Retraite Maroc : 7.741 enseignants concernés par la prolongation de la retraite

Retraite Maroc : 7.741 enseignants concernés par la prolongation de la retraite

Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, a indiqué que 7.741 enseignants sont concernés par la décision de prolongation de l’âge légal de départ à la retraite jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours.

Intervenant mercredi lors d’une réunion de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, consacrée à la rentrée scolaire, M. Benmokhtar a souligné qu’il s’agit d’une décision gouvernementale positive pour les élèves et l’ensemble du système éducatif, estimant que le maintien des enseignants dans leurs postes est un devoir national.

La décision de prolongation concerne uniquement cette année scolaire et les enseignants concernés par cette mesure partiront à la retraite à la fin de cette nouvelle saison scolaire, a fait savoir le ministre, relevant que les cas liés à des problèmes de santé seront également pris en compte et examinés.

M.Benmokhtar a par ailleurs souligné que le départ de ces enseignants au milieu de l’année scolaire est « anti pédagogique » et affecte négativement le processus régulier de l’éducation et de l’enseignement des élèves.

La réunion a également constitué une occasion pour passer en revue les nouveautés de la rentrée scolaire, notamment le « baccalauréat professionnel », l’expérimentation du Baccalauréat anglais au niveau de trois académies régionales et de l’espagnol dans deux autres académies, en plus de la consolidation de l’orientation vers la formation professionnelle en vue de promouvoir l’intégration entre les secteurs de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Le ministre a aussi fait savoir que des mesures ont été prises pour renforcer la compétence des élèves en lecture, un élément clé dans leur réussite, pour généraliser le service électronique « Massar » et instaurer la formation au profit des cadres de l’administration scolaire.

Les intervenants ont de leur part mis en avant les problématiques de la rentrée scolaire, notamment la décision de prolonger l’âge de départ légal à la retraite, rejetée par l’opposition, la poursuite des études supérieures pour les enseignants, le manque de cadres de l’enseignement et de l’administration dans certains établissements scolaires, en particulier dans les zones reculées et la déperdition scolaire.

Mots Clefs:
EducationMaroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *