matière d’octroi des équivalences aux diplomes délivrés par les Etablissements privés à l’étranger. C’est ce qu’a déclaré le ministre de tutelle, Lahcen Daoudi. Ainsi, a-t-il précisé, des contacts ont été établis avec certaines ambassades, particulièrement celle de Russie, en vue de les inciter à retenir le critère des moyennes générales pour accepter l’inscription de l’étudiant, abstraction faite de sa condition économique et sociale, ajoutant que ce sera désormais l’unique facteur qui sera adopté pour pouvoir poursuivre les études dans les universités étrangères.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *