Paris: Des Femen, dont une Tunisienne, brûlent le drapeau salafiste devant la Grande Mosquée

Paris: Des Femen, dont une Tunisienne, brûlent le drapeau salafiste devant la Grande Mosquée
1 commentaire, 03/04/2013, Par , Dans Couverture, Monde

Trois féministes du mouvement des Femen ont brûlé aujourd’hui, mercredi 3 avril, le drapeau salafiste devant la Grande Mosquée de Paris pour exprimer leur solidarité avec une militante tunisienne et dénoncer les atteintes aux droits des femmes dans les pays arabo-musulmans, rapporte l’AFP.

Les trois jeunes femmes, deux Françaises et une Tunisienne appelée Meriam, ont déployé le drapeau noir des salafistes sur le parvis de la Grande Mosquée, située en plein centre de Paris. Elles l’ont ensuite enflammé, alors que des membres du service de sécurité de l’édifice tentaient de les chasser à coups de pied.

« Nous voulons dénoncer l’extrémisme religieux » musulman, a expliqué à la presse Inna Shevchenko, une des fondatrices ukrainiennes du mouvement, présente pendant l’événement qui n’a duré que quelques minutes. Pour la jeune femme, la Grande Mosquée de Paris a été prise pour cible car il s’agit d’un « lieu symbolique » de la religion musulmane, ajoute la même source.

Ces réactions surviennent quelque temps après l’affaire Amina qui a publié ses photos seins nus sur les réseaux sociaux. Suite à ce geste, Amina avait été menacée par des extrémistes et son « héroïsme » mal accueilli par les libéraux. Elle a naturellement trouvé un soutient inconditionnel des Femen à travers le monde. Femen France a même prévu une manifestation, seins nus, demain devant l’ambassade de Tunisie à Paris.

 

Mots Clefs:
France

À propos Mouna Naciri

Un Commentaire

  1. ben
    mai 24th, 2014 17:38

    pute

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *