Présentation à Casablanca de l’ouvrage  » La construction humaine de l’Islam  »

Présentation à Casablanca de l’ouvrage  » La construction humaine de l’Islam  »
3 commentaires, 01/11/2012, Par , Dans Culture

La salle de conférence de la villa des arts de Casablanca était archi-comble lors de la présentation, mercredi soir, du livre « La construction humaine de l’Islam », une série d’entretiens avec l’historien et philosophe Mohamed Arkoun réalisés peu de temps avant son décès en septembre 2010.

« Arkoun nous restitue, dans ce livre, le double combat de toute sa vie (…) l’un celui d’une critique de la raison islamique et l’autre d’une critique de la raison occidentale » écrit le philosophe Edgar Morin en préface de cet ouvrage (222 pages moyen format) édité par Albin Michel dans la collection « itinéraires du savoir ».

Cette présentation a été animée par l’islamologue Rachid Benzine, qui a réalisé cette série d’entretiens avec le sociologue des religions et éditeur Jean-Louis Schegel, et le professeur universitaire Mohamed Al Ayadi auteur du livre « Les penseurs maghrébins contemporains ».

Le livre retrace l’itinéraire de ce penseur, érudit et engagé, depuis sa petite enfance dans les hauteurs de la Kabylie jusqu’à la Sorbonne où il a été, durant deux décennies, titulaire de chaire d’histoire de la pensée islamique en abordant au passage, avec intelligence et justesse, les questions d’ordre scientifique, historiographique, épistémologique et politique qui ont jalonnés la pensée et le travail de réflexion de ce professeur émérite et « une des plus grandes figures des études islamiques contemporaines ».

Les entretiens portent sur l’intérêt de Mohamed Arkoun pour l’histoire, renvoient à ses filiations intellectuelles et les ruptures critiques qu’il a opéré avec certains penseurs contemporains, présentent sa « critique de la raison immobile » ou encore sa conception sur une « science de l’Islam ».

L’islamologue Benzine devait, lors de cette présentation, revenir sur nombre de concept utilisé par Arkoun dans ses travaux d’anthropologie de l’islam précisant au passage que ce livre entend rendre les études et les réflexions de ce dernier, accessible au plus grand nombre et donner envie d’approfondir son apport à la pensée contemporaine notamment en ce qui concerne l’Islam et la place du fait religieux dans les sociétés.

Ce livre peut être vu comme une traduction exhaustive de son Âœuvre et/ou une synthèse de sa pensée, dira pour sa part le Pr Ayadi, soulignant au passage l’apport de cet intellectuel à la science sociale en générale et à l’étude de l’Islam en particulier.

« Avec ses informations inédites et sa science alertement exposée, ce livre rend justice à Mohamed Arkoun, inlassable veilleur d’un Islam humaniste » peut-on lire dans la 4-ème page de cette compilation d’entretiens faits en 2009.

Mme Touria Yakoubi Arkoun, femme du défunt et qui l’a accompagné dans ses travaux les dernières années devait annoncer la création d’un site dédié à l’Âœuvre de ce penseur et islamologue en attendant la création d’un centre qui lui sera dédié et qui devra regrouper l’ensemble de son Âœuvre mais aussi sa riche et volumineuse bibliothèque.

Le site  »fondation-arkoun.org » qui sera lancé ce jeudi est déjà riche de plus de 130 cassettes totalisant plus de 230 heures d’interviews et de conférences, plus de 10 heures d’enregistrements vidéos et plusieurs centaines d’autres documents écrits ou photos dont plusieurs textes inédits

Mots Clefs:
Casablanca

À propos Ghita Senhaji

3 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *