Pédophilie : Une vidéo scandaleuse tournée à Marrakech créée la colère d’une association

Pédophilie : Une vidéo scandaleuse tournée à Marrakech créée la colère d’une association

Najat Anwar, présidente de « Touche pas à mon enfant » association marocaine combattant la pédophilie, est hors d’elle, après avoir découvert une vidéo circulant actuellement sur le web, une vidéo dans laquelle un pédophile espagnol déclare aimer avoir des relations sexuelles avec des enfants de Marrakech. Elle réclame l’ouverture d’une enquête.

Une vidéo circulant actuellement sur le web et mise en ligne le 27 janvier dernier sur You Tube, crée la consternation chez les associations marocaines de protection de l’enfance. Il s’agit d’un reportage réalisé par des journalistes espagnols qui enquêtent sur les touristes sexuels étrangers et pédophiles qui se rendent dans la ville de Marrakech pour trouver de jeunes proies et avoir des relations sexuelles avec eux. Le reportage a été diffusé sur une chaîne néerlandaise mais nous ne savons pas quand précisément.

Marrakech, nouvelle Bangkok

Dans ce reportage, les journalistes espagnols ont notamment rencontré un touriste espagnol de Malaga âgé d’une soixantaine d’années qui avoue, en visage flouté, avoir eu des relations sexuelles avec des enfants marocains. Dans un langage extrêmement cru et vulgaire, il explique adorer avoir des relations sexuelles avec des petits garçons. Dans une froideur déconcertante, il va même jusqu’à les comparer à des « kleenex » qu’ils jettent après les avoir utilisés. C’est ce passage en particulier qui a crée la colère chez Najat Anwar, présidente de l’association Touche pas à mon enfant, contactée ce matin par Yabiladi. « Nous avons déposé une demande d’ouverture d’enquête auprès du ministre de la Justice et du procureur du roi de Marrakech. Aujourd’hui notre avocat va déposer une plainte », prévient-elle, dégoûtée que les institutions du pays ne se bougent pas plus pour protéger les enfants, victimes des pédophiles étrangers. « Je suis déçue. J’ai l’impression qu’on a rien fait depuis 2004, année de la création de l’association. Ce que nous ne voulons pas est que Marrakech devienne une destination de choix pour les pédophiles et que la ville devienne Bangkok », poursuit-elle.

De son coté, Mustapha Errachidi, avocat de l’association nous a confirmé avoir déposé une plainte ce matin contre X et a ajouté que le procureur général avait commencé à étudier le dossier.

Vidéo authentique ou pas ?

La seule question qui reste à déterminer est de savoir si le reportage mené par les journalistes espagnols est authentique. Même si Najat Anwar avoue ne pas être en mesure de dire si le reportage est vrai ou faux ou quand il a été réalisé, pour elle, cela ne change pas grand-chose. « Si cette vidéo est vraie, c’est une catastrophe et si elle est fausse, c’est aussi une catastrophe car elle salit non seulement l’image des enfants marocains et l’image du pays, mais en plus, elle  va contribuer à attirer plus de pédophiles étrangers à Marrakech», lance-t-elle. « C’est au procureur de vérifier l’authenticité de la vidéo », ajoute-t-elle.

Enfin, pour elle, la circulation de cette vidéo est également l’occasion de remettre le gouvernement face à ses responsabilités et de relancer le débat en matière de lutte contre le tourisme sexuel et la pédophilie menée actuellement par le royaume.

A ce jour, la vidéo a été visionnée près de 100 000 fois.

Partie 1

Partie 2

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *