Revue de presse marocaine du 01/01/2014

0 commentaires, 01/01/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 1er janvier:

L’OPINION:.

– Démocratie et droits de l’Homme: les grandes avancées du projet sociétal moderniste. C’est dans sa marche résolue vers plus de progrès, de consolidation du processus démocratique et de raffermissement des droits de l’Homme que notre pays accueille l’année 2014. Fruit des grandes avancées réalisées par notre pays sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, dont le projet sociétal moderniste en termes notamment de développement humain, de parité et d’équité entre les genres, de promotion du rang du Maroc sur l’arène internationale, de consolidation des bases de l’économie nationale, de renforcement de la transparence et de la gouvernance est aujourd’hui sujet d’émerveillement de par le monde.

– 40 projets d’investissement de 42 MMDH approuvés. La Commission interministérielle des investissements a approuvé lundi 40 projets de conventions d’investissement, et une annexe d’une enveloppe globale de 42 milliards de dirhams (MMDH). Ces investissements devraient générer plus de 2.000 emplois stables et directs et 14.000 emplois indirects, a précisé le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, dans une déclaration à la presse peu avant la réunion de cette commission, tenue à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

AL BAYANE:

– Requête superficielle et manque de vice constitutionnel: le Conseil constitutionnel rejette le recours de l’opposition contre le PLF 2014. D’aucuns estiment aujourd’hui que le rejet par le Conseil constitutionnel (en moins d’une semaine) de la requête faite par les partis de l’opposition à la deuxième Chambre pour l’annulation de l’adoption du projet de loi de Finances 2014 était non seulement prévisible mais automatique. Le manque de vice constitutionnel et les requêtes superficielles, visant tout simplement à faire acte d’opposition, ont fait que la manœuvre a été rapidement avortée par les experts du Conseil constitutionnel.

– Seddiki: les indemnités pour perte d’emploi commencent à être versées en mars 2014. Le dédommagement est valable pour une durée de 6 mois pour les salariés ayant travaillé au moins deux ans et demi et quel que soit le poste occupé, le montant versé ne dépassera pas le SMIG, soit l’équivalent de 70pc du salaire perçu, a-t-il expliqué. Durant les trois ans, l’Etat participera à cette indemnité, à travers un fonds d’amorçage qui est déjà prévu dans le budget, a souligné le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, notant que « le salarié cotisera aussi avec 0,19pc et l’employeur avec 0,38pc ».

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Maroc/Etats-Unis: des membres du Congrès américain saluent les réformes au Maroc. Une délégation du Congressional Black Caucus, un groupement des membres du Congrès américain d’origine afro-américaine, en visite au Maroc, a salué les relations « excellentes » liant le Royaume et les Etats-Unis. L’accent a été mis sur la nécessité pour les Etats-Unis et le Maroc, « allié stratégique de Washington », d’œuvrer de concert pour contrer les menaces terroristes qui planent sur la région. La délégation parlementaire américaine a apprécié la nouvelle politique migratoire que le Royaume a mis en place et qui permet aux étrangers installés au Maroc d’avoir les mêmes droits et obligatoires que les citoyens marocains.

– Chambre des représentants: le projet de loi sur la Cour constitutionnelle fait polémique. Le projet de loi organique N 066-13 relatif à la Cour constitutionnelle est entre les mains des membres de la Chambre des représentants, et précisément à la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme. Les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition avaient un délai pour déposer leurs amendements auprès de la commission concernant ce projet de loi organique. Délai qui a été repoussé à plusieurs reprises.

LIBERATION:.

– 2013: l’USFP sur tous les fronts. L’année 2013 aurait sans doute été plus morne qu’elle ne l’a été si l’opposition n’avait pas tenu à jouer pleinement son rôle même si, en face, il n’y avait pas de protagonistes à la hauteur de tous ces challenges et défis qui interpellent tout un pays.

AL KHABAR:.

– Le cadeau du Conseil constitutionnel à Benkirane. Le Conseil constitutionnel a confirmé, lundi, la constitutionnalité de la loi de Finances 2014, mettant ainsi un terme à la polémique autour d’une nouvelle investiture du gouvernement après son remaniement.

– Parlementaire US: avec la Constitution de 2011, le Maroc a franchi un grand pas en avant. Le Maroc a franchi un grand pas en avant avec l’adoption de la Constitution de 2011 qui a contribué au renforcement de la stabilité au Royaume, a indiqué lundi à Rabat Henry Hank Johnson Jr., membre de la délégation du Congressional Black Caucus, en visite au Maroc. « Dans la foulée des chambardements liés au Printemps arabe, le Maroc a adopté une nouvelle constitution qui lui a permis de franchir un grand pas en avant en termes de consécration des libertés et des droits de l’Homme », a-t-il dit, dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion de la délégation parlementaire US avec le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah.

EL ASSIMA POST:.

– Evoquant l’évasion fiscale, mardi lors de la séance mensuelle réservée à la politique générale, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré devant les députés qu’il possédait des informations sur l’achat d’appartements et l’argent transféré illégalement à l’étranger, allusion faite à Yasmina Baddou, ancienne ministre de la Santé, dont des informations circulent sur sa présumée possession d’appartements à Paris.

AL HARAKA:

– Le TO portugais « Travelers » se positionne davantage au Maroc. Le Tour opérateur portugais « Travelers » a décidé de renforcer le champ de ses activités au Maroc, à travers le lancement lundi par la compagnie aérienne du groupe « Windavia », du premier vol chartérisé au départ de Lisbonne vers Marrakech. « Ce vol traduit la détermination de Travelers de faire du marché marocain l’une de ses principales destinations touristiques », indique un communiqué du TO portugais.

– La Commission interministérielle des investissements a approuvé, lundi, 40 projets de conventions d’investissement, et une annexe d’une enveloppe globale de 42 milliards de dirhams (MMDH). Ces investissements devraient générer plus de 2.000 emplois stables et directs et 14.000 emplois indirects, a précisé le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid dans une déclaration à la presse peu avant la réunion de cette commission, tenue à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:

– Conseil constitutionnel: le PLF 2014 conforme à la Constitution. Le Conseil constitutionnel a confirmé, lundi, la constitutionnalité de la loi de Finances 2014.Par cette décision, les Sages ont mis un terme à la polémique éclatée autour d’une nouvelle investiture du gouvernement après le remaniement.

SAHIFAT ENNASS:.

– BAM: Hausse de 2,4pc des prêts à l’équipement. Dans une note relative aux indicateurs clés des statistiques monétaires pour le mois de novembre, la banque centrale (Bank Al Maghrib) a indiqué que les prêts à l’équipement ont enregistré une hausse de 2,4pc au cours du mois de novembre.

BAYANE AL YAOUM:.

– Benkirane: des milliards de dirhams transférés illicitement à l’étranger. S’exprimant lors de de la session mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des représentants, Benkirane a indiqué que des milliards de dirhams ont été transférés illicitement à l’étranger, faisant allusion à l’affaire des appartements que possède à Paris l’ancienne ministre de la Santé Yasmina Badou.

AL MOUNAATAF:.

– Benkirane tend sa main à l’opposition. S’exprimant lors de de la session mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des représentants, le Chef du gouvernement a déclaré: « Ma main a toujours été tendue à l’opposition, mais elle refusait de l’accepter ». Pour leur part, les groupes de l’opposition ont estimé que le discours de Benkirane n’a convaincu personne, le gouvernement n’accumulant que des échecs depuis son investiture.

– Les magistrats s’insurgent contre Ramid. Les associations professionnelles des magistrats ont estimé que les nouvelles versions des deux projets de lois organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire n’apportent aucune nouveauté de fond par rapport à la première mouture, faisant savoir que leurs dispositions vont à l’encontre des standards internationaux, qui garantissent aux juges la liberté de l’action associative.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Benkirane accuse des dirigeants istiqlaliens d’évasion fiscale. Intervenant mardi dans le cadre de la séance mensuelle réservée à la politique générale à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a évoqué les deux appartements que possède à Paris Yasmina Baddou, ancienne ministre de la Santé. « Ce n’est pas seulement les appartements, je détiens des informations sur des milliards déposés dans les banques », a-t-il dit.

– Plus de la moitié des Marocains préfèrent les banques islamiques. L’institut américain de sondages, Gallup, a conclu que 54 pc des Marocains préfèrent les produits des banques islamiques à ceux des banques traditionnelles, occupant ainsi la première position devant l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte et le Yémen.

– Echouage d’un pétrolier à l’entrée du port de Tan-Tan: le Maroc s’emploie à éviter une catastrophe écologique. Mhamed Atmani, directeur de police, sûreté, sécurité et environnement à l’Agence nationale des ports, a déclaré que les conditions météorologiques propices allaient favoriser le déchargement de la cargaison du navire, précisant que cette opération durerait une semaine entière.

ASSABAH:.

– Le gouvernement s’apprête à revoir la structure des prix d’eau et d’électricité. Se basant sur un rapport présenté la semaine dernière, devant la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement, sur la situation de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, le gouvernement a décidé de réviser la structure des prix en vue d’une augmentation progressive de ses produits.

– L’opposition a accusé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane d’inscrire le bilan du programme Millénium challenge Account parmi les réalisations du gouvernement. Fouzia Labied, membre de l’UC, estime qu’en agissant ainsi, le gouvernement tente de créer de la confusion dans l’opinion publique pour occulter la précarité sociale, l’augmentation de la pauvreté et le chômage des diplômés.

AL ALAM:.

– Le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants déclare l’enterrement par le gouvernement du dialogue social. Kenza El Ghali, membre de ce groupe, avance que l’érosion du pouvoir d’achat des citoyens, la restriction des libertés et le maigre bilan concernant les PME constituent les principaux acquis du gouvernement.

– Marrakech: ASDHOM appelle à enquêter sur des primes accordées à des associations illégales. L’Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM) réclame l’interpellation de Fatim-Ezzahra El Mansouri, présidente de la commune urbaine de Marrakech, au sujet des primes dont avaient bénéficié des associations sportives de la ville ocre. Elle a également appelé à faire la lumière sur les critères adoptés pour la distribution de ces primes.

AL MASSAE:.

– Rabat: le budget de la commune urbaine accuse un déficit de 100 millions de dirhams. La commune se trouve dans une crise financière qui aurait provoqué le gel des crédits autorisés à l’équipement, suite à l’augmentation du déficit budgétaire, qui a passé à 100 millions de dirhams à fin 2013 alors qu’il était seulement 70 millions de dirhams en 2010. Selon des sources informées, ce déficit s’est accru en dépit des tentatives désespérées pour boucher les trous financiers du fonctionnement, ce qui va conduire la commune à se contenter de payer les salaires des fonctionnaires au détriment de la réalisation des projets d’investissement.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Pour la première fois dans l’histoire du Maroc, le chef de gouvernement accuse un parti politique de transfert illégal d’argent. Intervenant mardi lors de la séance mensuelle sur la politique générale, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a également défendu le bilan du programme Millénium Challenge Account sur le compte duquel il avait estimé, quand le PJD était à l’opposition, que ce programme diminuait la souveraineté du Maroc. Pour Abdelhadi Khayrat, député USFP, les promesses avaient été trahies. « Il n’y a plus de confiance, et les promesses se sont évaporées », a-t-il dit en s’adressant à Benkirane.

– 2014: Des hausses excessives des prix de certains produits prévues. Selon une source parlementaire, ces augmentations qui concernent le thé, le sucre, les viandes, les légumes, le transport, l’eau et l’électricité vont laminer le pouvoir d’achat des citoyens.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *