Pays-Bas: un 4e adolescent arrêté pour la mort d’un arbitre de touche

Pays-Bas: un 4e adolescent arrêté pour la mort d’un arbitre de touche

Un quatrième adolescent a été interpellé dans le cadre de l’enquête sur le décès d’un arbitre de touche, battu à mort dimanche lors d’une rencontre de football amateur à Almere, au centre des Pays-Bas, a annoncé vendredi la police néerlandaise.

« Dans l’enquête sur les violences contre un arbitre de touche d’Almere, un quatrième suspect a été interpellé jeudi soir », a indiqué la police dans un communiqué, précisant que l’adolescent a 16 ans et habite à Amsterdam.

Trois adolescents, deux de 15 ans et un de 16 ans, avaient déjà été interpellés lundi matin à leurs domiciles respectifs à Amsterdam. Ils sont dans l’attente d’un procès et leur détention provisoire avait été prolongée jeudi de 14 jours.

Actuellement écroués dans un centre de détention pour jeunes, ils doivent répondre d’homicide, brutalités et violences dans un lieu public.

Dimanche, après le coup de sifflet final d’une rencontre de jeunes, un des arbitres de touche, Richard Nieuwenhuizen, 41 ans, avait été agressé par des adolescents de l’équipe visiteuse, sv Nieuw Sloten B1 (Amsterdam), qui venait de jouer contre le SC Buitenboys B3 d’Almere.

Plusieurs adolescents l’ont notamment frappé au visage alors qu’il était au sol. Quelques heures après l’agression, l’homme a été « pris d’un malaise » et emmené à l’hopital, où il est finalement décédé lundi.

Une vingtaine de policiers enquêtant sur l’affaire ont déjà entendu des « dizaines » de témoins et d’autres arrestations « ne sont pas exclues », a en outre ajouté la police.

L’examen médico-légal du corps de M. Nieuwenhuizen a été achevé et il sera incinéré lundi, ont rapporté les médias néerlandais.

Aux Pays-Bas, comme dans le cas présent, les arbitres des rencontres de football amateur sont généralement fournis par l’équipe qui joue à domicile et il n’est pas rare que des parents officient lors des matchs de leurs propres enfants.

Le fils de M. Nieuwenhuizen a joué la rencontre dans les rangs du SC Buitenboys et a donc vu son père se faire passer à tabac, selon les médias néerlandais.

La mort de l’arbitre de touche a provoqué de vives réactions aux Pays-Bas. La Fédération néerlandaise de football (KNVB) a d’ailleurs décidé d’annuler l’ensemble des 33.000 rencontres de football amateur prévues le weekend prochain aux Pays-Bas.

Une minute de silence sera en outre observée au début des matchs professionnels et les joueurs porteront des brassards noirs en signe de deuil.

Une marche silencieuse est en outre prévue dimanche après-midi à Almere. La famille de M. Nieuwenhuizen souhaite que n’y participent que des membres des clubs de football de la ville d’Almere et certaines personnes invitées.

Le club de Nieuw Sloten a quant à lui organisé une soirée d’hommage jeudi soir fermée au public, a rapporté l’agence de presse ANP, tandis que les mosquées du district « Nieuw-West » d’Amsterdam, où est basé le club de Nieuw Sloten, observeront un moment de silence lors des prières de vendredi, selon un tweet du district municipal.

Les médias néerlandais ont rapporté qu’au moins trois des quatre adolescents interpellés sont d’origine marocaine.

La peine maximale pouvant être infligée aux deux garçons de 15 ans est d’un an de détention dans une prison pour jeunes.

Pour le garçon de 16 ans, elle est de deux ans de détention dans une prison pour jeunes, sauf si les juges estiment qu’il doit être jugé en tant qu’adulte. La peine pourrait alors être plus lourde.

Mots Clefs:
Football

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *