Revue de presse marocaine du 01/03/2012

0 commentaires, 01/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce jeudi:.
+AL MASSAE+:.
-Le SG du PAM, Mustapha Bakkoury rejette l’existence de courants (gauche/droite) au sein du parti lors d’une cérémonie en hommage à certains responsables. Il indique que cette classification est erronée, précisant que le parti dispose de capacités pour assurer sa restructuration.

-Hamid Chabat critique ses camarades au gouvernement concernant la désignation aux cabinets ministériels. Le SG de l’UGTM précise que ces désignations ont obéi de nouveau à la logique du népotisme, appelant au recrutement de compétences connues par les instances parallèles du parti.

-Appel à l’introduction du dossier des disparus du Sahara lors des négociations de mars prochain entre le Maroc et le polisario sur le dossier du Sahara. Le bureau national de l’Association nationale des familles des martyrs et des disparus du Sahara marocain saisit à ce sujet le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Saad Dine El Otmani.

-Les Ittihadis revoient leur opposition au gouvernement Benkirane. Des sources de l’USFP indiquent qu’un « cahier des charges » sur la forme d’opposition à exercer face au gouvernement au sein du parlement est en cours d’élaboration par le parti.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelaziz Rebbah fait tomber l’une des « forteresses » de l’économie de rente: le ministre de l’Equipement et du Transport va divulguer dans les prochains jours les noms des bénéficiaires des différents agréments de transport sur le site du ministère.

-Les salafistes mènent une campagne contre le Délégué général de l’administration pénitentiaire et le comité conjoint pour la défense des détenus salafistes publie un communiqué dans lequel il appelle à l’ouverture d’une enquête sur la situation qui prévaut au sein des centres pénitenciers et sur les graves violations des droits de l’Homme et réclame le départ du premier responsable de l’administration pénitentiaire Hafid Benhachem.

-Un document confidentiel américain du « Leadership Council for Human Rights » dévoile que le chef des séparatistes Mohamed Abdelaziz finance personnellement « ses cellules dormantes » au Maroc en vue de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité dans les provinces du sud du Royaume et de fomenter des intifadas dans les provinces du sud du Royaume ».

-Le gouvernement réchauffe aujourd’hui le projet de budget de Mezouar. Après une longue attente, le gouvernement entamera ce jeudi l’examen du projet de loi de Finances 2012 qui vise, selon le ministre de l’Economie et des Finances, à réaliser un taux de croissance de 4,2 pc.

+ASSABAH+:.
-Un chirurgien à Rabat signe des certificats médicaux à blanc et les remet à une intermédiaire en contrepartie de 100 DH. Ces certificats ont été vendus à des justiciables pour usage auprès de la police et des tribunaux. Le médecin et son acolyte, un ancien employé au CHU Ibn Sina ont été déférés devant le parquet général en état d’arrestation.

-Intervention musclée des forces de l’ordre pour disperser une marche syndicale à Rabat. Des sources indiquent que la marche qui a débuté par scander des revendications syndicales, s’est transformée en une réclamation de départ de certains ministres.

-Huit ministres se sont abstenus d’être présents lors des séances tenues par le parlement. Des sources signalent que le bureau de la Chambre des représentants a enregistré l’absence de huit ministres de l’actuel gouvernement appartenant aux différents partis de la majorité avec une amélioration de l’assiduité des parlementaires aux séances plénières. Le ministre de l’Equipement est cité parmi les absents.

-Des responsables de centres de protection de l’enfance pourraient être écartés par décision du ministre de la Jeunesse et des sports suite à des informations sur la maltraitance d’enfants dans ces centres.

+AL KHABAR+:.
-Abdelilah Benkirane adresse une correspondance à ses ministres pour la mise en place de programmes d’urgence. Selon des sources, le Chef du gouvernement a averti ses ministres tout en en les incitant à la mise en place, de manière urgente, de programmes sectoriels très bien détaillés et chiffrés qui soient en phase avec la situation actuelle.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah dévoile la liste des bénéficiaires des agréments de transport et l’Instance nationale de protection des deniers publics soutient cette initiative. Des sources au sein du ministère affirment que tous les mesures ont été prises pour la publication de cette liste sur le site électronique du ministère.

-Le président de la Chambre des Représentants, Karim Ghellab refuse catégoriquement la demande du courant Chabat de se porter candidat au poste de secrétaire général du parti de l’Istiqlal lors du prochain congrès du parti.

-Nouvelle escalade dans les camps de Tindouf suite aux appels lancés pour écarter l’actuelle direction du polisario des prochains pourparlers avec le Maroc sur le dossier du Sahara puisqu’elle a perdu sa légitimité. Des groupes d’opposants au polisario ont appelé la communauté internationale à refuser que la direction des séparatistes soit le représentant des sahraouis séquestrés dans les camps lors de ces prochains pourparlers.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la Justice Mustafa Ramid refuse les grèves récurrentes et injustifiées et les intimidations à répétition: Un communiqué du ministère de la Justice et des Libertés refuse les grèves récurrentes et injustifiées et les intimidations à répétition ainsi que les tentatives d’arracher des décisions sous la pression au moment où le syndicat démocratique de la justice a, à son tour, dénoncé la tentative de mettre fin à l’action syndicale sérieuse.

-La sécheresse brouille les calculs du gouvernement dans l’élaboration du projet de loi de Finances: Le gouvernement est en train d’actualiser des chiffres contenus dans le projet de loi de Finances à cause des effets prévus de la sécheresse.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la justice, Mustapha Ramid menace les grévistes et le secrétaire général du syndicat démocratique de la justice Abdessadeq Saidi accuse Ramid d’avoir donné ses instructions depuis Genève pour l’arrêt des négociations et du dialogue entre le ministère et les syndicats du secteur de la justice.

-Abdelilah Benkirane interdit la manifestation sur la voie publique. Le gouvernement a décidé d’interdire les manifestations dans les espaces publics, notamment devant le siège du Parlement, et les forces de l’ordre interviennent pour disperser une marche des employés des collectivités locales.

-La Ligue marocaine des droits de l’Homme met dans l’embarras les éventuelles personnes istilqlaliennes impliquées dans des affaires de corruption. Les enquêtes réclamées par la Ligue concernent l’affaire « Annajat », l’Office de commercialisation et d’exportation et les carrières de sable.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Annonce aujourd’hui de noms de sportifs, militaires et bénéficiaires d’agréments de transport et des sources indiquent que le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah, dévoilera prochainement la liste complète des noms des personnes qui bénéficient de ces agréments et que cette liste sera publiée sur le site Internet du ministère.

-La guerre des festivals enclenchée à partir de Rabat et Tétouan: L’ancien député du PJD, El Amine Boukhabza, tire mercredi à boulets rouges sur le festival de Tétouan lors d’une session de présentation du rapport administratif de la municipalité de Tétouan, alors que le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, Habib Choubani critique ouvertement le festival Mawazine.

+AL ALAM+ :.
-Le spectre des grèves plane sur le secteur de la Justice: Les avocats mécontents et le ministère de la justice refuse la grève sans raison légale et les tentatives d’arracher des décisions sous la pression.

+ATTAJDID+:.
-Le ministre de l’Equipement et du Transport Abdelaziz Rebbah annoncera dans deux jours la liste des noms de 3861 bénéficiaires d’agréments de transport et la liste sera publiée sur le site web du ministère en attendant une décision similaire du ministère de l’Intérieur.

-Le PJD débourse 20 millions de dirhams à la Trésorerie générale après avoir reçu 54 millions DH pour le financement de sa campagne électorale. Slimane Amrani, secrétaire général adjoint du PJD explique qu’il s’agit d’un excédent de la subvention octroyée par l’Etat au parti de la Lampe.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-Les magistrats de la Cour des comptes poursuivent la vérification des documents relatifs aux contrats signés par le Conseil de la ville de Casablanca. L’enquête pourra faire tomber des présidents d’arrondissements et le scénario de l’année dernière se reproduit : Casablanca demeure sans compte administratif.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Les marins ont observé mercredi un sit-in devant le ministère de l’Equipement et du Transport après que la direction de la COMARIT n’ait pas respecté ses engagements. Ils ont mis l’accent sur la nécessité de réviser la politique de libéralisation incomplète.

-A l’occasion de la journée mondiale de la langue arabe, le gouvernement Benkirane appelé à la protection de la langue arabe conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Le ministre de l’Education nationale assène le coup de grâce sur le plus important maillon du plan d’urgence de l’Education et la Formation relatif à la pédagogie d’intégration: Mohamed El Oufa a reconnu l’inexistence de mécanismes d’évaluation des projets du plan d’urgence qui a coûté à l’Etat 800 milliards de centimes. Cette décision intervient-elle pour calmer les esprits des syndicats et mettre fin aux grèves? Les responsables de la dilapidation de ces grandes sommes d’argent destinées à financer cette pédagogie vont rendre des comptes?

-Guerre verbale entre le ministre de la Justice et des Libertés et le syndicat démocratique de la Justice: Le syndicat accuse le ministre de ne pas respecter ses engagements et Mustafa Ramid refuse les menaces.

-Deux semaines avant le 9ème round des pourparlers informels entre le Maroc et le polisario sur le Sahara, le Leadership Council for Human Rights (LHCR), l’une des plus importantes ONG des droits de l’Homme aux Etats Unis, dévoile un document confidentiel du polisario visant à déstabiliser la situation dans les provinces du sud du Royaume. L’organisation souligne que le chef des séparatistes finance personnellement des éléments pro-polisario à l’intérieur du Maroc en vue de fomenter des intifadas dans les provinces du sud du Royaume.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
– Une crise sans précédent touche les banques de sang et des jeunes Casablancais mettent en vente leur sang contre 400 DH la pochette. Une source au sein du centre régional de transfusion sanguine de Casablanca indique que 200.000 citoyens seulement ont donné leur sang en une année.

-Le président du Conseil consultatif de transplantation d’organes et tissus Younès Ramdani révèle que les Marocains inscrivent de plus en plus leurs noms sur la liste des donneurs d’organes mis à leur disposition à la Cour d’appel de Casablanca. Il précise que 29 citoyens et un seul ressortissant français résident ont décidé d’offrir leurs organes tout en saluant l’initiative du ministre de la Justice et des Libertés Mustafa Ramid de faire partie de cette liste de donneurs.

-Trois grands dossiers de corruption financière font l’objet d’enquêtes, dont l’un a été déféré devant la justice alors que les autres attendent la procédure de poursuite judiciaire. Il s’agit de l’ONDA, du CIH et de l’Office de Commercialisation et d’Exportation.
+LE SOIR ECHOS+:.
-Déclaration du Patrimoine : le compte à rebours a commencé. Plusieurs groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition déclarent s’être acquittés de leur devoir en déposant leur déclaration du Patrimoine. La Cour des comptes attend toujours les retardataires. Si certains députés n’ont pas hésité à déclarer leurs avoirs, d’autres préfèrent gagner du temps ou se faire oublier.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Maroc Cultures répond au ministre Lahbib Choubani : Mawazine n’a pas reçu de subventions publiques depuis 2010. Dès qu’il s’agit du festival Mawazine, les voix montent crescendo. Ce festival continue de faire couler beaucoup d’encre et rythmer « bruyamment » les avis divergents des responsables marocains. Il s’agit du ministre chargé des relations avec le Parlement et al société civile, Lahbib Choubani qui n’a pas hésité à afficher sa réticence et face au plus grand rendez-vous musical du Maroc. Rétorquant au ministre, les initiateurs de Mawazine soulignent que Lahbib Choubani se croit toujours dans l’opposition. Il n’est pas conscient qu’à travers sa position il engage l’ensemble du gouvernement.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
-Parlement: L’Ittihad pour une opposition à prolongement social. Malaise au sein des partis de l’opposition. Tenaillées par leurs problèmes internes, ces formations ont du mal à remplir leur role de controle du gouvernement. Toutefois, le trio PAM-RNI-UC n’est pas dans la même grille de lecture que l’USFP. Les trois premières formations qui faisaient partie de l’alliance pour la démocratie (G8) avant les élections du 25 novembre ont aujourd’hui du mal à harmoniser leur action. Tel n’est pas le cas pour le parti de la rose qui ne nourrissait guère de grands espoirs de reprendre les rênes du pouvoir. En d’autres termes, les héritiers d’Abderrahim Bouabid ne veulent pas d’une opposition classique qui consiste à controler l’action gouvernementale et à proposer des lois. L’USFP veut donner une dimension méta-parlementaire à son action notamment à travers ses organismes parallèles, principalement syndicaux.

-Démantèlement douanier : Les produits provenant de l’UE rentreront au Maroc à droit zéro. A compter de ce jeudi 1er mars, les produits en provenance de l’UE verront leurs droits d’importation, actuellement d’un maximum de 3pc sur la valeur déclarée de ces marchandises, passer à 0 pc. La suppression des droits d’importations sur les produits de l’UE devrait rendre ces derniers plus compétitifs sur le marché marocain par rapport à ceux des pays concurrents, en particulier les pays asiatiques. Autrement dit, les produits industriels en provenance de l’Union seront totalement exonérés des Droits d’importation (DI), tout en restant soumis à la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), à la Taxe intérieure de consommation (TIC) et aux Droits de douane.

+L’ECONOMISTE+:.
-Diplomes privés : la tempête Daoudi. En déclarant qu’il ne sera jamais question d’équivalence entre les diplomes publics et les titres délivrés par les écoles privées et que ces établissements devront se contenter du mécanisme de l’accréditation, Lahcen Daoudi a réussi à mettre tout le secteur de l’enseignement supérieur privé sur son dos. Dans ce cadre, les écoles privées ont été assaillies par les appels des parents, déstabilisés par les propos du ministre.

+L’OPINION+:.
-Maroc-UE : le démantèlement douanier arrive à terme aujourd’hui. Plus de compétitivité pour les exportations marocaines et vers une hausse des ventes des voitures neuves importées.

+LIBERATION+:.
-La DEPF l’a confirmé : Conjoncture économique morose. Une demande extérieure morose du fait de la crise qui frappe les principaux partenaires commerciaux du Maroc, une campagne agricole qui suscite des appréhensions quant à son évolution en l’absence d’une pluviométrie conséquente, un déficit budgétaire se montrant à 6,1 PC du PIB, des exportations d’agrumes et de primeurs en repli, des stocks de céréales en régression, des débarquements de la pêche cotière et artisanale en baisse la note de conjoncture relative au mois en cours publiée par la Direction des études et des prévisions financières n’ y va pas du dos de la cuillère. Et à raison ! tout n’est pas rose, loin s’en faut.

 

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *