Plus de 700 Palestiniens tués sur le sol syrien depuis le début du conflit

Plus de 700 Palestiniens tués sur le sol syrien depuis le début du conflit

Plus de 700 Palestiniens ont péri sur le sol syrien depuis le début du conflit en mars 2011, a indiqué dimanche le responsable du dossier des réfugiés au sein de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Zakariya al-Agha.

« Nous avons demandé aux autorités syriennes de laisser les Palestiniens à l’écart » du conflit, a-t-il affirmé à l’ouverture de la conférence des responsables des réfugiés palestiniens dans les pays arabes, organisée au Caire.

Le camp de Yarmouk, le plus grand camp palestinien de Syrie, a été le théâtre de violences meurtrières ces derniers jours, a fait savoir l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Dans ce contexte le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, a appelé dans un communiqué « les autorités syriennes et toutes les parties combattantes à assumer leurs responsabilités concernant (…) la protection des réfugiés palestiniens et le fait qu’ils soient tenus en dehors (…) du conflit ».

Pour sa part, le ministre syrien de l’Information Omrane al-Zohbi a également appelé à tenir les camps palestinien à l’écart de la crise en Syrie, tout en assurant que l’armée n’était pas intervenue dans ledit camp.

Près de 100.000 des 150.000 habitants de Yarmouk avaient fui le camp, pour s’installer dans des jardins publics et des places à Damas, selon l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *