Pyongyang empêche l’accès du complexe de Kaesong aux Sud-Coréens, Séoul évoque une « action militaire »

Pyongyang empêche l’accès du complexe de Kaesong aux Sud-Coréens, Séoul évoque une « action militaire »
0 commentaires, 03/04/2013, Par , Dans Monde

La Corée du Nord a empêché, mercredi, les employés sud-coréens d’entrer dans le complexe industriel intercoréen de Kaesong, une mesure à laquelle Séoul a réagi en évoquant la possibilité d’une action militaire pour protéger ses ressortissants.

Le complexe de Kaesong, situé en territoire nord-coréen et symbole de la coopération entre les deux pays, est ainsi devenu le dernier foyer de crispation dans la péninsule coréenne qui connaît une très nette escalade des tensions.

« Le Nord nous a indiqué ce matin qu’il n’autoriserait que les départs depuis Kaesong et interdirait les trajets vers » le complexe, a déclaré mercredi Kim Hyung-Suk, porte-parole du ministère sud-coréen de l’Unification, en charge des relations entre les deux pays.

Séoul a prévenu qu’il disposait d’un plan d’urgence, qui prévoit un possible recours à la force, pour garantir la sécurité de ses citoyens travaillant à Kaesong.

« Nous avons préparé un plan d’urgence, y compris une possible action militaire, en cas de situation grave », a déclaré Kim Kwan-Jin lors d’une réunion de députés du parti conservateur majoritaire, à propos de la protection des Sud-Coréens sur le site.

Pyongyang n’a pas précisé combien de temps la suspension des entrées resterait en vigueur, a-t-il ajouté.

Les 484 Sud-Coréens qui devaient se rendre au sein du complexe n’ont pas été autorisés à le faire par la Corée du Nord, selon le ministère. Quant aux 861 Sud-Coréens présents à Kaesong, mercredi, seuls neuf d’entre eux avaient pu repartir en début d’après-midi, heure locale.

La zone industrielle implantée à 10 km à l’intérieur de la Corée du Nord a été inaugurée en 2004 dans une volonté symbolique d’établir une coopération entre les deux Corées.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *