Recours en cassation pour le Belgo-Marocain condamné pour « terrorisme »

Recours en cassation pour le Belgo-Marocain condamné pour « terrorisme »

Ali Aarrass, le Belgo-Marocain condamné en appel à 12 ans de prison ferme pour « terrorisme » mais qui affirme avoir signé des aveux sous la torture, va « introduire un recours en cassation », ont indiqué mercredi ses avocats, qualifiant le jugement du tribunal de Salé (ouest) d' »inique ».

M. Aarrass avait été condamné en première instance par la même tribunal, fin 2011, à une peine de 15 années d’emprisonnement.

Il a été arrêté dans l’enclave espagnole de Melilla en avril 2008 sur la base d’accusations de trafic d’armes au profit du réseau islamiste d’un autre Belgo-Marocain, Abdelkader Belliraj, condamné à la prison à perpétuité.

Extradé par l’Espagne vers le Maroc en décembre 2010, il affirme avoir été torturé pour signer des aveux. Selon ses avocats, cette extradition a en outre eu lieu « en violation avec une mesure provisoire du comité des droits de l’homme des Nations unies demandant de ne pas l’extrader ».

Lors de la dernière audience en appel, lundi, Ali Aarrass « a tenté d’expliquer la torture à laquelle il a été soumis » mais « la Cour a refusé d’écouter », affirme le communiqué de ses avocats, selon qui « il a juste pu dire qu’il avait été attaché à un arbre et roué de coups jusqu’à l’évanouissement ».

« En l’absence » d’une réponse du Comité contre la torture des Nations unies, qui « avait été saisi en extrême urgence d’une demande visant à obliger le Maroc à réaliser une enquête indépendante », sa « condamnation inique était devenue inéluctable », selon le communiqué.

« Cette nouvelle épreuve renforce encore la détermination d’Ali Aarrass, de sa famille, du comité de soutien et de ses avocats afin d’obtenir justice. Un recours en cassation sera introduit dans les jours qui viennent », annoncent-ils.

Les avocats de M. Aarrass avaient récemment souligné que leur client avait rencontré le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez, qui a effectué en septembre un séjour d’une semaine au Maroc.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *