Que faire quand les Français de Descartes interdisent à une lycéenne de porter le voile ?, par Abdallah Bakkali

Que faire quand les Français de Descartes interdisent à une lycéenne de porter le voile ?, par Abdallah Bakkali
0 commentaires, 20/04/2012, Par , Dans Chroniques, Couverture

L’affaire de cette jeune lycéenne Yasmina qui a été empêchée de concourir pour les classes préparatoires au Lycée Descartes de Rabat pose un véritable problème, un problème très particulier.

L’administration de l’établissement se défend en mettant en avant son respect de la loi française de 2004 qui interdit le port ostentatoire de tout symbole religieux dans les établissements publics d’enseignement. Dans le cas présent, le « symbole religieux » est le voile islamique.

La question se rapporte donc à l’application des législations nationales dans le pays qui en est l’auteur, à l’exception des missions diplomatiques, et l’administration du lycée Descartes sait pertinemment qu’elle se trouve sur le territoire marocain et non français, et que le fonctionnement de l’établissement avait fait l’objet d’un accord signé entre les deux gouvernements français et marocain. La direction du lycée ne peut donc agir de la sorte au risque de susciter une réaction de notre part pour défendre notre souveraineté nationale et nos compatriotes.

L’administration de Descartes qui s’est empressée de faire ce qu’elle a fait a dû sans aucun doute vouloir tester la volonté d’un gouvernement marocain mené par un parti islamiste et le placer dans une situation embarrassante. Ainsi donc, ce parti, qui conduit le gouvernement actuel, qui avait remué ciel et terre en 2004 pendant les débats sur cette loi en France, en 2004, qui avait manifesté, protesté, contesté à chaque fois qu’une jeune fille désirait mettre son foulard en terre française et qu’elle ne le pouvait, ne pourra que s’élever virulemment maintenant que la même décision contre le voile se déroule si près de lui et dans sa sphère d’influence. La mentalité colonialiste chez certains Français a décidément la peau dure.

La direction de l’établissement français a eu un comportement qui ne respecte pas notre souveraineté nationale, et il est très important que cet acte soit examiné par les autorités marocaines compétentes, qui doivent instamment réagir.

Mots Clefs:
FranceGouvernement

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *